• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « La petite chronique d’Anna Magdanela Bach » au Théâtre de (...)

« La petite chronique d’Anna Magdanela Bach » au Théâtre de Sartrouville

Cette petite chronique... est l’occasion d’une biographie familiale réunissant Jean-Sébastien Bach, le compositeur de renom, Magdalena sa seconde femme et leur treize enfants ; elle est aussi l’opportunité d’une rencontre artistique entre le directeur du Théâtre de Sartrouville, Laurent Fréchuret, en tant que metteur en scène, la codirectrice du Théâtre de Privas Elisabeth Macocco, en tant que comédienne, et le jeune prodige David Greilsammer comme pianiste.

A trois, ils ont concocté un spectacle de cent minutes dont la première heure est consacrée à jouer avec la vérité d’une destinée, puisque les souvenirs subjectifs d’une épouse depuis sa rencontre avec Bach son futur mari jusqu’à la mort de ce dernier ont été travestis, sous identification fallacieuse, grâce au récit d’une romancière Esther Meynell, musicologue dans les années 1920.

C’est précisément cette auto-identification qui a intéressé Laurent Fréchuret en organisant la substitution d’un vécu dans la projection théâtral d’un ego, à l’ombre du génie, réinventé par l’imaginaire d’une auteur se prenant à son propre jeu.

Par la suite les quarante minutes à venir permettront de s’immerger dans l’oeuvre musicale de Bach en appréciant d’autant mieux le pianiste sur scène qu’il s’avérera un clone idéal du compositeur de génie.

Cette approche de la réalité historique par le biais du "mentir vrai" est une habile illustration du geste théâtral au-delà du masque traditionnel.

Ces deux périodes complémentaires de ce spectacle au Théâtre de Sartrouville (du 3 au 13 oct. 2006 puis tournée 2007) ont procuré la sensation d’une agréable veillée autour d’un feu provincial (consumé en l’occurrence par des bougies) où l’art conjugué du récit et de la musique a la vertu de susciter la divagation mélancolique de l’âme.

Visuel Affiche

- LA PETITE CHRONIQUE DE MAGDALENA BACH - ** Theothea.com - de Esther Meynell - avec Elisabeth Macocco & David Greilsammer au piano - mise en scène : Laurent Fréchuret - Théâtre de Sartrouville -



Moyenne des avis sur cet article :  2.78/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • (---.---.193.97) 19 octobre 2006 21:20

    Dans un article traitant de littérature un bon usage de la langue française serait opportun, je trouve ; et je profite de cette occasion, pour vous rappeler que le mot ANGLAIS « opportunity » se traduit en français par « occasion ». C’est un des innombrables faux-amis et n’importe quel collègien du secondaire l’a appris.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires