• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Le « Fantasio » de Musset mis en scène par Denis Podalydès à la (...)

Le « Fantasio » de Musset mis en scène par Denis Podalydès à la Comédie-Française

Un carrousel brinquebalant, décor d’Eric Ruf, va symboliser tout au long de la pièce les sentiments virevoltants des personnages, leurs agissements désordonnés car ceux-ci sont incapables de prendre des décisions soit par désinvolture, soit par tergiversations entre cœur et raison d’Etat, soit par envies de travestir une réalité trop pesante.

Ainsi, Fantasio, insouciant en apparence, mais rongé par le mal de vivre et un détachement qui l’empêchent de s’impliquer réellement dans l’action, traîne son ennui et préfère s’enivrer tout le jour afin de supporter son existence de petit-bourgeois criblé de dettes.

Désinvolte et aspirant à plus de profondeur, une mort "opportune", celle de Saint-Jean, va lui permettre d’endosser le costume de bouffon en s’introduisant à la cour du roi de Bavière (Christian Blanc).

Il tentera sous ce masque de convaincre la princesse Elsbeth "fantasque comme une bergeronnette", facétieuse et piquante Florence Viala en robe Christian Lacroix et lunettes de rockeuse, que, tiraillée entre son devoir et l’obéissance filiale, d’une part, et son rejet du prétendant sot qu’est le prince de Mantoue, fort burlesque Guillaume Gallienne, d’autre part, sa versatilité et ses hésitations devraient se résoudre là où parle son cœur.

Ledit prince sera également tenté de dissimuler son identité en troquant son habit avec celui de Marinoni (Adrien Gamba-Gontard), son aide de camp afin d’approcher subrepticement l’intimité d’Elsbeth et mesurer ses penchants.

A ce jeu de cache-cache, Fantasio gagnera et fera échouer le prince dans ce mariage extravagant et évitera ainsi le sacrifice d’Elsbeth.

Les personnages tournoient dans un incessant ballet de va-et-vient circulaires sur ce manège cahotant, à la manière d’oiseaux en cage affolés qui se débattent parfois un peu à vide dans cette agitation de leurs cerveaux en dérive.

Il manque à Fantasio, ici clown en veste à carreaux et perruque rousse ayant les traits d’une femme, double travestissement soulignant le caractère ambigu des êtres pour une Cécile Brune à la voix gouailleuse, un peu de cette exaltation désespérée et ironique d’une "Strada" qui devrait animer ce bouffon jouant sa vie comme au poker.

Cette nouvelle création à la Comédie-Française de Fantasio d’Alfred de Musset, mise en scène par Denis Podalydès, est pleine de vitalité et d’énergie, mais son funambule ne nous convainc pas totalement. Il lui faudrait un peu plus de grâce imaginative qui le rendrait plus aérien et romantique.
 
Photo © Cosimo Mirco Magliocca
 
FANTASIO - ** Cat.S / Theothea.com - d’Alfred de Musset - mise en scène : Denis Podalydès -avec Claude Mathieu, Cécile Brune, Christian Blanc, Florence Viala, Guillaume Galienne, Clément Hervieu-Léger, Adrien Gamba-Gontard - Comédie-Française -
 



Moyenne des avis sur cet article :  4.11/5   (9 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires