• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > La nouvelle question laïque

La nouvelle question laïque

« La nouvelle question laïque »

de Laurent Bouvet

Choisir la République

Editions Flammarion

273 pages (323 avec les annexes)

janvier 2019

 

Un argumentaire solide et appuyé

 

Non, l'auteur, professeur de science politique à l'université ne nous présente pas un de ces livres qui revisitent la laïcité pour la dénaturer et la mettre au goût du jour.

Il repose la question laïque dans le cadre de l'évolution de la situation, de l'apparition d'une nouvelle religion, la deuxième de France et de l'émergence de nouveaux positionnements.

La laïcité a toujours été une valeur et des principes portés par la gauche et plus ou moins rejeté ou cantonné à un espect strictement libéral par la droite.

Depuis 40 ans, les cartes sont brouillées ;

On l'a vu au moment de « l'affaire » des foulards de Créil en 1989, quand Lionel Jospin a convoqué le Conseil d'Etat au lieu de s'appuyer sur l'existant et notamment les circulaires de Jean Zay de 1937.

On l'a constaté quand des courants de la gauche et notamment les « islamo-gauchistes » ont combattu la loi du 15 mars 2004 d'interdiction du port de signes religieux ostentatoires dans les collèges et lycées....

On l'a vu aussi , de l'autre côté de l'échiquier politique, quand Marine Le Pen s'est déclaré laïque en 2011 …..

Comme tout le monde le sait et comme l'auteur l'explique : la « laïcité » de Madame Le Pen est à géométrie variable car elle met en avant les racines chrétiennes de la France défend l'école privée catholique et opte pour une vision xénophobe.

 

En défendant la laïcité sans adjectif, qui la dénature, l'auteur rappelle que le caractère original de la laïcité se fonde sur des valeurs humaines, universalistes et républicaines.

Il dénonce avec une argumentation bien construite les déviations qui ne sont de fait que la négation de la laïcité, que ce soit le communautarisme ou la xénophobie.

Pour lui et je le rejoins : il y a l'espace public, c'est à dire les services publics où la laïcité s'applique, l'espace privé et l'espace civil, c'est à dire la rue, la plage …. où chacun peut exprimer ses choix et son identité religieuse ou politique.

 

« Ainsi, la laïcité, au sens républicain, permet-elle à chacun d'exercer effectivement sa liberté de conscience en étant protégé, par exemple , de ses coréligionnaires, alors que la laïcité libérale se réduit à un régime de tolérance qui ne donne la possibilité à chacun que de vivre à l'abri de l'interférence des autres mais pas des « siens », la puissance publique s'interdisant d'intervenir au sein de la société et donc de pouvoir limiter les éventuels effets de domination qui peuvent exister entre individus à l'intérieur de telle ou telle communauté, religieuse par exemple. »

 

L'auteur ne vilipende pas les chantres de la laïcité dite ouverte comme Bauberot.

Il déconstruit leurs discours et montre que leur choix ne constitue pas seulement une révision mais conduit à soutenir au moins objectivement les intégristes qui veulent renforcer leur emprise sur les filles d'origine musulmane.

 

Voici là un livre d'analyse accessible qu'il faut lire et garder précieusement car il constitue une mine de renseignements et d'arguments.

 

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  1.56/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • Raymond75 29 mai 09:11

    @ l’auteur : vous dites : "Il repose la question laïque dans le cadre de l’évolution de la situation, de l’apparition d’une nouvelle religion, la deuxième de France et de l’émergence de nouveaux positionnements".

    Cette loi ne dépend pas des circonstances : elle ne demande qu’à être appliquée.

    La ’deuxième religion de France’ existe et elle a le droit d’exister, tout comme ses croyants ont le droit de la pratiquer. C’est le comportement de certains d’entre eux qui porte à contestation, et le cas échéant à répression : imposer une domination sur les femmes, limité leur liberté dans l’espace public, développer le communautarisme, refuser les lois de la république, couvrir par son silence les attitudes qui conduisent au terrorisme, ou les encourager.

    Une femme a le droit d’être voilée dans l’espace public, mais elle n’en a pas le droit si elle exerce des fonctions publiques (neutralité de l’état) ; un prêtre doit connaitre et faire respecter les lois républicaines ; le mariage civil prime sur le mariage religieux ; ceux qui financent les cultes ne doivent pas chercher à détruire le pays où ils vivent.

    Pour cela, pas besoin d’une nouvelle loi, il suffit d’appliquer celles qui existent avec rigueur et sans compromission.

    Si le port du voile a été interdit dans les écoles, collèges et lycées, c’est parce qu’ils étaient à l’origine de comportements communautaristes, de refus de certains enseignements, parce que les filles étaient trop jeunes pour juger, parce que certains voulaient importer les guerres de Palestine dans les cours de récré.

    Si certains membres de la communauté musulmane sont malheureux en France, ils peuvent librement quitter ce pays et s’installer dans un pays qui applique la Charia : cela commence en Afrique de l’Ouest et se termine en Indonésie, soit un très large choix.


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 29 mai 09:28

      L’important est aujourd’hui de « choisir une République » qui aurait radicalement changé la définition de sa laïcité

      https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/modifier-radicalement-la-198919


      • Aristide Aristide 29 mai 09:47

        La « laïcité » de Madame Le Pen est à géométrie variable car elle met en avant les racines chrétiennes de la France défend l’école privée catholique et opte pour une vision xénophobe.


        Les racines chrétiennes sont une évidence, il n’y a qu’à voir nos villages et leurs églises, les fêtes, le jour de repos, ... comme on ne peut nier les racines musulmanes des pays d’Afrique du nord. Les racines vont bien au delà, toutes nos lois, notre culture sont marqués par le christianisme, ...

        Elle défend l’école privée catholique, quoi de contraire à la laïcité de défendre une éducation confessionnelle qui est autorisée par la loi. D’autres écoles se réclament de religions et même de mouvement philosophique. La contrainte est le respect de la loi et la contractualisation avec l’Etat.

        Quant à sa vision xénophobe, c’est un argument qui n’a rien à voir avec la laïcité. 

        On peut être opposé au RN pour de bonnes raisons, mais cette diabolisation avec des arguments qui ne tiennent pas est contre-productive.

        Vous même vous osez parler de « familles laïques ». Enfin, c’est quoi cette notion. Une famille de religion musulmane, chrétienne, juive , ... ou agnostique ne serait pas laïque ? Allons, vous avez une vision intégriste de la laïcité, alors que c’est une loi d’ouverture, de respect. 


        • Pierre Régnier Pierre Régnier 29 mai 10:33

          @Aristide

          Ce que vous dites est juste.

          Mais le christianisme continue d’enseigner que les appels à commettre des « bons massacres » attribués à Dieu dans l’Ancien Testament sont bien des appels de Dieu.

          Tant que les chrétiens n’auront pas rejeté cette croyance, d’une part ils trahiront Jésus de Nazareth, leur « maître à penser Dieu » et, d’autre part, ils alimenteront l’islam et sa criminalité effective.

          La complicité du pape François avec ceux qui islamisent la France et l’Europe est logique et s’exprime très bien par ce refus catholique de « dédiviniser » les appels « de Dieu » à massacrer.


        • rogal 29 mai 10:50

          @Aristide
          « Les racines vont bien au delà, toutes nos lois, notre culture sont marqués par le christianisme, ...  ».
          Certaines lois peut-être, toutes on demande à voir comment vous le justifiez pour ce qui est de la liberté ; de la liberté de penser en particulier.


        • Aristide Aristide 29 mai 13:04

          @Pierre Régnier

          Cela n’empêche en rien que la France est de racine chrétienne, et bien sur d’une histoire assez ... à assumer et pas seulement sur la religion.

          Quant à la repentance sur tout et rien, je ne la conçois pas comme une exigence indépassable. 


        • Jonas Jonas 29 mai 13:20

          "la « laïcité » de Madame Le Pen est à géométrie variable car elle met en avant les racines chrétiennes de la France défend l’école privée catholique et opte pour une vision xénophobe.« 

          La négation des racines chrétiennes de la France par les différents gouvernements républicains, entraîne au nom des »droits de l’homme", de la tolérance, du vivre-ensemble et du métissage, l’implantation de l’Islam radical au coeur de nos banlieues, par les milliers de prédicateurs qui incitent à la haine des femmes, des chrétiens et des juifs dans les plus grandes mosquées de France, avec la collaboration de nos élus locaux.


          •  C BARRATIER C BARRATIER 29 mai 20:46

            Non, on ne peut pas être xenophobe et laïque, la laicité suppose la défense de la liberté de conscience, sans différence hommes femmes quant à cette liberté, c’est la liberté dans l’égalité. Mais surtout, c’est la fraternité, le vivre ensemble dans le respect d’autui

            Voir par exemple en table des news

            Laïcité contre discriminations et racisme, P KESSEL http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=286

            • Cadoudal Cadoudal 29 mai 22:04

              @C BARRATIER
              Personne ne vous a prévenu que les maçons avaient changé de monture ?
              Ça va si vite le progrès que je vous avouerais que moi même j’ai du mal à suivre...lol...

              « Que la France et tous les Français aillent niquer leur mère »

              Bonjour @ericcoquerel, Vous condamnez les propos de votre suppléante et assistante parlementaire, @MMonmirel ? Ou vous considérez qu’ils sont conformes à la ligne politique défendue par @JLMelenchon et la @FranceInsoumise ?

              https://twitter.com/AntoineBaudino/status/1133665946005123072?ref_src=twsrc%5Etfw


            • Cadoudal Cadoudal 29 mai 22:06

              @Cadoudal

              «  C’est la première fois depuis que le CFCM organise un iftar qu’un ministre de l’Intérieur (également chargé des cultes, ndlr) ne répond pas favorablement à notre invitation  », a affirmé le délégué général de l’organisation, Abdallah Zekri, lors du repas de rupture du jeûne au Pavillon Dauphine mardi soir dans le XVIe arrondissement.

              Selon lui, cela traduit «  de la désinvolture à l’égard des musulmans de France  »«  Si M. Castaner a quelque chose à nous reprocher, qu’il le dise  »,

              https://www.ouest-france.fr/europe/france/rupture-du-jeune-du-ramadan-le-cfcm-denonce-la-desinvolture-de-castaner-6373718


            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 29 mai 22:29

              @Cadoudal

              Et l’Ane Hidalgo de pas organiser une fête ? Mais où allons nous ? Y’aplus de culture genre enculage vs virginité.


            • Pierre Régnier Pierre Régnier 30 mai 09:20

              @Cadoudal

              Sauf si, enfin, le gouvernement revenait sur une lamentable décision antérieure pour l’annuler...

              Monsieur Castaner ne dira pas au CFCM qu’il a « quelque chose à lui reprocher », puisque c’est un autre Ministre de l’Intérieur chargé des cultes, Nicolas Sarkozy, qui a créé le CFCM après que, dans les négociations préparatoires, ses futurs dirigeants aient précisé qu’ils tenaient à garder la règle de la Charia faisant de l’apostat musulman un individu méritant la mort.

              Jusqu’à preuve du contraire, le CFCM est donc toujours, avec l’accord du gouvernement « républicain laïque », l’officiel représentant d’une religion très explicitement criminogène, 


            • Jonas Jonas 30 mai 10:47

              @Cadoudal
              Castaner refuse de s’assimiler à l’Islam en déclinant l’offre de participation à l’iftar, se gaver de bons gâteaux, avec champomy et jus de fruit, donc pas de soirée alcoolisée avec midinette, mais uniquement en compagnie de Abdallah Zekri :
              « Je ne suis pas assimilable, je suis un poison musulman, celui qui veut m’assimiler, il me mange et il meurt »

              Quel mauvais dhimmi !


            • Pierre Régnier Pierre Régnier 30 mai 15:48

              @Jonas

              En fait, vous et moi nous trompons un peu.

              Castaner a bien la même conception du respect de la laïcité qu’Anne Hidalgo.

              Depuis la publication de mon commentaire ci-dessus j’ai appris que Castaner a bien, ce 28 mai, manifesté son soutien à l’islamisation de la France. Ce qui a mécontenté le CFCM c’est qu’il l’a fait à Strasbourg, en allant là-bas rompre le Ramadan avec les musulmans locaux plutôt que de le faire à Paris.


            • Jonas Jonas 30 mai 16:33

              @Pierre Régnier "Castaner a bien la même conception du respect de la laïcité qu’Anne Hidalgo."

              Je n’ai jamais voulu insinuer que Castaner se détournait des musulmans, c’était une boutade ! smiley
              Le gouvernement franc-maçon de Macron est pro-islamiste, et Castaner est un de ses meilleurs représentants.


            • Olivier MONTULET Olivier MONTULET 30 mai 01:21

              La neutralité laïque s’impose aux institutions et aux actes faits par les fonctionnaires. Cette neutralité ne s’applique en aucun cas aux personnes même dans l’exercice d’actes administratifs. Ce n’est pas parce que je porte un foulard, une Croix ou une Kippa par exemple que je ne dois pas et que je ne peux pas exécuter les actes administratifs envers des tiers en restant neutre.

              Interdire le port de vêtement ou de tout signe d’appartenance religieuse est, dans quelque fonction publique ou privée que ce soit,

              une atteinte anti-démocratique grave à l’envers des individus et en soit un déni de laïcité puisque si la puissance publique l’interdit elle perd de facto et incontestablement sa neutralité laïque à l’envers des fonctionnaires et assimilés.

              Les cohérences morale, éthique et intellectuelle interdisent toute limitation envers les individus au nom d’une neutralité qui sinon serait alors piétiné par les prétendus défenseurs de cette neutralité laïque.


              • Pierre Régnier Pierre Régnier 30 mai 08:49

                @Olivier MONTULET

                Vous vous intéressez ici à des signes extérieurs d’appartenance religieuse, qui devraient pouvoir être portés librement en toutes situations. Mais vous ne vous intéressez pas au fond du problème : ce qu’ils représentent et dont ils assurent la promotion.

                Je maintiens que la neutralité laïque est devenue une tricherie pour gouvernants ignorants volontaires, ou franchement lâches, trahissant en France les plus indispensables valeurs de la République.

                Le libre exercice des cultes religieux ne devrait pas, au nom de la laïcité, être accordé aussi à une religion, l’islam, qui, depuis toujours, proclame son rejet de toute neutralité et son devoir, prétendument commandé par son Dieu, d’asservir les états et les peuples.

                https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/modifier-radicalement-la-198919

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès