• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Le Cirque Alexis Gruss fait son Cinéma... en famille

Le Cirque Alexis Gruss fait son Cinéma... en famille

Si l’ellipse peut être l’art du raccourci dont l’esprit se plaît à suppléer aux chaînons manquants, il est manifeste que « Empreintes » a permis à la famille Gruss de rappeler, lors de son spectacle précédent, sa volonté identitaire d’un Cirque à l’ancienne. 

Puis, est venu aujourd’hui le moment de marier les racines équestres avec l’ouverture technologique, en osmose avec un saut culturel qui transgresse les barrières idéologiques inhibant l’acte créatif. 

Ces deux premières phases d’un triptyque millésimé respectivement 12-13-14, sont effectivement reliées par des fils invisibles qui oblige l’art circassien à des contorsions forcément spectaculaires mais dont, au demeurant, celui-ci a tout à gagner. 

Tout d’abord, en se plaçant résolument dans son époque, il contourne allégrement le risque du déphasage mais surtout il s’ouvre dorénavant à une multiplicité d’opportunités artistiques différenciées ; ensuite, assurant de cette manière, une empathie promotionnelle auprès du jeune public, il garantit avec les six générations actuelles de la famille Gruss, une chaîne patrimoniale pour laquelle les spectateurs entrent en affection. 

Cet art de l’ellipse prend en l’occurrence, cette année, les couleurs du Cinéma et de son Histoire emblématique à travers les chefs d’œuvre du 7ème art, ses comédies musicales et ses musiques de films. 

Ce florilège s’accompagne à la fois d’un orchestre revivifié aux pointures d’anthologie, d’un écran panoramique pivotant conçu et réalisé en symbiose ainsi que d’un geste chorégraphique habité par deux duos de danseurs professionnels. 

Les saynètes revisitant une vingtaine de films, sans compter medley et festival, s’incarnent en autant de numéros où les disciplines traditionnelles du cirque se conjuguent à l’humour décalé d’un music-hall quel que peu fellinien. 

C’est ainsi que Stephan Gruss est dorénavant en charge scénographique d’un spectacle forain à l’ère numérique dont les prouesses technologiques sont maîtrisées par son frère Firmin. 

Responsable de l’écurie, leur sœur Maud maintient et organise l’ensemble de la collaboration équine de la tribu. 

Bien entendu, dans la position du commandeur, Alexis et son épouse Gipsy veillent à l’orientation du cirque à l’ancienne et à ses perspectives d’avenir en famille agrandie. 

Tous sont en piste, à la tête d’une troupe où le cheval est ce prince respecté et célébré dans une exigence souriante de tous les instants. 

Avec fougue, grâce et diableries, tous grimpent, bondissent, sautent et se rattrapent aux ellipses de la pesanteur dont tout un chacun ignore les lois dédiées à cette famille de saltimbanques qui, de facto, semble élue par les forces divines. 

© 2012 Photos b...

ELLIPSE - ***. Theothea.com - de & mise en scène : Stephan Gruss - avec Alexis Gruss, Gipsy Gruss, Stephan Gruss, Nathalie Gruss, Firmin Gruss, Maud Florees, Tony Florees, Alexandre Gruss, Charles Gruss, Louis Gruss, Joseph Gruss, Sarah Florees, Francesco Fratellini & Les danseurs Mickaël Fleury, Marie Zawada, Jérémy Legrand, Mathilde Françoise - Cirque Alexis Gruss

Documents joints à cet article

Le Cirque Alexis Gruss fait son Cinéma... en famille

Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • Romain Desbois 15 novembre 2012 08:48

    Les cirques traditionnellement exploiteurs d’animaux sauvages commencent à comprendre que le public préfère le cirque moderne façon « cirque du soleil ».

    C’est une évolution saine qui peut aller plus vite si nous boycottions les cirques avec animaux.

    Il est temps d’éduquer les enfants correctement et leur expliquer qu’un ours n’est pas fait pour pédaler, qu’une otarie se fout du public, qu’un éléphant on le trompe énormément.


    • bluecat 15 novembre 2012 19:30

      La france, l’un des derniers pays européens à la traine pour interdire l’esclavagisme des animaux dans les cirques, et le gavage des oies pour le foie gras.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès