• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > L’expo Dada au centre Pompidou arrive à sa fin !

L’expo Dada au centre Pompidou arrive à sa fin !

Et bien dommage pour ceux qui ne l’ont pas vue. Parce que Dada est un de ces courants artistiques qui ne laisse personne indifférent. Dada et son hétéroclisme, c’est de l’émotion pour chacun. Dada, ce mot qui ne signifie rien, une expo qui réveille les consciences.

Près d’un siècle après sa naissance, ce mouvement plus qu’artistique n’a pas pris une ride, et pourrait être transposé dans notre époque d’incertitudes.

Je tiens d’abord à revenir sur l’organisation de cette exposition, qui a été faite de mains de maître. Les dispositifs utilisés, très élaborés, ont servi d’écrins aux oeuvres de Kurt Schwitters ou Francis Picabia sans en altérer la teneur.

C’est donc un étage tout entier du centre qui a été dédié à ces artistes. Une surface décomposée en carrés successifs, qui ont permis une visite bien plus instinctive et libre qu’organisée.

Ainsi la découverte des tableaux, des collages, des poèmes, ou des objets revisités par Marcel Duchamp ou Man Ray, a pu se faire de manière plus aléatoire, avec des effets de surprise. Cette mise en scène a contribué à faire passer les messages de Dada, ou du moins, à nous faire apprécier le courage du mouvement pour l’époque.

Pompidou est un lieu qui se prête formidablement bien à ce genre de manifestation (architecture encore avant-gardiste, luminosité, volume) et qui permet des mises en scène grandioses.

Rien est anodin !

L’expo Dada a accueilli des foules de visiteurs plus ou moins avertis mais toujours curieux.. Dada a aussi fait ressurgir leurs préoccupations.

Grâce aux Dadaïstes, on joue délibérement des ambiguïtés et des paradoxes. On se prête aux jeux des artistes qui mettaient à l’épreuve la reconnaissance du monde sans pour autant sacrifier à la figuration.

Ces artistes voulaient faire table rase du passé en adoptant, au travers de leurs oeuvres, une attitude de critique sociale et politique.

Dada n’est pas tendance, mais il est de toutes les tendances !

Plus que jamais, ce nom est à l’ordre du jour. Dans notre société des nouvelles technologies et de transition, qui n’a pas encore vraiment trouvé ses marques et sa vitesse de croisière, il est apaisant de se rappeler que les artistes peuvent aider à nous faire réagir.

Dada, c’est la vie ! C’est l’espérance d’une autre vie !

Au revoir, Dada.


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (3 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires