• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > La Rue Ketanou à La Réunion

La Rue Ketanou à La Réunion

La Rue Ketanou en tournée à La Réunion.

Le Bato fou, salle de spectacle de Saint-Pierre de La Réunion, a tremblé sous les accords implacables des trois saltimbanques de La Rue Ketanou et de leurs acolytes de Tapok.

L’histoire débute en 2004, lorsque La Rue Ketanou vient pour la première fois à La Réunion déverser ses chansons aux consonances tziganes et aux textes éveillés. Lors de leur concert au Bato Fou, leur première partie est assurée par Tapok, leur homologue réunionnais en matière de musique festive, même si ce dernier est empreint fortement du Maloya. Les deux groupes s’apprécient grandement, et la fin du concert se termine par un bœuf monumental. « Pierre (Maquart, directeur du Bato Fou, ndlr) a donc eu l’excellente idée de nous faire revenir dans sa salle et de nous faire partager de nouveau la scène avec eux ». Pour l’occasion, Olivier et Florent de La Rue Ketanou m’expliquent qu’ils ont répété, trois soirées consécutives, des morceaux tirés du répertoire des deux groupes. « Chacun va monter sur le set de l’autre », continue Olivier, qui commence ainsi à me mettre l’eau à la bouche.

Car avant toute chose, La Rue Ketanou est un groupe à voir absolument sur scène. Depuis 1998, ils écument les salles enfumées des bistroquets hexagonaux ou encore l’asphalte de ruelles mal éclairées, et font ainsi sans cesse grandir leur popularité auprès des foules qu’ils rencontrent lors de leurs périples caravanesque. D’ailleurs, c’est pas pour rien qu’ils décident de baptiser leur premier album, produit par le groupe Tryo, En attendant les caravanes, où pour la première fois, un groupe français balance avec tant d’énergie une musique tzigane fardée d’accordéons, le tout accompagné de textes à la prose truculente. Leurs spectacles sont un hymne à la fête, à la jouissance de tous les jours, à la vie avec un grand V.

Quand on leur demande quels sont les changements qui se sont opérés pour eux ici à La Réunion depuis leur dernière tournée, la réponse est simple : le même public chaleureux, mais plus nombreux ! Eh oui, désormais, après deux albums studio et un album live de toute beauté (comprenant lui-même une dizaine de nouveaux morceaux) ce trio de troubadours est devenu l’un des groupes phares de la scène, heu non, de la « rue » française. Mais ce n’est pas pour autant qu’ils oublient tous les autres, les Têtes raides, Debout sur le zinc, les Blaireaux, les Hurlements d’Léo et encore bien d’autres à qui ils ont rendu un hommage ce soir-là au Bato fou. Et quel hommage... A une semaine du concert il n’y avait déjà plus une place à vendre, et c’est donc devant une salle comble que La Rue Ketanou a fait résonner l’enthousiasme du public. Ils ont donné leur maximum dans ce tourbillon de pure folie pour un public jamais las d’en redemander toujours plus.

La fin du spectacle fut l’occasion de voir se former en exclusivité « La Rue tapoketanou », mélange hybride des deux groupes et de leurs compositions. A noter également que même un morceau inédit fut composé par les deux groupes pour pimenter toujours plus ce spectacle d’une rare intensité.

Alors qu’au bout de près de trois heures, les échos du dernier accord de la soirée résonnaient encore à nos oreilles, revenait à ma mémoire cette phrase que me lança non sans humour Florent l’accordéonniste lors de notre rencontre quelques heures plus tôt. « Non, le moustique ne nous a pas empêchés de venir. Encore, si ça avait été des crocodiles volants, on dit pas... ». Heureusement que La Réunion n’est donc pas le foyer d’une variété endémique de crocodiles volants, et espérons que ces joyeux lurons penseront toujours à revenir nous rendre une petite visite lors de leur prochaine tournée. Et pour finir ce papier, à la manière de leur concert, « bonne soirée m’sieurs dames ! ».


Moyenne des avis sur cet article :  4.58/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • Oté la reunion (---.---.18.96) 7 juin 2006 13:17

    lé bon ! La dodo léla, le cari ossi, na retrouve !

    Vive la réunion !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès


Derniers commentaires


Partenaires