• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Le Horla » et le mythe du complot du 11 septembre (Guy de Maupassant, (...)

« Le Horla » et le mythe du complot du 11 septembre (Guy de Maupassant, 1886, première version)

Le 26 octobre 1886, Maupassant publie dans le Gil Blas, quotidien politique et littéraire de l’époque, la première mouture d’une nouvelle devenue fort célèbre par la suite, Le Horla. Dans ce récit fantastique, le Dr Marrande invite quelques-uns de ses confrères à entendre le témoignage d’un de ses patients, interné depuis environ un an. Le narrateur se présente ainsi : c’est un homme de 42 ans visiblement sain d’esprit, célibataire, nullement dans le besoin car dit-il sa « fortune est suffisante pour vivre dans le luxe ». Vivant dans une maison près de Rouen, juste au bord de la Seine, il constate durant l’été, une succession de faits tous plus étranges les uns que les autres : tout part d’une fièvre dont il est victime, puis assailli par des cauchemars très angoissants, il découvre que la carafe d’eau laissée remplie avant de s’endormir, est au matin, entièrement vide… Alors qu’il se promène dans son jardin, une sorte de main invisible cueille sous ses yeux, une rose. Bref devant les signes qui se multiplient, le narrateur finit par être convaincu de la présence près de lui d’un « Etre nouveau », une sorte de vampire qu’il appellera spontanément : Le Horla...

Je crois que le Horla n’est pas seulement un modèle du genre entre les Histoires extraordinaire d’Edgar Allan Poe (recueil traduit par Baudelaire en 1856) et le fameux Dracula de Bram Stoker, publié dix ans après. Au risque de surprendre, je gage qu’il peut véritablement nous aider à comprendre le monde d’aujourd’hui. On peut en effet, faire deux hypothèses face à cette histoire : soit les vampires existent dans une sorte de monde parallèle, soit le narrateur vit progressivement la faillite de sa propre raison. C’est là que nous pouvons opérer un premier rapprochement entre le personnage de Maupassant et les conspirationnistes à tous crins de l’idée d’un complot du 11 septembre : le narrateur devant les événements extraordinaires qui se succèdent et dont il est semble-t-il l’unique témoin, invente commodément un « Etre supérieur » désigné comme directement responsable de ce qui se produit. Plutôt que de conclure à sa propre folie, il est plus rassurant pour lui, d’imaginer qu’il est devenu lui-même une sorte d’élu, un personnage supérieur capable de sentir ce que les autres échouent à percevoir. Les conspirationnistes ne font pas autre chose : ils inventent un mythe pour expliquer un événement dont les véritables causes semblent échapper au commun des mortels. Porteurs de vérité, ils forment une sorte de nouvelle avant-garde qui aujourd’hui grâce à un nouveau média, internet, peut plus aisément construire son réseau.
 
Si on s’attache au décor général, on peut trouver un second rapprochement également pertinent. La propriété du narrateur est décrite comme une sorte de lieu édénique : « ma demeure est vaste, peinte en blanc à l’extérieur, jolie, ancienne, au milieu d’un grand jardin planté d’arbres magnifiques et qui monte jusqu’à la forêt, en escaladant les énormes rochers… ». Pour l’entretenir, il jouit d’un personnel de domestiques tous dévoués et fidèles, travaillant pour lui depuis dix à seize ans. Chacun occupe une place bien précise : le cocher, le jardiner, un valet de chambre, un cuisinière, une lingère, et une femme de charge (s’occupant de la surveillance générale). Or le Horla va introduire du désordre dans cet ordre jusqu’alors impeccable : non seulement le cocher tombe malade lui aussi mais « entre (les) domestiques d’abord éclataient tous les jours des querelles furieuses pour mille causes futiles en apparence (…) Un beau verre de Venise se brise (…) on accusa la cuisinière, qui accusa la lingère (…) On volait du lait chaque nuit… ». Il est donc tentant de comparer le monde chaotique de l’après 11 septembre qui peine à retrouver un nouvel ordre mondial au sens strict et ce que cette maison est en train de devenir depuis l’intrusion du Horla. On pourrait dire que cet univers désordonné et bouleversé du narrateur est une double métaphore : à la fois celle de son désordre psychique mais aussi celle du monde à venir (la Guerre de 1914 et dans mon optique le monde post-11 septembre).
Un autre point commun est sans aucun doute le recours ou l’utilisation de la science pour convaincre le lecteur ou l’auditeur encore sceptique. Chez Maupassant, dans un premier temps le narrateur pense être, au même titre d’ailleurs que son cocher, victime d’une maladie contagieuse liée à la proximité du fleuve. Il songe à quitter ce milieu subitement dangereux pour sa santé, durant trois mois quand il assiste à un fait curieux : le fameux épisode de la carafe d’eau. Notre héros se livre alors à une série d’expériences scientifiques pour en avoir le cœur net. Il est en effet frappant de constater qu’il a systématiquement recours à sa rationalité pour expliquer ce qui lui arrive : vivant à la fin du 19e siècle, dans un contexte déjà de mondialisation des échanges et des capitaux (avant la fermeture de la Grande Guerre), il établit un lien de causalité entre le passage d’un trois-mâts brésilien et sa propre maladie ; à l’époque du triomphe du positivisme et des leçons de Charcot (voir illustration : tableau de A. Brouillet), le somnambulisme lui permet d’expliquer l’épisode de la carafe d’eau ; finalement même l’existence de « l’Etre nouveau » peut s’expliquer rationnellement, par l’incapacité ou la faiblesse de nos sens : notre œil dit-il pour convaincre son auditoire de médecins « ignore les milliards de petites bêtes qui vivent dans une goutte d’eau (…) Placez devant lui une glace sans tain parfaite, il ne le distinguera pas et nous jettera dessus (…) Apercevez-vous l’électricité ? Et pourtant, elle existe  ! ». De la même façon, les conspirationnistes utilisent la science mais avec moins de talent littéraire, pour convertir le béotien. On vous assomme de données statistiques, de prélèvements divers, de formules mathématiques et de lois physiques pour vous démontrer que les tours du World Trade Center, se sont effondrées non pas comme le prétend la version officielle, mais par le moyen de charges explosives installées au préalable, à l’intérieur des tours.
On peut remarquer également que le narrateur est si intelligent qu’il a réussi à troubler son médecin, le Dr Marrande, dont on nous dit qu’il est pourtant “le plus illustre et le plus éminent à l’époque des aliénistes“. A telle enseigne que se sentant totalement désarmé face à la “maladie” de son patient, il a besoin de l’avis de ses confrères pour établir un diagnostic. A la fin de la confession de son patient, le docteur déclare : «  je ne sais si cette homme est fou ou si nous le sommes tous les deux… ou si…notre successeur est réellement arrivé…  ». On sait que Maupassant interné depuis un an, mourra en 1893, dans la clinique du docteur Emile-Antoine Blanche. En phase finale de la syphilis contractée probablement vingt ans auparavant, il était entièrement paralysé. Il est donc tentant de considérer que ce récit et a fortiori les autres, sont le résultat d’un esprit malade. Je crois au contraire que Maupassant maitrise parfaitement son art mais qu’il glisse dans son récit une critique de la médecine que pourtant il admirait et dont il suivait les progrès. Après tout son maître Flaubert lui-même, notamment dans Madame Bovary ne se privait pas de critiquer cette engeance. Le choix du nom même du docteur Marrande par Maupassant ne suggère-t-il pas, qu’on ne doit pas le prendre trop au sérieux ? A mon sens, c’est une piste qui suffit à discréditer un docteur tenté de se rallier un peu trop facilement, à l’interprétation de son patient. Quoiqu’il en soit le narrateur jouit désormais d’une sorte de caution scientifique qui ne l’aide probablement pas à guérir… S’agissant du 11 septembre, le nombre d’experts en France, en Amérique ou ailleurs, d’universitaires, de pseudo-savants, de spécialistes réels ou autoproclamés qui aujourd’hui s’ingénient à réfuter la thèse officielle est pléthorique. Ce sont les Docteur Marrande d’aujourd’hui, contribuant à forger ou à renforcer par leur autorité scientifique et leur légitimité, le mythe du complot du 11 septembre.
On peut terminer sur l’étymologie du mot Horla. Les spécialistes s’interrogent encore sur la signification réelle de celui-ci : s’agit-il de l’anagramme de Lahor à partir du pseudonyme d’un ami de Maupassant, Jean Lahor (le docteur Henri Cazalys de son vrai nom) ou bien d’un jeu de mot à partir de l’expression « hors là », comme nous l’indique Martine Bercot dans ses précieuses notes. Si c’est le cas, le moins que l’on puisse dire c’est qu’on perçoit là, une différence notable entre d’un côté la volonté chez le narrateur de chasser l’ « Etre » de soi, de le mettre à distance, « hors de là », et de l’autre le désir chez les conspirationnistes de croire coûte que coûte, comme si parfois leur vie en dépendait, en leur théorie fumeuse.

Moyenne des avis sur cet article :  1.78/5   (133 votes)




Réagissez à l'article

269 réactions à cet article    


  • Pyrathome pyralene 16 mars 2010 18:24

    La manipulation du 11 septembre ? ben , voui ! 
    Même les avocats de la commission d’enquête avouent avoir été obligés de mentir.....
    c’est con , hein ?  charlot !! et si c’était tout....


  • Pyrathome pyralene 16 mars 2010 18:59

    Il faut du reste bien voir que les thèses qu’ils défendent arrangent tout le monde, aussi bien les terroristes islamistes que le gouvernement US

     smiley j’adore ce nouveau paradigme , ça arrange les néo-cons us.......ça vient juste de sortir ? smiley
    ça les arrangent tellement qu’ils font tout pour empêcher une nouvelle enquête ...80 000 signatures de New-Yorkais pour une réouverture de l’enquête ....et le refus obstiné des autorités ..
     Renève , trouve autre chose !! c’est petit...


  • Onegus Onegus 16 mars 2010 21:35

    Non mais franchement, il faut être totalement abruti pour écrire des conneries pareilles... Et à peu près autant pour venir se masturber dessus comme ce pauvre Renève...

    Les « conspirologues » ne savent plus quoi inventer et sombrent dans le ridicule le plus complet, à peu près du niveau des trips reptiliens ou raëliens...

    Taguieff et autres pourfendeurs du « conspirationnisme » ont fait des dégâts dans les esprits paranoïaques, qui n’en finissent plus de se torturer les méninges sur le vide de théories plus débiles les unes que les autres... 
    Le Horla et le 11-Septembre... Fallait aller le chercher, ça... Si l’auteur croit réellement à son délire, il est bon pour la camisole...
    Conspirologie et scientologie, même combat, ou comment décérébrer les pauvres gens...

    Mais quelle pitié !

  • Echo Echo 17 mars 2010 05:09

    « Conspirologue et conspirologie »

    Et toc !

    Superbe réponse aux inventeurs désespérés du « conspirationnisme ».

    Adopté !!!!

    Merci


  • JL JL 17 mars 2010 11:21

    Bravo Onegus, pour ce néologisme « conspirologue », il manquait !

    Les conspirologues sont parmi les explicationnistes dont parle Bourdieu :

    « Les explicationnistes sont les doxosophes de Socrate, ces « techniciens-de-l’opinion-qui-se-croient-savants » posent les problèmes de la politique dans les termes mêmes où se les posent les hommes d’affaire, les hommes politiques et les journalistes politiques » (Bourdieu) 


  • DESPERADO 17 mars 2010 12:06

    Article digne de bhl.
    Qui préfère jeter le discrédit sur les musulmans, et faire passer les véritables coupables pour les défenseurs de la liberté et patati et patata.
    Le fameux concept du pompier pyromane.
    Pour les coup foireux ratés allez voir du coté du mossad , de la cia et de l’isi.
    Madoff vous salue bien.


  • curieux curieux 17 mars 2010 12:51

    Et ici, la manipulation de Pont saint esprit

    http://www.voltairenet.org/article164442.html


  • Clojea CLOJEA 18 mars 2010 20:25

    @Ornegus : ne mélangez pas tout car je ne vois pas ce que la Scientologie vient faire la dedans. Si vous pensez 1 seule seconde qu’elle peut faire ce que vous écrivez, alors vous feriez mieux de vous pencher sur le nivelage par le bas des médias et en particulier de la télé. Car il y a vraiment tentative et malheureusement réussite en matière d’abrutissement de masse.


  • Onegus Onegus 19 mars 2010 01:57

    MDR, j’ai vexé un sciento !! 


  • Clojea CLOJEA 19 mars 2010 19:49

    @ Onegus . Ni vexé, ni ennuyé, juste j’aime pas les amalgames tout faits et les généralités. Si vous avez envie de critiquer la Scientologie, vous pouvez le faire en donnant des faits précis. Pour le reste, pas de problèmes. 


  • Pyrathome pyralene 16 mars 2010 18:02

    Les conspirationnistes ne font pas autre chose : ils inventent un mythe pour expliquer un événement dont les véritables causes semblent échapper au commun des mortels. Porteurs de vérité, ils forment une sorte de nouvelle avant-garde qui aujourd’hui grâce à un nouveau média, internet, peut plus aisément construire son réseau.

    Relier Maupassant au 11 septembre , fallait le faire !! les partisans de la VO sont donc tellement en manque d’imagination ?
    Strictement rien à voir , article sans intérêt...
     Et ça n’empêche pas que le 911 reste un complot interne us , la montagne de preuve ne vous sufit pas ? plus de la moitié du monde ne croit plus à la VO , des fous ? 
     Maupassant doit se retourner dans sa tombe ,qu’on utilise son nom à des fins de prosélytisme nauséabond est ....PITOYABLE !!
     La vérité vaut bien mieux que ça....


    • Onegus Onegus 16 mars 2010 21:43

      Mieux vaut en rire, ces pauvres gens sont totalement pathétiques, ils sombrent dans l’irrationnel, l’absurde le plus complet, et nous offrent un éventail des effets les plus extrêmes de la dissonance cognitive lourde dont ils souffrent face au 11-Septembre... Des cas cliniques, une mine d’or pour les praticiens...


    • friedrich 16 mars 2010 23:30
      Plutôt des cas religieux

      Ce sont des créationnistes qui rejettent nos fossiles car ceux-ci remettent en cause un dogme fondamental. C’ est bien là qu’ il faut chercher pour comprendre leur psychologie. Mais quel est donc ce dogme ?

    • mandra 16 mars 2010 18:32

      Article pitoyable effectivement...
      S’ils sont obligés d’aller aussi loin dans l’absurde pour tenter de faire un parallèle avec le 09/11 c’est que ca sent le roussi pour eux...

      Voici mon parallèle pour ceux qui croient aveuglement et sans discernement la VO :

      Rabelais, Extrait du Quart Livre, chapitre VIII : « “Malfaisant, pipeur, buveur”, Panurge sait et entend tout faire, notamment des farces ; par exemple il fait plonger les moutons de Dindenault dans la mer en y jetant le premier, que les autres suivent bêtement  ».


      • Charles Martel Charles Martel 16 mars 2010 19:43

        entièrement d’accord chanteclerc. Plus la thèse est fumeuse moins le complot semble plausible.

        Alors que le plus simple était de retourner 5 terroristes on arrive à des lasers, des hologrammes, des manipulations de masse, des explosifs high tech... un vrai roman feuilleton.


      • Pyrathome pyralene 16 mars 2010 19:58

        Quand aux truthers , sinistre engeance , idéologisée à l’extrême droite antiaméricaine et au déni de fondamentalistes islamistes , qui rapporte du fric à des gens comme Meyssan et à leur mouvement..

        Faut être sacrement con pour écrire de telles énormités.....m’étonne pas de savoir de qui ça vient
         ! 
        Viens me dire en face que je suis à l’extréme droite antiaméricaine et n’oublies pas ton pote morice , diffamations graves et idiotes !!
        Je garde ce post.....


      • Pyrathome pyralene 16 mars 2010 20:08

        C’est honteux chantefaux , tu peux bien penser ce que tu veux , j’en ai rien à battre.....
        mais ton post ordurier ressortira au bon moment , tu peux me faire confiance , bouffon...


      • friedrich 16 mars 2010 23:49

        L’irrationnel remplaçant toute analyse objective ou scientifique permet de livrer les masses à tout gourou ou dictateur en puissance.


        Alors là c’ est carrément l’ hopital qui se fout de la charité

      • djanel Le viking- djanel du viking-chaise 17 mars 2010 00:40

        Chantecler


        « Quand aux truthers , sinistre engeance , idéologisée à l’extrême droite antiaméricaine et au déni de fondamentalistes islamistes , qui rapporte du fric à des gens comme Meyssan et à leur mouvement »

        >>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>><<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<

        Thiérry Meyssan n’a jamais touché de droit d’auteur pour la simple raison que son éditeur avait fait faillite. Il faudrait peut-être se renseigner avant d’affirmer n’importe quoi. Par contre, je te trouve fort répugnant lorsque tu accuses ceux qui doutent de la version officielle d’être des fascistes en allant jusqu’à les comparer aux nazis !


      • dom y loulou dom 17 mars 2010 02:37

         l’irrationel absolu et les mensonges plus formidables nous sont imposés depuis le 11 septembre 2001 chanteclerc, qu’est-ce que vous racontez.


      • dom y loulou dom 17 mars 2010 03:55

        chanteclerc et charlesuntel

        de toutes les infos que vous recevez vous ne lisez jamais que les titres ?


      • Mister_Will Mister_Will 17 mars 2010 11:15

        @Chanteclerc ...

        En lisant et relisant votre commentaire, ça me rappelle les amusantes parodies que faisait le Zerorama avec ses commentaires « crypto-socialistes de sinistre mémoire »...

        Hélas, j’ai peur que vous ne soyez pas dans le ton parodique et que vous offriez là une caricature de la pensée de Bistro au niveau zero du zinc.

        Je crois qu’on parle de gens bipôlaires dans ce fil ...
        Ca doit pas être loin des mannichéens dans votre genre... Un peu comme Bush Junior quoi.


      • JL JL 17 mars 2010 11:26

        @ Mister_Will, bien vu, ce rapprochement entre bipolaires et manichéens : en fait, ici c’est celui qui dit qui est, et l’auteur et ses suppôts sont les arroseurs arrosés ! 


      • DESPERADO 17 mars 2010 12:18

        Chantecler
        Donc, selon toi ce sont bel est bien 19 musulmans avec cuters et licences de vol :microsoft qui on tout organisé grâce aux grottes de benladen et son système hyper sophistiqué de guidage satellite ?

        C’est ça ?
        Et tout cela vous emble rationnel ?
        Et bien moi qui vous prenez pour un cartésien, je vois que vous êtes une victime.

        « L’irrationnel remplaçant toute analyse objective ou scientifique permet de livrer les masses à tout gourou ou dictateur en puissance. »
        Croire en la vo et venir écrire cela en fin de « dissertation »
        Pathétique.
        De quoi avez vous ^peur., ?


      • Alpaco 16 mars 2010 19:44

        L’intérêt de cet article au delà de son style impeccable est de montrer comment l’amalgame est efficace quand il s’agit de se rassurer en montrant que la folie de l’autre est la preuve que l’on est soi-même sain d’esprit.

        Ainsi, face à ces « événements extraordinaires », le fou demande une vraie justice instruite à charge et à décharge, des témoins qui témoignent sous serment, des avis d’experts indépendants, et le respect de toutes les règles de droit, nécessaires pour rendre la justice.

        Le sain d’esprit, surement submergé par ce flot d’horreur, trouve très vite le Horla responsable du « désordre dans cet ordre jusqu’alors impeccable », et a recours à « l’utilisation de la science pour convaincre le lecteur ou l’auditeur » et « vous assomme de données statistiques, de prélèvements divers, de formules mathématiques et de lois physiques pour vous démontrer que les tours du World Trade Center, se sont effondrées » conformément à leur estimations. Inutile de garantir l’indépendance des détenteurs de cette science : leur autorité suffit. Et tant pis si le « docteur (est) tenté de se rallier un peu trop facilement, à l’interprétation de son patient ». La vérité s’accommodant mal de la procédure, et les charges étant scientifiquement démontrées, l’instruction n’a évidemment pas lieu d’être. Sus au Horla !

        le fou : Alors quelle est la vérité ?
        le sain d’esprit : Tu ne la connais pas ? c’est normal tu es fou !
        le fou : Si, je la connais, mais j’ai des doutes.
        le sain d’esprit : Douter de la vérité est bien la preuve de ta folie !


        • Vincent Delaury Vincent Delaury 16 mars 2010 20:32

          Bon article.


          • JL JL 17 mars 2010 11:26

            Vincent Delaury, vous parlez du scénario ? smiley


          • LeeJunFan 16 mars 2010 20:53

            L’article n’est pas pitoyable, il est bien redigé.
            Son but est presque évident, il ne s’agit bien évidemment pas de littérature et on pourrait penser qu’il constitue un viatique pour l’auteur, qui semble psychiatriser ses detracteurs pour mieux se rassurer

            Cependant je pense qu’il est plus que cela, cet article a pour bur d’être un sinistre épouvantail censé inquiéter ceux qui seraient tentés de se poser des questions

            Comme un épouvantail, il n’impressionne que si il n’est pas identifié, alors il préte aux ricanements


            • Onegus Onegus 16 mars 2010 21:48

              Bien rédigé ou pas, la thèse est tellement débile qu’on peut se demander si l’article n’a pas pour objectif de ridiculiser les ayatollahs de la version bushiste du 11-Septembre...


            • Pyrathome pyralene 16 mars 2010 22:28

              Bof , effectivement cette métaphore pour comparer un beau verre de Venise et les 3000 morts du 11 sept , sans compter les autres qui continuent de mourir de graves pathologies respiratoires (et pourquoi ?? ) , est pour le moins vulgaire et déplacée...
              De plus , vouloir absolument placer cet événement dans ce contexte , ressemble fort à du prosélytisme patenté ..
               Z’arrivent même à faire dans le subtil , chez propagandaland smiley....


            • MarcoH 16 mars 2010 22:52

              encore une fois pour défendre la VO, on nous sert un bla bla qui n’a rien à voir !
              et si on parlait plutôt des FAITS ??

              MarcoH


              • JL JL 17 mars 2010 11:31

                @ MarcoH qui dit : « et si on parlait des faits ? »

                « Il faut savoir que les éditocrates tiennent le fait vrai pour quantité négligeable. » A lire le développement là : Les éditocrates ou les prescripteurs d’opinion 

                Et nous savons avec Comte-Sponville, que les sophistes croient que rien n’est vrai.



              • MarcoH 16 mars 2010 22:54

                pourquoi les pro-VO du 11/9 « argumentent » ils toujours leur discours en parlant d’autre chose que du 11/9 ?
                ben, parce que si on parle vraiment des faits, la VO, on n’y croit plus...


                • friedrich 16 mars 2010 23:43

                  C’ est bien pour ça qu’ on ne trouve que ce genre d’ article dans les journaux


                • frugeky 16 mars 2010 23:57

                  C’est la petite voix qui lui parle la nuit qui a dit à M Equinox que les complotistes complotaient pour que le non complot du 09/11 devienne un vrai complot.


                  • Inca Inca 16 mars 2010 23:59

                    Les conspirationnistes sont ceux qui défendent la TOC (Théorie officielle du complot).
                    Ils ne la défendent pas par conviction, mais plutôt parce qu’ils n’ont pas le choix.
                    Pourquoi défendre l’indéfendable ? La réponse est évidente.

                    Pour celles et ceux qui ont des doutes sur cet évènement majeur, voici quelques sources digne d’intérêt. A vous de juger du sérieux des informations fournies :
                    reopen911
                    reopen911-News

                    Architects & Engineers for 911 Truth
                    http://www.patriotsquestion911.com/


                    • frugeky 17 mars 2010 00:03

                      Sors de ce corps Guy Lacombe !


                      • Cascabel Cascabel 17 mars 2010 00:03

                        De mieux en mieux la défense protoc*. A présent la litérature leur sert d’ alibi ; ils y trouvent de solides arguments pour « démontrer » la maladie mentale dont seraient victimes les milliers, les centaines de milliers, voir les millions d’individus, qui à travers le monde remettent en question la propagande de l’ empire.

                        Encore un petit effort et bientôt ils nous imposeront l’idée qu’il ne s’est rien passé de bien extraordinaire le 11 septembre 2001. Tout n’aura été sans doute qu’une grande hallucination collective,« normal » (un mot qu’ils affectionnent) il faisait chaud ce jour là, réchauffement climatique oblige.

                        * protoc : pro- TOC (Théorie officielle du Complot), ou partisan acharné d’une version des faits qui ne tient pas la route. Le terme a été donné par Inca http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/des-signaux-sismiques-revelent-l-70808?debut_forums=300#forum2474425 et il m’a paru pertinent. Je me permets donc de le reprendre.
                        .
                        @ Auteur

                        Sans complot pas d’attentat. Méditez-la dessus avant d’écrire quoi que ce soit sur le 11 septembre.



                        • Monsieur Equinox,

                           

                          Je me dois de vous rappeler et cela en en appelant à la Raison que l’absurdité d’une chose ne saurait être une raison contre son existence, mais en serait plutôt assez souvent une condition : et le chemin de la Raison vers la Connaissance, si ce n’est la Vérité commence avec le doute au sujet de toutes les vérités jusque là conçues comme vraies.

                           

                          Ainsi, en destinant untel ou untel à une triste réclusion faite de trépanation, d’électrochocs, de murs capitonnés, d’infirmières autant laides qu’obèses, vous vous posez penseur alors que vous ne faites que présenter la chose que pour beaucoup plus simple qu’elle ne l’est ou ne le serait.

                           

                          Mais je vous pardonne Monsieur Equinox, ne dit-on pas que celui qui se sait profond s’efforce d’être clair alors que celui qui voudrait sembler profond aux masses s’efforce d’être obscur : car chacun sait que la foule tient pour profond tout ce dont elle ne peut voir le fond ; par atavique crainte de se noyer.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Auteur de l'article

Equinox

Equinox
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires