• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « La Nuit des Rois » de Shakespeare avec Sara Giraudeau, Chloé Lambert et (...)

« La Nuit des Rois » de Shakespeare avec Sara Giraudeau, Chloé Lambert et Arié Elmaleh

Afin de célébrer dans l’allégresse le soixantenaire du Festival d’Anjou, son directeur artistique Nicolas Briançon avait, alors, réuni sur scène, treize comédiens pour une fête magistrale dont les Rois, de toutes évidences, n’étaient pas leurs cousins.

Aussi, pour la rentrée 09-10, Maurice Molina, le directeur du théâtre Comédia a misé sur les réjouissances d’une telle festivité Shakespearienne, en conviant cette prodigieuse réalisation de Nicolas Briançon à combler, à son tour, le public parisien.

En feuilletant le programme des agapes, une distribution percutante se révèle au travers des personnages de composition truculente dont les costumes se sont mis au diapason d’époque et de lieu, délibérément décalés.

Désormais en Ecosse du Sud (parce qu’il y fait plus chaud qu’en Italie du Nord) et au XXème siècle (postVictorien mais preWoodstock), l’adaptation de Jean-Michel Déprats met le cap sur l’essentiel :

« La nuit des Rois » de William Shakespeare est une pièce bouffonne, décapante et luxuriante qui confronte les affres du désir et de la passion amoureuse au défi paradoxal des identités tourmentées.

Aussi, en avant-garde de choc, telle une bande de pieds nickelés « vintage », Henri Courseaux (Malvolio), Yves Pignot (Sir Toby Belch) et Jean-Paul Bordes (Sir Andrew Aguecheek) offrent-ils une tribune de folie « revival » à Arié Elmaleh (Feste) qui, en retour, au-delà du miroir des convenances, confirme que Chloé Lambert (La comtesse Olivia) règne sur un empire où l’Amour est en proie aux confusions les plus contradictoires.

Alors, vont se prendre aux pièges des effusions travesties, Sara Giraudeau (Viola / Césario) et son jumeau Thibaud Lacour (Sébastien), manipulés par les égarements, plus ou moins consentis, de Yannis Baraban (Le Duc D’Orsino), François Siener (Antonio) et Emilie Cazenave (Maria).

Et, ainsi de suite, voguera la galère des quiproquos qui feront gravir les susceptibilités du quant à soi sur les échelons d’une loufoquerie maîtrisée selon les règles du second degré assumé jusqu’aux extrêmes les plus cocasses.

En parfaite symbiose avec les dimensions du plateau, la mise en scène de Nicolas Briançon semble prendre, au Théâtre Comédia, un tel envol imaginaire que, même, le temps de l’entracte n’ose toucher terre.

photo DR.

LA NUIT DES ROIS - **** Theothea.com - de William Shakespeare - mise en scène : Nicolas Briançon - avec Sara Giraudeau, Arié Elmaleh, Chloé Lambert, Henri Courseaux, Yannis Baraban, Yves Pignot, Jean-Paul Bordes, Emilie Cazenave, François Siener, Thibaud Lacour,, Pierre-Alain Leleu, Aurore Stauder & Sophie Mercier - Théâtre Comédia

 


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (2 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès