• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > La France de Charles Aznavour

La France de Charles Aznavour

« Profondément français, attaché viscéralement à ses racines arméniennes, reconnu dans le monde entier, Charles Aznavour aura accompagné les joies et les peines de trois générations. Ses chefs-d’œuvre, son timbre, son rayonnement unique lui survivront longtemps. » (Emmanuel Macron, Twitter le 1er octobre 2018).

_yartiAznavour01

L’aznamania s’est emparée des médias ce lundi 1er octobre 2018. De manière justifiée. Et c'est tant mieux ! Le départ pour l’ombre de Charles Aznavour, l’un des derniers (le dernier ?) de sa génération, à l’âge de 94 ans (il est né le 22 mai 1924 à Paris), l’a mis en pleine lumière. Des chansons à l’air et aux paroles si connus, des films aussi, des pièces de théâtre…

Charles Aznavour, "monstre sacré" de la chanson française, qui a vendu plus de 180 millions de disques au cours d'une très longue carrière, soixante-douze ans ! Mais aussi 80 films. Parolier, compositeur, interprète. Il a rencontré Charles Trenet et Édith Piaf au début de sa carrière. Il a mis une dizaine d’années avant de vraiment décoller avec le "tube" : "Je m’voyais déjà". Très vite la consécration dans ses spectacles qu’il enchaîna tout au long de sa vie. Il a encouragé Johnny Hallyday qui faisait un peu partie de sa famille. Également Michel Sardou quand il a eu du mal à décoller aussi.

Honoré par beaucoup de récompenses et de reconnaissances, comme un César d’honneur en 1997, la Victoire de la musique de l’artiste interprète masculin en 1997, une Victoire de la musique d’honneur pour l’ensemble de sa carrière en 2010… et aussi une étoile au Walk of Fame à Hollywood (catégorie chanson) en août 2017.

Un travailleur impressionnant et infatigable. La retraite à 60 ans, pas pour lui ! Il n’envisageait pas d’arrêter par lui-même. Il avait fait des concerts à Bercy en décembre 2017. Il revenait d’une tournée au Japon, et discutait encore la veille de sa mort avec Michel Leeb (qui a fait beaucoup de ses débuts de spectacle) de ses projets, des spectacles, un film, etc. Il avait prévu de faire un concert à Boulogne le 8 novembre 2018. Chanter quand on est nonagénaire, ce n’est pas évident. La voix est plus faible, le souffle plus court. Charles Aznavour se moquait de lui en disant qu’il tremblait des mains. Pas parce qu’il avait le tract, comme à ses débuts, mais à cause de l’âge.

_yartiAznavour03

Dans les nombreux hommages et témoignages, il y a bien sûr les origines arméniennes de Charles Aznavour, au point d’avoir acquis la nationalité arménienne en 2008, et de devenir l’ambassadeur d’Arménie en Suisse (où il habitait) et représentant permanent de ce pays aux Nations Unies. Il était allé chanter à Erevan, la capitale de l’Arménie, le 26 septembre 2001 lors de la venue historique du pape Jean-Paul II.

C’est justement ces origines que je souhaiterais évoquer. Le destin de Charles Aznavour n’aurait dû avoir rien de français à l’origine (même s’il a toujours été français puisque né en France !) : ses parents arméniens étaient de passage à Paris en attente d’un visa pour aller aux États-Unis. Le succès de Charles Aznavour est l’un des exemples que l’immigration est une chance pour la France. Oui, il faut insister sur ce sujet. Il n’était pas seul, il y a des nombreux monstres sacrés français issus de l’immigration, de Lino Ventura à Yves Montand, etc.

Comme l’a décrit très bien le Président Emmanuel Macron dans son tweet d’hommage, Charles Aznavour était un grand Français tout en étant respectueux de ses origines, et en plus, tout en étant le représentant de la culture française dans le monde et en particulier, aux États-Unis, pays à l’influence culturelle quasi-hégémonique. On ne peut pas être grand, fort, à l’aise avec soi-même et avec les autres, si on occulte ses origines. C’est une évidence. Sans source, le fleuve tarit.

Exactement ce qu’a affirmé l’ancien Premier Ministre Manuel Valls le 30 septembre 2018 dans le journal de 20 heures sur France 2 : fier d’être un Français et fier de ses racines catalanes.

Même Geoffroy Lejeune, directeur de "Valeurs actuelles", l’a reconnu sur LCI le 1er octobre 2018, Charles Aznavour est un exemple modèle de l’immigration réussie. Il notait cependant la différence entre hier et aujourd’hui. Hier, les personnes immigrées venues s’établir en France s’assimilait et se fondait dans la culture française qu’ils enrichissaient en ricochet par leur propre apport. Alors qu’aujourd’hui, il n’y a plus assimilation mais volonté d’exporter la culture d’origine en France, de cloisonner les cultures.

Il est vrai qu’il y a certaines fois des problèmes, mais le problème est de savoir d’où il vient, comme l’histoire de la poule et de l’œuf. Est-ce que la culture d’origine s’est renforcée sur le territoire français par réponse identitaire, en réaction au rejet que certains ressentent (réel ou fantasmé) de la part de personnes françaises vivant en France depuis des lustres ? (du moins, leurs ascendants). En fait, le repli identitaire a dû se développer parallèlement dans une société en crise économique et en crise morale forte, qui a besoin de renouer avec des racines peut-être oubliées ou négligées. Après tout, la Révolution iranienne de 1979 n’a prospéré au sein du peuple iranien qu’en raison d’une modernisation "à l’occidentale" amorcée beaucoup trop rapidement par le (dernier) Shah d’Iran et faisant fi de la culture iranienne.

Parce qu’il a chanté devant trois ou quatre générations de Français, et parce qu’il a été un acteur dans de nombreux films, Charles Aznavour a été un personnage familier du peuple français. C’est donc normal qu’aujourd’hui, au même titre que d’autres "célébrités", il soit honoré, et d’abord par une occupation du temps médiatique qui, pourtant, pourrait être mis à contribution pour d’autres événements récents. Il n’y a donc rien d’étonnant à cela. À 94 ans, il faisait figure pour beaucoup d’oncle, de grand-père, ou même de patriarche de la chanson française. Il est le merveilleux "produit" de la magie française du creuset républicain. C’est accessible à tous les Français quelles qu’en soient leurs origines. Il "suffit" d’avoir du talent (ce qui n’est pas donné à tout le monde !), et Charles Aznavour n’en manquait ! Qu’il repose en paix.

« Emmenez-moi
Au bout de la terre,
Emmenez-moi
Au pays des merveilles.
Il me semble que la misère
Serait moins pénible au soleil. »

Charles Aznavour (1967).


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (01er octobre 2018)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Charles Aznavour.
Maurice Chevalier.


Moyenne des avis sur cet article :  1.52/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

33 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 2 octobre 2018 09:30
    Une belle vie !

    Une belle mort !

    What else ???

    • Abou Antoun Abou Antoun 2 octobre 2018 09:44
      Comme l’a décrit très bien le Président Emmanuel Macron dans son tweet d’hommage, Charles Aznavour était un grand Français
      Mais aussi un petit Suisse.

      • oncle archibald 2 octobre 2018 10:46

        @Abou Antoun : mais le pauvre, si j’ose dire, expliquait qu’on l’avait « obligé » à s’exiler en Suisse ! Font chier ces mecs qui ont du fric à ne plus savoir qu’en faire et qui ne veulent pas recracher leur quote-part au bassinet !


      • BOBW BOBW 3 octobre 2018 11:28

        @Abou Antoun : Et pas une « tête de turc » ! malgré leur génocide...


      • juluch juluch 2 octobre 2018 09:58

        Reposez en paix l’artiste et merci à vous.... smiley


        • JL JL 2 octobre 2018 10:29

          Un grand artiste mais un piètre citoyen : lui qui se flattait publiquement de posséder deux nationalités, était un exilé fiscal. A ce titre, les médias du service public ne devraient pas se mettre en frais pour lui.


          • flourens flourens 2 octobre 2018 10:50
            en tout cas pour lui la misère était moins pénible en Suisse
            pauvre Suisse qui perd coup sur coup deux de ses plus grands artistes Johnny et Charles, va-t-elle s’en remettre

            • scorpion scorpion 2 octobre 2018 11:04

              Pas très sport le Rakototo ça fait deux commentaires qui supprime ! Un grand démocrate le Rakototo !


              • scorpion scorpion 2 octobre 2018 11:04

                Pas très sport le Rakototo ça fait deux commentaires qui supprime ! Un grand démocrate le Rakototo !


                • Dom66 Dom66 2 octobre 2018 12:08

                  Il était certain que le sieur Rakoto allait faire un n’artic sur Aznavour...trop tard mec smiley


                  • Xenozoid Xenozoid 2 octobre 2018 12:16
                                       ||| 
                                       |||
                             ||||||||||||||
                                       ||| 
                                       ||| 
                                       ||| 
                                       ||| 

                    • alinea alinea 2 octobre 2018 12:21
                      Le monde de Sylvain est beau, sans taches...
                      Moi qui suis plus noire, et bien qu’approuvant les compliments faits à l’artiste, j’aurais moins mis de « français » si j’avais fait un article sur lui ! En effet, il prend la nationalité arménienne, et vit en Suisse. Vivre en Suisse, pour un artiste, on a compris !
                      Alors, je crois au contraire qu’il doit tout aux Français et qu’il n’a pas été forcément reconnaissant à la hauteur du succès qu’ils lui ont offert !

                      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 2 octobre 2018 12:28

                        @alinea Tu es mauvaise langue Alinéa. Même Hugues Aufray a quitté son EPHAD feu de camp pour lui rendre hommage...bon il l’ avait déjà fait pour Jauni .


                      • Clocel Clocel 2 octobre 2018 12:36

                        @Aita Pea Pea


                        « il l’ avait déjà fait pour Jauni . »

                        Renaud est mort !? smiley

                      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 2 octobre 2018 12:45

                        @Clocel

                        Lol ...............


                      • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 2 octobre 2018 13:12
                        @alinea$

                        « Vivre en Suisse, pour un artiste, on a compris ! »

                        Pas tout. J’ai eu l’occasion de le voir, un après-midi,de semaine, sur une terrasse de l’avenue des Alpes. Plus reconnaissable que lui, il n’y avait pas. Des gens passaient, regardaient discrètement, continuaient leur chemin. Je n’ai saisi que les propos de deux femmes, qui parlaient un peu fort :

                        - T’as vu qui c’est ?
                        - Ouais, c’est Charles Aznavour...
                        - Tu disais rien...
                        - Bof.

                        Ce bof était très appréciés des vedettes qui choisissaient de s’installer en Suisse. Pas d’attroupements, pas de demandes d’autographes. Pas de paparazzi. L’anonymat total

                      • alinea alinea 2 octobre 2018 13:20

                        @Cateaufoncel3

                        Oui !! je suis noire, je l’ai dit, mais pas complétement, et la Suisse est propre et l’air y est pur !
                        D’ailleurs moi, je ne suis pas sûre que j’aurais fait tout ce qu’il faut pour payer le maximum d’impôts si j’avais été riche !
                        J’en ai un peu rien à foutre du reste, c’était histoire de casser l’ambiance dont le rose m’aveugla !

                      • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 2 octobre 2018 13:21
                        @alinea

                        ...l’avenue des Alpes, à Montreux donc.

                      • Xenozoid Xenozoid 2 octobre 2018 13:22
                        @alinea

                        le rose, les même filtres,les même phrasés,roko est un bot,c’est sûre....


                      • alinea alinea 2 octobre 2018 13:24

                        @Xenozoid
                        Il y en a beaucoup dans la société, les artifices tellement puissants qu’ils font qu’on peut rouler dessus toute une vie durant !


                      • Xenozoid Xenozoid 2 octobre 2018 13:35
                        @alinea

                        oui

                        j’avais un patient qui ramenait tous dans un livre,il disait qu’il contenait tout, et il ne lisait que cela,il est mort aussi,seul comme il a vécu..c’est pas triste
                        aux pays bas ils appellent ça godsdienst waanzin,une sorte de megalomanie complètement obsedé par une religion....met ça a toutes les sauces et tu as un monde de fous, assurément

                      • Xenozoid Xenozoid 2 octobre 2018 15:17
                        @Xenozoid
                        et puis l’auteur est un robot in ne daignera pas de salir une mémoire dans un veillé mortuaire,sinon il serait trahis

                      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 2 octobre 2018 13:16

                        Alerte dans les EPHAD après les chaleurs de l’été et avant les froideurs de l’hiver : Un taux de mortalité anormal depuis hier chez nos mamies . Je suis allé enquêter et ais reçu ce témoignage de Jeanine , 85 ans : « j’ai raté mon suicide à la mort de Mike Brandt ;encore raté a la mort de Claude François ...Il est hors de question que je le rate a la mort de Charles ... » Humaniste je l’ai accompagné au bord de la falaise du cap Gris -Nez après lui avoir fait signer quelques papiers ...Il serait temps néanmoins que Madame Buzin réagisse !


                        • alinea alinea 2 octobre 2018 13:23

                          @Aita Pea Pea
                          T’es un gros méchant, pire que moi c’est dire : tous les aficionados des vedettes antiques n’ont pas l’âge d’être placés en EPAHD, ah bon, le H n’est pas là ? Je ne sais pas ce que ça veut dire d’ailleurs, pour moi, une maison de vieux c’est une maison de vieux, je n’aime pas tordre du cul devant le réel !


                        • zygzornifle zygzornifle 2 octobre 2018 14:33

                          En tout cas c’était pas la France pour payer ses impôts ....


                          • Loatse Loatse 2 octobre 2018 14:36

                            Quand j’ai appris sa mort à notre grand artiste, su qu’il revenait d’un concert au japon ( à 94 ans !) Je me suis aperçue que je n’ai jamais assisté à l’un de ses concerts, ni même acheté l’un de ses disques et pourtant, je l’ai écouté quasi gratuitement toute ma vie.. D’abord à la radio, puis à la télévision, puis sur youtube encore récemment... Je le regrette.


                            Il était pourtant mon anti déprime numéro 1, même dans les périodes les plus sombres de ma vie, sa bonne humeur, la force intérieure qu’il dégageait à travers ses chansons, était capable de me remonter « au cric »...

                            C’était là oeuvre publique, quand on sait ce que coute le traitement d’un dépressif à la sécu ! (puisqu’on parle de sous.. puisque c’est par ce prisme dorénavant qu’est jugé un artiste et non plus par ce qu’il apporte à ses semblables)

                            Il chantait aussi un Paris qui n’est plus, celui de la bohême, un Paris dont on peut encore retrouver l’atmosphere en visionnant le film « Porte des lilas » de René Clair...

                            . Chantant dans bien des langues, ce qui n’est pas donné à tout le monde et qui représente j’imagine une somme de travail énorme, il fut aussi l’exemple même de ces français issus de l’immigration qui ont contribué à la rénommée de notre pays... tissant également un lien solide entre l’arménie et la france...

                            Si je dis cela, c’est parceque je me désole que d’autres y propagent la haine, le clivage..et qu’on ose appeler cela de l’art... Le monde de la chanson pour la jeunesse me semble être devenu un défouloir..

                            En nous quittant, ces grands bonshommes (Aznavour, Brel, Moustaki, brassens, la môme Piaf et bien d’autres à la fois poètes et chanteurs, solaires) emportent avec eux un peu de nous, des petits bouts de cette France qui n’est plus que l’ombre de ce qu’elle fut malgré ses beaux paysages...

                            Dans la nuit de dimanche à lundi, un Ange a survolé les Alpilles emmenant avec lui cette belle âme, nous laissant un peu plus orphelins..


                            ps : merde ; je pleure en écrivant ces derniers mots...









                             



                            • alinea alinea 2 octobre 2018 18:41

                              @Loatse

                              Je n’ai pas de haine, loin de là.
                              Vous savez, qu’ils soient vivants ou morts, pour moi les artistes c’est pareil, je les écoute à la radio ou sur disque ; alors mourir tranquillement à 94 ans sans avoir connu de décrépitude, cela me semble super, aussi, ne suis-je pas triste.
                              je réagissais au nombre incalculable de « français » qu’a mis l’auteur dans son article. Un peu méchamment, je vous en ai avertis !
                              Et puis, on peut être un excellent artiste et près de ses sous ! c’est pourquoi j’ai insisté sur mon acquiescement aux louanges à l’artiste !

                            • zygzornifle zygzornifle 2 octobre 2018 14:45

                              Momo le SDF était un grand fan d’Aznavour , il faisait toujours les poubelles a la sortie de ses concerts ...


                              • oncle archibald 2 octobre 2018 15:53

                                " Le jour de la mort de Brassens j’ai pleuré comme un môme. J’ai vraiment pas honte de le dire. Alors que – c’est curieux – mais, le jour de la mort de Tino Rossi, j’ai repris deux fois des moules.« 

                                Pour moi le jour de la mort d’Aznavour je m’identifie à Desproges le jour de celle de Tino Rossi. Pas grand chose à dire de ce mec qui m’a toujours paru un cabotin à l’égo démesuré et au talent tout juste moyen .... Je reste indifférent à l’annonce de cet »évènement planétaire" totalement indifférent.


                                • Hijack Hijack 2 octobre 2018 18:38
                                  Repose en paix, l’ami de toujours !
                                  Tu vas nous manquer ... autant que tes chansons.
                                  Quel homme, quel artiste, quel parcours ... le tout avec courage, passion ... talent indescriptible.
                                  .

                                  Je ne puis que répéter ce que j’ai déjà dit sur Charles Aznavour ...

                                  • bob de lyon 3 octobre 2018 07:51
                                    Le slogan du jour sur une tradition française !

                                    « évadé fiscal, hommage national ».

                                    • math math 3 octobre 2018 08:59
                                      La France de Charles Aznavour, c’était celle de l’argent..Toute sa vie passée à éviter de payer des impôts en France (comme jauni avant lui) sans parler de ses ennuis avec le fisc allant même à payer des politiciens pour éviter une condamnation (de son propre aveu) alors pourquoi la Macronie veut elle faire des obsèques nationale ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès