• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Le Fils du Comique » de & avec Pierre Palmade « en vrai » au (...)

« Le Fils du Comique » de & avec Pierre Palmade « en vrai » au Saint-Georges

Vous avez dit « Pierre Mazar » ! Comme c’est bizarre ! On aurait dit « Pierre Palmade » tout craché… en vrai !… et en faux ?

OK ! Pour le prénom, aucun risque de confusion et quant au personnage, ce devrait être copie quasi conforme, puisque le comédien y jouait déjà son propre rôle dans « Le Comique »… en auteur récurrent !

JPEG - 73 ko
LE FILS DU COMIQUE
photo © Fabienne Rappeneau

Résumons la filiation de cette saga : Le comique, c’est donc « Pierre » aspirant à devenir également le géniteur homosexuel « potentiel » de ce fameux « Fils ».

Ainsi cette nouvelle phase de l’autobiographie virtuelle pourrait, par exemple, être celle d’une frustration : La quarantaine mâle venant avec un troublant désir d’enfant, c’est la mère porteuse qu’il faudrait élire quelque part entre Amitié et Séduction, autrement dit entre la meilleure amie depuis très longtemps et un coup de foudre classieux mais forcément récent.

Qui dit choix cornélien entre deux types de Femme, dit mise en place d’une compétition « amicale » entre deux comédiennes de La Troupe à Palmade, son vivier-atelier permanent, à savoir Camille Cottin & Anne-Elisabeth Blateau.

Pour corser la situation « familiale », « Benjamin » Gauthier, un partenaire masculin un peu souffre-douleur de « Pierre », jouerait les empêcheurs de tourner en rond, en défendant un avis radical mais fort intéressé pour la désignation de la future génitrice.

Bref, tout ce beau monde serait dans les starting-blocks pour défendre son pré carré, en l’occurrence son rapport privilégié avec « Pierre »… au point d’en devenir l’élément déterminant dans la démarche de paternité initiée par le « héros ».

Benoît, un quatrième personnage (Guillaume Clérice) viendrait alors jouer les trouble-fête, voire les arbitres de ce jeu de passe-passe mais n’en disons pas davantage car les ressources psychothérapiques de Pierre, accumulées dans la vraie vie, lui permettent de jouer au génial apprenti-sorcier de l’affection qu’il noue avec ses multiples partenaires au point d’en devenir le pygmalion autant que l’amoureux éconduit en plein contre-transfert psychanalytique…

Comprenne qui voudra mais une telle distanciation prend des allures de chef d’œuvre hilarant du début à la fin de l’intrigue, laissant néanmoins le spectateur sur sa faim :

Quid du « Fils » conceptuel ? Vous le saurez peut-être au prochain numéro théâtral du prestidigitateur des affects, le bien nommé Pierre Palmade !

photo © Fabienne Rappeneau

LE FILS DU COMIQUE - **** Theothea.com - de Pierre Palmade - mise en scène Agnès Boury - avec Anne-Elisabeth Blateau, Benjamin Gauthier, Camille Cottin, Guillaume Clérice & Pierre Palmade - Théâtre Saint-Georges

 


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • edzez edzez 15 novembre 2013 11:11

    je n’ai pas encore lu l’article , je le lirai tout a l’heure.

    juste une remarque pierre palmade a dit à la tv, qu’il ne s’aiment pas en gay ,en plus il adore le personnage qu’il joue , seducteur , il adore plaire aux femmes.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires