• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > La longue histoire du château de Balincourt et Raffaele Mainella, (...)

La longue histoire du château de Balincourt et Raffaele Mainella, l’architecte qui l’a rendu fascinant. Une histoire à écrire

JPEG

Le château de Balincourt à Arronville, dans le Nord de la France, a une histoire incroyable et presque inconnue tout au plus. A tel point que même la page française de wikipedia écrit à tort que le concepteur de son magnifique parc, Raffaele Mainella (1856-1941), était d'origine vénitienne, alors qu'il est né à Benevento ( Bénévent ), une ville du sud de l'Italie, puis a déménagé à Venise avec sa famille pendant son adolescence.

Mainella est un nom de famille qui existe encore aujourd'hui à Benevento. En 2010, un journal local, La Provincia Sannita, a publié un article sur l'histoire du château de Balincourt. Le château a d'abord appartenu à Blanche Delacroix, l’amante puis l’épouse morganatique (c'est-à-dire sans droit à l'héritage ou au titre) du roi Léopold II de Belgique. Elle est devenue sa maîtresse alors qu'elle n'avait que 16 ans, alors qu'il avait plus de 50 ans de plus qu'elle. Léopold II a donné le château à sa maîtresse puis, après sa mort, le manoir a été acheté par l'homme le plus riche du monde, Sir Basil Zaharoff, né à Istanbul d'une famille juive pauvre. Il a vendu des sous-marins à toutes les nations en guerre et a ainsi acquis une réputation de marchand de mort et de profiteur de guerre. Zaharoff l'a offert à sa maîtresse Maria del Pilar, une noble espagnole, épouse de François Bourbon, cousin du roi d'Espagne Alfonso XIII. François montrait déjà depuis un certain temps des signes de déséquilibre mental et Maria del Pilar ne pouvait pas divorcer de lui car la couronne ne le permettrait jamais. La relation avec Zaharoff a duré toute une vie et a eu Montecarlo comme scénario..

Maria del Pilar a commandé le parc du château à Raffaele Mainella, qui, comme nous l'avons dit, est né à Benevento, mais s'est ensuite formé artistiquement à Venise, devenant l'un des aquarellistes les plus importants de son temps. Mainella était également décorateur, architecte, paysagiste et graphiste. Il a voyagé en Grèce, en Syrie, en Palestine et en Égypte, rapportant des impressions et enrichissant son art de nouvelles idées. Mainella a épousé Fanny Carlini, l'une des premières femmes inscrites à l'Académie de Venise. Elle était la fille du célèbre portraitiste et photographe Giulio Carlini (Venise, 1826-1877).

Pendant dix longues années, Raffaele Mainella a quitté Venise en été pour travailler au château de Balincourt. En 1924, le mari de Maria del Pilar est décédé et ainsi, après 34 ans de relation clandestine, elle a épousé Basil Zaharoff. Après seulement dix-huit mois de mariage, elle est morte de septicémie. Zaharoff a alors demandé à Mainella de terminer l'aménagement du parc conformément aux souhaits de sa femme, même si l'homme n'y revient jamais dans les années qui suivent. Aujourd'hui, le corps de Zaharoff repose dans ce même parc, à côté de celui de sa femme. Il semble qu'il n'y ait pas de publications spécifiques sur le travail effectué par Mainella au château de Balincourt. Si quelqu'un en a, nous serions heureux d'approfondir cette histoire. Lorsque Mainella l'a achevé, il avait soixante-dix ans. L'artiste est décédé le 27 avril 1941, à l'âge de 85 ans.

Le château de Balincourt est aujourd'hui la propriété des descendants de Zaharoff, à savoir sa fille Anna, décédée à l'âge de 80 ans en 2004.


Moyenne des avis sur cet article :  2.67/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • Schrek Docteur Faustroll 27 octobre 14:37

    « Le château de Balincourt est aujourd’hui la propriété des descendants de Zaharoff, à savoir sa fille Anna, décédée à l’âge de 80 ans en 2004. »

    Comment une personne décédée il y a 17 ans peut-elle encore être propriétaire d’un bien immobilier ?



    • Lucia Gangale Lucia Gangale 27 octobre 16:01

      @Docteur Faustroll 
      Les héritiers sont les enfants d’Anna


    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 29 octobre 18:34

      Merci pour cet aperçu pittoresque d’un passé déjà lointain !


      • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 30 octobre 04:40

        Ce qui m’a intéressé, c’est le personnage de Zaharoff qui est devenu presque mythique à l’époque (on le retrouve dans le Tintin ’L’oreille cassée« ) et qui effaçait toute trace derrière lui, c’est pourquoi... :

         »Afin de « brouiller son image », il organisait l’élimination des pièces d’archives le concernant, un peu partout à travers le monde, une précaution qui était allée jusqu’au rachat de toutes les cartes postales représentant son château de Balincourt, au nord de Paris"


        A partir de là un parallèle peut être fait entre Basil Zaharoff marchand de canon qui efface minutieusement toutes les traces de son activité et les organisateurs anglo-sionistes de la grande foire aux armes qu’a été la première guerre mondiale. Eux aussi ont organisés à l’échelle mondiale la mise au secret (dans la Hoover Tower de l’Université de Stanford) ou au pilon de toutes les archives relatives à cette guerre afin que la vérité (sur sa fabrication) n’émerge pas.

        Je recommande à ce sujet la série de livres que Docherty et Mcgregor ont consacré à cette guerre.

        [6]Une note de police du 20 septembre 1933 (an F7 160281) indique…


        • Lucia Gangale Lucia Gangale 30 octobre 20:29

          @Luc-Laurent Salvador

          Merci pour ces informations précieuses. Je suis en train d’écrire un article sur cette histoire pour la presse italienne et je ne connaissais pas très bien l’histoire de Zaharoff. Je vous remercie donc pour le lien que vous avez fourni. J’ai trouvé une thèse de licence sur Mainella, en italien, je n’ai pas d’autres informations sur ses activités en France, mais le moment est peut-être venu d’en savoir plus. Merci encore.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité