• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Le Dîner de cons » Des sacrées pointures à La Michodière !

« Le Dîner de cons » Des sacrées pointures à La Michodière !

Ils ont osé s’approprier, pour une énième reprise, la pièce cultissime de Francis Weber et, de toutes évidences, ils ont eu bigrement raison.

JPEG - 60.2 ko
LE DÎNER DE CONS
photo © Bernard Richebé

D’abord, Agnès Boury a eu l’intuition de l’humilité face à ce chef d’oeuvre patrimonial, en réalisant une mise en scène fidèle à l’esprit et au texte originaux.

Ensuite, le tandem composé par Patrick Haudecoeur et José Paul s’avère être une véritable rencontre au sommet de l’art théâtral.

Ces deux acteurs, par ailleurs, eux-mêmes metteurs en scène de grande expérience au service de la comédie, constituent, de fait, une référence pérenne du divertissement à la française de très haute qualité.

Et pourtant, ils ne sont pas encore connus du grand public car, constamment sur les planches depuis le début de leurs carrières respectives, ils n’ont pas eu, jusqu’à ce jour, l’opportunité médiatique de succomber aux sirènes de l’audimat.

Et d’une certaine façon, c’est tant mieux pour le Théâtre qui bénéficie conséquemment de leur disponibilité actuelle en se régalant de leur parfaite complémentarité.

A ce jeu de rôles, d’ailleurs quasiment inconcevable à inverser, Patrick Haudecoeur est donc forcément le Pignon de service et José Paul ne peut être que le Brochant « con »descendant.

Cette évidence amènerait aisément à induire que le duo Lhermitte-Villeret au cinéma n’aurait d’égal que celui de Paul-Haudecoeur au Théâtre.

Dans les deux cas, sans jamais forcer leurs interprétations mais simplement en s’adaptant aux codes techniques spécifiques de l’écran d’une part et des planches d’autre part, les deux duos apparaissent comme en état de grâce, l’un définitivement gravé sur la pellicule du 7ème art, l’autre remettant chaque soir leur complicité professionnelle au service d’un savoir-faire exceptionnel !

Au rendez-vous de la Michodière, l’élégance distanciée de José se reflète dans la tendresse gaffeuse de Patrick et de cette précieuse alchimie semble s’épanouir la jubilation mutuelle de se percevoir réciproquement comme le sosie radicalement opposé du partenaire.

Cependant parmi les rôles secondaires gravitant en faire-valoir assumés comme tels, Grégoire Bonnet réussit à provoquer un véritable électrochoc en osant, lui, le surjeu et, ainsi, à tirer son épingle d’un jeu pourtant largement dédié à nos deux comparses… poursuivis par leur destinée momentanément indissociable.

A voir et à revoir par tous… notamment par l’ensemble des aficionados anticipant les répliques et connaissant la pièce par cœur !

photos © Bernard Richebé 

LE DÎNER DE CONS - ***. Theothea.com - de Francis Weber - mise en scène Agnès Boury - avec Patrick HAUDECOEUR, José PAUL, Grégoire BONNET, Patrick ZARD’, Florence MAURY, Anne-Sophie GERMANAZ & Stéphane COTTIN - Théâtre de la Michodière

JPEG - 78.1 ko
LE DÎNER DE CONS
photo © Bernard Richebé

Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (4 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires