• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « L’Homme à Tête de chou » Gainsbourg & Bashung vice (...)

« L’Homme à Tête de chou » Gainsbourg & Bashung vice versa

Avec pour seul élément de décor, une chaise à roulettes, celle qui aurait permis à Bashung de se déplacer sur scène si le projet d’être partie prenante du Show avait pu aboutir, c’est un rock requiem à deux têtes bandantes qui, au Rond-Point Renaud-Barrault, fait la danse du ventre, en narguant tous les diables de pacotille.

Le couple Gainsbourg-Bashung ayant une de ces allures classieuses post mortem, inégalables sur l’échelle chorégraphique de Gallotta, le maître lance, à corps perdu, ses quatorze danseurs en une vertigineuse furie « a pudique » de douze tableaux dont aucune inhibition ne pourrait contrarier la mise du self-control.

A parité filles-garçons, le noir et blanc s’invite au bal tragique de Marilou, la shampouineuse qui, après avoir éveillé les souffres du volcan, va s’affaisser, sous les giclées de mousse, pulsées à coups d’extincteur, par l’homme à tête de chou, les visionnant en linceul virginal.

« Avec son regard absent et son iris absinthe, la petite gueuse aura rendu fou le type aux grandes oreilles, moitié légume, moitié mec ».

"Sous les volutes de comic-strip", la voix de Bashung épouse les méandres de Gainsbarre, en lui décernant, d’outre-tombe, ces lettres de noblesse à jamais inscrites en capital de reconnaissance.

Sexe, folie et violence se fondent en un film noir que les danseurs exaltent en sublimation érotique récurrente, comme si le traumatisme devait être rejoué à l’infini, jusqu’à en épuiser toutes les contorsions de la Morale.

Au-delà de la vie, cette rencontre au sommet de l’Opéra-Rock a valeur de plaidoyer pour un métissage du corps et de l’esprit jusqu’aux abîmes de l’Art sous ovation, à chaise renversée.

photo © Theotha.com 

L’HOMME A TÊTE DE CHOU - *** Theothea.com - d’après Serge Gainsbourg - chorégraphie & mise en scène : Jean-Claude Gallotta - avec Adrien Boissonnet, Sylvain Decloitre, Nicolas Diguet, Hajiba Fahmi, Ximena Figueora, Marie Fonte, Ibrahim Guétissi, Benjamin Houal, Yannick Hugron, Cécile Renard, Eléa Robin, Thierry Verger, Loriane Wagner, Béatrice Warrand & la voix de Bashung - Théâtre du Rond-Point

 


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • Olivier M 11 décembre 2009 15:52

    Tous les ingrédients sont en effet réunis pour passer un grand moment. Le spectacle de Gallotta tient toutes ses promesses, l’interprétation de Bashung est divine, l’oeuvre de Gainsbourg y est sublimée.

    Même pour les néophytes en danse contemporaines, dont je faisais partie, le ballet est accessible. Petit bémol tout de même sur certaines musiques additionnelles entièrement dédiées à la danse et parfois très éloignées de l’originale. Mais l’ensemble reste vraiment de qualité et j’attends le futur album avec impatience.

    Je recommande vivement le détour au le théâtre du Rond-Point.
    Merci pour votre article.

    Un autre point de vue pour les personnes intéressées, se trouve ici : http://www.monsieurbashung.com/archive/2009/12/08/89ea30908fce2585a2a15eda3 e3cc3c5.html

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires