• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > L’isolement n’est pas une fatalité !

L’isolement n’est pas une fatalité !

Il y a plusieurs façons de voir les vieux...Vous savez nous mêmes, aujourd'hui, dans 10 ans, 20 ans ou plus.

La solidarité intergénérationnelle permet de vivre ensemble et de profiter de l'apport de l'autre : l'ancien reçoit mais donne beaucoup.

Les anciens se retrouvent seuls ou dans une maison de retraite.

Entre vieux on attend...

Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit ! Effectivement il y a des maisons de retraite où la fin de vie est « agréable » mais bon, ce n'est pas l'image qu'en ont les retraités qui entrevoient cet avenir.

Des solutions alternatives existent, comme ces maisons où plusieurs couples de différents âges vivent ensemble, en gardant leur intimité mais en pouvant s'appuyer sur des services rendus dans le cadre d'échanges de savoirs.

Il faut continuer à réfléchir à innover certains auteurs nous proposent des pistes de transformation, il s'agit encore de doux rêves... Quoi que ….

Une écrivaine qui cherche à donner du baume à la vie nous offre un moment de projection dans une micro société autogérée.

JPEG - 50.9 ko

« Et puis Paulette... »

Roman de Barbara Constantine

Editions « Calman-Levy »

mars 2012

15,50 €

Optimisme et fraîcheur

Certains s'enferment dans leur isolement d'autres comme Ferdinand, non seulement rêvent mais en plus inventent autre chose, d'autres relations.

Pourquoi vivre seul dans une grande maison ou une ferme comme l'auteur alors que sa voisine a un toit qui va s'effondrer ?

Évidemment rien est facile... Changer ses habitudes c'est partir à l'inconnu, désorienter ses enfants mais au fait, à soixante dix ans la vie n'est pas terminée et chacun doit pouvoir choisir .

Pour Ferdinand celle-ci est tracée en pointillé...

La bâtisse est grande : pourquoi ne pas inviter d'autres solitudes et construire un petit havre de paix de solidarité, voire de bonheur ?

Il est aussi possible , voire souhaitable de ne pas se contenter d'une cohabitation « organisée » entre retraités... des jeunes ont besoin de donner et de recevoir.

Ce roman est gai, sympa, récréatif.

Il n'a qu'une prétention : nous faire sourire .

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • latortue latortue 25 mai 2012 11:35

    la fin de vie est comme on se la fait ,pour ma part je compte prendre dans ma maison qui est asses grande ,2 personnes de mon age en colocation d’une part pour continuer a échanger et pour vivre autrement que cloitrer dans son petit espace ,sortir ensemble, rire ensemble, échanger ,partager c’est continuer a vivre et repousser d’autant les mauvais moments de la fin de vie qui arrivent pour tout le monde sans aucune différence fric ou pas .
    après, en bout de parcours, mourir digne ou pas c’est réservé a chacun ,car la mort est un voyage que l’on fait seul ,et ,la manière de l’approcher et souvent du a la manière dont on a géré sa vie ,une vie belle apporte une belle mort sans crainte ,entouré de sa famille et de ses amis ,une vie triste et morne apporte une mort de même, pleine de reproches et de remords .
    Si tout le monde prenait chez soit en fonction de son logement bien sur ,une ou deux personnes cela réglerait pas mal de problème d’isolement et de misère du a ce manque de communication dont beaucoup souffre énormément . .


    • foufouille foufouille 25 mai 2012 13:03

      il faut aussi trouver des gens qui vont te supporter et vice versa
      un « radin » ne pourra vivre avec une cigale


    • latortue latortue 25 mai 2012 13:18

      Foufouille :
      la coloc c’est pas la prison si tu ne t’entends pas avec ton colocataire il suffit de mettre fin a la coloc ,comme pour toute cohabitation ou qu’elle soit ,il faut des règles de bonne conduite ,certainement avant de trouver une personne a qui tu corresponds et qui te corresponde tu devras en passer deux ou trois ou qui sait la premiere sera la bonne ,mais rassure toi je suis tres facile a vivre .
      salut foufouille bonne journée


    • foufouille foufouille 25 mai 2012 13:54

      c’est plus complique que ca
      le colocataire ne doit pas se retrouver a la rue
      inviter des gens le week end plusieurs fois, est une solution
      etre mefiant aussi, vu l’etat de notre societe



    • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 25 mai 2012 17:51

      Que dire des personnes qui avec l’âge deviennent invivables : agressives, méchantes, séniles, égoïstes, exigeantes, obtuses, incontinentes et ne voulant pas le reconnaître, sourdes et ne voulant pas le reconnaître, sales et ne voulant pas le reconnaître, etc…etc…  


      • foufouille foufouille 25 mai 2012 17:54

        elles finissent gavees de cachets dans une maison de retraite


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès



Partenaires