• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Le Bourgeois gentilhomme », c’est Jean-Marie Bigard au Théâtre de (...)

« Le Bourgeois gentilhomme », c’est Jean-Marie Bigard au Théâtre de Paris

Les mimiques sont de Bigard, le texte de Molière, la musique de Lully et la mise en jogging d’Alain Sachs. La facture globale est de bon goût, n’en déplaise aux porteurs de préjugés et aux redresseurs de valeurs établies.

Stéphane Hillel et le Théâtre de Paris accueillent un spectacle à grands moyens, destiné à un large public, sans exclusive socio-culturelle. Qui se reconnaît en Jean-Marie Bigard, qu’il suive Monsieur Jourdain, il y trouvera son alter ego, celui qui fait fortune en dirigeant une salle de sports ou en s’impliquant dans une quelconque niche de marketing à la mode, avec l’ambition affichée d’intégrer la jet set.

La force de cette création tient en premier lieu au respect à la lettre du texte de Molière, ce qui est la moindre des choses bien que sa version in extenso ait été quelque peu amputée, mais tient surtout à son actualisation en temps réel et à son emprise directe avec le comportementalisme contemporain.

Chaussé de tennis ostentibles voire de rollers dernier cri, affublé de sportswear extravagants "be yourself", paradant en caddie à porteur, le roi Soleil n’est pas le cousin de JMB qui le lui rend bien, en trônant sur tous les stéréotypes de l’idéologie égocentrique triomphante.

En effet, le show man se plie consciencieusement aux règles du théâtre classique pour mieux en faire exploser la bulle conventionnelle et ramasser la mise authentique gagée par l’auteur attitré du règne de Louis XIV.

Danses hip-hop et kendo cadrent la performance, non pour parodier les ballets de Lully, mais bel et bien pour singer la vanité à surfer sur toutes les académies au goût du jour.

En contrepoint, l’humanisme résiduel du personnage pédant est titillé par son épouse, que Catherine Arditi compose avec l’élégance d’une poésie venue d’ailleurs. Citons également Nadège Beausson-Diagne qui catapulte le rôle de la servante Nicole dans la stratosphère des personnages truculents grâce à leur feeling exacerbé.

Si l’orchestration de l’ensemble peut faire apparaître deci delà quelques incertitudes de complémentarité, entre le jeu des acteurs et les chorégraphies, il se pourrait que dans ces interstices se glisse, au fur et à mesure des représentations, le peaufinement apporté par la contribution humoristique de chacun des protagonistes.

Bref, ce Bourgeois gentilhomme est excellemment servi par une troupe bien décidée à faire passer cette célèbre comédie-ballet du XVIIe siècle au rang d’une fameuse comédie musicale du XXIe.

LE BOURGEOIS GENTILHOMME - *** Theothea.com - de Molière - mise en scène : Alain Sachs - avec Jean-Marie Bigard, Catherine Arditi, Grégori Baquet, Charles Ardillon, Nadège Beausson-Diagne, François Camus, Claire Pataut, François Berdeaux, Nicolas Guillot, Mathilde Hennekinne, Patrick Rombi, Cedric Tuffier, les danseurs et les musiciens... - Théâtre de Paris -


Moyenne des avis sur cet article :  3.62/5   (55 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • (---.---.137.30) 25 février 2006 19:50

    publicité gratuite ?


    • Theothea.com (---.---.170.118) 26 février 2006 01:36

      Un meilleur libelé du titre aurait été :

      - « Le Bourgeois Gentilhomme » au théâtre de Paris, c’est Jean-Marie Bigard -

      Pas de publicité gratuite, mais une simple observation objective !...


    • JanOks (---.---.254.173) 26 février 2006 01:34

      >publicité gratuite ? il ne manque que BHL et comme ça, ça donnera un air intello...


      • patricemorize (---.---.200.11) 26 février 2006 14:15

        Bonne idée je sais maintenant comment faire de la pub gratos sur ce site . Messieurs les résponsables du site pour garder une bonne image , merci d’éviter ce genre de texte que les médiats spécialisés nous imposent a longueur de journée .Pourtant j’aime bien Bigard !


        • (---.---.137.30) 26 février 2006 16:43

          agoravox « espace de débat civique » ? effectivement : on ne voit pas le rapport entre ce projet et cette sorte de magazine qui n’a pas grand’chose à voir avec la critique théatrale. Doit-on signaler les abus de la pub ?


          • Theothea.com (---.---.124.103) 26 février 2006 17:49

            Il est vraiment étonnant qu’après plus de soixante chroniques publiées sur Agoravox par Theothea.com depuis juin 05, certains commentateurs se réveillent en pensant pertinent de demander la censure d’articles valorisant le spectacle vivant sur Agoravox.

            Certainement que pour eux, une critique dramatique doit par nature être le lieu d’un travail de sape au pro rata de la notoriété médiatique des artistes en scène.

            Aussi puisque le personnage de « Jean-Marie Bigard » est une valeur référentielle du show-bizz sur lequel peuvent s’affronter les polémiques contradictoires, il serait de bon ton de se démarquer d’une production à gros moyens ; en conséquence il faudrait taire son admiration pour un spectacle réussi ou au contraire le fustiger par principe. Serait-ce là une « attitude citoyenne » ?

            Notre point de vue est en effet divergent à cette thèse : De la manière la plus indépendante qu’il soit, Theothea.com s’évertue depuis plus de 10 ans à respecter la création théâtrale en mettant en valeur les points forts des spectacles auxquels nous assistons par des chroniques subjectivement positives et si possible constructives que nous évaluons néanmoins de une à quatre étoiles.

            Pour « Le Bourgeois gentilhomme » classé trois étoiles, nous persistons à recommander ce spectacle pour tous publics en affirmant qu’Alain Sachs a su éviter la majorité des chausse-trappe d’une initiative artistique aussi osée.

            Mais comme nous apprécions également la « chose » bien écrite et finement analysée, nous vous convions à lire sur le blog de « Fabienne Pascaud » rédactrice en chef de la rubrique culture de Télérama, sa profonde déception à l’égard de cette pièce du répertoire montée par un metteur en scène qu’elle estime énormément :

            « La solitude de Bigard » : http://blogs.telerama.fr/theatre/2006/02/solitude_de_big.html

            Enfin, last but not the least, pour passer du plus « extraverti » au plus « intime », nous profitons de cette mise au point pour défendre à 300% un spectacle (classé également 3 étoiles) repris à 19h00 au Petit Hébertot prolongé jusque fin avril 2006 : « Grain de sable » de & par Isabelle Janier. Si la catharsis du Théâtre a une signification moderne, c’est bien cette comédienne qui en interprète la force symbolique « pouvant déplacer des montagnes ».

            « Spectacle vivant : - Grain de sable - de Isabelle Janier » http://theothea.com.free.fr/page160.htm#sable ou http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=5965

            « Publicité gratuite » diront certains !... A chacun d’apprécier où se cache le formatage de la pensée !...

            Bien à tous Theothea.com


            • patricemorize (---.---.200.11) 26 février 2006 19:21

              Merci de répondre a nos vues différentes concernant le texte parut sur monsieur Bigare , cela prouve vôtre grand sens du débat,je ne suis pas tout à fait convaincu d’étre d’accord mais je respecte vos idées .Par contre je n’ai pas vraiment saisi le sens de "nous appréçions également la chose bien écrite et finement analysée",j’éspére que vous ne parlez pas de gens comme moi qui ont un trés léger bagage littéraire mais qui ont malgré tout le droit de s’éxprimer et aussi de reconnaitre quand ils se trompent . Vous parlez d’une personne ayant une bonne plume ,j’ai peur de prendre cela pour une remarque désobligeante adréssée aux personnes qui comme moi ont assimilées ce texte à de la pub .MERCI


              • Theothea.com (---.---.112.105) 26 février 2006 20:16

                Ne voyez aucune intention désobligeante à votre égard, mais seulement un clin d’oeuil à l’aveu de la critique du tele-magazine d’avoir quitté le spectacle à l’entracte.

                Si sa « belle plume » ne l’autorisait pas à commenter sa décision spontanée dans un article, en tant que rédactrice en chef, elle se le permet néanmoins sur son blog !...

                Vive donc la liberté d’expression pour tout le monde !...


              • aurore (---.---.111.73) 4 mars 2006 16:28

                je suis allée voir cette pièce jeudi et je l’ai vraiment apréciée !je suis venue avec ma classe on s’est deplacé de Saintes en Charente Maritime pour y aller et je ne regrette pas !!

                J’adore Grégori Baquet !Les acteurs ont tous été géniaux les danseurs aussi !Bref j’en garderai un très bon souvenir méme si j’aurai aimé voir les acteurs !Merci pour ce bon moment j’embrasse tous ceux qui font parti de cette pièce !!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires