• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > L’Ermite de Loire

L’Ermite de Loire

Une autre histoire.

Didier Callot a écrit un roman dont je n’ai eu de cesse depuis la fin de ma lecture de désirer vous en parler afin qu’à votre tour vous exploriez les méandres de cette formidable aventure humaine. Mais comment faire sans dévoiler le récit fort bien mené par notre ami sancerrois ? Le risque étant trop grand de briser votre curiosité à trop raconter ou au contraire de vous décourager à force de n’en rien dire.

L’histoire est belle, l’écriture de l’auteur mérite votre visite tant il s’est fait un malin plaisir de vous entraîner dans son roman. J’ai donc pris le curieux parti d’explorer son récit d’une autre manière, de vous présenter un tout autre déroulé des faits, non parce que la véritable histoire ne me convenait pas mais plus par désir d’élargir le champ des possibles, de tirer moi aussi partie de cette incroyable épopée humaine tout en vous laissant toute liberté de revenir ultérieurement à ce livre qui me donna cette mystérieuse envie.

Il était une fois un jeune allemand féru de culture française, amoureux de la paix et des livres. Une guerre menée tambour battant par son pays avait fait de lui un occupant en bord de Loire, quelque part dans la région de Sancerre. Pour son bonheur, il avait fonction de traducteur, un rôle qui lui épargnait les vicissitudes et les principaux désagréments du redoutable métier de soldat.

Voilà qui reste fidèle au roman. Permettez-moi ensuite de m’en émanciper progressivement afin de ne plus empiéter sur les traces de l’enquête menée par Didier Callot. Lui est un romancier sérieux tandis que je ne suis qu’un faiseur d’histoires qui suit son propre chemin par la fantaisie de son imagination.

En dépit de la tranquillité de sa mission, Alfred se refusait à poursuivre cette existence d’autant plus qu’il avait croisé la route et le regard d’Isabelle, une institutrice amoureuse comme lui de littérature. Ils s’aimaient en dépit de tout ce qui pouvait séparer leurs deux nations, totalement, définitivement irréconciliables tant les exactions des uns avaient à jamais épouvanté les autres.

Seule la fuite, la désertion pouvait permettre au soldat de fuir sa destinée, cette effroyable assignation à l’horreur imposée par une idéologie qu’il ne pouvait faire sienne. Son devoir d’obéissance s’arrêtait à ce que sa conscience ne pouvait accepter. L’occupation se prolongeant, la résistance s’organisant, Alfred avait été le témoin passif certes mais acteur involontaire d’interrogatoires affreux. C’était trop pour lui, il s’était réfugié sur une île de Loire, là où jamais les hommes en kaki ne venaient.

Isabelle s’était faite complice de celui avec lequel elle se découvrait tant d’affinités. L’école terminée, elle se dépêchait de le rejoindre quelques heures dans son refuge. Des heures d’intimité, des heures de bonheur volées à une époque impitoyable. Alfred et Isabelle s’aimaient comme deux jeunes gens qui font abstraction du monde qui les entoure.

Quel plus beau réceptacle à leurs amours que cette Loire majestueuse et bienveillante ? Alfred y puisait de quoi subvenir à ses besoins, Isabelle lui apportant ce qui lui manquait pour se construire un confort précaire certes mais protecteur. Chaque soir, elle tremblait à l’idée d’être surprise par une patrouille, de risquer de trahir son ami par inadvertance ou maladresse. Mais une fois réunis, plus rien n’avait d’importance, ils étaient heureux sur cette petite île de Loire, devenue leur domaine.

Le temps passa, il fallut supporter les intempéries, les hivers rudes et les montées des eaux. Il y eut les alertes et les alarmes, les pêcheurs trop curieux et les questions qui dérangent. Ils parvinrent à se sortir de toutes les situations scabreuses, ils étaient à eux deux plus forts que ce monde en déroute. C’est du moins ce qu’ils espéraient de toutes leurs forces.

L'Allemagne était maintenant à l’agonie, Alfred allait pouvoir sortir de cette terrible clandestinité. Isabelle allait avouer sa passion pour cet homme avec lequel elle était si bien. La paix venue, ils quitteraient leur refuge, se montreraient enfin au grand jour. C’est du moins ainsi que j’aurais envisagé cette histoire pour la raconter aux enfants.

Il faut bien admettre que rien ne se passe vraiment comme dans les contes de fées. Vous n’aurez qu’à lire à votre tour L’Ermite de Loire. Il se peut qu’entre-temps la vie se soit montrée un peu plus clémente à ces deux-là. Il suffit d’y croire très fort. Je redonne la main à Didier Calot, c’est à lui de vous narrer la véritable romance. Je me suis accordé quelques instants la paternité de ce qui lui revient en propre. Puisse-t-il me pardonner !

Admirativement sien.

JPEG


Moyenne des avis sur cet article :  2.73/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 27 octobre 2018 18:10

    Cela ressemble à un roman qui m’a complètement bouleversée. « Cet instant là » de DOUGLAS KENNEDY......

    À la fois drame psychologique, roman d’idées, roman d’espionnage mais surtout histoire d’amour aussi tragique que passionnée, une oeuvre ambitieuse portée par le talent exceptionnel de Douglas Kennedy. 
    Écrivain new-yorkais, la cinquantaine, Thomas Nesbitt reçoit à quelques jours d’intervalle deux missives qui vont ébranler sa vie : les papiers de son divorce et un paquet posté d’Allemagne par un certain Johannes Dussmann. Les souvenirs remontent...

    Parti à Berlin en pleine guerre froide afin d’écrire un récit de voyage, Thomas arrondit ses fins de mois en travaillant pour une radio de propagande américaine. C’est là qu’il rencontre Petra. Entre l’Américain sans attaches et l’Allemande réfugiée à l’Ouest, c’est le coup de foildre. 
    Et Petra raconte son histoire, une histoire douloureuse et ordinaire dans une ville soumise à l’horreur totalitaire. Thomas est bouleversé. Pour la première fois, il envisage la possibilité d’un amour vrai, absolu. Mais bientôt se produit l’impensable et Thomas va devoir choisir. Un choix impossible qui fera basculer à jamais le destin des amants. Aujourd’hui, vingt-cinq ans plus tard, Thomas est-il prêt à affronter toute la vérité ?

    Traduit de l’américain par Bernard Cohen. 


    • C'est Nabum C’est Nabum 27 octobre 2018 19:32
      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Ce n’est pas de mon fait

    • L'enfoiré L’enfoiré 29 octobre 2018 10:31
      @Mélusine ou la Robe de Saphir.


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 29 octobre 2018 10:47

      @L’enfoiré

      Douglas Kennedy est comme un double. J’ai lu tous ses livres,...Je me reconnais dans chaque mots, chaque question, chaque absence de réponse,...un tout grand,.... Je devrais au moins le croiser une fois dans ma vie,...Comme Modiano ;

    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 31 octobre 2018 10:27

      @L’enfoiré
      « IL n »y a pas d’amour, il n’y a que des preuves d’amour. http://www.lalibre.be/culture/cinema/cold-war-un-film-touche-par-la-grace-5bd71b33cd708c805c6feabf


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 31 octobre 2018 13:11

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
      15, le diable, 16, la Tour ou la castration. Ceux qui travaillent leur glande PINE et ale ne risquent pas l’impuissance face à la page blanche,.... 


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 27 octobre 2018 18:43

      Personnellement, Acte Sud ne m’a JAMAIS déçue, ni Babelio... ....Lire le PORT SECRET. https://www.babelio.com/livres/Oruna-Reinoso-Le-port-secret/885147. Françoise Nyssen a peut-être fait une erreur (comme tous nous aurions pu en faire). Mais son éviction signe symboliquement la fin de Macron....


      • Cyrus l’ hermite 27 octobre 2018 19:03

        Magnifique texte .




        • C'est Nabum C’est Nabum 27 octobre 2018 19:33

          @l’ hermite


          Mais non vous ne devez rien y connaitre
          Le précédent me juge misérablement nul

        • Cyrus l’ hermite 27 octobre 2018 19:36

          @C’est Nabum

          Je n’ y connais rien en littérature , mais le thème me parle ...
          Va faloir que je le vole sniff :)

          merci pour la présentation


        • C'est Nabum C’est Nabum 3 novembre 2018 11:35

          @l’ hermite

          Volez le il est chez Amazon hélas


        • math math 28 octobre 2018 08:21

          Chez naboom..c’est le larmoyant qui l’an porte..y a des courants d’air.. !


          • C'est Nabum C’est Nabum 3 novembre 2018 11:36

            @math

            Souriez si le cœur vous en dit


          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 29 octobre 2018 08:56

            Les authentiques histoires d’amour ont plus de chance d’être appréciées par les lecteurs. Normal


             l’amour est la denrée la plus rare et précieuse dans le monde,.....

            • C'est Nabum C’est Nabum 3 novembre 2018 11:36

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.

              Ce qui est rare m’est cher


            • Ouallonsnous ? 29 octobre 2018 11:41
              A la modération censure d’Avox, il faut revoir votre système de notation des posts, un clic sur « trés intéressant » incrémente 2 clics sur « intéressant ».

              Ne serait ce que le nouveaux moyen que vous ayez trouvé pour minorer les avis des lecteurs ?

              Vous êtes de plus en plus égaux à la censure « officielle » du régime !

              • C'est Nabum C’est Nabum 3 novembre 2018 11:37

                @Ouallonsnous ?

                Je n’y suis pour rien !


              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 29 octobre 2018 12:38

                Visita interiorem terrae rectificando invenies operae lapidem, soit, selon une traduction de Jean Servier, Descends dans les entrailles de la terre, en distillant tu trouveras la pierre de l’oeuvre. Le LION vert. Seul capable d’unir le soleil et la lune. L’or mercuriel de la rosée du matin.


                • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 29 octobre 2018 12:57

                  Constatons en ce jour que le tête ou sang du dragon est à cheval entre le signe du Lion (soleil-or) et du cancer (lune)......Le V.T.R.I.O.L s’opère : le jaune et le bleu saphir de la lune de rejoignent par l’action mercurielle. Nous sortons lentement de l’obscurité pour diriger nos pas vers la lumière. Lune bleue du 31 mars 2018 : https://www.youtube.com/watch?v=vTz-joizBg0

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès