• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « L’enquête » de Vincent Garenq. Une réussite

« L’enquête » de Vincent Garenq. Une réussite

En 2001, le journaliste Denis Robert claque la porte de Libération et décide de travailler pour son compte. En enquêtant sur le monde de la finance il va découvrir que les traces decertaines transactions bancaires peuvent disparaître et qu’une société est tout particulièrement chargée de cela, elle s’appelle Clearstream.

D’entrée de jeu, Denis Robert nous annonce la couleur, il nous dit que s’il avait su à quoi il s’attaquait, il n’y serait pas allé…

Pour beaucoup d’entre nous l’affaire Clearstream, c’est le duel Villepin / Sarkozy, mais en réalité il ne s’agit là que d’un un effet secondaire de la véritable histoire.

Ce film nous plonge dans la véritable affaire Clearstream et aussi dans celle des frégates de Taïwan, des dossiers bien complexes, voire incompréhensibles pour les béotiens que nous sommes. La politique, le monde bancaire, celui de l’armement mais aussi la mondialisation, « L’enquête » nous entraîne dans un univers où il va être difficile pour Denis Robert de déblayer le terrain et expliquer ce qui peut l’être.

téléchargement

Ce film, qui aurait pu avoir des airs de documentaire, se suit comme les plus grands thrillers politiques américains en y mêlant une dimension humaine propre au cinéma français. Il est un hommage au journalisme d’investigation épris de vérité et à la déontologie implacable, incarné ici par Denis Robert.

On voit d’ailleurs dans le film que Denis Robert était bien seul, que même parmi l’ensemble des autres journalistes qui ont couvert l’affaire, très peu l’ont pris au sérieux et soutenus.

Voici d’ailleurs ce qu’il disait dans une interview récente :

« La pire adversité à affronter était celle des journalistes, car je suis issu de ce monde-là. C’est quand même un milieu qui est très mouton de Panurge, il y en a qui dit un truc et les autres répètent. Aujourd’hui, j’ai beaucoup de réactions très violentes à l’égard du Monde, parce qu’il m’a mal traité, il s’est comporté comme le pire des journaux trash avec des papiers truffés de mensonges. On se demande pourquoi tant de haine ? Je pense que c’était insupportable pour eux qu’un mec comme moi décrypte le mécanisme de Clearstream. D’ailleurs, c’est très étonnant de voir que treize ans après, au Monde, ils sont très offensifs sur les paradis fiscaux. Quand j’écrivais que toutes les banques françaises avaient des filiales dans les paradis fiscaux, je me faisais houspiller par Le Monde. Et aujourd’hui, ils font la même une, ils découvrent la lune. Il faudrait qu’ils fassent preuve d’un peu plus d’humilité. « 

téléchargement (1)

J’avais peur que l’histoire soit trop complexe, qu’elle soit un énorme capharnaüm, eh bien ce n’est pas du tout le cas pour peu qu’on reste concentré. Pour arriver à ce résultat, Vincent Garenq avoue avoir corrigé son scénario à plusieurs reprises. Il faut dire qu’on a parfois le sentiment d’être dans un monde parallèle, d’être dans l’adaptation d’un roman de John Grisham plutôt que dans celle d’une histoire ayant réellement existé.

Quant au casting, il est en tout point remarquable. Gilles Lellouche incarne avec conviction le parcours d’un enquêteur solitaire, lâché par ses confrères, et mêlé malgré lui à l’une des grosses manipulations politiques, avec au milieu de tout cela une vie de famille qui se délite. Charles Berling est lui, très crédible dans le rôle du juge Renaud Van Ruymbeke. Laurent Capelluto est parfait en Imad Lahoud, ce mathématicien qui a falsifié les listings, et à qui l’on donnerait le bon dieu sans confession. Eric Naggar en Jean Louis Gergorin, le patron d’EADS, est lui aussi très impressionnant. Quant à Florence Loiret-Caille, le seul vrai rôle féminin,elle se montre très émouvante en épouse de Denis Robert.

th

Au début des années 2000, l’opinion publique et les médias se souciaient peu des scandales bancaires, et il a fallu bien du courage à Denis Robert pour lutter seul dans cette jungle.

Bien sur depuis la crise de 2008 a changé la donne, de nombreux médias qui hier se moquaient, ou niaient, les faits dénoncés par l’ancien journaliste de Libération, veulent nous faire croire qu’ils sont aujourd’hui à l’avant garde pour enquêter sur les scandales financiers, alors qu’ils ne font que surfer sur la vague.

On pense tout particulièrement au Monde, la fameux journal de « référence », qui passait son temps à mettre de bâtons dans les roues de Denis Robert à l’époque, et qui en 2015, se glorifie de dénoncer le scandale de la banque suisse HSBC sur ses détournements de fonds, fiscaux et blanchiments d’argent sale.

images (1)

« L’enquête » n’est peut-être pas un chef-d’oeuvre mais il est un excellent film, bien réalisé et très bien interprété.

Vincent Garenq nous offre un film courageux, qui traite d’un sujet on ne peut plus actuel. Et plus rare en France, ici les personnages portent leur vrai nom…..et sont toujours vivants.

A voir sans la moindre réserve.

P.S

Le film s’achève sur la décision historique de la Cour de cassation, en 2011, qui blanchit Denis Robert et détermine que son enquête a été sérieuse et dans l’intérêt général.


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • foofighter foofighter 20 février 2015 12:13

    Oui, très bon film, à voir presque comme un docu. Et la plupart des personnages sont en outre très fidèles à la réalité (physiquement)


    • fatizo fatizo 20 février 2015 21:02

      @foofighter
      L’acteur qui interprète Himad lahoud est si bon et ressemblant que pendant un moment j’ai cru que le réalisateur avait fait tourné l’original.


    • Line Yoblin d’Hividu 20 février 2015 13:54

      Vu hier. Je plussoie totalement.

      Film passionnant qui laisse quand même un sacré goût d’amertume quand on constate la maigreur des résultats des infos portées à la connaissance de tous par le courageux Denis Robert. On comprend qu’il ait raccroché sur ce sujet, malgré sa victoire en cassation.

      • fatizo fatizo 20 février 2015 21:08

        @Line Yoblin d’Hividu

        Une petite video en bonus...

      • christophe nicolas christophe nicolas 20 février 2015 18:47

        Bonne idée de film, excellente initiative et bravo Denis Robert.


        Tiens, j’ai fini de décortiquer les problèmes de fonctionnement des surgénérateurs parce que Phénix et Superphénix ont eu plein de problèmes. 

        J’ai compris, tous ces surgénérateurs de quatrième génération sont des bombes à retardement mais le Top est à Mol en Belgique à coté d’une usine de Mox (peut-être fermée) et d’un centre de retraitement des déchets. Cela s’appelle Myrrha...

        La commission Européenne s’est elle même condamnée un avenir au plutonium. C’est le même problème que pour ITER et Astrid.

        En 2025, si rien n’a changé, je conseille une immigration massive dans l’ouest de la France ou en dehors de la France. L’argent est une chose mais lorsque cela influe sur les théories physiques, les conséquences sont autrement plus dangereuses. 

        J’avertirais les officiels, ils changeront ou ils tueront leurs familles.

        • Gnostic Gnostic 20 février 2015 22:47

          Bonjour fatizo

           

          Vendredi soir se déroulait la cérémonie des césars récompenses cinématographiques remises annuellement à Paris à des professionnels du 7e art.

           

          C’est une cérémonie très mondaine réservée à un aéropage de privilégiés qui se revendiquent évidemment tous de gôche.

          Une espèce de société d’auto admiration mutuelle et d’auto congratulation dans laquelle tout le monde se trouve très beau, très intelligent et très talentueux.

           

          Pendant qu’ils s’admiraient et se léchaient le cul, un bruit sourd commençait à poindre

          Debout les damnés de la terre

          Debout les forçats de la faim

           

          N’y prêtant garde, nos guignolos en smoking et robes de soirée continuaient de roucouler quand le bruit indistinct s’amplifia soudain jusqu’à devenir parfaitement audible

           

          C’est la lutte finale

          Groupons-nous et demain

          L’Internationale

          Sera le genre humain :

           

          Alors une grande conasse s’exclama avec effroi : « C’est le peuple  »

           

          Et ce fut la panique !

          Tout le monde se précipita vers les portes de sortie du théâtre

          On se piétina, s’enjamba, se détroussa, se battit, se mordit, se déchira pour échapper à la colère des prolétaires massés par milliers sur la place du Châtelet

          On dénombra des centaines de blessés

           

          Mais bien sur aucun merdia ne retâta l’évènement

           

          C’était les infos dont personne ne parle

           smiley


          • fatizo fatizo 20 février 2015 23:37

            Bonsoir Gnostic,

            Il y a bien longtemps que je ne porte plus aucun intérêt à cette soirée.
            Ils passent leur temps à mettre en avant des films que les gens n’ont pas été voir.
            De plus, depuis 30 ans, et l’arrivée de Canal dans le cinéma français, celui-ci ne fait plus que des comédies qui se ressemblent toutes, et sans intérêt bien sur.
            Heureusement qu’il y a de rares exceptions comme ce film.....qui ne gagnera rien aux Césars 2016.

          • cathy30 cathy30 21 février 2015 21:42

            Denis Robert a écrit quelques articles sur agoravox. Dans son dernier article, Morice lui a fait enlever le mot « putain » dans son titre, il n’est plus jamais revenu !!! 


            • fatizo fatizo 22 février 2015 11:40

              @cathy30
              Morice n’aime guère ceux qu’on aborde des sujets qu’il pense être le seul à maîtriser parfaitement. 

              C’est ce que j’ai remarqué dans les rares commentaires qu’il a produit sur mes billets.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires