• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « La Légende d’une Vie » Nathalie Dessay & Macha Méril rivalisent (...)

« La Légende d’une Vie » Nathalie Dessay & Macha Méril rivalisent au Théâtre Montparnasse

Comment grandir sous l’ombre tutélaire du géant paternel gérée sans faille par l’épouse pleinement acquise à la gloire de feu son époux, tout en étant persuadée que leur fils devrait nécessairement recueillir les profits et une légitime reconnaissance à être le digne héritier de son père ?

Entretenant ainsi le culte du grand poète disparu avec l’aide de Hermann Bürstein, son biographe attitré, Leonor Franck organise des évènements mémoriels à la dévotion artistique du Grand Homme dans la maison familiale jusqu’à se permettre une soirée thématique spéciale autour de l’œuvre littéraire de Friedrich, leur fils chéri destiné à reprendre le flambeau.

  

JPEG - 107.5 ko
LA LEGENDE D’UNE VIE
© J. Stey

  

Cette réception festive constituera en soi la goutte d’eau déclenchant l’ire filiale, rejetant d’un seul tenant l’ensemble des efforts réunis pour son entrée solennelle dans le gotha culturel.

De plus, cette ruée dans les brancards trouvera sa justification concomitante dans le surgissement inopiné de Maria Folkenhof qui s’avéra être l’ancienne maîtresse de Franck père, détentrice de secrets et même d’une correspondance pouvant remettre en question la réputation du grand poète.

Maria et Friedrich vont d’emblée se sentir en affinités de révolte, elle ayant dû abdiquer autrefois devant l’épouse, lui rejetant présentement les faux-semblants organisés par sa mère, elle et lui portés par le sentiment d’être écrasés par une légende partiellement factice ou fallacieuse.

 

JPEG - 73.4 ko
LA LEGENDE D’UNE VIE
© J. Stey

   

La mise en scène de Christophe Lidon qui, par ailleurs, affectionne particulièrement l’œuvre théâtrale de Stefan Zweig, retrouve d’emblée ses automatismes en laissant les enjeux contradictoires prendre forme et leur permettre de s’exposer pleinement au regard du public… pour finir par se dénouer au mieux de l’intelligence humaine.

Cette première création en France de « La Légende d’une vie » désormais tombée dans le domaine public est une ode au relativisme s’essayant à questionner et tester les différentes options de vie pour parvenir tranquillement, par la force des choses, à la paix des âmes.

Un casting de premier choix préside à cette réalisation en place actuellement au Théâtre Montparnasse, en ayant réuni trois comédiennes déjà bien célébrées, Nathalie Dessay ex-cantatrice de renommée internationale, Macha Méril Molière Comédienne 1988, Valentine Galey nominée révélation féminine aux Molières 2015 ainsi que deux comédiens tout aussi réputés Bernard Alane nominé Molière Comédien en 93 / 97 et Gaël Giraudeau qui ne peut méconnaître les avantages et inconvénients d’être né « fils de ».

 

JPEG - 63.2 ko
LA LEGENDE D’UNE VIE
© J. Stey

  

Dans le magnifique décor de Catherine Bluwal, constitué de lignes asymétriques quasi labyrinthiques, cette équipe remarquable se positionne avec humilité dans chacun des rôles respectifs ainsi calibrés sur mesure.

Le happy end relève du soulagement général car, en effet, il aurait été vraiment regrettable que la bonne volonté, exprimée de part et d’autre bien que souvent maladroite, ne finisse point par trouver, en total respect des ambitions et fiertés identitaires, son chemin de lumière.

    
photos © J. Stey
photos © Theothea.com
    
LA LEGENDE D'UNE VIE - ***. Theothea.com - de Stefan Zweig - mise en scène Christophe Lidon - avec Natalie Dessay, Macha Méril, Bernard Alane, Gaël Giraudeau & Valentine Galey - Théâtre Montparnasse

  
 

JPEG - 98.5 ko
LA LEGENDE D’UNE VIE
© Theothea.com

Moyenne des avis sur cet article :  3.75/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • NEMO Chourave 23 octobre 14:36

    Il est réconfortant pour la défense de la diversité culturelle de constater qu’il y a toujours un public pour ça, parce que moi, ça me remue à peu près autant qu’une tasse de camomille froide, mais je suis pour que tout le monde puisse vivre.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès