• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Le fascisme devenu

Le fascisme devenu

A la lumière d'un non événement politique, ou des jeunes en mal de vie s'empoignent vigoureusement, entre langage enflammé et gesticulations physiques, oubliant dans leur emportement leur grande proximité...

Le Fascisme et son contraire, c'est à dire son équivalence en creux, relèvent de l'archéologie sociale et politique. Cependant, sous une autre forme, moderne, adaptée, séduisante, démoniaque pour la métaphore, il a connu une mutation dans laquelle nous baignons. C'est une saloperie qui ne mérite surtout pas la mort d'un homme, mais le concours de tous les hommes. Les derniers événements ne sont que des prétextes caricaturaux, hélas dramatiques.

Pour évoquer un sujet aussi grave, il faut écouter ceux qui l'ont vécu dans leur chair et qui ont su en mesurer l'évolution, le terme et la métamorphose, afin que toute la terre soit addictive à cette vision politique et économique du monde. La notion livresque, la théorie, ne sont guère plus instructives que les idées préconçues qui sont véhiculées à tous les vents pour en dénaturer le fond et la forme..

L'empire romain en est l'inspirateur majeur. Ses voies de pierres titanesques rigides, infinies, sèches, martiales jusqu'à la pétrification saturnienne. La caricature grotesque des artistes et philosophes de l'antiquité hellénistique. Prévalence cubique tranchante et masciste sur le galbe, la volute féminine terrestre et universelle. L’œuvre paranoïaque de la tyrannie animalière virile dans un univers naturel souple et vierge, notre terre nourricière.

Il était écrit qu'un comédien brouillon, gesticulant à la démesure, endossa ce passé conquérant et prestigieux pour tenter d'émerger sur une vague résurgente. Le ducce, Mussolini, un César moderne pour un pays à l'époque à genou, en souffrance, en crise, dans l'éblouissement scientifique du XXe siècle. Il avait son homologue allemand, plus rationnel, plus efficace, au fond plus dangereux.

Ils partageaient, ces faux compères, une personnalité double composée de deux pôles antagonistes. Probablement un moi faible, doux, sentimental, sous la dépendance du milieu, perpétuellement soucieux de l'approbation d'autrui. Cette faiblesse de caractère aurait du faire d'eux des êtres du tout venant. L'effondrement économique du monde et les débordements conflictuels leur ont donné l'opportunité de se forger un second moi. Un moi brutal, rude, despotique, qu'ils mirent l'un et l'autre au service d'une politique analogue. Le combat contre l'autre moi, le Moi faible, qu'ils ne réussirent jamais à éliminer, expliquerait leur dureté et leur cruauté. Mussolini et Hitler étaient probablement des psychopathes à la limite de la schizophrénie. Cette investigation n'intéresse pas uniquement les historiens. A la lumière des sciences humaines nous expliquons toutes les interactions. Mais voilà, je ne sais pas maintenant, mais quand j'étais enfant j'apprenais à connaître et reconnaître les grands de ce monde, rois, empereurs prestigieux, artistes talentueux. Mais les travailleurs de l'ombre et les peuples grouillants ?

« Qui a construit Thèbes aux sept portes ? »

Dans les livres on trouve des noms de rois. Est-ce que ce sont les rois qui ont amené jusqu'ici les rochers ?

Que devinrent les maçons le jour ou fut achevé la construction de la grande muraille ? Les pyramides majestueuses ?

Le jeune et brillant Alexandre conquit les Indes ? Lui seul ?

Auguste Rodin acheva la porte de l'Enfer ?...

A l'infini des temps la simplification s'applique, quant au questionnement il s'adapte.

Le Ducce et le Führer nous ont conduit à la ruine...le second à lui seul avait comme on dit fait le plus gros du travail.

Nous pourrions nous poser la question de savoir « auraient ils à ce point dominé la scène politique s'ils n'avaient pas été soutenu ?

Les conflits meurtriers à nos portes, les sois disant Printemps qui sont de véritables enfers, au mieux des purgatoires qui n'auront jamais de fin. Le conflit quel qu'il soit et l'affaire de tous. On peut éclairer le présent en analysant le passé.

Jadis, la guerre en Irlande du Nord ne pouvait se limiter au « tempérament politique » d'un certain nombre de personnalités. De toute évidence, le conflit était l'affaire de tous.

Les protestants avaient pris la succession des colonisateurs anglais, les envahisseurs du XXIIe siècle. Classiquement, ils s'emparèrent des terres et demeurèrent la couche supérieure influente au pouvoir décisionnel, bien entendu au détriment de la minorité catholique. Cette dernière fut placée dans des situations défavorisées, éducation, logement, condition de travail. C'est un éclairage.

Revenons à nos moutons...noirs. Les personnalités divisées d'Hitler et Mussolini, d'une part, et la situation sociale d'une minorité irlandaise, sont deux manières d'aborder les problèmes politiques. Encore une fois, selon moi, les pays arabes doivent régler leurs problèmes à leur mesure, il en va de même pour les pays africains. Si les habitants de la terre avaient bien compris qu'ils sont vraiment dans le même vaisseau spatial qui marche à sa guise, mais c'est le moindre de leurs soucis.

Alors les appellations de terminaison en « isme » masquent souvent nos conflits intérieurs et les problèmes du monde dans leurs causes originelles.

La vérité c'est que l'antifascisme est archéologique,le fascisme d'autrefois aussi, ce ne sont que prétextes pour se voir décerner le brevet bien pensant. Jadis,les rapports qu'entretenaient les chefs et la foule appartiennent l'un et l'autre à l'archéologie. Chefs inconcevables aujourd'hui à l'heure de la télévision de poche et de l'information mondialisée. La preuve en est faite sous nos yeux où des tyrans et groupes sectaires archaïques tournent en rond dans leur paranoïa sous le regard des terriens. N'ajoutons pas à cela notre prétention, notre arrogance qui fit les conflits meurtriers avec effets collatéraux considérables, l'Iraq, l'Afghanistan et même le Mali. Les grandes puissances se décrédibilisent par leur interventionnisme aux effets imprévisibles. Au fond c'est une forme de fascisme moderne, éclairé, technologique, scientifique, sanctifié par la démocratie d'opérette et la république molle. Exercer la violence du pouvoir est la définition même du fascisme ? Le vrai fascisme disait Paolo Pasolini, cet intellectuel visionnaire sulfureux, c'est la société de consommation, l'antifascisme aujourd'hui est prétexte naïf, stupide et de mauvaise foi.

JPEG - 163.1 ko
Pasolini, le Decameron

Pier Paolo Pasolini aura passé sa vie à ébranler tous les centres idéologiques. Poète, cinéaste, romancier, dramaturge et essayiste, Pasolini tel un volcan rouge sicilien, crachait le feu ponctuellement, collectionnait les scandales ; Il avait tout simplement 50 ans d'avance. Visionnaire il l'était. Quasiment seul, dans cette Italie chromatique aussi charmante que traumatisée, il se coltinait avec des violences neuves, et encore souterraines dans les années 70, la violence du « vrai fascisme ». Celles du conformisme, de l’homogénéisation sociale, et de sa conséquence, l’acculturation. Maintenant nous marchons dedans et ça ne porte pas bonheur.


Moyenne des avis sur cet article :  3.05/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

109 réactions à cet article    


  • jack mandon jack mandon 14 juin 2013 10:35

    Bonjour lyacon,

    Il n’est pas interdit de prendre appui sur un esprit original.

    En me référant à l’esprit pasolinien je n’ai pas pris de risque.
    Merci de votre intervention.


  • Ruut Ruut 14 juin 2013 09:54

    Toute intolérance est néfaste.

    Mais tout accepter est aussi néfaste.

    Dans la vie tout est dans la nuance et le respect de sois et de ses proches.


    • jack mandon jack mandon 14 juin 2013 10:38

      Bonjour Ruut,

      S’informer, observer et tenter de réfléchir.
      La castagne c’est un manque de mots


    • jack mandon jack mandon 14 juin 2013 10:44

      J’apporte une modification que certains auront relevé,
      les conquérant de l’Irlande du Nord les Anglais au XIIe siècle.


      • jaja jaja 14 juin 2013 11:27

        L’antifascisme, selon l’auteur, serait archéologique... sous-entendu tout comme la gauche et l’extrême gauche qui appellent à la mobilisation contre le retour sur le devant de la scène politique des forces de ce système de gouvernement par la terreur et la fin des libertés démocratiques jusque là accordées par la démocratie bourgeoise classique...

        Pour comprendre ce qu’est le fascisme, le vrai...bien loin des élucubrations fumeuses d’un Pasolini voyons ce qu’en disait l’un des théoriciens du mouvement ouvrier :

        « Le régime fasciste voit son tour arriver lorsque les moyens »normaux", militaires et policiers de la dictature bourgeoise, avec leur couverture parlementaire, ne suffisent pas pour maintenir la société en équilibre. A travers les agents du fascisme, le capital met en mouvement les masses de la petite bourgeoisie enragée, les bandes des lumpen-prolétaires déclassés et démoralisés, tous ces innombrables êtres humains que le capital financier a lui-même plongés dans la rage et le désespoir.

        La bourgeoisie exige du fascisme un travail achevé : puisqu’elle a admis les méthodes de la guerre civile, elle veut avoir le calme pour de longues années. Et les agents du fascisme utilisant la petite bourgeoisie comme bélier et détruisant tous les obstacles sur leur chemin, mèneront leur travail à bonne fin. La victoire du fascisme aboutit à ce que le capital financier saisit directement dans ses tenailles d’acier tous les organes et institutions de domination, de direction et d’éducation : l’appareil d’Etat avec l’armée, les municipalités, les universités, les écoles, la presse, les organisations syndicales, les coopératives.

        La fascisation de l’Etat n’implique pas seulement la « mussolinisation » des formes et des méthodes de gouvernement - dans ce domaine les changements jouent en fin de compte un rôle secondaire - mais avant tout et surtout, l’écrasement des organisations ouvrières : il faut réduire le prolétariat à un état d’apathie complète et créer un réseau d’institutions pénétrant profondément dans les masses, pour faire obstacle à toute cristallisation indépendante du prolétariat. C’est précisément en cela que réside l’essence du régime fasciste.« 

        Ce fascisme »historique" on le voit nettement revenir en Grèce où la collusion entre les forces de répression policières et Aube dorée est de plus en plus évident ! Et il est certain qu’en cas de soulèvement de la population grecque c’est à ces forces fascistes là, alliées aux forces militaires de l’État bourgeois, qu’elle aura à faire face. Dans le camp de la répression tout est prêt !

        Nier une montée du fascisme dans nos rues avec des gens qui se baladent avec des croix gammées (ce qui est en soit une provocation dans ce pays envers ses habitants et leurs martyrs) gens qui ont tué Clément, qui appartiennent au cercle d’Ayoub, ou qui agressent violemment... comme ces deux jeunes femmes voilées frappées à Argenteuil ces derniers jours.

        Que certains cherchent à dédramatiser une situation qui se tend de plus en plus à mesure que s’enchaînent les régressions sociales qui commencent à peser lourd sur les familles populaires se comprend. Il ne faut surtout pas que le prolétariat (au sens large) que l’on veut mater se rende compte de quels moyens on va user contre lui pour le faire taire si besoin est !

        Clément a bien été assassiné ce que bien sûr les amis du fascisme tenteront de nier jusqu’au bout ! No Pasran !
        Toutes et tous à la manifestation antifasciste du dimanche 23 juin !
        http://www.npa2009.org/node/37659


        • Daniel D. Daniel D. 14 juin 2013 13:00

          Jaja, tu es conscient que ne pas accepter les faits tels qu’ils sont mais les présenter , en y rajoutant des affabulations, devient un acte de propagande et non d’information ?

          Tout ce que vous êtes en train de faire c’est vous décrédibiliser, tu inventes des croix gammé, tu requalifie les faits, et tu refuses de prendre en considération les témoignages des témoins. La vérité ne semble pas t’intéresser, c’est décevant car on ne progresse pas dans l’illusion.

          Si tu n’es pas impartial, pourquoi devrait on te croire sur tes autres propos ? le sectarisme et l’appel a la dissension et l’opposition entre classes populaires est conforme aux intérêt du capital, mais il semblerais que tu préfère taper sur des chimères plutôt que sur la cause de tout les maux...



        • Daniel D. Daniel D. 14 juin 2013 14:08

          Tes liens ne montrent pas de tatouage de croix gammé, ni ne prouvent qui as agressé qui. Les faits restent les faits, amalgamer des mensonges a des faits pour nuire est de la diffamation. Il ne serais pas étonnant qu’a l’issu du procès un certain nombre de personne soit poursuivi en diffamation.

          L’appartenance a tel ou tel groupe ne justifie pas l’amalgame de vrai et de faux, pas plus qu’il ne légitime la violence, hors cas de légitime défense réel. Il n’y as pas deux poids deux mesures dans un état de droit. La loi est la Loi, et la respecter, y comprit en ne diffamant pas, est la base du bien vivre ensemble.

          Les agressions préventives sont une aberration intellectuelle, même si Azrael se le permet. Un traitement équitable de l’information et une utilisation correcte des mots sont un minimum pour quiconque souhaite convaincre ou dénoncer de la propagande.

          Ce fait divers est instrumentalisé, le nombre d’article a caractère diffamatoire, et attaquable au pénal sont nombreux. La volonté de nuire est manifeste, les auteurs devraient se méfier, un article sur internet engage personnellement au même titre qu’une déclaration publique et sont donc a ce titre condamnables dans le cadre de l’atteinte a l’honneur et dans celui de la diffamation.

          Vous pouvez haïr l’extrême droite et les mouvances nationalistes, c’est permit. En revanche la diffamation est puni par la Loi, même sur internet !


        • Akerios 14 juin 2013 16:15

          Daniel D.

          Bonjour,

          J’ai répondu a tes paroles que je cite  :

          « 

          T’es pas un Chrétien Akerios, tu n’es qu’un crétin et tes valeurs n’ont aucun rapport avec le christianisme.

          Tu ne fait que répandre des mensonges, sans jamais fournir aucun lien, ni aucune preuve.

          Ton comportement est pitoyable, mais tout a fait mondialo compatible.

          Mentez mentez, il en resteras toujours quelque chose, tes maitres maçons auraient du t’apprendre qu’il es nécessaire d’être un peu crédible pour que cela fonctionne... »

          La réponse a ta demande liens est dans l’article « Quelques concepts pour expliquer le pourquoi de l’opposition au mariage pour tous »

          J’invite tout le monde a consulter cet article pur mieux te connaitre et comprendre tes idées

          Les liens sont la et t’accablent !


        • Jimmy 14 juin 2013 11:27

          voilà tout est dit
          le fascisme est une chimère contre laquelle nos marionettistes nous projettent afin de continuer à nous asservir
          l’ironie c’est que pour nous en débarasser il faudra peut-être avoir recours à un homme providentiel


          • Cocasse Cocasse 14 juin 2013 11:45

            Enfin un auteur qui a compris un des aspects du fascisme 2.0

             


            • Robert Biloute Robert Biloute 14 juin 2013 12:25

              Le genre de débat qui devient vraiment difficile, étant donné que chacun amène sa propre définition du fascisme.. M’est avis qu’on parlerait simplement du « mal », ça n’enlèverait rien à la discussion mais ça la rendrait un peu moins filandreuse, voire un peu plus honnête..


              • Robert Biloute Robert Biloute 14 juin 2013 19:19

                il y a de la friture sur la ligne parkway : je ne joue pas aux grenouilles de bénitier, j’observe plutôt que certains participants à ce genre de débat leur ressemble par bien des aspects.
                Ne nous voilons pas la face, le terme de fascisme a été bien trop étiré en tout sens, comme dit plus haut chacun vient souvent avec sa propre définition, ce qui révèle à mon avis une volonté d’associer la chose à déboulonner avec l’image frappante de mussolini et hitler, les camps, tout ça.. Ce qui est devenu dans une bonne partie le symbôle du mal absolu pour beaucoup de gens, athée compris.


              • jack mandon jack mandon 15 juin 2013 09:53

                Bonjour Robert Biloute,

                Votre icône me parle, j’ai beaucoup travaillé sur les théories
                de Carl Gustave Jung, je ne savais pas jadis que je vivrais
                un jour pas très loin de chez lui.
                Pourquoi ce choix ?
                Par ce papier, il était important pour moi de faire appel à ce
                personnage atypique qui mêlait création et politique et qui
                de plus avait baigné dans sa jeunesse dans l’ambiance
                des chemises noires mussoliniennes.
                Dans un même temps, je pensais aussi à Federico Fellini
                qui sut illustrer dans Amarcord cette satire burlesque,
                l’Italie de toujours avec tous ses débordements.

                Merci


              • Robert Biloute Robert Biloute 15 juin 2013 10:28

                Bonjour Jack mandon,

                Et pour le coup l’utilisation que vous en faites me semble pertinente. Mais je suis toujours fasciné par cette simple question : c’est quoi la fascisme ? Je pensais que le plus sûr pour définir serait de regarder l’histoire et finalement de lire ce que son supposé créateur (mussolini, en est on sûr ? c’est une question naïve, je n’ai pas poussé très loin l’étude historique..). J’ai cru lire quelque part une citation directe de mussolini, définissant le fascisme simplement comme l’état au service des entreprises privées (peut être disait-il « des coporations » ?). Bref, je ne retrouve plus cette citation, et ma paresse ainsi que mon propre biais idéologique m’ont fait arrêter là !
                Pour Jung, vous êtes le premier à me faire la remarque ! Je ne saurais vous dire exactement pourquoi j’ai choisi cet avatar, mais 2 ou 3 bouquins de lui m’ont littéralement subjugué (dont « essai de psychologie de l’inconscient »), je crois qu’il a pris la place du sage dans mon panthéon personnel.


              • jack mandon jack mandon 15 juin 2013 11:49

                Eh bien voilà nous avons une sensibilité commune.

                Une définition théorique certes mais qui s’élargit aujourd’hui.

                Doctrine que Mussolini érigea en Italie en système politique et qui est caractérisée par la toute puissance de l’État (intervention de l’État dans l’économie, étatisation des appareils idéologiques, développement de l’appareil répressif dominé par la police politique, prépondérance de l’exécutif sur le législatif, etc.) et par l’exaltation du nationalisme. Montée du fascisme. Le fascisme d’aujourd’hui se voue tout entier à ce but bien matériel : sauver l’État bourgeois de la faillite. Il est évident que ceux qui poursuivent un tel objectif ne sauraient que s’entendre avec les capitalistes et devenir leur instrument (Humanité,15 mai 1921, p. 3).La vertu secrète du fascisme à leurs yeux [des modérés], et même du nazisme, c’était de neutraliser les masses, de les rendre inoffensives (Mauriac, Nouv. Bloc-notes,1961, p. 254).

                Par cet article je voulais dire que cet aspect du comportement humain a fait des petits
                et que leur prospérité est illimitée.

                D’un point de vue transactionnel, pour simplifier, compte-tenue des
                composantes triangulaires parlantes en nous.

                L’état enfant, l’émotion, la créativité, la sensibilité, etc
                L’état parent, la règle, les traditions, les lois, etc...
                L’état adulte, le recul, l’objectivation, l’autonomie de la pensée.

                Ces trois composantes viennent à disparaitre dans un système binaire.
                Certaines politiques et religions, les systèmes de consommation etc
                représentent des autoritarismes qui excluent l’état du moi adulte,
                les humains sont alors à la dérive, voués au suivisme moutonnier.

                Content de vous connaitre mieux


              • jack mandon jack mandon 15 juin 2013 09:39

                Bonjour Parkway,

                Robespierre ce rousselien épris de pureté et de rigueur.
                Aidé de Saint Just, ils constituèrent un tandem singulier.
                Avouez tout de même que le manichéisme ambiant
                ne faisait pas dans la nuance. Assez tranchant n’est-il pas ?
                Quelle époque tout de même, l’injustice était trop criante,
                le résultat fut brutal et imprévisible.
                Merci


              • jack mandon jack mandon 14 juin 2013 14:39

                Bonjour tout le monde.

                La seule finalité qui vaille, c’est la paix.

                Articuler ses bras dans toutes les directions de la rose des vents,
                ne nourrit pas vraiment le débat.
                C’est un moyen de se défouler, de se libérer.
                En même temps on marque son appartenance à un clan, une
                famille politique ou autre en refusant l’autre...au mieux.
                Cependant il faut prendre le temps de se calmer, de s’assoir
                autour d’une table et de respecter la différence, d’honorer l’autre,
                comme le préconisait « Madiba » , Nelson Mandela.
                Il est plus judicieux de réserver sa musculature pour le sport.

                Merci à tous


                • soi même 15 juin 2013 03:48

                  Oui bien sur, en attend ce jour ne nous fessons pas d’illusion, la paix nous la retrouvons pas tant que nous posons pas la question en quoi mon mode de vie génère des injustices , bien sur on est polie, respectueux des convenances et oublieux de la souffrance que l’on génère par notre égoïsme de consommateur. Nous vivions dans un monde qui favorise nos désirs immédiats, combien se soucis de de se droit au bonheur crée de la souffrance, et que c’est accumulation de cette souffrance tous où tard se retournera contre nous par une violence dévastatrice ?


                • jack mandon jack mandon 14 juin 2013 15:45

                  A tous les temps, à toutes les époques,
                  l’extrémisme trahit une cause pathologique.
                  La paix se gagne avec la méditation, la réflexion,
                  le respect de l’autre et la communication.

                  Laissons aux primates les manifestations somatiques.


                  • soi même 15 juin 2013 03:49

                    Oui bien sur, en attend ce jour ne nous fessons pas d’illusion, la paix nous la retrouvons pas tant que nous posons pas la question en quoi mon mode de vie génère des injustices , bien sur on est polie, respectueux des convenances et oublieux de la souffrance que l’on génère par notre égoïsme de consommateur. Nous vivions dans un monde qui favorise nos désirs immédiats, combien se soucis de de se droit au bonheur crée de la souffrance, et que c’est accumulation de cette souffrance tous où tard se retournera contre nous par une violence dévastatrice ?


                  • jack mandon jack mandon 15 juin 2013 09:31

                    Soi même,

                    Au fond c’est une prophétie qui accompagne l’humanité
                    depuis le début des temps.


                  • tutti frutti tutti frutti 14 juin 2013 15:46

                    Mais bien entendu que la solution est de s’ asseoir autour d’ une table 

                     et de s’ accorder sur les essentiels .

                    Il est complètement stupide , contre-productif et limite aliénant de défiler
                    en montrant ( haine au coeur )son poing levé . 

                    Cela exacerbe l’ autre camp qui surenchère et ainsi de suite . 

                    Des esprits supérieurs , Gandhi Mandéla et d’ autres génies créatifs et non 
                     formatés ont produit des résultats incroyables aux regard de tous les marchands
                    de haine qu’ ils soient de droite , gauche ou centre . 

                    La haine amène la haine comme l’ argent va à l’ argent . 

                    Soyons moins cons .


                    • jack mandon jack mandon 14 juin 2013 15:50

                      évidemment mon ami, C.Q.F.D.


                      • Montagnais Montagnais 14 juin 2013 16:07

                        Excellent le « Fascisme Web 2 » .. excellent « le fascisme, c’est la société de consommation, l’industrie de la réclame et de l’amusement publique, les media au service du NOM .. »




                        A l’Auteur

                        Comme dit ailleurs, texte intelligent qui nous change des appels au meurtres ..



                        - « Nous pourrions nous poser la question de savoir « auraient ils à ce point dominé la scène politique s’ils n’avaient pas été soutenu ? »

                        Bonne question, le communisme, tout comme le fascisme étaient des constructions parmi les premières du NOM. L’histoire est écrite par les vainqueurs et les truqueurs


                        - « La vérité c’est que l’antifascisme est archéologique,le fascisme d’autrefois aussi, ce ne sont que prétextes pour se voir décerner le brevet bien pensant. »

                        Oui, le fascisme historique, avatar du socialisme, frère-suçon du communisme, a été exterminé définitivement en avril 45 - Benito et Clara pendus par les pieds à un croc de boucher - et mai 45, le caporal autrichien brûlé-écrasé sous les ruines fumantes de sa capitale.



                        Le vrai fascisme disait Paolo Pasolini, cet intellectuel visionnaire sulfureux, c’est la société de consommation, l’antifascisme aujourd’hui est prétexte naïf, stupide et de mauvaise foi.

                        Oui, mais ça dérange trop, penser cela et agir en conséquence, c’est se mettre en travers du NOM .. Dangereux Mandon ! .. se mettre en travers des puissants du NOM .. vous rappelez ce qu’il a dit Sarkozy ?



                        A Jaja qui nous évangélise et nous rappelle fort finement que les fascistes seraient : 

                        « ... tous ces innombrables êtres humains que le capital financier a lui-même plongés dans la rage et le désespoir ... »

                        Vu comme ça, on ne pourrait tous qu’être fafa .. selon votre définition, Jaja ..

                        Heureusement, les conditions historiques sont radicalement différentes et renvoient aux poubelles de l’Histoire tous ces vieux catéchismes.

                        Excellent papier.

                        • jack mandon jack mandon 14 juin 2013 16:30

                          Bonjour Montagnais,

                          Merci de votre passage.

                          Dans mon enfance je me souviens avoir subi des chahuts politiques,
                          comme cela existait alors dans les années cinquante...et toujours.
                          Ces moments douloureux pour moi, trop jeune pour me défendre,
                          me laissaient un malaise à l’esprit.
                          A cette époque là, mes deux soeurs se déchiraient sous prétexte
                          que le mari de l’une était gaulliste, ancien résistant, et l’autre cheminot
                          communiste. En fait, elles étaient jalouses l’une de l’autre...la cause.
                          Cela transformait la réunion familiale en tempête.
                          Mes parents se taisaient peinés.
                          L’avantage de ces réunions sulfureuses et guerrières, c’est que j’ai eu
                          l’opportunité plus tard d’apprendre à ne pas tout mélanger.
                          Le besoin d’exister, d’être reconnu et entendu nous est commun.
                          Alors les pitreries gesticulatoires doivent parler.

                          Au plaisir,


                          • jack mandon jack mandon 15 juin 2013 09:12

                            Selena bonjour,
                             
                            Ce que je suggère simplement, c’est que les êtres humains portent
                            au fond d’eux mêmes des traumatismes multiples.
                            En surface ils gesticulent et tentent vainement de donner un sens à
                            leur vie personnelle, sociale, professionnelle.
                            Les orientations qu’ils prennent sont marquées de leur empreinte.
                            Entre les causes qui les rongent et les symptômes qui émergent il
                            existe une inadéquation qui altère profondément leur sincérité.

                            Les mots en « isme » sont trop souvent des alibis à leur malaise.

                            En ce qui concerne l’expression ô combien humaine de l’extrémisme,
                            c’est à mon sens le summum d’un pathos irrésolu.
                            Une analyse pourrait être révélatrice en pareil cas. 


                          • alinea Alinea 15 juin 2013 11:38

                            Une banalité sans doute : rien de mieux pour réunir les gens qu’un ennemi commun, reconnu et défini ; aujourd’hui, le socle du pouvoir est de proposer « des » ennemis, si bien que l’union contre un seul semble impossible ; l’ennemi : les américains et leur dictature ? Les arabes ? Les fascistes ? Les anti fascistes ? les pauvres qui nous grugent et abusent ? La finance ? Les patrons ? Les politiques ?
                            Voilà ; on a le choix de son camp, et si l’on refuse ce partage, on est l’ennemi de tous !


                          • alinea Alinea 15 juin 2013 13:54

                            Je vous accorde Selena que la chose n’est pas récente : diviser pour mieux régner ; j’ai dit aussi « banalité » ; néanmoins, à moins que je ne sois témoin , et/ou, actrice de cette actualité, alors que je ne sais du passé que ce que j’en ai lu, aujourd’hui, les choses sont beaucoup plus complexes, du simple fait sûrement, que l’ennemi du peuple, le vrai, n’est pas clairement défini et laisse libre cours à chacun de se le figurer !


                          • alinea Alinea 15 juin 2013 16:02

                            Selena : par qui le chiffon rouge est-il brandi ? Et qui sont le taureaux ? ( taureaux qui se foutent éperdument que le chiffon soit rouge, d’ailleurs !!)


                          • jack mandon jack mandon 15 juin 2013 16:16

                            Dés l’instant que l’on dénonce l’ennemi avec force
                            on n’a pas conscience qu’il vient d’émerger en nous.
                            Ce qui signifie que notre ennemi le plus redoutable
                            se love au fond de notre tête, il est le marionnettiste,
                            nous sommes le pantin qui s’articule.


                          • c’est pas grave 14 juin 2013 22:46

                            vous êtes tous en train de vous faire ficher par la com en dentelle produite à Dentour , Seine et Rhin
                            il est bon que la DCRI dispose d ’éléments biscuiteux vers 16 heures 

                            mieux qu’un GPS , le fascisme à deux avenues 

                            PS

                            ma dernière 403, je l’ai revendue en 1983
                            chui neutre


                            • Passante Animal 14 juin 2013 22:59

                              joli cette histoire qu’il y aurait peu de pensée, beaucoup d’émotivité, puis une carapace dessus, sur un manque d’ossature, l’invertébré... 

                              avec au final le squelette non pas comme sécheresse, mais bien plutôt richesse d’articulations, souplesse, réceptivité, respiration. 
                              et le paradoxe que la carapace développée pour remédier à un manque de souffle ou de recul, ne faisant qu’augmenter l’asphyxie, exige en quelque sorte l’extériorisation violente comme forme maladive de respiration supplétive devenue ventousarde et vampirique.
                              sangsuationnel sussolini.

                              • jack mandon jack mandon 15 juin 2013 09:28

                                Bonjour Animal,

                                Je reconnais volontiers que je ne suis pas toujours très clair
                                je suis heureux de constater que l’on est au moins deux.

                                Merci


                              • COVADONGA722 COVADONGA722 15 juin 2013 00:12

                                Au delà de la Terre, au delà de l’Infini,
                                Je cherchais à voir le Ciel et l’Enfer.
                                Une voix solennelle m’a dit :
                                « Le Ciel et l’Enfer sont en toi. »

                                 o Kayyam 

                                je sais Mr Mandon ça n’étais peut être pas la question , mais c’est ma réponse !
                                le bonsoir
                                Asinus : ne varietur

                                • jack mandon jack mandon 15 juin 2013 09:17

                                  Bonjour COVADONGA722,

                                  C’est la question et c’est la réponse d’altitude.

                                  Relativisons nos gesticulations brouillonnes.

                                  Merci frère...frère comment déjà ?


                                • soi même 15 juin 2013 03:29

                                  Ce que vous décrivez n’a rien étonnent, Une guerre fut telle mondiale ne sort pas vainqueur du démoniaque, elle là simplement anesthésier pendant un temps, les germes sont bien vivaces et à tous instants sont près à repartir.


                                  • jack mandon jack mandon 15 juin 2013 09:26

                                    Bonjour soi même,

                                    Oui, c’est ça, travailler en amont, se coltiner les causes et cesser
                                    de brouiller les pistes par des mesures qui s’attaquent aux symptômes

                                    Merci, bonne fin de semaine.


                                  • soi même 16 juin 2013 15:48

                                    @ Le vaccin anti-tétanos n’a jamais protéger de cette infection, et bien c’est la même chose avec votre suffisance, elle est pas un socle contre le fascisme !


                                  • jack mandon jack mandon 15 juin 2013 09:19

                                    Selena,

                                    Selena, pythonisse d’un jour que veux tu dire ?


                                  • lionel 15 juin 2013 07:54

                                    Vous avez écrit un bon article, intelligent, mesuré. Merci pour votre contribution à l’intelligence.


                                    Bonne journée.

                                    • jack mandon jack mandon 15 juin 2013 09:22

                                      Lionel,

                                      C’est court, mais riche en compliments.
                                      Ce que j’aimerais, c’est continuer à apprendre
                                      sans recevoir des coups sur la tête, comme ça, élégamment.

                                      Merci


                                      • alinea Alinea 15 juin 2013 11:15

                                        Jack ; excuse pour le retard, j’ai lu ton article en modé jeudi et hier je n’étais pas là !
                                        Très bien comme toujours !!! Je n’arrive plus à resituer les petites études de Jung sur Les « trois » : Mussolini, Hitler, et Staline" ; tu as la référence ?
                                        J’avais corrigé pour le millénaire mais j’ai relu au moins quatre fois le passage pour être sûre qu’il n’y avait pas un sens caché !!
                                        As-tu aussi à me donner des références, ce qui a fait dire à certain(e)s que Jung était fasciste ? Je n’ai rien trouvé dans ce sens !
                                        Merci grand frère


                                        • jack mandon jack mandon 15 juin 2013 12:51

                                          Tu me dis de ces choses frangine,

                                          Jung fasciste oui moi je suis carmélite, ça reste entre nous bien sur.

                                          Regarde sur carte de la Suisse, Zurich est proche de l’Allemagne.
                                          Il vécut aussi à Bollingen dans la déprime, comme un moine,
                                          sur les bords du lac, au centre Nord.

                                          De langue et de culture allemande, il affectionnait les grands penseurs
                                          et artistes allemands.

                                          les petites études en question, ne cherche pas c’est intuitif.
                                          C’est tout de même mon job, toutes les fois que j’abandonne
                                          la carmélite sous la trappe, il m’arrive de me laisser aller.

                                          Des sous entendus, il y en a partout, c’est une charade à tiroir.
                                          d’ailleurs pour toi je me nomme don, pourquoi don ?
                                          Parce que c’est un ami don. Je suis insoluble dans les solvants
                                          aqueux dans des conditions normales de température et de pression.
                                          souple mais invulnérable.

                                          Ceci est un message codé

                                          Bisous


                                          • alinea Alinea 15 juin 2013 14:04

                                            Tellement codé grand frère que, si je crois en comprendre le fond, tu n’as pas répondu à ma question « de forme », c’est-à-dire très prosaïque ; tu n’as peut-être pas entendu, mais il ne t’a sûrement pas échappé qu’Élisabeth Roudinesco, Freud addict, a dit à plusieurs reprises ( en tout cas sur France Culture) devant des milliers d’auditeurs, que Jung , comment ? Jung était « sympathisant » de Hitler. Ce que je ne sais pas , c’est le pourquoi de cette affirmation ! L’affirmation y était « vérité », point barre ! Je ne remets, sois-en sûr, et j’espère que tu en es sûr, pas en cause Jung, mais je manque d’arguments contre cette accusation. Voilà
                                            Quant au portrait de M ? S et H, je l’ai lu, mais ne sais plus où !
                                            Bisous itou


                                            • jack mandon jack mandon 15 juin 2013 15:43

                                              Je n’ai pas envie de m’étendre là dessus, cela relève d’un esprit de critique.
                                              L’esprit critique en revanche peut situer les événements dans un contexte
                                              assez brumeux ou l’on conçoit que les théories célèbres sont récupérées
                                              et contrefaites pour les besoins d’une cause qui n’a rien de commun
                                              avec l’esprit qui les a vu naitre.
                                              EX. Wagner fut récupéré par les nazis, il servit la cause aryenne.
                                              C’est vrai qu’il était antisémite et relativement immoral, faible éthique.
                                              Il profita de l’admiration qu’il suscitait chez Ludwig II de Bavière
                                              pour l’escroquer toute sa vie. De ce point de vue là, un salopard.
                                              D’ici à approuver les folies du Reich. Bien sur les êtres humains ont
                                              des aspérités, des ombres, des casseroles. Ce qui selon moi,
                                              ne saurait remettre en question leur talent et leur génie.
                                              Céline par exemple a fait couler beaucoup d’encre...qui tachait.
                                              Un vrai scorpion dirait Gollum l’Uranien.
                                              C’est vrai aussi qu’il existe des querelles soutenues entre freudiens
                                              et jungiens, ce qui confirme leur simple humanité.


                                              • alinea Alinea 15 juin 2013 15:50

                                                OK, j’ai compris !
                                                Monter dans la montgolfière, et, voir tout ça de haut ! Je m’y efforcerai, mais, aujourd’hui, je me sens si lourde !


                                              • Gollum Gollum 16 juin 2013 11:42

                                                Pour Alinéa : Il y eu une controverse sur Jung « nazi » mais elle n’est plus d’actualité. Seule une minorité soutient peut-être encore cette thèse (j’ai pas vérifié) pour des motifs à mon avis idéologiques.. 


                                                L’article sur Wikipédia est assez honnête à ce propos : 



                                              • Gollum Gollum 16 juin 2013 11:56

                                                Élisabeth Roudinesco, Freud addict, a dit à plusieurs reprises ( en tout cas sur France Culture) devant des milliers d’auditeurs, que Jung , comment ? Jung était « sympathisant » de Hitler. Ce que je ne sais pas , c’est le pourquoi de cette affirmation ! 


                                                La réponse réside dans le « Freud addict » tout simplement..

                                                Mine de rien les freudiens n’aiment pas du tout, mais alors pas du tout Jung, car il démolit de façon sérieuse et argumentée, toute la dogmatique freudienne...

                                                Donc quand on veut tuer son chien on dit qu’il a la rage..

                                                Mircea Eliade qui lui aussi avait des vues proches de Jung quant au religieux a subi les mêmes campagnes de dénigrement..

                                              • Castel Castel 17 juin 2013 13:35

                                                Les universitaires français exagèrent à propos de Jung, il mériterait une meilleure considération plutôt que de l’amalgamer à un mystique ou un nazi.
                                                Nous sommes depuis des lustres un pays de cartésiens, qui veulent que les choses soient limpides à la base, sinon on jette tout. On jette facilement le bébé avec l’eau du bain.
                                                A force d’être cartésien, on finit par ne croire que la politique et les hommes de science, alors que ceux qui sont mis en avant le sont souvent pour des raisons stratégiques.


                                              • jack mandon jack mandon 15 juin 2013 16:00

                                                Si tu vivais plus près de chez moi je te proposerais
                                                une ballade en montagne pour t’aérer les neurones


                                                • alinea Alinea 15 juin 2013 16:04

                                                  J’en aurais bien besoin ! J’ai détesté la Suisse de mon enfance ! Mais je l’ai aimée à travers la littérature, aussi Jung, Bauchau et tous les autres !


                                                • JP94 16 juin 2013 10:20

                                                  Pour savoir ce qu’est la fascisme , il suffit de connaître l’Histoire au lieu de se lancer dans des élucubrations qui dépolitisent la question .

                                                  Et pour ce faire , on peut lire l’historien Robert PAXTON : le fascisme en action 

                                                  Le fascisme a une définition claire , qui ne relève pas de la psychologie mais de l’Histoire .

                                                  Qu’il prenne de nouvelles formes , c’est clair il n’en demeure pas moins que les références et le fond demeurent .
                                                  Le ventre est encore fécond ...

                                                  On oppose fascisme et démocratie , mais n’oublions pas que les dictatures hitlérienne et pétainiste ont été installées par les élus suite à des élections , et pour casser les fronts populaires ou les oppositions populaires .
                                                  Le fascisme est déjà un remède « antibolchévique » , affiché comme tel à ses origines .

                                                  L’enseignement actuel de l’histoire tend à instrumentaliser celle-ci pour cautionner nos régimes qui nous imposent l’austérité et la régression sociale .

                                                  Ce verrouillage idéologique fonctionne pour contenir toute velléité de changement et , en ce sens , il y a une analogie avec l’après 1917 .


                                                  • Gollum Gollum 16 juin 2013 11:50

                                                    Le fascisme ne relève pas que de la psychologie, c’est ce que je soutiens plus haut.

                                                    Mais êtes-vous sûr qu’il ne le soit pas du tout ?



                                                    Je ne suis pas vraiment d’accord là-dessus. Nous autres astrologues savons depuis des lustres que le fascisme ressort de la psychologie d’Uranus, alors que son contraire polaire, le collectivisme et disons les forces de gauche ressortent de Neptune.

                                                    Uranus se lève dans le thème d’Hitler et il suffit de faire les thèmes des principaux sympathisants fascistes pour s’apercevoir de la justesse de la chose..
                                                    Idem pour les grands idéologues ou politiques collectivistes, on a Neptune prééminent.

                                                    Ceci dit ce n’est pas parce que l’on a Uranus important que l’on est fasciste.. Le fascisme est juste un aspect particulier de la psychopathologie du type uranien.. Il y en d’autres et les uraniens ne sont pas forcément psychopathes..

                                                    Certains uraniens peuvent être récupérés par des sympathisants nazis sans l’être eux-même. Nietzsche et Wagner sont des exemples types..

                                                  • jack mandon jack mandon 16 juin 2013 19:32

                                                    Bonsoir Gollum,

                                                    Oui, c’est un autre éclairage que j’ai longtemps expérimenté.
                                                    Audacieux, vous l’évoquez et moi je me tais.
                                                    C’est bien d’en montrer la signature en ajoutant que cette destinée
                                                    s’infléchit avec l’hérédité, le libre choix et les valeurs culturelles.
                                                    Ce que vous soulignez par précaution.

                                                    Merci de votre intervention

                                                    PS :Difficile d’être compris quand on touche l’émotion.
                                                    La radicalisation tombe et la réflexion s’envole.


                                                  • Castel Castel 17 juin 2013 10:14

                                                    « Nous autres astrologues savons depuis des lustres que le fascisme ressort de la psychologie d’Uranus. »

                                                    C’est pas faux mais les tribuns fascistes comme Mussolini et Hitler sont surtout caractérisés par l’influence saturne/soleil. Le soleil représente celui qui anime les choses. Ils ont, si le thème de Mussolini s’avère exact, la même dissonance ascendant/soleil.
                                                    Uranus, c’est aussi le désordre. Il me semble que l’extrême gauche est plutôt d’influence cancer/verseau (lune/uranus) alors que l’extrême droite est plutôt lion/capricorne (soleil/saturne).
                                                    Marine Le Pen est par ailleurs fortement caractérisée par le lion, le soleil, le capricorne et saturne.
                                                    Mélenchon l’est pas la lune et uranus d’une part, mais aussi saturne en 1 et soleil en lion. Il est donc un mélange des deux extrêmes.


                                                  • jack mandon jack mandon 17 juin 2013 16:41

                                                    Bonjour Castel,

                                                    Je me permets de répondre sans y être autorisé.

                                                    Pour faire synthétiquement, Mussolini naquit à Predappio, en Romania,
                                                    dans cette province italienne au même moment, de nombreuses âmes à
                                                    la ronde virent le jour. Leurs thèmes astrologiques furent identiques à celui
                                                    du Ducce. Et pourtant on ne connut qu’une résurgence des Césars antiques.
                                                    J’ai travaillé quelques fois sur des vrais jumeaux, (même oeuf)
                                                    Leur ressemblance était frappante, leur histoire très différente.
                                                    L’hérédité, le libre choix, la culture personnalisée.
                                                    La matière est elle pensée, la pensée est elle matière ?
                                                    Cinquante années de recherches et d’expérimentations sur quelques
                                                    centaines de cas m’ont à la fois émerveillé et démontré que le plus
                                                    grand plaisir, c’est la recherche pour un résultat modeste.
                                                    Modeste, car la subjectivité se partage assez difficilement.
                                                    Au fond, c’est une expérience qui s’apparente surtout à la foi,
                                                    mais assez peu à la science, c’est une voie alchimique.


                                                  • Castel Castel 17 juin 2013 17:20

                                                    Bonjour Jack,

                                                    « Je me permets de répondre sans y être autorisé. »

                                                    Faites comme chez vous smiley

                                                    « Leurs thèmes astrologiques furent identiques à celui
                                                    du Ducce. Et pourtant on ne connut qu’une résurgence des Césars antiques.
                                                     »

                                                    Le thème de Mussolini est pas mal pour un Duce, mais n’a rien d’exceptionnel, comme le personnage, à part son égotisme, son rapport avec les femmes et sa concentration, n’a, à mon avis, rien d’exceptionnel. Il faisait figure de nouveau César anticapitaliste et impérialiste, rien de plus.

                                                    « J’ai travaillé quelques fois sur des vrais jumeaux, (même oeuf)
                                                    Leur ressemblance était frappante, leur histoire très différente.
                                                    L’hérédité, le libre choix, la culture personnalisée. »

                                                    J’ai travaillé sur de bons exemples de faux jumeaux. C’est ainsi que je considère les aspects à l’ascendant (et au MC) comme importants.

                                                    « La matière est elle pensée, la pensée est elle matière ? »

                                                    Jolie question quantique.


                                                  • Gollum Gollum 18 juin 2013 09:28

                                                    Bonjour. Le thème de Mussolini est celui d’un homme de pouvoir, autoritaire, sans plus. Rien de spécialement Uranus et effectivement Uranus est faible dans le thème. On a des signes de puissance, Lion et Scorpion, comme chez Napoléon. Conjonction Lune/Mars donnant ce profil de gladiateur. Hitler c’est autre chose. Uranus à l’ascendant c’est toute une conception de la race (Taureau) allemande dont il s’agit de préserver la pureté et ça c’est Uranus. De façon typique. Il s’agissait de piquer l’élection juive au profit de la race allemande et instaurer un règne de mille ans. La référence à l’Apocalypse n’est pas innocente. Il y a un côté prométhéen, voleur de feu, (ici le feu volé c’est l’élection juive) qui est typique d’Uranus. La guerre éclair est aussi une notion uranienne que l’on retrouve d’ailleurs chez Napoléon marqué lui aussi par l’astre..


                                                    Quant au rapport Saturne/Soleil, je ne suis pas vraiment d’accord avec Castel.

                                                    Le Saturne Lion d’Hitler en dissonance de son amas martien du Taureau souligne juste une avidité hors norme du personnage avec un risque de chute proportionnel au déchaînement prométhéen d’Uranus.

                                                    On trouve assez fréquemment un rôle de Saturne chez les hommes politiques, assoiffés de pouvoir, quant aux planètes affectives, comme dans un élan de surcompensation.. (Je n’arrive pas à aimer, donc je domine..). C’est le cas de Napoléon et Hitler (Lune Capricorne saturnienne), Mussolini ayant une conjonction Lune/Saturne(Mars).. Il y faut des astres d’action avec bien évidemment..

                                                  • Gollum Gollum 18 juin 2013 09:44

                                                    A propos de Mélenchon : on retrouve Lune Poissons (signe de Neptune) en opposition de Saturne. Saturne est ce qui a donné le côté répressif, dur, des régimes soviétiques, marqués par le cycle Saturne/Neptune en astrologie mondiale. La dernière conjonction de 1989 marquant la fin de ce type de régimes... On a donc bien ici un homme de gauche, d’essence collectiviste neptunien...


                                                    On peut citer aussi Arlette Laguiller avec son Soleil Poissons et un Neptune qui se lève...

                                                    Olivier Besancenot avec une conjonction Lune/Vénus/Jupiter en Poissons en carré de Neptune..

                                                    Etc... smiley

                                                  • Castel Castel 18 juin 2013 10:45

                                                    "Hitler c’est autre chose. Uranus à l’ascendant c’est toute une conception de la race (Taureau) allemande dont il s’agit de préserver la pureté et ça c’est Uranus. De façon typique. Il s’agissait de piquer l’élection juive au profit de la race allemande et instaurer un règne de mille ans. « 

                                                    D’accord, mais le fascisme n’est pas alors directement uranien, mais indirectement et dans le cas d’Hitler avec l’Allemagne.


                                                     »Le Saturne Lion d’Hitler en dissonance de son amas martien du Taureau souligne juste une avidité hors norme du personnage avec un risque de chute proportionnel au déchaînement prométhéen d’Uranus."

                                                    Je ressens l’influence de Barbault dans cette analyse. Saturne en lion carré à vénus/mars exprime aussi une rigidité et un perfectionnisme dans les passions et les ambitions (maison 10). Vous allez dire que je pinaille sur les mots là, je le sens déjà smiley

                                                    En fait, Hitler était quelqu’un qui recherchait le consentement des autres (maison 7 surpuissante et centrale). C’est en cela qu’il était fanatique.
                                                    Le totalitarisme d’Hitler est marqué par l’influence du capricorne et de saturne d’une part (l’ambition politique, le besoin d’avancer d’une manière autonome et sans le concours des autres) et l’égotisme du soleil en 7 opposé à l’ascendant, le besoin d’être la référence.

                                                    Pour Mussolini, c’est surtout la maison 9 qui est valorisé. C’est ainsi qu’il fait plus office de guide (celui qui transmet, qui convainc, le professeur) qu’un besoin pathologique de consentement. Allié à cela, il avait la violence d’une conjonction mars lune saturne pluton principalement en maison 8. Il voyait le peuple comme une femme qu’il violait. Le gémeau aime le changement sans se soucier du bien et du mal.

                                                    Si on devait faire une recherche sur qui est capable d’aimer, on serait certainement très surpris du résultat.


                                                  • Castel Castel 18 juin 2013 10:53

                                                    « Si on devait faire une recherche sur qui est capable d’aimer, on serait certainement très surpris du résultat. »

                                                    Mais c’est vrai que la lune est importante pour comprendre les émotions affectives du sujet.
                                                    Htiler était particulièrement romantique avec sa conjonction lune jupiter en capricorne en maison 3. Il devait avoir l’impression de réaliser de grandes choses, de grandes idées avec le sujet aimé.
                                                    Alors que Mussolini semble avoir un très faible romantisme. Un coté brutal voire prédateur sexuel.


                                                  • jack mandon jack mandon 18 juin 2013 12:02

                                                    Catel, très intéressant votre remarque sur Hitler.

                                                    Lune Jupiter conjoints en Capricorne, c’est tout de même glacial, intériorisé.

                                                    Le sentimentalisme projectif, abstrait des romantiques.

                                                    Les romantiques allemands, la nature est une fée, une déesse, une femme.
                                                    Mais la femme en réalité est une bête, un animal suspect.

                                                    N’oublions pas de recadrer la qualité de sentiment quand il est fonction
                                                    psychologique. Quand il est projection, il est infantile et utopique.

                                                    Merci de votre argumentaire il permet le débat.
                                                    D’ailleurs avec Gollum et Selena, nous avons des réserves.

                                                    Tellement de frustration dans ce monde du combien ça coute
                                                    et du à quoi ça sert...je renvoie à l’article sur le véritable visage du fascisme
                                                    Vous comprenez bien, avec des loustics comme vous, si je veux
                                                    exister, je dois m’exprimer

                                                    Merci à tous.

                                                    PS : Les sites de bla bla à la mode à côté, les petits amis nian nian
                                                    Attention ne tombons pas nous aussi dans le fascisme.
                                                    Il y a des cerveaux qui chatouillent, d’autres qui grattouillent
                                                    et le docteur Knock qui observe, à chacun son plaisir.


                                                  • Gollum Gollum 18 juin 2013 13:44

                                                    D’accord, mais le fascisme n’est pas alors directement uranien, mais indirectement et dans le cas d’Hitler avec l’Allemagne.

                                                    Il est vrai que stricto sensu le fascisme est italien. Néanmoins, pour moi, le véritable fascisme est celui d’Hitler. Il correspond à ce désir d’échapper au capitalisme d’un côté et au communisme de l’autre. D’où un côté socialisant  de ce fascisme là.. L’Uranien se sent souvent pris en étau par des forces adverses avec le désir d’y échapper par une ascension verticale. C’est tout à fait la problématique nazie allemande.

                                                    Je ressens l’influence de Barbault dans cette analyse. 


                                                    Tout à fait. Je n’ai jamais caché ma profonde admiration pour ce grand bonhomme. Sans lui l’astrologie serait resté une pratique quasi divinatoire d’un autre âge.. Hommage donc.


                                                    Saturne en lion carré à vénus/mars exprime aussi une rigidité et un perfectionnisme dans les passions et les ambitions (maison 10). Vous allez dire que je pinaille sur les mots là, je le sens déjà 


                                                    Bah on a des façons de voir différentes.. Pour moi cet amas Taureau en carré de Saturne relève d’une oralité, d’une goinfrerie frustrée par Saturne et qui cherche à y échapper..

                                                    Le Taureau étant lié à la Terre ressort de ce besoin d’Hitler d’assurer son espace vital..


                                                    En fait, Hitler était quelqu’un qui recherchait le consentement des autres (maison 7 surpuissante et centrale). 


                                                    Je n’en suis pas convaincu. Le type Uranus est précisément celui qui se fout totalement de l’opinion d’autrui.. Pour moi le secteur VII est celui de la confrontation à autrui quand il n’est pas celui de la recherche du complémentaire. Pour Hitler cela correspond à sa recherche permanente du conflit, bref sa guerre qu’il désirait plus que tout. Avoir des ennemis, voilà sa raison d’être..


                                                    C’est en cela qu’il était fanatique.
                                                    Le totalitarisme d’Hitler est marqué par l’influence du capricorne et de saturne d’une part (l’ambition politique, le besoin d’avancer d’une manière autonome et sans le concours des autres) et l’égotisme du soleil en 7 opposé à l’ascendant, le besoin d’être la référence.

                                                    Oui d’accord pour le Capricorne, ici conjoint à Jupiter en III, fait référence à son programme politique, Mein Kampf, visée à long terme comme il se doit pour un Capricorne. Correspond aussi à la frugalité d’Hitler, son désintérêt pour l’argent et le confort..


                                                    Pour Mussolini, c’est surtout la maison 9 qui est valorisé. 


                                                    Aventures extérieures en Afrique. Besoin d’expansion en Méditerranée. Alliance avec le voisin allemand...


                                                    C’est ainsi qu’il fait plus office de guide (celui qui transmet, qui convainc, le professeur) qu’un besoin pathologique de consentement. Allié à cela, il avait la violence d’une conjonction mars lune saturne pluton principalement en maison 8. Il voyait le peuple comme une femme qu’il violait. 


                                                    Propre à tous les dictateurs...


                                                    Le gémeau aime le changement sans se soucier du bien et du mal.

                                                    Si on devait faire une recherche sur qui est capable d’aimer, on serait certainement très surpris du résultat.


                                                    Oui bien d’accord.. Néanmoins la frustration affective semble un élément clé des psychopathes qui nous gouvernent.


                                                  • Castel Castel 18 juin 2013 14:28

                                                    "Pour moi le secteur VII est celui de la confrontation à autrui quand il n’est pas celui de la recherche du complémentaire.« 

                                                    En fait, l’idée maison 7 = consentement des autres est une idée toute neuve. Pour Hitler, je trouve que cela se vérifie parfaitement parce qu’il était extrêmement exigeant pour autrui (notamment pour ses femmes). Dans une certain mesure, il se souciait des autres, il était un vrai démagogue quand il le voulait et savez faire croire qu’il était pacifique alors qu’il ne l’était pas.

                                                    Il y aurait une logique à cette hypothèse. L’axe bélier/balance maison 1/maison 7 serait celui de la volonté : je suis je veux pour le bélier, nous sommes nous voulons pour la balance. Nous voulons : consentement mutuelle. Comme dirait Benveniste, l’être humain est ce qu’il fait. L’astrologie ne décrit pas ce qu’on fait, mais plutôt ce qu’on veut psychiquement parlant.

                                                     »Pour Hitler cela correspond à sa recherche permanente du conflit, bref sa guerre qu’il désirait plus que tout. Avoir des ennemis, voilà sa raison d’être.. « 

                                                    Vu le culte que lui donnaient certain(e)s allemand(e)s de l’époque, il ne recherchait pas que des ennemis.

                                                    Comme vous le dites si bien Gollum, il constituait une alternance quasi apolitique au communisme et au capitalisme. Je laisse sous-entendre que nous sommes, dans une certaine mesure, pour beaucoup dans une recherche politique similaire (inconsciente ?) à celle d’Hitler, notamment dans la critique du système et de l’Europe.

                                                     »Pour Mussolini, c’est surtout la maison 9 qui est valorisé. 

                                                    Aventures extérieures en Afrique. Besoin d’expansion en Méditerranée. Alliance avec le voisin allemand..."

                                                    L’idée de maison 9 = voyages est pour moi dépassé. Un de mes oncles a une maison 9 super puissante, sans être particulièrement concerné ni par les voyages, ni par les grandes études. C’est ainsi que je développe une vision plus psychologique des maisons.

                                                    Par ailleurs, Hitler a aussi développé de multiples liens avec les pays étrangers, sans pour cela être favorisé par la maison 9. On peut toujours dire après que c’est à cause de sa maison 7 et de la conjonction lune-jupiter ou de la position du noeud nord... bref... 

                                                    Un homme politique est forcément concerné par les pays étrangers, la maison 9 me semble décrire autre chose.


                                                  • Gollum Gollum 19 juin 2013 09:33

                                                    L’idée de maison 9 = voyages est pour moi dépassé. Un de mes oncles a une maison 9 super puissante, sans être particulièrement concerné ni par les voyages, ni par les grandes études. 


                                                    Oui, effectivement j’ai aussi constaté ce genre d’écart entre la théorie et la pratique. C’est particulièrement le cas des maisons qui m’ont toujours aussi posé problème...


                                                    C’est ainsi que je développe une vision plus psychologique des maisons.


                                                    Oui. Il y a bien un aspect psychologique (la ou les planètes) mais il y a aussi un aspect plus objectif...


                                                    Par ailleurs, Hitler a aussi développé de multiples liens avec les pays étrangers, sans pour cela être favorisé par la maison 9. On peut toujours dire après que c’est à cause de sa maison 7 et de la conjonction lune-jupiter ou de la position du noeud nord... bref... 

                                                    Un homme politique est forcément concerné par les pays étrangers, la maison 9 me semble décrire autre chose. 


                                                    On ne peut pas savoir comment a été vécu ce rapport à l’étranger pour ces deux hommes.. Pour Hitler, cela était peut-être insignifiant (secteur IX vide) et on ne peut se prononcer sur le Duce sans étudier à fond sa biographie..


                                                    J’ai constaté des milliardaires avec un secteur II vide ou même avec Saturne dedans.. Et l’inverse peut être vrai aussi. En fait il semble bien qu’il faille toujours soumettre ces aspects locaux à la globalité du thème qui elle est souvent bien plus juste...


                                                    Par exemple il ne m’est jamais arrivé de rencontrer un Lunaire du Cancer se comporter comme Napoléon... smiley


                                                  • Castel Castel 20 juin 2013 08:54

                                                    J’ai constaté des milliardaires avec un secteur II vide ou même avec Saturne dedans.

                                                    Parce que la maison 2 n’est pas directement relié à l’argent, mais aux atouts dans un sens plus profond, plus subjectif.
                                                    Un milliardaire peut se sentir pauvre par exemple. C’est cela l’intérêt de l’astrologie finalement.
                                                    Dieudonné a jupiter en maison 2, pour moi, ça ne signifie pas qu’il sera (est) riche, ça peut dire qu’il se sent très à l’aise avec ce qu’il possède.
                                                    Cela peut aussi décrire notre présence : dieudonné est à l’aise, tranquille
                                                    Sarkozy, avec neptune en balance en maison 2 est moins tranquille, plus fuyant.


                                                  • jack mandon jack mandon 16 juin 2013 11:16

                                                    JP94,

                                                    Oui, c’est une approche respectable, mais tout aussi humaine,

                                                    Si l’on écoute Schopenhauer, « l’histoire est elle une science », il nous invite
                                                    à considérer le statut de l’histoire. Contrairement à ce que vous pourriez
                                                    soutenir, il refuse à l’histoire le rang de science. L’argument essentiel repose
                                                    sur la causalité qu’il perçoit dans la coordination des faits mais qu’il ne saurait
                                                    trouver dans leur subordination comme c’est le cas en science.
                                                    Après avoir énoncé sa thèse, l’auteur développe cet argument, refusant à l’histoire
                                                    le statut de système. Ensuite, il s’interroge sur son objet. La particularité des faits
                                                    contre l’universalité des lois en sciences. On peut aussi s’interroger sur le prétention
                                                    d’objectivité des historiens.

                                                    Attention aux discours catégoriques

                                                    Merci de votre passage.



                                                    • jack mandon jack mandon 16 juin 2013 11:21

                                                      Selena bonjour,

                                                      Ne chercheriez vous pas un job de rédactrice en chef.
                                                      La petite guerrière dort d’un oeil et veille à la marche
                                                      de l’histoire.


                                                      • jack mandon jack mandon 17 juin 2013 05:19

                                                        Bonjour Selena,

                                                        Il y a eut méprise, je voulais dire chef de vous même,
                                                        ce n’était pas un premier degré, mais une métaphore.

                                                        Bonne semaine Selena


                                                        • jack mandon jack mandon 17 juin 2013 09:36

                                                          Bonjour Gollum,

                                                          On peut noter que rien n’est vraiment aussi net,
                                                          Karl, Marx, le chantre du collectivisme, possède un ASC Verseau.
                                                          Uranus, maitre de l’ASC est très valorisée par son angularité au MC.
                                                          sa conjonction conflictuelle avec Neptune représente un mariage chaotique.
                                                          La sublimation peut expliquer le bouleversement qui suivit.
                                                          Sublimation, c’est vite dit, ce fut une véritable révolution.
                                                          Cette innovation est d’essence uranienne.
                                                          Le résultat nous montre que rien dans cette pensée oblige à s’évader
                                                          des conditions de l’existence de l’homme comme y obligeaient les formules
                                                          marxistes sur la société communiste, instituant une radicale discontinuité
                                                          dans l’histoire. 
                                                          Le taureau Soleil conjoint lune, le matriciel-maternel très valorisé
                                                          une vénus sensuelle, un jouisseur Marx, un épicurien, un hédoniste.
                                                          Et tous ces suivants qui n’avaient rien d’hédonistes dans leur rigueur.
                                                          Thème chimérique, contradictoire, applications désastreuses.
                                                          La part psychologique influence directement la dialectique.

                                                          La confusion, la chimère, sont d’essence neptunienne, certes,
                                                          mais la révolution est uranienne, la conjonction porte ses fruits.
                                                          « dis moi qui tu es, je te dirais ce que tu engendreras. »
                                                          L’oeuvre de Marx repose sur un sophisme.
                                                          La construction dialectique s’appuie sur des bases aléatoires.


                                                          • Gollum Gollum 18 juin 2013 09:06

                                                            Bonjour Jack. Oui le thème de Marx est un morceau de choix pour l’astrologue. La conjonction Uranus/Neptune qui culmine dans son thème est l’illustration de ce à quoi il vouera sa vie : la théorisation de la société capitaliste précisément née à la conjonction de ces deux astres aux alentour de 1820/1830.. Le passage de Jupiter en Capricorne en 1830 installant les régimes bourgeois, support de ce capitalisme naissant. Capitalisme d’essence Capricorne de par son hostilité au Vivant, à la Nature et qui ressortent du signe d’en face. Capitalisme fondé sur le mécanisme, propre au signe, le scientisme, la réduction de l’homme à l’état de robot, la rationalisation des tâches, la prolifération du judiciaire, tout cela on le doit au Capricorne..


                                                            Mais ce Capitalisme n’est qu’un sous-moment lui-même du triangle Uranus/Neptune/Pluton en respectivement Taureau/Vierge/Capricorne des années 1770, qui voit l’émergence des Lumières, fondées sur la Raison (Vierge), le tout servant de support à un matérialisme typiquement Taureau.
                                                            Ainsi que l’émergence des USA et des démocraties toutes fondées sur le primat de la jouissance matérielle et du culte de l’homme.

                                                            Ce Taureau que l’on retrouve chez Marx et qui nous a donné le matérialisme à prétention scientifique, ce matérialisme dialectique (ici on perçoit le Mercure Gémeaux fait d’alternances des pôles), binaire et donc profondément manichéen..

                                                            Ce manichéisme est d’ailleurs le fils bâtard du propre manichéisme de l’Église qui ne connaissait que les bons, ceux dans l’Église, et les autres, les hérétiques. Les bons sont remplacés par la classe ouvrière et les hérétiques qu’il s’agit d’éradiquer par la classe bourgeoise..
                                                            De la même façon, l’eschatologie chrétienne a été remplacée par le mythe du Grand Soir.

                                                            Uranus joue le rôle de la Révolution pour nos marxistes. Rien n’est stable et la stabilité favorise l’ordre bourgeois. La Révolution permanente fait partie du credo de tout bon marxiste. Au profit de la masse (Taureau) d’essence neptunienne. Rien ne doit appartenir à quiconque de façon individuelle et tout doit être collectif. On reconnaît Neptune, mais un Neptune profondément déshumanisé et qui n’est rien d’autre que la Charité chrétienne complètement dévoyée.
                                                            De même d’ailleurs que la Révolution permanente d’essence Uranienne n’est pas autre chose que les caractéristiques de l’Esprit, celui qui souffle où il veut...

                                                            Le Verseau se retrouve fréquemment chez les fils des Lumières. Pour une raison simple. En tant que signe de l’Homme, il est le signe de l’exil du Soleil, symbole de Dieu et d’Autorité. On connaît cela depuis 1789 sous l’impulsion d’Uranus, le non obéissant. Ce n’est pas un hasard donc si on retrouve si souvent le Verseau chez les subversifs en haine du religieux et de toute autorité. Adam Weishaupt, le fondateur des Illuminés de Bavière en est l’archétype.

                                                            Le culte de l’Homme propre à l’époque moderne est en fait un sous-produit bâtard du christianisme qui place aussi l’Homme au centre, mais pas de la même façon. En effet pour le christianisme, aimer son frère, est équivalent à aimer Dieu. Dans ce cadre il n’y a plus de relation hiérarchique (d’où la phrase : « mon joug est léger »). Le Christ n’est plus un maître mais un ami. Cette égalité, cette fraternité, cette liberté n’est possible qu’en Dieu. Et uniquement là. La Révolution française, d’essence satanique, l’a voulu sans Dieu : c’est l’Humanisme moderne.

                                                            En fait les deux façons de voir sont extrêmement proches à un détail près... smiley

                                                            Sinon le Capitalisme connaît aussi sa Révolution permanente : il s’agit de ses capacités d’innovation, générant des gadgets toujours plus nombreux. La société Apple au sein de la Silicon Valley, le lieu des innovations, fondée par un Ascendant Verseau, en est l’archétype.
                                                            Et son côté neptunien niveleur existe aussi : il s’agit de l’engendrement de l’homo économicus, profondément standard, de style américain, sans racines et sans âme...
                                                            Mais on a affaire au même matérialisme profond qu’avec ceux dits de gauche..

                                                          • jack mandon jack mandon 18 juin 2013 10:29

                                                            Bonjour Gollum,

                                                            Pour synthétiser, et revenir à mes moutonsss le papier que j’ai fait essayait de montrer le leurre que représentent les clivages politiques et les systèmes qui formellement mettent en place des variantes qui masquent un fond éternellement stable.
                                                            Je désirais un débat, mais il y a 50% de crétins qui ont voulu un combat...l’époque du paléolithique !
                                                            La religion appliquée et les politiques de gauche et de droite tournent en rond, comme vous le suggérez, elle tournent en rond avec pour centre Mammon ou le pouvoir illusoire et pourtant réel, elles tournent en rond sans Dieu...depuis les grandes révolutions du XVIIIe siècle.
                                                            L’église a fait de Jésus une espèce d’autorité morale, alors que, comme vous le soulignez, c’est un frère. De plus dans la foulée du temps et des conciles, les évangiles sont devenues morales, alors que l’évangile est profondément amorale parce que divine, hors de l’humain.
                                                            Tout a été conçu pour décourager définitivement les quelques âmes un peu curieuses d’un mécanisme qui échappe en esprit au cycle infernal que nous subissons dans notre condition d’homme, celui de la vie et de la mort. La mort qui bien entendue est difficile à accepter sous l’angle seul de ces systèmes institués dans cette humanité sans Dieu. Le pire, le Dieu des trois religions « réactionnaires » et relativement peu intéressant pour tout homme qui réfléchit librement. Ainsi le monde appartient pieds et poings liés aux forces du mal.
                                                            Pendant 2000 ans et plus, le judéo-christianisme a empoisonné l’humanité et maintenant, il existe des velléités sectaires musulmanes qui nous pompent l’air avec leurs dogmes archaïques et profondément honteux pour l’espèce humaine libre et digne.
                                                            Donc pour votre commentaire qui suit, je ne suis pas tout à fait d’accord, car je le trouve très idéal, alors que l’église se fourvoie depuis toujours.
                                                            Jésus le frère, c’est votre vision, c’est aussi la mienne, c’est bien sur celle de nombreux chrétiens, mais. Mais les pitreries papales, apostoliques et romaines sont des applications quelques fois déviées, vidées de leur essence et bien sur de leur sens.
                                                            Ceci explique cela.



                                                            Le culte de l’Homme propre à l’époque moderne est en fait un sous-produit bâtard du christianisme qui place aussi l’Homme au centre, mais pas de la même façon. En effet pour le christianisme, aimer son frère, est équivalent à aimer Dieu. Dans ce cadre il n’y a plus de relation hiérarchique (d’où la phrase : « mon joug est léger »). Le Christ n’est plus un maître mais un ami. Cette égalité, cette fraternité, cette liberté n’est possible qu’en Dieu. Et uniquement là. La Révolution française, d’essence satanique, l’a voulu sans Dieu : c’est l’Humanisme moderne.

                                                            J’ai compris le caractère pédagogique et amoral de l’évangile à travers la psychanalyse mais pas vraiment lors de mon passage en théologie
                                                            dans ma jeunesse. Néanmoins, grâce à cette expérience, cela m’a permis d’avancer à mon niveau. Car il faut s’y faire, la religion est peu intéressante par son application moutonnière, mais le parcours spirituel de chacun est essentiel.


                                                            Merci Gollum, le débat est ouvert

                                                          • Gollum Gollum 18 juin 2013 14:02

                                                            Donc pour votre commentaire qui suit, je ne suis pas tout à fait d’accord, car je le trouve très idéal, alors que l’église se fourvoie depuis toujours.


                                                            Je n’ai pas bien saisi.. J’ai toujours estimé moi aussi, que l’Église n’était jamais parvenu au véritable christianisme.

                                                            Elle a fait de Jésus une quasi divinité ce qui est une absurdité.. Elle est très terre à terre dans ses dogmes.. Pendant longtemps elle a considéré le couple Adam et Ève comme une réalité historique.. Le monde n’avait pas plus de 6000 ans d’existence.. et que sais-je encore..
                                                            Ah oui.. Sa vision paranoïaque et manichéenne consistant à dire qu’en elle seule  se trouvait la Vérité et qu’à l’extérieur il n’y avait que Ténèbres.. D’où Inquisition et contrôle des écrits...

                                                            D’où le fait qu’il est absurde de la prendre comme référence. Ce que je ne fais plus depuis longtemps..

                                                            Néanmoins je prends au sérieux le message évangélique et même les apparitions mariales (ce que faisait Jung du reste également..)

                                                            Elle a été le lait de la Parole, sans doute nécessaire à l’esprit du temps, en même temps que le reflet entropique, ce cette même époque, incapable de parvenir au sens véritable, initiatique et secret et qui lui est le Vin de la Parole...

                                                            Je ne me sens donc pas capable de la condamner. Pour moi il était fatal qu’il en fut ainsi. Mais les temps changent. Son heure est passée. Place à la Révélation. Place à l’Apocalypse.

                                                            Au fond le christianisme c’est comme l’astrologie. Au début ça semble rébarbatif, absurde.. Avec un peu d’humilité on y découvre des trésors... Mais il faut beaucoup donner de sa personne. La substantifique moelle ne tombe pas toute cuite comme cela dans le bec... smiley

                                                          • jack mandon jack mandon 17 juin 2013 09:46

                                                            Ce que j’aimerais dire à tout le monde.

                                                            Je ne suis pas de gauche, pas de droite non plus.
                                                            Je me sentais au centre, mais celui ci n’existe pas.
                                                            Je suis avant tout un homme libre.
                                                            S’il fallait mettre une étiquette politique absolument,
                                                            alors je me sens libertarien, libre, pour rien,
                                                            où plutôt si pour aller maintenant en montagne en solitaire.

                                                            Bon Dimanche à tous


                                                            • Gollum Gollum 17 juin 2013 11:42

                                                              Je ne suis pas de gauche, pas de droite non plus.

                                                              Idem. D’ailleurs la politique ne m’intéresse guère. Plutôt la métapolitique au sens de Nietzsche.


                                                              Je me sentais au centre, mais celui ci n’existe pas.

                                                              Moi j’essaye de me placer au Centre, qui n’est ni ceci, ci cela, mais c’est pas encore gagné.. smiley


                                                              Je suis avant tout un homme libre.

                                                              Ils sont rares. Il est curieux d’ailleurs ce besoin de beaucoup de se définir politiquement comme s’ils n’avaient pas de substance en dehors de ce monde là...


                                                              S’il fallait mettre une étiquette politique absolument,
                                                              alors je me sens libertarien, libre, pour rien,


                                                              Dans le fond nous sommes des Gaulois et pas des Romains... Anarchistes dans l’âme..


                                                              où plutôt si pour aller maintenant en montagne en solitaire.

                                                              Je vote pour. Je risque de ne pas être là cet après midi et donc je répondrai tardivement aux posts astrologiques de Jack et Castel.. mais je compte bien répondre..


                                                              Bon Dimanche à tous


                                                              Effectivement prendre l’air vous fera du bien et aérera vos cellules grises, Jack, nous sommes lundi... smiley smiley


                                                            • jack mandon jack mandon 18 juin 2013 10:53

                                                              Selena coquinette,

                                                              Dis moi louloutte, pour moi c’est soleil tous les jours.
                                                              C’est donc Dies holis le jour du soleil païen, le Dimanche.
                                                              Sois dit en passant il fut adopté par l’église pour des raisons politiques.
                                                              Car enfin, entre le IVe et VIIIe siècle le monde d’alors était envahi par
                                                              les païens.Ceux ci adoraient le seigneur le Dimanche. Les premiers papes
                                                              qui étaient des guerriers et surtout des politiques ont fait un tour de
                                                              passe-passe. Ils n’ont pas voulu déranger les habitudes des païens.
                                                              Selon l’ancien testament, le jour du seigneur, c’est le jour de Saturne.
                                                              Le septième jour de la création Dieu s’est reposé, nous dit Moïse
                                                              dans la Genèse. Le septième jour c’est le Sabbat.
                                                              Les tripatouillages politiques sont très anciens.
                                                              D’ailleurs plus tard, (8 siècles) pour se distinguer, les musulmans
                                                              ont préféré le jour de Vénus, le Vendredi pour fêter Dieu.
                                                              En attendant chacun y va de son originalité pour décourager la liberté
                                                              de croire et de ne pas croire...c’est l’affaire du malin.

                                                              On parle, on parle. « Bon Dimanche »


                                                            • Gollum Gollum 18 juin 2013 14:12

                                                              Selon l’ancien testament, le jour du seigneur, c’est le jour de Saturne.


                                                              Oui. Parce que le jour du Shabbat est le jour du Repos. Hors Saturne est l’astre du repos. Il est le symbole du Soi, maître du Verseau, signe qui représente l’Esprit. 

                                                              À ne pas confondre avec le Soleil, image de Dieu. On voit donc que Soi et Dieu sont antinomiques. Tant qu’il y a Dieu il n’y a pas de Soi. Quand le Soi est là il n’y a plus de Dieu.
                                                              À la place du Soi, Eckhart parle de la Déité avec le même sens..

                                                              Pour le dire plus simplement, Dieu n’a de sens que par rapport à l’homme.. Dans le Soi il n’y a plus de distinction.

                                                              Autrement dit en prenant le dimanche comme jour saint à la place du samedi l’Église a été fidèle à sa théologie qui a toujours été de séparer Dieu de l’homme..

                                                              Il y a parfois plus de sens et d’harmonie dans certains détails qu’on ne pourrait soupçonner au premier abord.. smiley

                                                            • jack mandon jack mandon 17 juin 2013 17:06

                                                              C’est ça, émergé d’un vivier celtique au VIe siècle avant Jésus christ,
                                                              Jésus christ que j’ai très bien connu d’ailleurs. Quelle histoire !


                                                              • Gollum Gollum 18 juin 2013 10:21

                                                                A propos de la pertinence astrologique. Je ne peux m’empêcher ici de constater que la science officielle prend parti pour l’astrologie, bien involontairement : http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/un-cerveau-cache-dans-nos-137450


                                                                En effet, le signe de la Vierge est consacré aux intestins. Il est en même temps le signe de Mercure, astre de l’intelligence et des neurones..

                                                                La science redécouvre ce lien entre intestins et neurones que l’astrologie postulait depuis ses origines...

                                                                • jack mandon jack mandon 18 juin 2013 11:31

                                                                  Sur cette lancée fructueuse, mon cher Gollum...et pour ne pas
                                                                  être en reste d’ego,

                                                                  La Vierge, c’est en lien avec la pulsion anale freudienne, c’est à dire
                                                                  la recherche dans le monde extérieur des éléments d’intérêt, d’attraction
                                                                  valant la peine d’être acquis, conquis, échangés ou amassés.
                                                                  Une analité positive, c’est la curiosité, le désir de nouveauté, l’esprit
                                                                  d’acquisition, de recherche perpétuelle, de prodigalité, générosité,
                                                                  infidélité, manque de mesure, de soutien.
                                                                  Une analité négative, c’est le conservatisme, la fidélité, l’économie,
                                                                  le renoncement, la persévérance, le goût des collections, l’esprit critique,
                                                                  la tendance répressive.
                                                                  L’effet mercurien dans tout ça est important.
                                                                  En plus, relié à l’oralité, nous constituons le pôle de la communication
                                                                  (szondi) Travaux sur le diagnostic expérimental des pulsions.
                                                                  Superposé aux recherches de Jung avec ses fonctions psychologiques
                                                                  le pôle de la communication peut se superposer à la fonction pensée
                                                                  ou sentiment, deux manière d’envisager la communication.

                                                                  Tout ceci me parle de la lame 1 des tarots, le Bateleur, entre autre,
                                                                  car il n’est pas le seul à exprimer la créativité mercurienne.
                                                                  Le Bateleur, le pouvoir de manier les courants.

                                                                  Tout se tient, dommage, il existe aussi un sectarisme intellectuel
                                                                  Au fond nos universités travaillent comme les religions,
                                                                  les hommes libres n’intéressent pas l’homme ou les systèmes
                                                                  de pouvoir. En attendant Agoravox nous permet de le dire
                                                                  et pour cela je remercie ce journal. Chacun est libre.

                                                                  Je crois que l’on peut poursuivre si tu le veux.


                                                                  • Gollum Gollum 18 juin 2013 14:20

                                                                    Oui la Vierge sépare  les choses en choses bonnes à accepter et en choses mauvaises à rejeter. Ce en quoi elle est bien sous domination de Mercure l’astre de la dualité. D’où le classicisme de la Vierge, son désir de perfection, son besoin de civilisation..

                                                                    Et ses constipations chroniques, reflets de son complexe anal. D’où aussi ses maux de ventre, témoins de son angoisse quant au Mal, ou supposé Mal..

                                                                    À l’opposé des Poissons qui ne rejettent rien, en bon Taoïste qu’il est. Tout ayant droit à l’existence et rien n’étant absurde..

                                                                    La perfection de la Vierge est perfection humaine sous l’emprise de la Raison.
                                                                    La perfection des Poissons est perfection divine sous l’emprise de la communion neptunienne et des capacités intégratrices de Jupiter..

                                                                  • jack mandon jack mandon 18 juin 2013 16:52

                                                                    Gollum, Castel,

                                                                    Merci pour ces commentaires sur ces deux personnages historiques.
                                                                    Nous faisons là, une interprétation qui s’appuie sur l’histoire, sur des faits.
                                                                    La démarche astrologique bénéficie du relief, du vécu.

                                                                    Ne vous est-il pas arrivé de recevoir un client qui ne réagissait pas à votre analyse ?
                                                                    Il est hélas des personnes, et cela est majoritaire, des personnes
                                                                    qui traversent la vie dans la nuit. Des aspects, des angularités grandioses
                                                                    à faire pâlir les personnages les plus géniaux, bref, une somme
                                                                    de données astrologiques qui n’ont aucun effet sur leur propriétaire.
                                                                    Vous sentez ce que je tente d’exprimer ?
                                                                    Dans un même temps des personnes exceptionnelles, créatives
                                                                    célèbres qui ont un thème d’une simplicité déconcertante.

                                                                    Bien entendu, si je fais une relation avec la graphologie que je pratique,
                                                                    une écriture d’une grande simplicité ou avec un pathos effrayant,
                                                                    peuvent appartenir à une personne lumineuse, exceptionnelle.
                                                                    J’ai pour ces deux questions une réponse, qui m’aura hantée
                                                                    toute ma vie. L’être humain est d’une grande complexité,
                                                                    il a plusieurs niveaux d’expression, ce n’est pas par hasard
                                                                    que l’on y voit des strass nombreuses entre tous les niveaux
                                                                    de conscience, inconscient collectif, le creuset ancestral,
                                                                    l’inconscient personnel, la conscience etc...
                                                                    Comme un immeuble gigantesque pourvu d’une infinité d’étages.
                                                                    A ce moment là, notre client reçoit Castel au 8eme étage,
                                                                    Gollum au 22ème étage, jack au 104 ème étage.
                                                                    De notre côté, par la magie de l’interaction et parce que
                                                                    nous sommes tous différents nous allons capter des aspects,
                                                                    tous différents. Je reconnais que globalement nos analyses
                                                                    se recouperont même si la subjectivité s’impose inexorablement.
                                                                    J’ai multiplié les outils d’investigation pour mieux répondre à l’analyse.

                                                                     


                                                                    • Castel Castel 18 juin 2013 17:24

                                                                      jack, j’ai conscience que je fais un peu « astrologue artisanal », mais je tiens à préciser que je ne tiens aucune clientèle. L’astrologie est pour moi juste une passion.

                                                                      « de données astrologiques qui n’ont aucun effet sur leur propriétaire.
                                                                      Vous sentez ce que je tente d’exprimer ?
                                                                      Dans un même temps des personnes exceptionnelles, créatives
                                                                      célèbres qui ont un thème d’une simplicité déconcertante.
                                                                       »

                                                                      A mon avis, un thème astrologique décrit notre psychisme. Il ne décrit pas ce que nous faisons.
                                                                      Il permet d’établir les raisons d’une destiné, pas la destiné.
                                                                      C’est cette relation cause de la destiné et thème astral qui me semble très énigmatique, comme un déroulement symbolique d’un point marqué temporellement.
                                                                      Je crois très sincèrement que notre conscience est libre de tout déterminisme (astral, etc...) mais que « les choses » font qu’on suit notre thème sans s’en rendre compte.
                                                                      C’est, il me semble, ce qu’on nomme le cosmos, c’est-à-dire l’ordre universelle. Les choses se maintiennent mutuellement et tout est lié.

                                                                      Cela doit être une grande joie de trouver des failles dans notre représentation. Pour le moment, je n’en ai pas encore trouvé de vraiment significatives en astrologie.


                                                                    • Gollum Gollum 18 juin 2013 18:55

                                                                      A mon avis, un thème astrologique décrit notre psychisme. Il ne décrit pas ce que nous faisons.


                                                                      Assez d’accord avec ça... À un détail près. Je ne dirai pas psychisme mais structure psychique.
                                                                      Je crois, si j’ai bonne mémoire, que Jung employait le terme de psychoïde.

                                                                      Bien souvent le psychisme colle assez bien à la structure psychique. Mais pas toujours. De façon assez rare il y a des ratés où le psychisme colle mal avec la structure. Un exemple donné par Barbault est Louis XVI avec une conjonction Soleil/Jupiter en Lion et qui n’a été grand que dans l’épreuve, à la fin de sa vie, en raison de la présence de cette conjonction en XII. Le reste de sa vie il a été un homme faible...

                                                                      Bien qu’Uranien par son angularité d’Uranus à l’Occident il n’était pas de tempérament uranien...
                                                                      Pas d’Uranus dans le psychisme...

                                                                      Par contre il portait dans son thème un carré Uranus/Pluton angulaire dont il fut la victime sacrificielle. Puisque la conjonction eut lieu début du XVIIIème siècle et qui signe la montée des Philosophes... L’opposition eut lieu autour des années 1790... Tout en n’étant pas de tempérament symbolisé par ces deux astres, il les a en fait pris en pleine figure de par la marche de l’Histoire elle-même.. Cette opposition affecta son Soleil, comme son Soleil natal se trouvait pile poil à la conjonction des années 1710...

                                                                      La structure psychique astrologique déborde allègrement le psychisme au sens de tempérament, de caractérologie...

                                                                      Sinon je suis comme Castel. L’astrologie ne m’a jamais déçu.. On a vraiment du mal à la prendre en défaut.

                                                                      Bon je vous laisse discuter entre vous pour le reste de la soirée. Moi j’ai fini ma journée. Je vais aller me boire un pastis et me mettre les doigts de pied en éventail..

                                                                      Je reviendrai demain. A+

                                                                    • Castel Castel 19 juin 2013 09:35

                                                                      C’est vrai que le thème de Louis XVI n’est pas facile à décrypter. Sa vénus en balance le ressemble bien pourtant, en maison 2, carré saturne : manque de souplesse relationnelle mais besoin d’être estimé, l’amour de choses simples, terrestres.
                                                                      Uranus en maison 7, opposé ascendant, peut signifier une personne plutôt distante, qui aime la liberté et qui peut manquer de sens des réalités sur le plan relationnel.
                                                                      Je possède le carré et je l’interprète aussi comme étant un comportement totalement détaché des intérêts mesquins, une tendance à ne rien maintenir, ce qui peut me conférer un humour situationnel original ou un coté cassant, suivant ma volonté.
                                                                      Beaucoup d’humoriste sont caractérisés par uranus en maison 1, l’ascendant verseau, ou l’aspect ascendant uranus. Cet aspect est donc lié à un coté assez imprévisible, qui réagit avec beaucoup de liberté et, aussi, une difficulté à recevoir de l’amour des autres.
                                                                      Sinon, l’article de wikipédia replace les choses : son intérêt pour la chasse, sa culture précise sur certains sujets, l’envi de paraître un monarque simple (ça fait penser à Hollande, lion lui aussi...) etc. Cela correspond quand même pas mal à la conjonction soleil jupiter mercure presque exact en maison 12, la tendance à aimer être à l’écart mais malgré tout un besoin d’ouverture et de précision (mercure en vierge).


                                                                    • Gollum Gollum 19 juin 2013 09:37

                                                                      Ben alors ? Je pars boire l’apéro pensant retrouver ici des réflexions pertinentes et que vois-je ? Rien, nada, le vide inter sidéral..


                                                                      Mais réveillez-vous mes amis ! Déjà fatigués ? smiley

                                                                    • Gollum Gollum 19 juin 2013 09:37

                                                                      Arf Castel qui a du lire dans mes pensées... smiley


                                                                    • Gollum Gollum 19 juin 2013 09:48

                                                                      Bonjour Castel. Je pense sérieusement qu’Uranus/Pluton n’était pas intégré psychologiquement chez ce Roi. Et qu’il a vécu cet aspect uniquement sur le plan des événements révolutionnaires des années 1790...


                                                                      D’ailleurs s’il avait intégré psychologiquement Uranus, il aurait été en phase avec la Révolution et il aurait sauvé sa tête en acceptant une monarchie à l’anglaise.. C’est bien parce qu’il tournait le dos à cela qu’il en a été victime sur le plan des événements. 

                                                                      Notre ami Jack dirait qu’Uranus se trouvait dans son ombre  au sens de Jung.

                                                                      Quant à la simplicité du bonhomme, sa bonhomie, son goût de la mécanique, tout cela ressort de toute la composante Vierge de sa personne.

                                                                      On constate d’ailleurs que la Vierge l’a emporté sur beaucoup de composantes de sa personnalité, le Lion notamment (quel Lion miteux..) et la Lune Scorpion (alors qu’il a été incapable pendant des années à accomplir l’acte avec Marie-Antoinette).. On voit ici que la Vierge a tout inhibé. Bon pas seulement la Vierge. La façon de voir la sexualité inculquée par l’Église y est aussi pour quelque chose... smiley

                                                                    • Gollum Gollum 19 juin 2013 09:52

                                                                      À propos d’Uranus : on retrouve Uranus culminant chez Marie-Antoinette, victime de la Révolution, chez Louis XVII aussi..


                                                                      De même chez Charles Ier d’Angleterre exécuté en 1649. 

                                                                      On connaît d’ailleurs l’antinomie Uranus/Soleil. Le Soleil symbolisant le Roi.

                                                                    • Antifa75 19 juin 2013 10:02

                                                                      Bonjour 

                                                                      Vos discussions m’ont beaucoup intéressé. Je ne sais pas si ça se fait, mais vous êtes libres de m’envoyer bouler de toute façon si ma requête vous paraît abusive ou inconvenante, alors je me lance : je n’ai jamais eu l’occasion d’être confronté à mon thème astral, j’aimerais savoir si l’un de vous accepterait de donner de son temps pour faire le mien. Etant antifasciste, ce serait peut-être également l’occasion de vérifier vos précédentes analyses. 
                                                                      Qu’en pensez-vous ? 

                                                                    • Castel Castel 19 juin 2013 10:22

                                                                      @ Antifa75,

                                                                      De mon coté, ça me dérange pas. Par contre, après avoir déposé vos coordonnées de naissance, je vous demanderais d’être patient du genre un ou deux jours.

                                                                      Cordialement,


                                                                    • Antifa75 19 juin 2013 10:25

                                                                      C’est très aimable, vraiment. Qu’entendez-vous par coordonnées de naissance ? 


                                                                    • Castel Castel 19 juin 2013 10:55

                                                                      né le ../../19.... à la ville de ........... à ...h.....

                                                                      De mon coté, j’attends de voir si Gollum voudra participer ou non. C’est plutôt intéressant de comparer les interprétations.


                                                                    • Castel Castel 19 juin 2013 10:58

                                                                      "Quant à la simplicité du bonhomme, sa bonhomie, son goût de la mécanique, tout cela ressort de toute la composante Vierge de sa personne."

                                                                      Je connais beaucoup de lion très manuel. C’est vraiment lié à l’aspect créatif du signe. Ils peuvent être très perfectionniste aussi. En fait, lion ascendant vierge parait bien terne comparé à la signature très politique vierge ascendant scorpion (plus vénus lune en lion) de Louis XIV.


                                                                    • Antifa75 19 juin 2013 11:09

                                                                      Ah d’accord. Donc je suis né le 17 12 1977 à Paris 13ème à 12 H 02. Merci d’avance, je repasserais donc par là dans quelques jours. 

                                                                       smiley

                                                                    • Gollum Gollum 19 juin 2013 11:11

                                                                      Bonjour. Non je suis désolé mais je ne me livre pas à ce genre d’exercice. Pour plusieurs raisons.


                                                                      L’astrologie n’est pas destinée à essayer de deviner une personnalité. Normalement cela se fait dans un dialogue en face à face afin d’affiner un portrait psychologique, voir les forces sous-estimées et destinées à s’épanouir au détriment d’autres afin d’opérer un rééquilibrage.

                                                                      L’aspect public d’AgoraVox ne favorise pas vraiment ce genre d’exercice qui pour moi est intime.

                                                                      Cela créerait pour moi un précédent et je risque de me trouver confronté à toute une floppée de demandes (ou pas) ce dont je n’ai nulle envie.

                                                                      Je ne fais pas commerce de cette activité qui pour moi est un loisir et j’entends bien que vis à vis d’AgoraVox les choses soient claires. Autrement dit même si j’acceptais ici à titre gratuit, certains s’empresseraient de me soupçonner de vouloir en tirer subsistance...

                                                                      D’autre part quand je fais éventuellement ce genre d’exercice je le fais après mûre réflexion et convaincu que la personne est apte à en tirer profit. Ce qui ne peut pas se décider par Internet.

                                                                      Enfin, l’exercice, à l’aveugle, est relativement casse-gueule... Il suffit de tomber sur un thème sans relief pour être relativement embarrassé.. et cela arrive souvent.

                                                                    • Gollum Gollum 19 juin 2013 11:15

                                                                      Bon je viens de faire le thème.. smiley


                                                                      Pour un gauchiste, Neptune culminant... smiley

                                                                      On peut difficilement faire mieux... smiley

                                                                      Je suis MDR..

                                                                      Bon là CQFD et valide tout mon discours précédent..

                                                                    • Antifa75 19 juin 2013 11:20

                                                                      @gollum. je comprends tout à fait ce que vous dites, pas de souci. Mais maintenant que vous avez commencé,... smiley


                                                                    • Gollum Gollum 19 juin 2013 11:21

                                                                      A Castel : Pour Louis XIV, il avait un beau Jupiter Scorpion au lever plus Lune Lion, cela en faisait un monstre politique. Thème très proche d’ailleurs de celui de Napoléon, Napoléon qui avait un véritable culte pour Louis XIV..


                                                                      Quant au Soleil Vierge de celui-ci, il faut y voir tout le classicisme de son règne, sa mise en avant des Arts et des Lettres et enfin cette obsession du respect de l’étiquette..

                                                                      La Vierge ici n’a pas joué son rôle de rétrécissement du moi comme chez d’autres en raison de Jupiter, astre d’ailleurs contraire à la Vierge (lieu d’exil)

                                                                    • jack mandon jack mandon 19 juin 2013 13:08

                                                                      A tous merci,

                                                                      Comme par hasard, Antifa75 émerge ingénument.
                                                                      Je remercie Castel et Gollum qui se sont prêté de bonne grâce au débat.
                                                                      Le frondeur est arrivé, la fronde dans la poche, intrigué et curieux.
                                                                      C’est le début d’un débat. Pour reprendre les termes des protagonistes,
                                                                      entre le psychisme et la structure psychique, le débat s’instaure.
                                                                      Le pouvoir des mots (JP Sartre), la richesse de la philosophie qui pose
                                                                      le sens et le contre sens et qui privilégie toujours le débat sur le combat.
                                                                      Pas un hasard non plus si Louis XVI et le contexte révolutionnaire s’invitent.
                                                                      Ce qui constitue l’émergence d’une réponse aux questions astrologiques.
                                                                      Louis XVI, comme homme, brave, simple, artisan serrurier par vocation.
                                                                      Parachuté dans un costume et une fonction royale comme l’âne des animaux
                                                                      malades de la peste de La Fontaine. Un baudet incongru.
                                                                      Héréditairement contraint à subir un rôle majeur, une charge de droit divin,
                                                                      la bénédiction du pape à la clé, l’investiture canonique et de plus, le bilan,
                                                                      l’héritage terrible de ses aïeux, la misère, la faim, la pénurie de blé.
                                                                      Une des questions essentielle me vient à l’esprit : Quelle est la part du libre arbitre
                                                                      dans cette vie d’homme. Il eût fallu que l’intelligence fut exceptionnelle
                                                                      et surtout que les contingences familiales, sociales, économiques soient
                                                                      plus légères. Cette homme fut prisonnier de sa persona royale,
                                                                      son moi fut asphyxié, le roi, le symbole fut décapité...l’homme était dedans.
                                                                      L’astrologie propose, l’homme quand il le peut dispose. Il faut donc compter
                                                                      avec l’hérédité, le libre arbitre et le contexte socioculturel.
                                                                      Revenons au sujet initial. Dans un raccourci volontaire. Le fascisme est, à
                                                                      son origine la manifestation d’un dirigisme politique, un autoritarisme
                                                                      qui prend une forme inique, brutale, despotique. Son contraire,
                                                                      quand il se manifeste instinctivement se charge des mêmes travers.
                                                                      Dos à dos les formes instinctives de l’expression émotionnelle projective.
                                                                      De l’archétype qui remonte de l’inconscient (indifférencié)
                                                                      à l’individuation qui est l’une des expressions les plus affinées de la conscience,
                                                                      il existe le travail du débat d’idées, qui fait émerger l’intuition,
                                                                      voir Bergson, Deleuze entre autre. De l’archétype l’empreinte astrologique,
                                                                      c’est à dire un monde en devenir, et l’individuation, existe l’éveil de la conscience,
                                                                      la mise en mots ( Sartre ) Il se passe pour chacun de nous comme une mue,
                                                                      une longue mutation vers une intelligente humanisée, adaptée, socialisée.
                                                                      Ex. En Mai 68, des étudiants réagissaient par la révolte et le combat.
                                                                      Rien de nouveau sous le soleil. Maintenant ils occupent des postes de journalistes,
                                                                      députés, ministres, patrons d’entreprises et autres écologistes.
                                                                      Astrologiquement et psychologiquement, lorsque nous rencontrons
                                                                      le potentiel dont nous disposons et que par la même occasion, notre environnement
                                                                      sert notre épanouissement, la vie se manifeste, ouvre, révèle et alimente notre évolution.
                                                                      A ce moment là, les mauvais aspects même, deviennent un humus
                                                                      qui favorise notre essor. L’argumentation et le débat sont au centre
                                                                      de toute évolution et construction humaine.

                                                                      La parabole du semeur

                                                                      Texte de l’évangile selon Luc (8. 4-15)

                                                                      Jésus dit en parabole :

                                                                      Le semeur sortit pour semer sa semence. Comme il semait, quelques grains tombèrent le long du chemin, furent piétinés, et les oiseaux du ciel mangèrent tout.

                                                                      D’autres tombèrent sur le roc ; après avoir levé, ils séchèrent, parce qu’ils n’avaient pas d’humidité.

                                                                      D’autres tombèrent au milieu des épines ; et les épines, qui avaient levé avec eux, les étouffèrent.

                                                                      D’autres tombèrent dans la bonne terre ; ils levèrent et produisirent du fruit au centuple. En disant cela, [Jésus] criait : Qui a des oreilles pour entendre, qu’il entende. Ses disciples lui demandèrent ce que pouvait signifier cette parabole…

                                                                      Entende qui pourra.


                                                                      • jack mandon jack mandon 19 juin 2013 13:25

                                                                        Au trio impromptu, classique-baroque, mais surtout baroque,

                                                                        Je suis touché par la courtoisie d’Antifa75, la bienveillance de Castel,
                                                                        la prudence professionnelle de Gollum, les choses de l’âme se négocient
                                                                        dans la confidence respectueuse, pas sur l’agora.

                                                                        Bonne journée


                                                                        • jack mandon jack mandon 19 juin 2013 15:47

                                                                          Bonjour Antifa75,

                                                                          Avant de vous délivrer cette esquisse, je vous conseille de lire le mode d’emploi
                                                                          le petit développement au-dessus et les conseils de mes collègues.

                                                                          Votre thème est un support romantique et romanesque. L’adolescence est au pouvoir.
                                                                          L’identification à la vie du coeur prend des formes d’idéalisme mystique.
                                                                          Des cycles d’illusion de puissance, d’optimisme chimérique exagéré , précèdent des
                                                                          périodes d’abattements périodiques.
                                                                          Bien des raisons voudraient que vous déployiez des ressources pour débattre
                                                                          à moins que vous soyez masochiste.
                                                                          Citons Deleuze, qui parle de l’Anima, (la représentation de la femme et son prolongement social et politique) c’est en même temps, la répression de l’Anima par la société patriarcale. Ce schéma historique est aussi messianique que mythique, parce que le masochiste annonce aussi un « nouvel Adam », « l’homme de la commune ». Le masochisme incarne alors, sous une forme sexuelle, une tendance profonde, cosmo-historique, à la réconciliation de l’instinct et de l’intelligence. Le masochiste ne se soumet pas au manque, il ravage le corps et le monde pour trouver l’incarnation de ce qu’il risque de perdre. On pourrait évoquer Chanderlos de Laclos dans les liaisons dangereuses. (souvent étudié en Sorbonne) il n’invite pas au repos de l’âme, il fréquenta la bastille.
                                                                          Entre divorce, conflits déclarés avec l’amour, l’autorité et la loi
                                                                          C’est un programme révolutionnaire mais intime qui n’est pas sans conséquence sur vos conceptions et vos engagements. Après quelques difficultés vous choisirez le dialogue et
                                                                          entreprendrez des actions plus reposantes et constructives. A chacun son avatar.
                                                                          Bonne chance.


                                                                          • Castel Castel 19 juin 2013 16:41

                                                                            Structure psychique au lieu de psychisme, d’accord. En fait, avec le thème natal, on ne peut pas savoir si une personne est ou va devenir folle. Par conséquent, le thème est bien quelque chose de préétablie, qui ne montre pas ce que nous sommes maintenant, mais plus une sorte de second corps, comme le corps physique et qui ne s’exprime qu’à la condition que l’esprit de l’individu soit équilibré.

                                                                            @ Antifa,

                                                                            Finalement, je le fais aujourd’hui. Désolé d’avance si c’est un peu brouillon.

                                                                            Vous avez le soleil en sagittaire et vous êtes ascendant verseau.
                                                                            La différence entre ascendant et soleil : l’ascendant, c’est comment on se comporte, ce qu’on veut, journalièrement.
                                                                            Le soleil, c’est plutôt notre moi global.

                                                                            Le sagittaire dénote un esprit fougueux, qui aime être libre tout en essayant d’attirer l’intérêt des autres (briller). Dans votre cas (soleil en maison 10 et conjoint à venus et neptune) vous semblez une personne à la fois charmante mais aussi très professionnel (ou missionnaire). Vous êtes plutôt gentil et sensible, passionné, mais aussi méthodique, responsable et, d’un autre coté, assez bon vivant. Comme le pointe Gollum, neptune au sommet du thème, je ne parlerais pas de communisme (j’ai cette position aussi) par contre, cela dénoterait un coté désintéressé, probablement idéaliste. Vous semblez rechercher dans votre profession les rapports humains. il est bien possible que votre conjoint partage parfaitement vos expériences professionnelles. Il y a un rêve de bonheur relationnel dans votre milieu professionnel.

                                                                            Dans votre comportement, vous êtes sociable, vous aimez et vous avez besoin du groupe (soit du groupe,soit de l’influence et de la douceur féminine, soit les deux). Vos amis vous estiment très probablement pour votre sens du contact, votre sens de l’intérêt général à l’échelle du groupe et votre sens de l’humour. Votre défaut semble être à la fois un coté égocentrique (ponctuellement) et aussi une émotionnalité mal maitrisée. Il me semble que vous êtes quelqu’un de pragmatique et d’exigeant sur un plan relationnel et sur un plan personnel, Il y a un coté plus fantaisiste. Par ailleurs, votre thème (du coté de jupiter) me fait penser à une bataille de territoire.

                                                                            Sur le plan émotionnel, vous êtes sensible et optimiste. Il est possible que vous soyez quelque peu romantique ou, en tous cas, les femmes peuvent apprécier votre douceur.
                                                                            Alors que votre ascendant verseau dénote un comportement assez efficace, qui anticipe facilement. Indépendant, humain, éventuellement désobéissant, vous n’aimez pas les autorités auto-déclarées. En fait, sagittaire ascendant verseau est globalement assez humaniste, la lune en poisson en 1 me parait assez tourné vers l’humanitaire et la solidarité entre les gens.
                                                                            Il n’est pas facile pour moi de déterminer si vous êtes une personne extravertie ou introvertie, il me semble qu’il y a un équilibre.
                                                                            Vos idées politiques semblent parfaitement adapté à un jeu social (mercure en 11, saturne en 7, échange de domicile), à une méthodologie relationnelle rigoureuse. Par contre, attention à ne pas se laisser aller à une vision trop généralisatrice.

                                                                            Je sèche sur le potentiel de violence. Mars en lion carré uranus en 8, pluton et saturne en 7, il y a certainement des choses à dire. Peut-être que Gollum ou Jack pourront toucher un mot à ce sujet.

                                                                            Merci d’avance pour un retour de votre part.


                                                                            • Castel Castel 19 juin 2013 17:20

                                                                              Le sagittaire est un signe perfectionniste. Toujours plus outre, aller toujours plus loin pourrait être sa devise.
                                                                              Einstein ou Victor Hugo, Balzac avec leur lune en sagittaire me font penser à des gens qui veulent que tout soit parfaitement compréhensible. C’est la représentation de la réalité qui devient limpide.
                                                                              la lune en sagittaire, c’est plus moi qu’antifa. smiley Pourtant, c’est certain qu’un sagittaire comme Antifa essaye d’être irréprochable en société. Ils ont un bon relationnel avec les enfants et peuvent être de bons amants. l’ascendant verseau peut compenser cela en rendant le sujet plus distant.


                                                                            • Antifa75 24 juin 2013 14:58

                                                                              Merci infiniment Castel pour le thème et les explications. Tout ça n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd. smiley


                                                                            • jack mandon jack mandon 20 juin 2013 19:47

                                                                              Selena bonsoir,

                                                                              Les forum ? « à boire et à manger » comme on dit chez les ploucs.

                                                                              Si on entre dans la confidence et que l’on n’obtient que des réponses de potaches,
                                                                              c’est qu’il faut changer de crèmerie.
                                                                              Qui vous a dit que la formation traditionnelle de psycho est la solution ?
                                                                              Elle peut l’être bien évidemment mais quand on considère que les choix
                                                                              n’ont pas un caractère opérotropique, ne viennent pas des tripes,
                                                                              ne sont pas consécutifs à une vraie passion qui peut même véhiculer
                                                                              des problèmes névrotiques ou psychotiques. Alors les étudiants,
                                                                              les carabins dont vous parlez ne sont peut être que des imposteurs.
                                                                              C’est à dire que leur choix n’est pas viscéral mais superficiel, social etc...
                                                                              de toute façon, les médecins sont plus dans la fonction pensée,
                                                                              qui pourrait faire d’eux d’excellents scientifiques de laboratoire,
                                                                              en un mot des chercheurs.
                                                                              Cependant c’est la fonction sentiment qui fait les bons soignants.
                                                                              leur graphisme en est absolument dépourvue.

                                                                              J’observe en graphologie, que le graphisme des ordonnances ne permet pas
                                                                              une bonne écoute des patients. Dominante pensée intuition qui est aux
                                                                              antipodes de la fonction sentiment-sensation qui elle est en prise
                                                                              avec la matière humaine. Enfin ceci explique cela, les patients voyagent
                                                                              dans l’infidélité et se vouent corps et âmes quelques fois à des charlatans
                                                                              c’est à dire qu’ils quittent un charlatan docte, pour se jeter
                                                                              dans les bras d’un charlatan bidouilleur. Ils sont souvent désespérés.

                                                                              Bref, les forum, c’est blablablabla.

                                                                              Bonne soirée.


                                                                              • Castel Castel 21 juin 2013 09:00

                                                                                Qu’est-ce que l’humain ?

                                                                                Je me permets de tenter de répondre à cette question. L’humain me semble caractérisé par un psychique qui permet de penser et d’interagir avec un monde : leur monde.
                                                                                Leur corps, intéressant sur un plan de l’harmonie, permet seulement de soutenir ce psychisme si particulier.
                                                                                En fait, dans le règne animal, l’homme est le seul qui sait que quelque chose a existé avant lui et existe après lui, par conséquent, un de ses objectifs est de développer le savoir ou le confort collectif, comme pour la réalisation d’un gigantesque ouvrage de mégalomane, une tour de Babel.


                                                                              • Gollum Gollum 21 juin 2013 14:41

                                                                                Bonjour Séléna. En ce qui concerne l’humain le gros avantage de l’astrologie est qu’elle fournit une réponse aux comportements et aux êtres qui nous rebuteraient le plus...


                                                                                Comme à leurs contraires polaires d’ailleurs.. Ce qui relativise beaucoup les choses et permet de voir que tout le monde est à sa place là où il est. Et avec ses façons de faire et de réagir.

                                                                                Plus rien n’est scandaleux dans une telle optique et tout se justifie.

                                                                                Bien évidemment les moralistes ont horreur d’une telle vision. En général ils insistent sur le libre-arbitre, ont une vision des êtres détachés de leur contexte et font de ceux-ci des entités autonomes séparées..

                                                                                Hors rien n’est plus faux. L’astrologie permet d’accéder à une vision globale de l’interdépendance universelle que l’on retrouve entre autre dans le bouddhisme.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès