• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > L’univers fabuleux de Mylène Farmer (1)
#84 des Tendances

L’univers fabuleux de Mylène Farmer (1)

« Poussée par le vent, je brûle et je m’enrhume
Entre mes dunes, reposent mes infortunes
C’est nue que j’apprends la vertu. »
("Libertine", 1986).

La chanteuse française (et canadienne) Mylène Farmer fête son 60e anniversaire ce dimanche 12 septembre 2021. C’est l’occasion de rappeler la carrière extraordinaire d’une jeune femme de 22 ans qui a duré maintenant plus de trente-sept ans. Elle ne cesse de cartonner. J’adore ses prestations et surtout, son univers musical, culturel, littéraire. C’est probablement aussi une question de génération.

Depuis 1984, Mylène Farmer a collectionné les succès, avec 21 chansons classées n°1 dans le Top 50 et 37 autres dans le Top 10. Elle est très aimée en Russie et en Europe de l’Est.

On aime ou on n’aime pas Mylène Farmer ? Je ne sais pas si c’est autant caricatural que cela, mais en tout cas, quand on aime, on aime généralement beaucoup, il suffit de voir les nombreux groupes de "fans" qui ont fleuri un peu partout sur le Web à en faire peur.

Ce qui est exceptionnel, c’est que Mylène Farmer, qui a inondé les années 1980 de ses nombreux "tubes", est toujours dans l’actualité, elle continue toujours, après plus d’une génération, presque deux, à faire albums et concerts (enfin, avant la crise sanitaire). Un peu comme Kim Wilde, dans une certaine mesure. Elle a déjà vendu plus de 30 millions d’exemplaires de ses disques et ses spectacles sont très élaborés, ses clips aussi, c’est une productrice, c’est une actrice, et c’est même une cinéphile avertie, ce qui fait qu’on ne s’étonne même pas de la retrouver parmi les membres du jury du 74e Festival de Cannes, celui qui a lieu en ce moment, du 6 au 17 juillet 2021 après deux ans d’absence (pour cause sanitaire), aux côtés notamment de Mélanie Laurent, Mati Diop et Maggie Gyllenhaal.

Les chansons de Mylène Farmer (elle en a écrit beaucoup) sont souvent transgressives, du moins très originales, inattendues, novatrices. Elles peuvent évoquer des idées noires, la dépression, l’enfance, le passé révolu, la mort, etc. mais aussi l’amour, la religion, le sexe, etc. avec beaucoup de références littéraires (et même historiques puisque son premier disque fut dédié à Louis II de Bavière qui s’est suicidé le 13 juin 1886 dans le lac de Starnberg, près de Munich). Elles sont aussi très dynamiques, rythmées, avec une scénographie très étudiée. On a presque l’impression que c’est une grande prêtresse face à une assistance complètement séduite.

La grande notoriété de la chanteuse ne l’empêche pas de nourrir une discrétion rare sur sa vie personnelle, qui surprend dans ce milieu d’artistes. Elle n’a jamais apprécié ce milieu, au point d’avoir renoncé à recevoir d’éventuels prix après sa mauvaise expérience où elle a finalement refusé de recevoir sa Victoire de la Musique en 1988. Elle expliqua le 12 octobre 1989 à Télé Moustique : « J’ai passé des heures en coulisses pour les répétitions de cette soirée. Tout le gratin du show-business était là et ces gens m’ont écœurée. Ils se détestent tous. J’étais triste d’avoir été récompensée et reconnue par ces gens-là. Ce sont les Victoires de l’hypocrisie ! ». Cela ne l’a pas empêché de collaborer avec de nombreux artistes, comme Jean-Louis Aubert, Jean-Paul Gaultier, Khaled, Sting, Ben Harper, Michael Hutchence, Seal, Moby, Line Renaud, etc.

Rien pourtant n’était évident pour elle au début. Son succès ne lui était pas prédestiné. Elle a commencé avec une comptine, "Maman a tort", enregistrée en été 1983. Les paroles et la composition ont été de Jérôme Dahan (qui est mort du cancer il y a une dizaine d’années) et Laurent Boutonnat, son compositeur au long cours, qui a beaucoup collaboré avec elle. Ils pressentaient que ce serait un "tube", ont tenté de la faire chanter par Lio (mais cela ne s’est pas fait). Ils ont cherché une chanteuse par un casting peu prometteur, et finalement, c’est une des amies de Jérôme Dahan qui a fait l’affaire. En fait, elle semblait faite pour être cette chanteuse : Mylène Farmer.

Look très différent de son évolution ultérieure, plus en jeune fille sage et souriante qu’en femme pleine d’exubérance originale et intrigante. Elle est née au Québec et sa famille, plutôt aisée (le père ingénieur), s’est installée en région parisienne quand elle avait une dizaine d’années. Elle a obtenu un prix de chant à 10 ans, a visité des enfants malades à l’hôpital et s’est passionnée pour les animaux (au point de vouloir devenir vétérinaire un moment). Elle a quitté son lycée pour se lancer dans les arts, s’est inscrite au cours Florent et a fait des petits boulots.

Cette chance de chanter un tube, elle l’a saisie sans hésitation. Ils ont d’ailleurs mis beaucoup de temps pour trouver une maison de disques (elle était encore inconnue et c’est à ce moment qu’elle a adopté son nom de scène, en hommage à l’actrice américaine Frances Farmer, qui a vécu un calvaire psychiatrique). Le disque "Maman a tort" a été vendu à 100 000 exemplaires, ce n’était pas énorme, mais cela lui a permis de se faire connaître, et sa présence dans tous les médias pour en faire le service après-vente l’a aussi beaucoup aidée. Après un autre disque sans succès, elle a changé de maison d’édition pour de nouveaux tubes, "Plus grandir" et surtout "Libertine" qui l’a complètement transformée (physiquement) et qui a « révolutionné le monde des clips en France », comme l’explique son site Internet.

Sa carrière était alors lancée.

Parmi ses autres grands succès, "À quoi je sers" (1989) commence ainsi :
« Poussière vivante, je cherche en vain ma voie lactée
Dans ma tourmente, je n’ai trouvé qu’un mausolée
Et je divague
J’ai peur du vide
Je tourne des pages
Mais des pages vides. ».

Avis aux amateurs : Mylène Farmer a annoncé le 22 juin 2021 qu’elle ferait une grande tournée en Europe à partir du 2 juin 2023, de la France à la Russie, dont les billets seront mis en vente à partir du 1er octobre 2021 (en particulier au Stade de France les 30 juin et 1er juillet 2023). On peut espérer que la pandémie de covid-19 sera passée…

Je propose ici les principaux "tubes" de Mylène Farmer dans les années 1980, et dans un second article, je proposerai des chansons plus récentes.


1. "Maman a tort" (sorti en mars 1984)





Et le clip (le moins coûteux de l’histoire des clips) :





2. "Plus grandir" (sorti le 25 septembre 1985)






3. "Libertine" (sorti le 25 mars 1986)






4. "Tristana" (sorti le 1er avril 1986)






5. "Sans contrefaçon" (sorti le 16 octobre 1987)






6. "Ainsi soit je" (sorti le 14 mars 1988)






7. "Pourvu qu'elles soient douces" (sorti le 14 mars 1988)






8. "Sans logique" (sorti le 14 mars 1988)






9. "Déshabillez-moi" (sorti le 14 mars 1988)






10. "À quoi je sers" (sorti le 12 août 1989)






11. "Allan" (sorti le 11 décembre 1989)






12. "Désenchantée" (sorti le 18 mars 1991)






13. "Regrets" (sorti le 8 avril 1991)





14. "Je t'aime mélancolie" (sorti le 8 avril 1991)






15. Interview de Mylène Farmer le 14 juin 2009 sur France 2






Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (12 septembre 2021)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Site officiel de Mylène Farmer.
Mylène Farmer.
Louis Armstrong.
Jim Morrison.
Jimmy Somerville.
Ella Fitzgerald.
Serge Gainsbourg.
Fernandel.
Eddie Barclay.
Daniel Balavoine.
Jean Ferrat.
John Lennon.
Kim Wilde.

_yartiFarmerMylene02




 


Moyenne des avis sur cet article :  1.82/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • ZenZoe ZenZoe 13 septembre 10:03

    Un très grand talent, solide, durable, de très beaux textes, j’aime beaucoup. Elle et Boutonnat ont fait des étincelles jadis. Voilà, c’est dit !


    • Ben Schott 13 septembre 10:26

       

      Tu me fais rêver, Rakoto !...

       

      Sur ta lancée, un petit papier sur Michel Durafour, et tu fais ma semaine !!!

       


      • Clocel Clocel 13 septembre 12:13

        On bande si on veut nous autres Roko, si on veut ! smiley


        • Docteur Faustroll Séraphin 13 septembre 12:21

          Pourquoi cet article ? Elle est candidate en 2022 ?


          • Jeekes Jeekes 13 septembre 16:24

            @Séraphin
             
            Je crois plus simplement que rat-ko-to fantasme.
            Je le vois bien s’astiquer la nouille le soir au fond de ses draps en regardant un des clips ’’coquinoux’’ de la Mylène.
             
            Lavette, lèche-cul, propagandiste de la bande à micron et pervers à la fois, rat-ko-to ne cessera jamais de nous surprendre !
             


          • Feste Feste 14 septembre 00:01

            @Séraphin
            Moi j’ai cru qu’elle avait claqué hier et qu’il balançait sa nécro (qui semble être un de ses passions)


          • ETTORE ETTORE 13 septembre 14:16
            Séraphin 13 septembre 12:21

            Pourquoi cet article ? Elle est candidate en 2022 ?


            Quand Râkotonanobis, fait un « article » sur une personnalité vivante, on se demande toujours, si, par trop pressé d’attendre son décès, il ne nous livre déjà son premier jet de faire part.

            C’est un peu comme une épreuve d’artiste, qui deviendra célèbre après sa mort, et il y apporteras la petite touche finale, celle de la date de disparition, encore indécise à ce jour..

            C’est fou, mais à la longue, ce « type » ce « machin » ce « comptable d’Anubis »

            je n’arrive plus à le voir qu’en « faucheuse » ou « conducteur de corbillard. »

            Il a tellement installé sa base de travail, sur les cartons de condoléances, qu’il en devient, l’imprimeur EXCLUSIF !.

            Alors, SVP, Rpakotonanobis, en vous occupant «  »occasionnellement ", des vivants,

            ( qui seront de futurs morts, mais dans un temps qui leur appartient )

            vous délaissez les morts, (qui eux s’en foutent.)

            Mais pour les vivants, par vos articles, vous semblez, déjà prendre des réservations dans le cortège funéraire, avec cette prévalence à vouloir leur raccourcir la vie.

            Faites le donc avec le seul, de votre panoplie de monstre, qui peut se croire immortel devant l’humanité.......

            Votre donneur d’ordre, pour lequel vous écrivez si bien, jour après jours, la biographie baveuse, sans jamais y mettre une date libératoire de .... fin.

            Retournez au chenil de votre maître, et laissez les vivants, humains vivre leur existence, sans que vous y rajoutiez le poids, d’une médisance, trop pesante,par votre savoir faire .


            • Naëlle Markham Naëlle Markham 13 septembre 22:09

              @ETTORE

              Vous m’avez enlevé les mots du clavier. Cela a été mon premier réflexe en parcourant ce texte : « Mais enfin, que je sache, elle n’est pas morte... !! »

              Et il/elle (moi pas connaître) annonce déjà l’épisode 2....


            • jacques 13 septembre 18:36

              Elle fait partie des femmes qui ne m’ont jamais fait bander, on dirait un androide.


              • Jeekes Jeekes 13 septembre 19:30

                @jacques
                 
                Tu devrais nous décrire le genre de femme qui te fait bander !
                 
                Histoire qu’on sache ce que signifie ton commentaire...
                 
                J’dis ça, hein ?
                 


              • Jeekes Jeekes 13 septembre 19:36

                @ Tous

                 

                Au fait, z’avez noté le titre du n’artik :

                 

                ’’L’univers fabuleux de Mylène Farmer (1)’

                 

                (1) qu’est-ce que ça veut dire ?

                 

                rat-ko-to a prévu une saga ?

                Quand je disais qu’il fantasme...

                 

                Ou alors il est à court de cadavre à encenser, plus rien à dire pour savonner les miches de son bon mait’ ?

                Et du coup, il se ménage un p’tit viatique, une série sur Mylène ?

                 

                Connaissant l’immense platitude de ses copies, je crains le pire.

                Mylène, si tu nous lis (ce dont je doute fort), excuse-le, il ne sait pas (plus) ou il habite, ce pauvre pantin débile !

                 


                • ETTORE ETTORE 13 septembre 20:13
                  Jeekes 13 septembre 19:36.

                  @ Tous

                   

                  Au fait, z’avez noté le titre du n’artik :

                   

                  ’’L’univers fabuleux de Mylène Farmer (1)’


                  Le « 2 » seras ( ou pas) dans la lignée des faire parts à Rakotonanobis.

                  Il a juste pris une réservation, pour être au plus près de l’AUTEL !

                  Je trouve aussi, qu’il devient pervers, parce que il ne fait pas de compte à rebours, il compte ses articles, comme si il allait demander des comptes, à celui qui vit trop longtemps, à son goût.


                  • ༄REPTILE༄MODE༄CYRUS༄ cyrus 13 septembre 20:19

                    @ETTORE

                    et dire qu’ on m’ as reprocher de faire un texte en 3 artcile (1/3 , 2/3 , 3/3) 

                    la il met meme pas de limite a sa production pleine de lien vers ses dizaine de blog ...

                    milene (666) , milenne (144 000) ... ca promet ....et ca promeux smiley


                  • ༄REPTILE༄MODE༄CYRUS༄ cyrus 13 septembre 20:20

                    @cyrus

                    NB , c’ est vrai que nanobis a bien le meme style ampoulé , verbeaux et hautain ...


                  • zygzornifle zygzornifle 14 septembre 08:40

                    Elle est pas morte, elle est pas candidate aux présidentielles alors pourquoi ? 


                    • chantecler chantecler 14 septembre 08:42

                      @zygzornifle
                      Bah , il est cool Rakoto !


                    • zygzornifle zygzornifle 14 septembre 08:42
                      Bientôt L’univers fabuleux de Brigitte Macron raconté par son chirurgien plasticien, préface de Benalla ....

                      • chantecler chantecler 14 septembre 08:46

                        @zygzornifle
                         smiley
                        Tiens au passage , je suis tombé sur un livre de Patrick de Funès , oui le fils de Louis , médecin radiologue que je recommande ...
                        « médecin malgré moi »
                        coll : j’ai lu .
                        Souvent ça vaut le détour ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité