• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

La douleur

Simplement sublime.

L’exercice n’est sans doute pas aisé celui qui consiste à convaincre des lecteurs, tranquillement installés chez eux, à se rendre, si possible en nombre, assister à un spectacle qui les laissera sans force, étrangement incertains, terriblement troublés, parfaitement en adéquation avec le titre de ce chef d’œuvre : dans « La Douleur ». Oui, vous n’allez certes pas rire aux éclats, ni même vous distraire durant cette plongée intérieure dans l’angoisse qui grandit, la peur qui s'insinue lentement, l’espoir qui s'amenuise inéluctablement, la tragédie qui se tisse tout autour des personnages. C’est pourtant un moment absolument magnifique, une prouesse cinématographique et dans le même temps la restitution parfaite d’une grande voix intérieure, d’un formidable style littéraire.

Comment traduire en images des mots qui envoûtent ainsi le spectateur ? En jouant sans doute sur la profondeur de champ, en créant des doubles et des jeux d’ombre, en donnant corps à des personnages magistralement interprétés dans une discrétion rare comme si chacun voulait s’effacer derrière le texte de Marguerite Duras et la force d’un récit qui se noue sans effets spectaculaires. C’est du grand art, c’est sublime, c’est à ne pas manquer.

Faut-il dévoiler cette douleur ? Je crois tout au contraire qu’il convient de n’en rien savoir pour plonger dans la spirale de l’inquiétude qui devient angoisse avant que de se faire le plus noir désespoir. Le spectateur est englué comme un insecte pris dans une toile d’araignée. Mais ce n’est ni pesant ni affligeant. C’est tellement beau que l’émotion se métamorphose en admiration tout au long de ce moment en suspension, de cette douleur qui s’incarne dans l’actrice principale, qui en fait un personnage christique.

La restitution d’une époque, la fin de la seconde guerre mondiale, ses traîtrises, ses abjections, ceux qui ont choisi le mauvais camp, ceux qui vivent dans la peur et la clandestinité, tout cela est remarquablement suggéré sans tomber dans la grande reconstitution. La sobriété est la règle tout au long de ce film, véritable épure à la beauté plastique impressionnante.

Laissez vous porter, acceptez de vous diluer dans la douleur de l’héroïne, une femme qui tour à tour lutte, doute, renonce, reprend espoir, s’égare ou bien se comporte de manière exemplaire. Elle est alternativement magnifique, odieuse, garce ou bien encore héroïque sans en faire des tonnes, dans un jeu d’une telle nuance que je ne peux qu’applaudir à la prouesse de l’actrice, Mélanie Thierry, en tout point magistrale.

Quant à l’adaptation d’Emmanuel Finkiel, elle est simplement magnifique, esthétique, juste, efficace, discrète. C’est une totale maîtrise, une image au scalpel, un travail sur la lumière afin que les acteurs évoluent dans un halo extraordinaire. Tout est dans la nuance, le contre-point, le détail qui donne du sens. Le spectateur, grâce à lui, est dans un état quasiment hypnotique tout au long de ces deux heures de projection qui vous inviteront à explorer les méandres d’un univers intérieur en totale désintégration.

Tout cela n’a pas de quoi inciter le spectateur en quête de divertissement. Je peux le comprendre. C’est à ceux qui cherchent à s’élever parfois, à tutoyer le génie créatif, à fréquenter les grandes plumes de la littérature, à comprendre les tréfonds de l’âme humaine que je conseille ce film. Il est sans doute préférable de ne pas y aller seul, de parler bien vite après la séance pour absorber l'écheveau de tous ces sentiments contradictoires. Vous en sortirez grandi j’en suis certain.

Je ne suis pas cinéphile, ni même critique d’art. Je vous livre ici maladroitement cette envie que j’ai de montrer un chemin ardu tout autant qu’exaltant à qui veut bien me faire confiance. Allez voir cette douleur, tout simplement sublime, vous ne serez pas déçu. Bon film à ceux qui me feraient l’honneur de suivre ce simple conseil.

Douloureusement vôtre


Moyenne des avis sur cet article :  2.8/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

47 réactions à cet article    


  • Du Modiano,....Que je vous invite aussi à lire. Si ce n’est déjà,....


    • C'est Nabum C’est Nabum 27 janvier 16:48

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Déjà fait depuis longtemps


    • @C’est Nabum


      Sept éditions originales. J’ai commencé à le lire à Paris. Et y ai vu d’étranges liens avec ma vie. L’internat. Sa mère belge et actrice un peu « trouble ». Accident Nocturne ma beaucoup remuée. si je puis dire. Plusieurs films en sont sortis : « Bon voyage » avec Adjani" qui pourrait faire lien avec ce film, Lucien Lacombe, le parfum d’Yvonne,...En même temps, je lisais Weyergans (dont le père à écrit un livre sur la forge que je possède) et Jacques Sternberg (Toi MA NUIT). Ce qui m’a donné l’occasion de rencontrer Topor qui l’a beaucoup illustré,....

    • C'est Nabum C’est Nabum 27 janvier 17:14

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Vous êtes la spécialistes des concordances


    • @C’est Nabum


      Et aussi calendaire,...Le Petit Farceur,...

    • @Mélusine ou la Robe de Saphir.


      Ma manière de psychanalyser l’histoire du Monde,...

    • C'est Nabum C’est Nabum 27 janvier 17:27

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Puisque vous le dites


    • Je mets au défi un cinéaste de mettre en scène : Mélusine ou la Robe de Saphir (anagramme de mon nom). Comme l’a si bien fait Louis Malle (Lacombe Lucien, Jules et Jim,...).


      • C'est Nabum C’est Nabum 27 janvier 17:27

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.

        Il se paierait votre bobine


      • @C’est Nabum


        j’avais un côté Gradiva dans ma jeunesse (Délires et rêves dans la Gradiva de Jessen,...). 

      • Les films sont aussi une forme de notre inconscient collectifs. J’ai le fameux livres d’Adou Kirou sur la cartes postale. Mélusine est aussi fêtée le premier Avril, jour symbolique de la carte postale. Les plus fréquentes au début des années folles représentaient des poissons d’avril, tous plus plus ou surréalistes les unes que les autres. https://www.google.be/search?q=Cartes+postales+poisson+d%27avril&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwjSw8aSxvjYAhUD7xQKHY2dD_0Q_AUICigB&biw=1280&bih=675#imgrc=R9Ds8Da_ovY-aM :


        • C'est Nabum C’est Nabum 27 janvier 17:28

          @Mélusine ou la Robe de Saphir.

          Le cinéma rend compte de la fantasmagorie du monde


        • Louis Malle pour : Zazie dans le métro....


          • C'est Nabum C’est Nabum 27 janvier 17:29

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.

            Je vous devine dans le rôle

            Zazou dans la métrique


          • @C’est Nabum


            J’était le sosie de Zazie à Huit ans. Je faisais des pieds de nez à ma folcoche de Belle-mère,...

          • C'est Nabum C’est Nabum 27 janvier 18:22

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.

            sot zie


          • Blague du jour : Jean-Rémi-Rondelle qui habite à Saint lunaire.



              • C'est Nabum C’est Nabum 27 janvier 18:22

                @Xenozoid

                je vous en demande pardon


              • Xenozoid Xenozoid 27 janvier 19:00

                @C’est Nabum

                pardon de quoi ?


              • C'est Nabum C’est Nabum 28 janvier 07:43

                @Xenozoid

                d’imposer cette douleur


              • Xenozoid Xenozoid 28 janvier 16:06

                @C’est Nabum

                ça fait mal ?


              • C'est Nabum C’est Nabum 28 janvier 19:39

                @Xenozoid

                Oh oui


              • marmor 27 janvier 19:27
                Esotérisme, tu y crois ?
                La malediction se profile.

                • C'est Nabum C’est Nabum 28 janvier 07:43

                  @marmor

                  Pour vous, je suis hors tout


                • Fergus Fergus 27 janvier 20:07

                  Bonsoir, C’est Nabum

                  Merci pour ce regard sur « La douleur » qui donne envie d’aller voir le film.

                  Mélanie Thierry est une grande actrice que j’ai personnellement découverte au théâtre dans Baby Doll et qui me ravit au cinéma à chacune de ses prestations. 


                  • C'est Nabum C’est Nabum 28 janvier 07:43

                    @Fergus

                    Allez-y les yeux fermés mais les oreilles grandement ouvertes


                  • bob14 bob14 28 janvier 08:06

                    Doux-leurre....c’est du cinéma..faut rester maitre du jeu et ne pas tomber dans l’excès..garder une certaine distance même si la représentation est de qualité...En un mot gardez le contrôle de soi.


                    • C'est Nabum C’est Nabum 28 janvier 08:25

                      @bob14

                      Merci pour le conseil


                    • Clocel Clocel 28 janvier 10:37

                      C’est gentil les papys de nous révéler le motif de votre dernière érection ! smiley

                      Vrai qu’elle est bonne Mélanie, tant qu’elle ne se mêle pas d’environnement façon YAB, notre hélicologiste préféré !


                      • C'est Nabum C’est Nabum 28 janvier 11:13

                        @Clocel 

                        Pourquoi tant de haine ?

                        Seriez-vous nostalgique du Maréchal ?


                      • Mélanie, Mélanippe. « Méla » vient de la couleur noire,.....


                        • Elle est honorée le 26 janvier.


                          • Ben Schott 28 janvier 11:19

                            @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                             

                            « Elle est honorée le 26 janvier. »
                             
                            Seulement le 26 janvier ?
                             


                          • Mélanie et ses dérivés : MélaneMélindaMélinéeMélusineMillaMillicentMillieMolly


                            • Self con troll Self con troll 29 janvier 00:15

                              @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                              @Milla, c’était donc vous ?
                              Au fait, vous n’auriez pas oublié l’horoscope du 28 janvier, miss Molly ?


                            • Ouam Ouam 29 janvier 01:14

                              @Self con troll
                              « @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                              @Milla, c’était donc vous ? »
                               
                              n’abuse pas la smiley
                               
                              je n’ai pas encore vu m o l r de saphir écrire des propos antisémites...
                              et encore moins ceux du niveau de milla.

                              Puis si c’etais milla, M o d S t’aurai déja vendu 150 fois son exmplaire unique dédicacé par le ptit moustachu, et sa tunique toute noire qui y est associé.


                            • Janvier 2016 : « Elle » avec Isabelle Huppert dans le rôle de Michèle Leblanc.


                              • Origine de Mélusine, Petite ville de Duras près de Marmande. 


                                • alain_àààé 29 janvier 14:20

                                  je ne comprend pas que les gens puissent aller au cinéma par millions a l année.je vois une cinéphile en Melusine.je n ai pas mis les peids dans une salle de cinéma depuis plus de 50ans.lorsque je me suis aperçu que l on faisait un film dont les acteurs,producteur etc s en mettait plein les poches et SURTOUT DEFORMAIT. LA VERITE.COMME CE CONNRAD DE RENIER QUI A FAIT UN FILM SUR LE TUEUR DES ENFANTS DE MONTIGNY LES METZ.MAIS A SURTOUT MANIPULE LES GENS QUI A COMME IL DIT« QU IL ETAIT D ACCORD QUE DILT »N 2TAIT PAS REPONSABLE.il faudrait demandé a des commandants de gendarmeries qui sont morts aujourdhui s ils étaient du méme avis qu eux. j avais un ami d enfance qui est décédé il y a peu et beaucoup ne croient pas comme REGNIER..cela a permis d augmenter son compte en banque a se vieillard sénile.je préfére un bon livre

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès


Derniers commentaires