• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Le cygne des héros

Le cygne des héros

JPEG

Claude Saussereau est enseignant.

Il a un métier qu’il aime mais aussi une passion : le cinéma.

Il a réalisé quelques courts métrages dont un que j’ai vu et que j’ai aimé : « les autres départs »

Le CDAFAL 77 (Conseil Départemental des Associations Familiales Laïques) a soutenu le film pour deux raisons :

  • Le thème portait sur les expulsions locatives ;
  • Le réalisateur avait besoin de soutien et pour nous l’accès à la culture et à la réalisation d’œuvres doivent être démocratisés et non réservés à une « élite » ou à des personnes disposant d’appuis financiers solides.

JPEG Nous n’avons pas été déçus car le film montre bien, avec un jeu d’acteurs bien choisi que l’expulsion n’arrive pas qu’aux autres et que n’importe qui peut se trouver demain dans la situation vécue par cette femme, mère de famille qui n’ose pas prévenir ses enfants que cet appartement ne sera plus, demain, le leur.

Quand Claude Saussereau a annoncé qu’il se lançait dans un projet beaucoup plus ambitieux, je me suis renseigné auprès de lui et j’ai trouvé que le sujet méritait d’être enfin traité :

Celle de ces personnes qui sortent de prison et qui se retrouvent isolées, en mal de relations nouvelles et de reconstruction, et celle du regard des autres : des voisins et là d’un enfant :

« Une enfant à la recherche de son père découvre par hasard que son nouveau voisin porte un bracelet électronique à la cheville. Pensant avoir affaire à un super héros, l’enfant met tout en œuvre pour gagner la confiance de celui-ci afin qu’il l’aide à retrouver son père. »

Il y a là un double défi, celui de réaliser un long métrage, une fiction sociale et humaine accessible à un grand public et celui, non moindre, de trouver les fonds dans le cadre d’une souscription.

« Claude Saussereau est né à Saint Calais en 1970. Scénariste et réalisateur, il enseigne aussi en école primaire depuis une vingtaine d’années. Il fait ses premiers pas au cinéma à la fin des années 90 auprès de Gilles Cousin, réalisateur du long-métrage Rouget le Braconnier, qui lui communique sa passion. »

Il ne s’est pas du jour au lendemain décrété réalisateur, il a grimpé l’échelle, échelon après échelon et a multiplié les expériences et réalisations avant de se lancer dans la sortie d’une fiction en long métrage.

Si vous êtes intéressés par le projet et si vous voulez le soutenir, connectez- vous à l’adresse suivante :

http://www.lecygnedesheros.com/index.php/biofilmographie-de-lauteur/

Le plus petit don, celui de 20 € , donne droit à avoir son nom dans la liste des soutiens (site du film et boitier DVD) et une invitation pour 2 personnes à l’avant- première….

D’autres plus importants sont possibles avec un échelonnement des « contreparties » ….

Tous, même les plus modestes peuvent devenir des coproducteurs, sympa !? non….

Jean-François Chalot

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.2/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • Christ Roi Christ Roi 18 janvier 19:41

    «  »En 2017, il participe à la Masterclass Anatomie du scénario, de John Truby, pointure du scénario aux Etats-Unis où il est script doctor et consultant pour les plus importants studios.«  »

    Encore un propagandiste internationaliste payé par la CIA pour nous enfumer.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès