• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > La mort d’un pote

La mort d’un pote

La romancière Emilie Frèche publie un texte sobre et lucide autour de la mort d’Ilan Halimi.

Freche

Pour Emilie Frèche, la mort terrible d’Ilan Halimi se décline en quatre axes : crime générationnel, crime antisémite, crime importé et crime d’indifférence. Dans La Mort d’un pote, qui sort cette semaine aux Editions du Panama, l’auteur dresse un portrait sombre, voire glaçant, de la France. « Alors ayons, pour une fois, le courage de regarder la France en face, donnons-nous les moyens de la faire définitivement sortir de cette nuit et de ce brouillard. » Sur la page de garde, sa dédicace : « La mort d’un pote, ou la triste occasion d’une réflexion sur notre pays. »

La mort d’Ilan Halimi est pour Emilie Frèche le symbole monstrueux d’une société abreuvée d’une ultra violence qui s’est « normalisée ». Selon elle, la violence est devenue un mode de vie, une culture. Le happy slapping, Sohane, les dérives des manifs anti-CPE, le gang des Barbares, tous peuvent être punis, explique Emilie Frèche. Mais ne vaut-il pas mieux comprendre d’où vient cette nouvelle violence afin de pouvoir l’éradiquer ?

« Le combat qu’il nous faut mener aujourd’hui ne se situe ni sur le plan législatif, ni sur le plan judiciaire. Nous ne manquons pas de lois, nous ne manquons pas de prisons, ce dont nous souffrons, c’est d’éducation. »

Enfant des années 1980, du haut de ses trente ans, Emilie Frèche a écrit un essai courageux et sobre qu’on referme avec un certain malaise.

Lisez-la.

Pote

Autres livres d’Emilie Frèche, Les Vies denses, Une femme normale et Le sourire de l’ange, chez Ramsay.
Le film de Jacky Cukier chez Anne Carrière.

Extrait :

« Je suis au cimetière de Pantin, je jette des poignées de terre sur le cercueil d’Ilan Halimi, mais c’est la République que j’enterre.
Je suis à la synagogue de la Victoire, je me recueille sur la mémoire du défunt, mais c’est pour la France que je prie.
Je suis à la Nation, je marche pour un dernier hommage à la victime, mais c’est le deuil de mon pays que je porte.
Nous le portons tous, manifestants de ce dimanche 26 février. J’ai dans la gorge un parfum d’échec, celui de n’avoir pas réussi à sauver la République. Il me semble qu’elle s’en est allée d’un cancer qui la rongeait depuis longtemps, et que les manifs et les coups de gueule, comme autant de chimiothérapies, n’auront pas soigné. Il me semble surtout que les cinq années qui nous séparent du précédent millénaire n’auront rien été que la chronique d’une mort annoncée... » E.F.


Moyenne des avis sur cet article :  4.14/5   (56 votes)




Réagissez à l'article

36 réactions à cet article    


  • José W (---.---.25.142) 5 juin 2006 10:34

    Voici au moins une jeune romancière qui a trouvé un éditeur... Allez savoir pourquoi certains auteurs exploitant certains sujets ont « plus de chance » d’être publiés que d’autres ?

    Mystère et boule de gomme...


    • nono (---.---.94.25) 5 juin 2006 10:51

      si vos sois disant martyrs de l’edition trouve pas d’editeur c’est qu’ils ecrivent de la merde ou que les editeurs ne veulent pas engager leur responsabilité pénale pour des publications anti sémites...

      mais il reste l’auto edition pour les publications anti sémite.... Mais venant de la part de gens adeptent de l’assistanat et de la vitimisation... logique de chercher un pigeon d’editeur que l’on ne trouve pas et apres d’alimenter son besoin de victimisation...

      Pour les assistés depuis leurs naissances tapez dans google autoedition et vous trouverez pour publier.. http://www.lepublieur.com http://www.imprimermonlivre.com Vous trouverez tous les outils pour publier vos merdes...


      • José W (---.---.25.142) 5 juin 2006 22:34

        Oui oui c’est ça, désormais il n’y a que de la qualité dans les livres, au cinéma, à la tv, c’est bien connu.

        Et la merde comme tu dis ça n’existe plus.

        Tu as fais bien de le rappeler, cela aura au moins permis de divertir les éventuels lecteurs pendant 1 minute...


      • Jack Minier (---.---.80.91) 5 juin 2006 17:07

        Pour une fois, cher Demian, je serai d’accord avec vous...

        J’ajouterai tout de même la réflexion de CAMBRONNE : « Il y a des morts qui sont plus morts que d’autres... » On se demande quand même bien pourquoi ?


      • Daniel Milan (---.---.168.179) 5 juin 2006 11:00

        On n’a fait de livre, à propos de la mort de Benoît Savean, mort dans de mêmes conditions qu’Ilan Halimi... On n’a pas fait de livre au sujet de Chaïb Zehaf, abattu par un raciste communautariste... Certaines morts, suscitent émotions...mobilisent politiques, médias et gouvernement... d’autres, sont « sans intérêt »... Pourtant Benoît et Chaïb étaient aussi des êtres humains !...


        • CAMBRONNE (---.---.124.118) 5 juin 2006 11:23

          @ Daniel Milan

          « Pourtant Benoît et Chaib étaient des êtres humains » écrivez vous .

          Je pense que vous devez prononcer Ben hoït pour lui vouloir autant de bien .


        • CAMBRONNE (---.---.124.118) 5 juin 2006 11:50

          Je suis d’accord avec SAM et pour une fois avec Daniel MILAN . Il y a des morts qui sont plus morts que d’autres . Comme il y a des catastrophes naturelles qui sont plus catastrophiques que d’autres .

          On peut crever au Darfour et au Pakistan sans en remuer une, mais c’est plus touchant en Thaïlande et en Indonésie ou les Européens passent leurs vacances et se sentent concernés .

          Il y a des profanations de sépultures qui sont plus intolérables que d’autres .

          Des symboles religieux plus respectés que d’autres .

          Des crimes racistes plus racistes et plus crimininels que d’autres .

          Pour résumer , ce sont les médias qui décident , de ça comme du reste , de la politique , du bon candidat , de la manière de vivre et de mourir.

          QUATRIEME POUVOIR VOUS AVEZ DIT ?

          Mais quels sont leurs critères ?

          Trés souvent l’opportunisme . On tire sans problème sur les ambulances , on évite d’embéter les nuisibles potentiels , ceux qui ont le vent en poupe . En gros on est du côté du manche , qu’il soit le gouvernement en place , le futur prévisible , la pensée dominante , les grandes organisations de défense : MRAP , LICRA , DROITS DE L’HOMME .

          Je refuse la théorie du complot , cela serait trop simple et voudrait dire qu’il y a un but . Même pas , c’est là aussi la politique du doigt mouillé . Il faut suivre l’opinion que l’on a soi même façonnée .

          En un mot , c’est le serpent qui se mord la queue .


        • Marsupilami (---.---.92.12) 5 juin 2006 12:21

          Ouaf !

          En ce qui concerne le meurtre raciste de Chaïb Zehaf, je suis aussi pour une fois d’accord avec Daniel-chacal Milan : c’est vrai qu’il y a eu deux poids, deux mesures, et que c’est parfaitement scandaleux : un meurtre raciste est un meurtre raciste, point-barre...

          Houba houba grrr...


        • CAMBRONNE (---.---.124.118) 5 juin 2006 14:20

          @ Marsup

          Heureux de vous retrouver , vous me manquiez .Un peu d’air ça fait du bien .

          J’ai lu sur un autre fil que vous vous situiez à la gauche de la gauche . C’est pas possible , vous n’êtes pas sectaire pour deux ronds . Alors vous faites de la provoc ou de l’intox ? C’est quoi pour vous la gauche de la gauche . Arlette , Besancennot ou Tintin chez les Soviets .

          Sans rire , j’attends votre définition car je vais peut être m’y retrouver ... Allez savoir , par les temps qui courent tout fout le camp mon pauvre monsieur .

          A plus


        • Marsupilami (---.---.45.48) 5 juin 2006 14:42

          Ouaf !

          @ Cambronne

          Tu as mal lu mon commentaire. Je ne suis sûrement pas « à gauche de la gauche », vu que je considère les gauchistes et les communistes comme de dangereux décervelés. J’ai écrit qu’en tant que social-démocrate, je me situais dans la gauche du PS, parce que Ludovic Charpentier avait cru pouvoir déduire, de part mes positions très fermes sur la loi, l’ordre, la sécurité, l’immigration et l’Islamisme, que j’appartenais à la droite du PS. Je lui avais répondu que ces thèmes transcendaient les clivages droite-gauche, puisqu’ils ressortent avant tout du pacte républicain.

          Ceci dit Tintin chez les Soviets c’est super : Hergé, sans voyager, a fait aussi fort qu’André Gide de retour d’URSS.

          Houba houba !


        • CAMBRONNE (---.---.124.118) 5 juin 2006 15:26

          @ Marsup

          Ok , merci pour la réponse rapide et rassurante . Je suis tout à fait d’accord avec ce que vous dites sur les clivages . Mais dans la vie de tous les jours quand vous tenez des propos qui ne sont pas estampillés de votre camp , vous dérangez . C’est ce qui arrive à Ségolène . CHHHHHHHTTTTT , ne dites rien , je crois qu’elle le fait exprés .

          D’accord aussi pour Tintin chez les Soviets . Remarquable .

          A plus .


        • nono (---.---.94.25) 5 juin 2006 11:17

          Vous parlez du ras le bol du communautaristes...

          Bhein pourquoi vous oragnaisez des manifestations pro palestinnienne à Paris... surtout que vous allez manifeste a coté des integristes, des tiers mondistes et de l’extreme gauche... vous ratisez large et avec des gens pas frequentable...

          Belle leçon de morale si vous croyez que votre victimisation des palestiniens et des musulmans trouvent audience en france vous revez...

          Mais vous pouvez vous engagez dans le hamas et quitté la france vous nous ferait de l’air et eviterais de nous ramener ici des conflits communautaristes... dont on se passerez bien que vous passez a entretenir...

          Quand on est citoyen Français on oeuvre pour améliorer la France pas pour importer des conflits communautaristes...


          • Daniel Milan (---.---.168.179) 5 juin 2006 11:26

            Pour moi, Christian et Mohammed, doivent avoir les mêmes droits humains que les autres. Arabes et Musulmans, ne sont absolument pas communautaristes... Défendre les Palestiniens génocidés, n’est pas défendre le communautarisme, mais faire preuve de justice et d’humanité !


          • Marsupilami (---.---.92.12) 5 juin 2006 11:36

            Ouaf !

            Lors de la création d’Israël en 1948, le total de la population palestinienne était estimé à 1.800.000 personnes.

            Selon un recensement de 2001, le nombre total de palestiniens était estimé à plus de 9.000.000, dont environ 3.700.000 vivant à Gaza et en Cisjordanie, ce qui signifie que la population palestinienne a été multipliée par 5 depuis 1948.

            C’est donc un grossier mensonge que de parler de « génocide palestinien ».

            Avis aux lecteurs d’Agoravox :

            Daniel Milan avait entre autres créé une association à la mémoire de Julius Evola, le théoricien du fascime sous Mussolini, et fricoté avec la FANE, mouvement néo-nazi oeuvrant pour la réhabilition de Rudolf Hess, qu’Hitler considérait comme son dauphin, FANE qui a été dissoute à la suite de nombreuses aggressions, tracts et inscriptions antisémites.

            Converti à l’Islam, Daniel Milan est un nazislamiste.

            Une des sources : Antisemitism and Racism in France.

            Houba houba grrr...


          • Daniel Milan (---.---.168.179) 5 juin 2006 12:08

            Marsu n’en finit pas de s’agiter dans sa cage quand il voit mes posts... et nous ressort son copier-coller en bon flic de l’UEJF ? Cette officine aurait embauché des individus pour squatter les forums ! A moins qu’il n’ait été embauché par Knobel ? Cela dit, je n’ai jamais appartenu à la FANE, de près, comme de loin. Je défis quiconque de trouver dans mes écrits quoi que ce soit faisant état de la « supériorité blanche » sur les autres, ni dans ma vie privée !


          • frederickh (---.---.102.41) 5 juin 2006 15:09

            « Quand on est citoyen Français on oeuvre pour améliorer la France »

            > Voilà qui est bien dit !

            > Quant à la manif :

            « Une manifestation pro-palestinienne a été empêchée hier dimanche à Paris. Les manifestants ont été interpellés et embarqués vers les commissariats. Ils étaient venus exprimer leur « solidarité au peuple palestinien » et « dénoncer la politique européenne et française à l’encontre des Palestiniens ».

            La manifestation qui devait partir de la Place de Denfert-Rochereau à l’Assemblée nationale a été interdite à cause du conflit qui oppose les Noirs de la Tribu K aux Juifs de la Ligue de la défense juive et du Bétar. »

            Texte de l’interdiction de la manifestetion :

            « Considérant les récents incidents liés à la situation internationale au Proche-Orient qui se sont déroulés dans la capitale, Considérant qu’il convient de prévenir le renouvellement de tels incidents, Considérant que le déroulement de cette manifestation présente également un risque important de survenance de débordements violents et de troubles manifestes à l’ordre public, Considérant en effet qu’il a été porté à la connaissance des services de la Préfecture de police que le déroulement de cette manifestation serait de nature à donner lieu à des contre-manifestations susceptibles d’entraîner des troubles graves à l’ordre public, Considérant que pour prévenir ces menaces à l’ordre public et assurer la sécurité des personnes et des biens, Il convient de prendre immédiatement toute disposition nécessaire pour empêcher la tenue d’une telle manifestation.

            Signé Le Préfet de police Pierre Mutz Paris, 2 juin 2006 »

            « Se sont des associations juives, telles que la LICRA et le CRIF, qui ont fait pression pour demander l’interdiction de cette manifestation. Elles ont gagné. Nous vivons dans un pays occupé. » Déclare ainsi Ginette hesse Skandrani, Contactée par téléphone au sortir de neuf heures de garde à vue avec une cinquantaine d’autres personnes rafflées.

            Mme Skandrani a expliqué qu’elle a été « embarquée vers 15 heures 15 pour le commissariat de police du 13e arrondissement. Les policiers m’ont expliqué que c’était pour nous protéger contre certaines personnes qui organisaient une contre-manifestation à cause de ce qui s’était passé dans la rue des rosiers.

            « La préfecture a refusé le droit de manifestation sous le prextete que des menaces avaient été proférées contre nous et que la police ne pouvait pas nous protéger. Nous avions juste été autorisé à être sur place pour informer les gens. »

            Aucun média n’aurait fait part de l’annonce et du suivi de cette manifestation. Les associations accusent un certain lobbying qui aurait fait circuler une « consigne de silence total relative à cette grave atteinte à la liberté de manifestation ».

            > Donc pas d’inquiétude, notre police veille !


          • Sam (---.---.162.210) 5 juin 2006 11:24

            « ..La mort d’Ilan Halimi est pour Emilie Frèche le symbole monstrueux d’une société abreuvée d’une ultra violence.. »

            Et la mort de Victor N’Gombo, ou de Mohammed Zerbib, c’est juste un fait divers.

            Je déplore la mort de qui que ce soit, qu’il soit jaune, blanc, noir, rouge, ou bleu.

            Mais j’en ai plus qu’assez qu’on nous exemplarise la mort de certains pour justifier l’injustifiable. Et, accessoirement, pour faire du pognon ou de la presse.


            • nono (---.---.94.25) 5 juin 2006 11:43

              Toute façon le problème c’est double discours qui font que les musulmans n’ont jamais eu de crédibilité... et cela les Français ne sont pas dupe...

              Ensuite vous ne vous rendez m^me pas compte que systématiquement a comparer comme vous le faite les victimes des tensions communautaristes est inadmissible notamment quand on rajoute le double discours....

              On ne peut pas dénoncer la violence des tensions communautaristes en fesant une comptabilité morbide comme vous le faite... et apres entre autre manifesté pour la palestine car c’est ramené ici un conflit etrange qui nourrit ces tensions communautariste... c’est tout l’illustration du double discours que vous pratiquez....

              si vous vous sentiez d’abord citoyen FRançais vous mettrez en premier l’appaissement des tensions communautaristes... et vous vous dispenseriez d’importer ce conflit étranger qui génére de la violence dans le pays ou vous vivez... Sortir du double discours c’est faire des choix, la politique du ni ni comme vous le faite c’est la politique du double discours et du pire ... surtout quand on voit qui sont dans les manifestations pro palestiniennes... Quand on défile avec la peste verte, l’extreme gauche et les tiers mondiste... on est pas fréquentable et donc pas audible...


              • Daniel Milan (---.---.168.179) 5 juin 2006 11:50

                Merci pour votre copier-coller, mais j’y ai déjà répondu ! Dois-je utiliser des bûchettes pour vous expliquer que j’entends dans ce pays que les droits de tous ceux qui n’appartiennent pas aux « intouchables » soient respectés, qu’ils soient, blancs, noirs, jaunes ou musulmans !


              • l’Humain d’abord (---.---.228.161) 5 juin 2006 17:22

                Je trouve étrange que la liberté de parole et la démocratie choquent quand elles ne suivent pas la logique majoritaire.

                J’ai manisfesté pour toutes les causes (contre l’apartheid en afrique du sud pour la libération de Mandela, contre les guerres, contre le racisme en France etc..)sans que cela ne génère des « tensions communautaristes » comme vous le dites ; mais lorsque on manifeste pour aider les palestiniens à avoir un état et une dignité face à cet état qui pratique une politique raciste (que je considère ainsi, c’est mon droit au vu de ce qui s’y passe...) qui est Israel, on est catalogué de communautariste ou d’antisémite.

                Je suis humaniste et contre toutes les formes d’oppression d’un peuple sur un autre ou sur le sien. Et j’ai la conscience tranquille étant anti-raciste (ce terme englobe bien évidemment tous les racismes), je combat les oppressions qu’elles soient israelienne, américaine, française, ou anglaise...comme je l’ai toujours fait.

                Lorsque la première fois que j’ai regardé avec effroi (j’avais 17 ans), le formidable film « Nuit et brouillard » j’en ai tiré 2 questions et 2 réponses : Est ce parce qu’ils étaient Juifs qu’ils furent exterminés, ou bien était ce, qu’ils étaient considérés par les nazis comme une race inférieure, qu’ils furent exterminés ?

                Si je me dis c’est parce qu’ils étaient juifs.. je n’ai rien compris (et inconsciemment la leçon que certains peuvent en tirer est « tant que c’est eux, dormons tranquille... »

                Si je me dis et c’est mon choix, c’est parce que les nazi les considéraient comme « sous humain » (comme étaient considérés les tziganes, les homosexuels, les noirs...) je peux en déduire que l’histoire va se répéter si on ne fait rien etqu’un jour peut être ça sera moi qui vais casquer. Car l’humanité est aussi faite ou a été, de raciste oppresseur et de raciste génocidaire, il y en a eu et il y en a encore (esclavage, shoa, rwanda, Arménie, Afrique du sud, USA etc...) Défendre une cause ou un peuple opprimé est avant tout une question d’humanité.

                Défendons d’abord l’être humain avant de défendre les communautés et vous verrez que les solutions vous viendront toutes naturellement. Si on ne se pose pas les bonnes questions on ne trouvera pas les bonnes réponses.


              • nono (---.---.94.25) 5 juin 2006 12:10

                sous entendu les intouchables sont les juifs... mais bien sur....

                Moi je suis français et athée et je cautionne pas cette anti sémitisme new age...

                Alors avant de jouer les zoros... le communautariste défend sa vision partisane et selective communautariste...

                Vous etez pas un militant respectable vous etes un militant fachiste d’un nouveau genre que vous le vouliez ou non... puisque les intouchables sont les juifs dans votre discours....

                Retournez avez vos amis nazillons d’un nouveau genre.. C’est pas en jouant le communatarisme a tout va et la victimisation que vous légitimerez votre antisémistisme qui n’a aucune place dans notre société...

                Avoir une reflexion pour les autres c’est facile, mais c’est demagogique quand on ets pas capable de trouver les causses de son echec personnel que l’on fait porter aux juifs, a la colonisation, aux homosexuels, etc....


                • Daniel Milan (---.---.168.179) 5 juin 2006 12:18

                  Vous nous récitez bien votre leçon, pour ce qui est des intouchables, vous êtes libre de votre définition. N’importe comment vous agissez en communautariste puisque vous défendez « le bon » communautarisme ! Donc, votre garniture, pour faire passer votre communautarisme était superflue !


                • (---.---.71.67) 5 juin 2006 12:20

                  Très bonne dernière phrase de nono, évidemment. Chez le milan, à l’inverse du cochon, tout est mauvais.....


                • (---.---.71.67) 5 juin 2006 12:18

                  Très bonne dernière phrase........


                  • Palma (---.---.119.42) 5 juin 2006 12:52

                    Je vois qu’on a déjà atteint le point Godwin après seulement 15 commentaires. Serait-ce un record ?


                    • Le porc clandestin (---.---.1.121) 5 juin 2006 14:25

                      @Palma

                      Non, Daniel Milan a déjà réussi à l’atteindre dès le premier post sur d’autres fils. Il est imbattable.

                      Si en plus, l’article contient le mot juif, Israël ou antisémitisme, il entre en transe et se met à baver.


                    • Marsupilami (---.---.45.48) 5 juin 2006 14:56

                      Ouaf !

                      Si daniel Milan était une vache à l’air gentil après avoir lu le mot « juif », il ressemblerait à ça :

                      Malheureusement son emblême est celui des nazis musulmans bosniaques de la IIe Guerre mondiale :

                      Autant dire que c’est un expert absolu en point Godwin...

                      Houba houba grrr...


                    • frederickh (---.---.102.41) 5 juin 2006 15:01

                      Romancière et très bon écrivain, Emilie Frèche, drôle et jubilatoire dans son livre « Le Film de Jacky Cukier », maîtrise à souhait un style subtile, parfois très incisif mais qui se conjugue bien avec « l’air du temps et le bon filon ».

                      Ce livre complète ou rappelle son autre roman « Le sourire de l’Ange », l’histoire de Joseph (Pierre) Vidal de Mulhouse.

                      Par contre j’ai moins aimé « Les Vies denses » qui sort, pour une fois, des thèmes qui lui sont chers.

                      Un livre à lire.


                      • frederickh (---.---.102.41) 5 juin 2006 19:44

                        Ah la Madone !

                        Titien, Raphaël ou même Munch (Autre interpretation) croqueront sur le vif, ou plutôt « dans » le vif, toutes les Madones d’Agoravox qui se font Saintes Sixtine, Tantôt avec les Saints, tantôt avec les membres de la famille ! smiley)


                      • David (---.---.40.233) 5 juin 2006 18:44

                        Si pour Chaïb et compagnie vous trouvez qu’il n’y a pas eu assez de pub, pas assez de livres écrits, et bien, faites de la pub, écrivez des livres. Peut-être tout simplement que les Juifs en ont suffisament bavé pour être au premier rang lorsqu’il s’agit de défendre la République, l’Etat de droit et de dénoncer la barbarie. Vous croyez franchement que les médias se sont emparés de l’affaire tous seuls ? Allons... . ce n’est pas de l’antisémitisme que de dire qu’ils ont été alertés ; là où cela en devient c’est d’imaginer que des « pressions » aient pu être faites ou que les Juifs ont recherché un « intérêt » dans la mort d’Ilan. Mais bon Dieu (celui que vous voulez), je n’en ai pas vu, de manifestations pour la mort de Chaïb. Sinon, j’y serais allé, comme je suis allé à celle pour Ilan.

                        Les pleurnicheries sur les Juifs favorisés et les « crimes occultés », ça va un instant. Les proches de Raphaël Clin (voir les fils dédiés) ont su faire parler d’uex, et la manifestation pour Ilan regroupait d’ailleurs un grand nombre de personnes qui scandaient les DEUX noms. On aurait pu y ajouter le nom de Chaïb, certains y ajoutaient même celui de Sohane. Fallait juste que vous VENIEZ, on n’attendait que vous pour combattre la haine, le racisme et la barbarie. La prochaine fois, remuez-vous.


                        • Antoine (---.---.178.133) 5 juin 2006 19:20

                          « Je suis au cimetière de Pantin, je jette des poignées de terre sur le cercueil d’Ilan Halimi, mais c’est la République que j’enterre. Je suis à la synagogue de la Victoire, je me recueille sur la mémoire du défunt, mais c’est pour la France que je prie. Je suis à la Nation, je marche pour un dernier hommage à la victime, mais c’est le deuil de mon pays que je porte. Nous le portons tous, manifestants de ce dimanche 26 février. J’ai dans la gorge un parfum d’échec, celui de n’avoir pas réussi à sauver la République. Il me semble qu’elle s’en est allée d’un cancer qui la rongeait depuis longtemps, et que les manifs et les coups de gueule, comme autant de chimiothérapies, n’auront pas soigné. Il me semble surtout que les cinq années qui nous séparent du précédent millénaire n’auront rien été que la chronique d’une mort annoncée... »

                          Je reprends l’extrait de l’article....joli morceau de pathos et mme s’il y a lieu de se poser légitimement des questions, je ne serais pas aussi pessimiste.

                          Après tout si les bons sentiments ne font pas de la bonne littérature, les mauvais sentiments ou les inquiétudes n’en font pas non plus.

                          Confiance.


                          • Daniel Milan (---.---.168.179) 5 juin 2006 19:32

                            Je reste sans voix après la lecture d’un tel morceau de choix... Je ne puis que me faire tout petit, de peur d’« outrager la République » !...


                          • frederickh (---.---.102.41) 5 juin 2006 19:49

                            @ Daniel Milan,

                            Il faut lire « Le sourire de l’Ange ». Je suis sûr que tu vas retrouver ta voix. smiley


                          • Antoine (---.---.24.188) 6 juin 2006 10:55

                            Monsieur Milan, vous êtes l’apôtre de la sinistrose.

                            Je ne sais pas si vous méritez que je postes après vos commentaires et la réputation que vous vous faites ici sur Agoravox. Outre la sinistrose vous êtes le hérault des exclusions. En effet, vous êtes outrageant, vous le dites si bien vous mme.

                            En principe, répondre à des gens comme vous ne sert qu’à alimenter leur délire.


                          • Antoine (---.---.24.188) 6 juin 2006 11:10

                            En fait, j’ai mal lu l’article.

                            Le déficit éducatif, les valeurs, oui c’est bien cela le fond de la question. Il ne s’agit pas de morale ou d’éthique uniquement, mais de savoir vivre.

                            Pas du savoir vivre des formes policées des salons, pas celui du vade-mecum à l’usage des mondanités bien réussies mais celui des valeurs à partager.


                            • kesed (---.---.43.74) 7 juin 2006 17:39

                              Demat, L’antisémitisme n’est qu’un symptôme, malheureusement meurtrier, de la déconfiture de notre chère France. En plus des anciens Faschos(style milan) que l’ont connait depuis des lustres, vient s’ajouter, l’antisémitisme des Arabo-Musulmans dit Français, qui ne l’oublions pas représentent plus de 12 pour cent de la population Française(sans inclure les clandestins),l’Eurabia est en marche.La charia (loi Islamique) s’imposera de manière démocratique et démographique, question de chiffres. Kenavo

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires