• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > La bonne mère Liger

La bonne mère Liger

Noir est son destin

Il est des miracles qui ne sont pas sujets à remise en cause, le risque serait trop grand de contrarier le ciel et de déclencher les foudres du patron. Je me dois de vous conter les prodiges successifs de notre Vierge Noire et je prie instamment les mécréants, les incrédules et tous les dubitatifs chroniques de passer leur chemin. Nous allons allègrement franchir le seuil de l’incontestable par essence divine, un domaine qui ne supporte aucun doute.

Tout débuta de manière incertaine tout autant que floue et invérifiable, ce qui, il convient de le reconnaître, est une excellente entrée en matière. La grande cité marchande et néanmoins ligérienne était sous la menace des hordes normandes, ces monstres sans honneur qui usaient de la Loire pour venir semer la mort et l’effroi. Leur science de la navigation, placée au service de la rapine et du larcin sanglant mettait le pays sens dessus-dessous.

Les orléanais se remirent en construction pensant trouver derrière de solides remparts, la protection qui sied à leur tranquillité. La chose n’est pas nouvelle, Ceno était déjà ceinte d’une muraille de terre et de pieux qui fut remplacée par un mur de défense au quatrième siècle, reconnaissable encore de nos jours avec ses quatre rangées de briques suivies de pierres. Les grapheurs de la fin du vingtième siècle s’en donnèrent à cœur joie pour souiller un vestige de plus de 1600 ans, il n’y a plus de respect !

C’est lors de ces travaux d'amélioration défensive que la Vierge Noire fit son apparition. La statue de bois avait sans doute attendu son heure pour surgir de nulle part et se trouva ainsi fort à propos au cœur de toutes les dévotions. Elle trouva dans l’instant hébergement dans l’église Saint Paul. On peut remarquer que les temps ont bien changé dans cette ville qui reçoit depuis, bien moins spontanément les frères et les sœurs de couleur de la bonne dame. Il est vrai, à la décharge de nos édiles, que la menace ne vient plus du Nord de l’Europe !

Au XI° siècle, les Vikings revinrent faire du tourisme sur nos rives. Ils avaient trouvé refuge et villégiature en Normandie mais n’aimaient rien tant que venir se refaire la cerise en pillant quelques trésors de notre sainte mère l’église. En bord de Loire, ceux-là ne manquaient pas, dissimulés à l’appétit des manants dans les abbayes et les monastères qui poussaient comme des champignons tout au long de la rivière.

C’est lors de l’une de ces sournoises et odieuses attaques que les assiégés crurent bon de compléter leur système défensif en plaçant la statue de bois sur les remparts, face à l’ennemi. Armée de sa seule assurance céleste, la dame protégea un vaillant archer en tendant son genou afin qu’une flèche vienne s’y ficher. L’homme avait été sauvé par le doigt de Dieu ce qui lui donna le droit de tuer en réponse le méchant assaillant. Devant ce prodige, les normands rendirent les armes et rebroussèrent chemin tandis que la statue et sa flèche trouvèrent une nouvelle résidence dans la chapelle des miracles.

Quand une série est placée sous de tels auspices, il n’est pas de raison qu’elle s’arrête en si bon chemin. La Vierge noire était née sous une bonne étoile, elle allait continuer son chemin de gloire, semant la désolation contre ceux qui s’en prenaient à elle. C’est ainsi qu’en 1562, des forbans, des soldats huguenots indisciplinés vinrent tenter l’aventure de lui régler son compte. Puisque la vierge était noire et que de plus elle trônait dans la cité johannique, c’est par le feu qu’elle devait périr. Les soudards furent pendus par le frère de Coligny leur chef pour d’obscurs motifs de discipline. Une fois encore, la vierge noire pouvait voir la vie en rose.

La suite fut du même tonneau. Un gougnafier décréta lui faire son affaire à coup de marteaux. Il s’empara d’elle et la séquestra chez lui. Nous étions en 1793 et le marteau s’avéra impuissant à venir à bout de la statue miraculeuse. Dépité, voyant là l’œuvre du malin, l’homme s’avoua vaincu et rapporta son larcin pour qu’elle retrouve son église.

Puis le ciel en personne se prit d’affection pour la petite statue. L’envahisseur allemand bombarda, le fourbe, notre ville en 1940. Les bombes mirent le feu à l’église des miracles mais les flammes s’arrêtèrent sur le seuil de la Chapelle où était conservée précieusement la Vierge Noire. Elle avait une fois encore montré combien elle était en mesure d’entraver le dessein de tous ceux qui sont hostiles à notre bonne cité.

Depuis, elle attend son heure, toujours sur le pied de guerre pour sauver la ville. Malheur au prochain agresseur. Elle reprendra du service à moins qu’on ne fit appel à sa petite sœur Jehanne. Il ne fait pas bon croiser la route d’une Vierge par chez nous, il vous appartient de retenir la leçon, c’est la seule qui vaille sur les rives de Dame Liger.

Virginalement sien

 

à consulter => http://theudericus.pagesperso-orange.fr/Donnery/Donnery_Vierges_Noires_Orleanais/Donnery_Vierges_Noires_Orleanais.htm

Documents joints à cet article

La bonne mère Liger

Moyenne des avis sur cet article :  4.04/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

63 réactions à cet article    


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 1er janvier 11:24

    Chapitre XI


    LE NEZ DE JOBOURG

    1er janvier 2005

    Bruxelles, huit heures trente-cinq du matin, dans la brume matinale, Lucien Lampe relève le volet métallique de la librairie. De l’autre côté de la rue, Cassandra s’extrait rapidement de sa 2 CV, mallette pressée contre sa veste de cuir rouge, à l’abri du vent.
    Avant d^’etre romancière, CAssandra naviguait dans le milieu du journalisme. Elle en a& gardé une insatiable curiosité pour les faits divers dont la plupart recèlent leur lot de tragédie poétique. Sur le sol de la librairie, parmi des publicités brille une carte postale que s’empresse de ramasser Lucien Lampe. Il n’est pas étonné de reconnaître l’écriture d’Olga : prendrai le route ce lundi pour voir le Radiant. Bientôt de retour à Bruxelles, Amitiés.
    Son regard distrait par un mendiant qui se déplace péniblement le long du quai, Lucien Lampe n’a pas reamrqué le trouble de Cassandra à la vue du Phare : Le Radiant représenté sur la carte postale.


    Aux « Dormantes », Olga pénètre dans sa voiture. Une nappe de gouttelettes s’est déposée sur les vitre, l’obligeant à s’extraire de la chaleur de l’habitacle pour éclaircir son chemin«  ;

     »Nettoyer les vitres dans une allée de peupliers. Imbiber l’éponge des impressions présentes et en dégager le surplus d’émotions anciennes. Laisser couler le liquide sur une feuille de format carré. Poser le document en transparence sur le phare allumé et observer les méandres du passé ainsi recomposé. La quadrature du papier épousant parfaitement le cercle de feu révèle en son centre un petit cochon souriant à Dame Lune. Nul ne sait si celle-ci fut de charbon". 

    Guillaume et son ami Marc, l’attendent pour déjeuner dans une crêperie près du Nez de Jobours en face du phare.
    D’après guillaume, Mérope aurait fait une lien entre les naufrageurs et la Perincesse Dahud. Ils cherchaient à venger la mort de la Princesse que son père avait lâchement chassée de son cheval afin d’assurer sa survie dans sa course pour échapper à l’engloutissement de la cité d’Ys. Pour Olga, il s’agissait d’une légende. Quant à savoir si elle avait inspiré les naufrageurs normands et bretons, cela reste vraisemblable.

    • C'est Nabum C’est Nabum 1er janvier 19:13

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Belle Cassande trop aimé ne vous puis


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 1er janvier 19:50

      @C’est Nabum


      Antéros grand allié.

    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 1er janvier 11:26

       Format carré. Chapitre XI


      LE NEZ DE JOBOURG

      1er janvier 2004

      Bruxelles, huit heures trente-cinq du matin, dans la brume matinale, Lucien Lampe relève le volet métallique de la librairie. De l’autre côté de la rue, Cassandra s’extrait rapidement de sa 2 CV, mallette pressée contre sa veste de cuir rouge, à l’abri du vent.
      Avant d^’etre romancière, CAssandra naviguait dans le milieu du journalisme. Elle en a& gardé une insatiable curiosité pour les faits divers dont la plupart recèlent leur lot de tragédie poétique. Sur le sol de la librairie, parmi des publicités brille une carte postale que s’empresse de ramasser Lucien Lampe. Il n’est pas étonné de reconnaître l’écriture d’Olga : prendrai le route ce lundi pour voir le Radiant. Bientôt de retour à Bruxelles, Amitiés.
      Son regard distrait par un mendiant qui se déplace péniblement le long du quai, Lucien Lampe n’a pas reamrqué le trouble de Cassandra à la vue du Phare : Le Radiant représenté sur la carte postale.


      Aux « Dormantes », Olga pénètre dans sa voiture. Une nappe de gouttelettes s’est déposée sur les vitre, l’obligeant à s’extraire de la chaleur de l’habitacle pour éclaircir son chemin« ;

       »Nettoyer les vitres dans une allée de peupliers. Imbiber l’éponge des impressions présentes et en dégager le surplus d’émotions anciennes. Laisser couler le liquide sur une feuille de format carré. Poser le document en transparence sur le phare allumé et observer les méandres du passé ainsi recomposé. La quadrature du papier épousant parfaitement le cercle de feu révèle en son centre un petit cochon souriant à Dame Lune. Nul ne sait si celle-ci fut de charbon". 

      Guillaume et son ami Marc, l’attendent pour déjeuner dans une crêperie près du Nez de Jobours en face du phare.
      D’après guillaume, Mérope aurait fait une lien entre les naufrageurs et la Perincesse Dahud. Ils cherchaient à venger la mort de la Princesse que son père avait lâchement chassée de son cheval afin d’assurer sa survie dans sa course pour échapper à l’engloutissement de la cité d’Ys. Pour Olga, il s’agissait d’une légende. Quant à savoir si elle avait inspiré les naufrageurs normands et bretons, cela reste vraisemblable.

      • C'est Nabum C’est Nabum 1er janvier 19:14

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.

        14 ans déjà


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 1er janvier 19:22

        @C’est Nabum


        Se trouvait dans mes tiroirs. Je comprends seulement pourquoi j’avais écrit tout cela en mode presque automatique. 

      • C'est Nabum C’est Nabum 1er janvier 19:26

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.

        Vous êtes pardonnée


      • Nolats Nolats 2 janvier 09:53

        @Mélusine
        à 11h24, le texte date de 2005, et à 11h26, il date de 2004, c’est la magie du temps smiley


      • @C’est Nabum


        En Chine correspond au cycle du vol de la loi (14 ans) et dont ne voulez plus entendre parler,.... Car la route de la soie débute à Xi’an, à un millier de kilomètres plus au sud-ouest. Cette cité fut le siège de la cour impériale chinoise jusqu’en 904. Ses remparts du XIVe siècle sont préservés, comme sa grande pagode de l’Oie sauvage, érigée en 652.

      • @Nolats

        Non, un lapsus (2004). Ecrit après le fameux Tsunami en Thaïlande. J’ai sauté d’une case et corrigé,....toujours suivre le rythme. Inspir, Expir.

      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 1er janvier 11:31

        Lune noire à 28 degré du scorpion.

        « Le Roi des Fées approche de son domaine. »
        Reconnaître et rendre hommage à un principe intégrateur au coeur de toute existence.

        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 1er janvier 11:55

          A ma mère, existentialiste avant l’heure dans un bled comme Renaix et son fameux drafac (Verlan de cafard). Autre manière de dire qu’elle broyait souvent du NOIR. Et moi de la REglisse. Les fameuse boîtes appelée : Curix, qui s’ouvraitent en pétales d’Or quand on appuyait du pouce. Cela faisait « clic ». Et j’avalais le « drafac » de ma mère en petites boules. Parfois une dizaine quand le « drafac » était très très grand,....Elle pensait à Pierre. Moi je savais.....


          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 1er janvier 11:56

            Exemple de titre poétique : Meurtre d’Éva Bourseau : la justice écarte la préméditation


            • OMAR 1er janvier 18:54

              Omar9

              @Mélusine ou la Robe de Saphir

              Tu dois manquer énormément d’affection.

              Et en plus, tu bégaies.....


            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 1er janvier 19:04

              @OMAR


              Votre remarque n’a même pas le goût du homard et n’apporte rien. Puisqu’il est question de Normandie, le Bretagne n’est pas loin.« L’acte surréaliste le plus simple consiste, revolvers aux poings, à descendre dans la rue et à tirer au hasard, tant qu’on peut, dans la foule.  ». Cette phrase est de Breton qui lui-même se trouve dans la Pléiade. Le djihad n’a rien inventé. Je vous invite à lire : Esthétique de la mort. Peut-être aurez-vous ainsi la chance d’y réchapper. Elle vous prend toujours dans le dos.

            • juluch juluch 1er janvier 14:08

              L’envahisseur n’a qu’à bien se tenir Nom de Dieu !!!


              merci Nabum !!

              • C'est Nabum C’est Nabum 1er janvier 19:14

                @juluch

                Oh que oui

                Merci l’ami


              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 1er janvier 14:48

                En 1979, j’ai vécu une séparation qui a duré une nuit entière dans la région normande qui s’appelle : Marguerite-sur-mer. D’où, l’expression : Faire pleurer Margot. 


                • C'est Nabum C’est Nabum 2 janvier 09:54

                  @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                  J’en vis une sans limite


                • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 1er janvier 14:51

                  Je quittais la mer et ses remous pour la terre ardennaise, ses arbres et son Roi : Guypeaudecerf.


                  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 1er janvier 16:26

                    La plus connue. https://www.youtube.com/watch?v=rp97f_d9vhg. Celle de Rennes-le-Château. Pour le reste, Nabum est suffisament grand pour se défendre.


                    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 1er janvier 16:33

                      Très mal enregistré, il faut tendre l’oreille,....



                        • covadonga*722 covadonga*722 1er janvier 18:24

                          c’est ce que raconte la chronique familiale vers 860/900 z’ont arrêté d’aller depuis Noirmoutier 

                          se faire chier sur la Loire.Ils trouvaient que les nautoniers du coin étaient des poseurs et blablateurs compulsifs .

                          • SANDRO FERRETTI SANDRO FERRETTI 1er janvier 18:41

                            @covadonga*722

                            « No retreat, no surrender ».

                            Même si le crabe attaque par la mer, il restera bloqué sur la roche des Goudes, quand le soir tombe.

                            Soyez fort.


                          • covadonga*722 covadonga*722 1er janvier 19:08

                            @SANDRO FERRETTI
                             mes voeux pour 2018 vieil ami .Comme vous voyez il me reste un peu de hargne !

                            Quand a la bestiole je compte lui cracher a la gueule jusqu’à la fin


                            no retreat no surrender 

                          • C'est Nabum C’est Nabum 1er janvier 19:15

                            @covadonga*722

                            Je suis un cas nautier



                            • C'est Nabum C’est Nabum 1er janvier 19:27

                              @SANDRO FERRETTI

                              Je ne vois pas le rapport


                            • C'est Nabum C’est Nabum 1er janvier 19:57

                              @Orangêcitron

                              Maupassant  ?
                              Effectivement la barre est trop haute


                            • Clouz0 Clouz0 1er janvier 19:41

                              Pour une fois que Nabum sert à quelque chose !

                              Meilleurs voeux à toi Sandro.

                              • C'est Nabum C’est Nabum 1er janvier 19:43

                                @Clouz0

                                N’étant rien qui vaille je ne vois pas à quoi puis-je servir !


                              • exocet exocet 1er janvier 22:17

                                Bonjour, Cenabum, bonne année à vous.
                                .
                                Je passe sur votre article, et je vois que la racaille vous attaque à nouveau de toutes parts...
                                .
                                Je cite « Orangécitron : expliquer encore à C’est Nabum qu’il se trompe », compte existant depuis 4 jours sur Agoravox. Et puis les habituels qui ne produisent quasiment pas d’articles, des clones de Robert Labitte et son blog désert....mais viennent consciencieusement déposer leurs déjections canines sur les articles d’autrui, alors que personne ne leur demande rien.
                                .
                                Là, je crois que vous avez poussé à son paroxysme leur complexe d’infériorité, ils s’y mettent à 5 ou 6, comptes réels ou fictifs, en comptant covadonga, feretti, clouz0, se plussent entre eux, et leurs seulent interventions se bornent à dénigrer vos écrits : ils se sont concertés, c’est visible..
                                .
                                Courage, Cenabum, je vous le redis, tout bon écrivain excite la jalousie des médiocres, même le grand Céline a eu ses parasites !
                                Et plus le talent est grand, plus les lâches attaquent en meute, ils ont beau se prendre pour des loups, les crottes laissées les désignent comme des chiens...


                                • Henry Canant Henry Canant 2 janvier 03:33

                                  @exocet
                                  Tout à fait en accord avec toi.

                                  Le 21 ème siècle a eu la chance de voir naître un grand écrivain qui ridiculise tous les autres malgré un certain talent. Nabum sera l’auteur de référence pour les générations futures.


                                • C'est Nabum C’est Nabum 2 janvier 07:56

                                  @exocet

                                  La racaille et en passe de gagner

                                  je vais jeter l’éponge


                                • Henry Canant Henry Canant 2 janvier 13:58
                                  Nabum, 
                                  Tu n’en finis pas de partir !

                                • @Henry Canant


                                  C’est pour mieux te croquer Cana-âne.

                                • Nolats Nolats 2 janvier 10:14

                                  Bonne année 2018, Nabum. Si j’ai bien compris les commentaires, votre texte est globalement exact, si ce n’est que ce n’est pas le bon siècle ni la bonne statue. Mais ne dit on pas que l’esprit l’emporte sur la forme ?
                                  Je soupçonne que les « livres sacrés » comportent de tels écarts, des évènements transmis de bouche à oreille ont été amendés et enjolivés avant d’être transcrits, ainsi peut-être que le grand roi ne s’était pas appelé Salomon et de son temple a été bâti dans le royaume du Nord.


                                  • C'est Nabum C’est Nabum 2 janvier 10:19

                                    @Nolats

                                    je dois vérifier mes sources ce qui pour un gars de Loire est assez normal, le doute persiste sur la véritable


                                  • Nolats Nolats 2 janvier 12:38

                                    @C’est Nabum
                                    « le doute persiste sur la véritable » je suppose que vous voulez évoquer la véritable origine de la statue, pas forcément aussi ancienne que la légende le stipule ? Cela me rappelle l’histoire du supposé saint suaire de Cadouin, qui s’est révélé être en fait un voile musulman du 11ème ou 12ème siècle.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès