• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > La-le dernie-ère lubi-e bien-pensant-e

La-le dernie-ère lubi-e bien-pensant-e

L'écriture inclusive est la dernière lubie à la mode parmi les bourgeois pédagogues, ce genre de bien-pensant-e-s qui aiment bien donner des leçons de morale au reste du monde, et plus particulièrement aux petites gens. C'est d'ailleurs une lubie contradictoire car à les entendre l'orthographe serait une vieille manie de réacs fini-e-s, quelque chose d'insupportablement paternaliste, sauf quand cela les arrange (ou les dérange). A les entendre, l'écriture inclusive deviendrait obligatoire, indispensable pour développer l'égalité entre hommes et femmes.

Notons que quand celle-ci est battue en brèche par des personnes 'issues de la diversité" se basant sur leur foi religieuse, alors ce ne sera pas pareil. Ils évoqueront le respect des cultures différentes, j'en passe et des pires, méprisant au fond ces minorités qu'ils perçoivent comme incapables de réfléchir par elles-mêmes et évoluer en abandonnant des coutumes parfois problématiques avec nos valeurs.

Et l'on attend leurs demandes pressant-e-s de judiciariser les cas des contradicteurs-rices ou des enquiquineur-e-s osant exprimer leurs doutes raisonnables sur la question. ils ne manqueront sans doute pas de le faire comme à leur habitude.

Je pense que ces bourgeois pédagogues, comme tous les idéologues, ayant cela en commun avec les tous théocrates, détestent les Lettres car celles-ci contredisent leurs certitudes, développent l'indépendance d'esprit des lect-trices-eurs risquant de remettre en question leurs théories absconses. ils ne veulent que d'une littérature dans le sens de leurs convictions, une littérature servant à étayer leurs opinions.

Ils ont déjà exercé leurs méfaits pour la littérature jeunesse. En effet, de nombreux romans pour la jeunesse, dont la fameuse série du "Club des 5" ont été retraduits et réécrits dans un esprit se voulant à la fois plus "progressiste" et plus "simple", jusque donc vers un simplisme réduisant les enfants à des débiles incapables de compréhension fine. Il est de coutume de réduire des œuvres à des pamphlets militants et seulement ça. Grasset par exemple a prétendu éditer une version plus ouvertement homosexuelle du "portrait de Dorian Gray", version très lourde voire lourdingue (la faute au traducteur) aux "Cahiers rouges" (voir à ce lien).

La publicité a prétendu que cette version était celle non censurée alors que c'est Wilde lui-même qui avait juste retravaillé son matériau initial, moins construit, un peu plus court aussi...

Et dans de nombreuses bibliothèques, ces mêmes bourgeois pédagogues ont milité et continuent à militer pour retirer des collections d'ouvrages des romans et ouvrages poétiques ou de théâtre qui à leurs yeux posent problème : les auteurs un peu trop catholiques, un peu trop "clivants", tel Céline. Bien entendu, inutile de chercher des livres de Chardonne et Paul Morand dans les bibliothèques modernes, sans parler de Bernanos présenté en gros comme un repenti de l'extrême droite, ce qui l'aurait fait bondir à n'en pas douter.

C'est toujours cette même certitude qu'il faut changer la nature humaine absolument et si possible en l'y contraignant par la coercition la plus stupide, fût-elle orthographique.

 

Sic Transit Gloria Mundi, Amen

Amaury - Grandgil

illustration prise ici


Moyenne des avis sur cet article :  2.91/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

112 réactions à cet article    


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 29 septembre 14:29

    Aj, je vois que vous avez adopté le langage des ZOIZEAUX. Mon père était oiseleurs. Et bien d’autres choses encore.


    • sarcastelle sarcastelle 29 septembre 14:30

      Voilà la preuve éclatante qu’on est un écrivain de seconde zone : qu’on se permettre de réécrire votre prose au goût supposé du jour.

      .
      Les écrivains respectés, eux, ont droit à des publications en Poche sans modification du texte, mais qui, lorsqu’elles sont très demandées par les scolaires comportent autant de renvois et notes en bas de page que de texte originel : au moindre mot moins usité qu’autrefois, ou bien dont le sens a légèrement varié, ou encore qui n’appartient pas au vocabulaire moyen des 9/10 ans, vite, une explication en bas de page ! 

      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 29 septembre 14:33

        @sarcastelle
        Oscar Wilde écrivain de seconde zone ?


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 29 septembre 14:39

        @Amaury Grandgil


        Le langage des ZOIZEAUX fut très utile pendant la guerre : le fromage est dans le placard, le fromage est dans le placard,...mais non dit le renard, il est dans votre beau beaubec. Vous voulez dire : BEAUBEC LA ROSIERE ; MERCI : Gardez la ROSE, j’ai faim.


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 29 septembre 14:55

        @Amaury Grandgil



        J’ai fait mon mémoire sur la dyslexie. Ce n’est pas la drogue qui rend schizophrène. Vous citez WILDE. Ne me dites pas qu’il était clean !!! La schizophrénie est liée à un problème dans l’arbre généalogique. Question d’ancêtre.

      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 29 septembre 14:58

        @Mélusine7
        On s’en fout qu’un auteur soit « clean ».

        Ou schizo, ou ceci ou cela, ou de droite, de gauche, au centre, croyant, incroyant,...

      • sarcastelle sarcastelle 29 septembre 21:49

        @Amaury Grandgil

        .
        Bah non je pensais à Enid Blyton. 
        J’ai mes club des cinq des années soixante ; je vais en acheter d’actuels pour comparer. 


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 29 septembre 14:34

        Le plus grand écrit non vain de FRANCE est RAIE MONT « QUEUE NO » (castration). Il n’a écrit nulle part qu’il fallait castrer le langue française. Il l’a sublimée. Mais il y aura toujours des « MOI » no (à ne pas négliger : excellent dans le RAP à fromage). et des z’oies qui volent haut.


        • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 29 septembre 14:36

          @Mélusine7
          à peine intelligible, ça se veut sans doute plein d’esprit mais on est ras des pâquerettes


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 29 septembre 15:04

          @Amaury Grandgil


          Petite, j’ai appris l’aphabet en regardant les publicités. Et pourtant, je suis devenue anti-pub (quoique, certaines sont de vrais chef-d’oeuvre). Chacun son truc. 

        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 29 septembre 14:49
          Le Dimanche de la vie de Raymond Queneau : Les Fiches de lecture d’UniversalisPar Encyclopaedia Universalis

          • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 29 septembre 14:59

            @Mélusine7
            Je crois qu’il y mieux et qu’on peut aussi tout simplement lire le texte


          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 29 septembre 15:00

            Je suis totalement opposée à la PMA et la GPA. Mais cela ne sert à rien de lutter. Nous sommes comme : Don Quichotte et les moulins à vents (belle expression). Je vous rappelle que les surréalistes étaient opposés à l’homosexualité et toutes ses dérives.


            • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 29 septembre 15:04

              @Mélusine7
              Wilde a fait ses enfants par les moyens naturels, vous rappellerais-je, et je répète en littérature, on s’en fout de la morale. C’est justement son intérêt, sinon on ne lirai plus la moitié des livres classiques.


            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 29 septembre 15:06

              @Amaury Grandgil


              dites ? Vous n’êtes pas un peu schizo vous aussi ? Vous dites tout et son contraire. D’où l’expression : y perdre son latin. Mes commentaires sont toujours cohérents, quoique loufoques.

            • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 29 septembre 15:08

              @Mélusine7

              Il y a une différence entre parler de morale pour la société, la souhaiter, déplorer la crise morale et souhaiter une moralisation de la littérature, je ne vais pas faire ce que je reproche à d’autres...
              On peut être réac et ouvert sur la littérature

            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 29 septembre 15:15

              @RTL3


              Les autre travaillent pour moi. Chacun son job. LE SOURIRE DE LA JOCONDE DE L’ECHELLE DE HENRI MILLER. J’ai assez bossé.

            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 29 septembre 15:21

              @RTL3


              Pourquoi devrais-aider Leuferosse qui ne me supporte pas ? Pas branchée Sapir. Quoique mon pseudo est lesaphir. Mais par contre branchée Russie.

            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 29 septembre 15:40

              @RTL3


              Les ennemis sont souvent bien plus utiles ques les « faux amis ».


            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 29 septembre 16:43

              @RTL3


              ADELE BLANC-SEC.

            • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 30 septembre 18:43

              @Mélusine7
              mais qu’est-ce que c’est que ce charabia ?


            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 29 septembre 15:16

              Le SOURIRE DE LA JOCONDE AU PIED DE L’ECHELLE.


              • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 29 septembre 15:33

                @Mélusine7
                 ?


              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 29 septembre 15:37

                @Amaury Grandgil,


                C’est une joke. Ce livre m’a été offert le jour de la Saint Michel par un gars qui s’appelait Michel, il y a juste 29 ans :https://www.babelio.com/livres/Miller-Le-sourire-au-pied-de-lechelle/397058.

                Je devrais me plonger dedans. Il s’y trouve peut-être un message codé.

              • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 29 septembre 20:54

                @Mélusine7
                une joke ? pourquoi pas une blague ?


              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 30 septembre 15:24

                @Amaury Grandgil


                SHAKESPEARE. Anagramme de :SEPHARADES en rajoutant le « d » de DIEU. Shéhérazade raconte des contes pour échapper à la mort. J’espère que vous avez luOSCAR WILDE dans l’édition ORIGINALE.

              • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 30 septembre 18:42

                @Mélusine7
                Complètement dingoe


              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 29 septembre 15:38

                « Le clown, c’est le poète en action. Il est l’histoire qu’il joue. Le clown exerce sur moi un profond attrait (bien que je ne m’en sois pas toujours douté), justement parce qu’entre le monde et lui se dresse le rire. Son rire à lui n’a jamais rien d’homérique. C’est un rire silencieux sans gaieté comme on dit. Le clown nous apprend à rire de nous-mêmes. Et ce rire-là est enfanté par les larmes. Sans conteste, c’est l’histoire la plus étrange que j’aie écrite à ce jour. » Henry Miller 


                • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 29 septembre 15:45

                  CLOWN DE DIEU : NIJINSKI. NOUREEV.


                  • vesjem vesjem 30 septembre 11:22

                    @Mélusine7
                    peux-tu cesser de parler par énigmes enfantines pour te rendre intéressante et « exister » ?


                  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 30 septembre 12:00

                    @vesjem


                    Si j’écris par énigme, c’est justement pour que vous commenciez à exister. Un individu qui ne se pose aucune question est mort.

                  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 30 septembre 12:04

                    @Mélusine7


                    Et quand les êtres humains sont intellectuellement et synaptiquement éteints, il ne faut faut pas s’étonner que THANATOS gagne chaque jour du terrain et creuse votre tombe : MIAM, MIAM.

                  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 30 septembre 12:09

                    @Mélusine7

                    Dans la nuit claire et froide où l’air semble gelé, 
                    Engourdi, frissonnant, sous la clarté lunaire, 
                    Le grand sphinx de granit compte ses millénaires 
                    Et revit solitaire les splendeurs du passé

                    Le sable mollement roule son étendue, 
                    Et le scintillement des facettes polies 
                    Brille comme mille feux d’ardentes pierreries, 
                    Merveilleuses parures et gemmes inconnues.

                    La lune aux yeux bleus coule son disque jaune, 
                    Ses reflets opalins, dans ses orbites creux, 
                    Donne au sphinx l’attitude trompeuse 
                    Du sommeil menaçant que simulent les fauves.

                    Sur l’immensité du désert sans borne, 
                    Silencieux, figé dans sa robe hiératique, 
                    Sur son socle rigide, la face énigmatique 
                    S’appesantit pensive, dure, farouche et morne.

                    Et superbe gardien des siècles disparus, 
                    Survivant éternel de l’antique débâcle, 
                    Comme un cheval sauvage qui soudain renâcle, 
                    Dans la nuit noire surgissent des êtres déjà vus,

                    Leurs fantômes ailés repeuplent le désert 
                    Et leurs pas talonnant ont fait crier le sable, 
                    Le sphinx mystérieux, pensif et vénérable 
                    Regarde tournoyer ces monstres de l’enfer.

                    Resurgis du passé, ils défilent en cadence : 
                    Grands colosses de pierre à tête de bélier, 
                    Sphinx, griffons, ibis, pharaons et guerriers 
                    Tous viennent une nuit pour la dernière séance...

                    Sous les rayons blafards de la lune nostalgique, 
                    Déroulant lentement leur émouvant cortège, 
                    Les colosses de granit et les fantômes de neige 
                    Semblent les seuls survivants des hordes fantastiques

                    Alors quand l’aube paraît soudain à l’horizon, 
                    Ces ombres disparaissent avec flûtes et sistres 
                    Ayant tous achevé leur dernier tour de piste ! 
                    Seul, le Colosse de sable figé, rêve sa vision.

                    Voyageurs qui cherchez la clef d’anciens mystères 
                    Dans le silence des dunes une voix vous appelle 
                    Un pharaon de pierre interpelle les mortels 
                    Pour leur dire que leur corps n’est que de la poussière...

                    Arthur Rimbaud (1854-1891) 
                    (poème remanié et complété par l’auteur)

                     


                  • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 30 septembre 18:38

                    @Mélusine7
                    le putain de rapport avec mon texte ? Si vous voulez écrire un article, faites et mettez le en modo mais pas dans les commentaires en hors sujet total et absolu


                  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 30 septembre 19:10

                    @Amaury Grandgil


                    Vous râlez parce que j’ai plus d’étoiles que vous. Et pour me prendre en délit d’antisémitisme, il va falloir se lever tôt ;

                  • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 30 septembre 19:15

                    @Mélusine7
                    infantile comme les autres, les étoiles je m’en fous, le fait que vous soyez plussée par quelques pékins ne signifie pas que votre propos est pertinent smiley en rien


                  • vesjem vesjem 30 septembre 23:14

                    @Mélusine7
                    pour qui te prends-tu donc pour croire que j’existe par toi , et qu’est-ce qui te fait croire que tu es seule à te poser des questions ? t’aurais pas un égo un peu bourrin ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires