• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Le programme du 34e Festival du cinéma de Deauville

Le programme du 34e Festival du cinéma de Deauville

Du 5 au 14 septembre prochain aura lieu le Festival du cinéma américain de Deauville 2008 dont ce sera la 34e édition...

affichedeauville2008.jpg34. 1975. 1995. 2007. 55000. 35. 15. 11. 5… : ces nombres ne sont pas les numéros du loto d’une contrée lointaine mégalomaniaque, mais les nombres et dates-clés du Festival du cinéma américain de Deauville 2008, créé en 1975 et qui aura lieu cette année pour la 34e année consécutive.

Quoi qu’il arrive pour moi, fin août début septembre est synonyme de Festival du cinéma américain de Deauville auquel j’assiste depuis 15 ans avec toujours le même enthousiasme, la même soif de découvertes cinématographiques, la même envie insatiable de visionner et découvrir aussi bien des films indépendants que des blockbusters puisque là se trouve l’originalité de ce festival, dans cette diversité de sa programmation, et surtout avec le souhait accru de vous faire partager ma passion pour ce festival et mes pérégrinations cinéphiliques puisque vous pourrez suivre le Festival en direct sur mon blog «  In the mood for Deauville » (ainsi que sur Agoravox), de l’ouverture à la clôture du festival, un blog sur lequel vous pouvez d’ailleurs d’ores et déjà trouver le programme détaillé, et bientôt des critiques et articles en direct à l’image de ce que j’ai réalisé pour le Festival de Cannes sur «  In the mood for Cannes » (blog lauréat du concours de blogs du Festival de Cannes 2008).

Alors certes le générique du Festival du cinéma américain de Deauville 2008 sera moins prestigieux et spectaculaire que celui du Festival du cinéma américain de Deauville 2007, exceptionnel (avec notamment Casey Affleck et Brad Pitt pour le chef-d’œuvre de 2007 L’Assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford d’Andrew Dominik, avec Matt Damon pour le trépidant La Vengeance dans la peau, avec George Clooney pour Michael Clayton, avec Michael Douglas, etc.), mais la programmation 2008 reste néanmoins dense et diversifiée avec un générique plutôt alléchant. Sont ainsi notamment attendus : John Malkovich, Angelina Jolie, Spike Lee, Ed Harris, Uma Thurman, Helen Hunt, Pierce Brosnan, Renée Zellweger, Viggo Mortensen, Kevin Spacey, Laura Dern, Juliette Binoche, Carole Bouquet

 
edito19.JPG
Photo ci-dessus, inthemoodforcinema.com, Pierce Brosnan lors du Festival du cinéma américain de Deauville 2005

mamma mia affiche.jpgLe festival débutera en beauté et en chansons avec la comédie musicale de Phyllida Lloyd Mamma Mia !, avec Meryl Streep et Pierce Brosnan, deux habitués du festival qui devraient de nouveau être là cette année pour ce film basé sur des chansons du groupe Abba, un film tourné en Grèce où il caracole actuellement en tête du box-office.

Parmi les temps forts du festival, figurent, depuis 1977, les hommages cette année décernés au réalisateur, scénariste, producteur, comédien Spike Lee, à la comédienne Parker Posey, au comédien, réalisateur, producteur, scénariste Ed Harris et au réalisateur Mitchell Leisen.

Autre temps fort que j’essaie de ne jamais manquer : la compétition de films indépendants créée en 1995 et qui a couronné des films singuliers et des cinéastes talentueux comme Sunday de Jonathan Nossiter (1997), Dans la peau de John Malkovich de Spike Jonze (1999), Girlfight de Karyn Kusama (2000), Collision de Paul Haggis (2005), Little Miss Sunshine de Jonathan Dayton et Valérie Faris (2006)…

Cette année le jury présidé par Carole Bouquet (et composé de : Edouard Baer, Ronit Elkabetz, Pierre Jolivet, Cédric Kahn, Bouli Lanners, Cristian Mungiu, Leonor Silvera, Dean Tavoularis) devra départager 11 films dont 5 premiers films pour remettre son Grand Prix et son Prix du Jury.

L'échange.jpg35 longs métrages inédits ont été sélectionnés à ce jour avec, parmi ceux-ci, ce qui a fait la renommée de ce festival : les Premières parmi lesquelles L’Echange, le dernier film de Clint Eastwood avec Angelina Jolie présenté en compétition au dernier Festival de Cannes, mais aussi Appaloosa d’Ed Harris, Coup de foudre à Rhode Island de Peter Hedges avec notamment Juliette Binoche, Hellboy 2 de Guillermo del Toro, Lakeview Terrace de Neil La Bute avec Samuel Lee Jackson, Miracle à Santa Anna de Spike Lee, etc.

affiche nuits américaines 2008.jpgLe Public Système Cinema, toujours en collaboration avec la Cinémathèque française, a par ailleurs eu la bonne idée de reconduire les Nuits américaines initiées en 2007, des classiques du septième art programmés 10 jours sur 10, 24 heures sur 24 et classés en 5 thématiques : la science-fiction, le film noir, la comédie, le mélodrame et la comédie musicale. Vous pourrez ainsi notamment revoir Elle et lui de Leo MacCarey, Bienvenue à Gattaca d’Andrew Niccol, Le Mécano de la Général de Buster Keaton, Certains l’aiment chaud de Billy Wilder, Casablanca de Michael Curtiz ou encore Sur la route de Madison de Clint Eastwood et beaucoup d’autres chefs-d’œuvre du cinéma américain que je vous recommande évidemment. A cette liste s’ajouteront « Les introuvables de Deauville », projetés chaque jour à 11 heures et parmi lesquels Lettre d’une inconnue de Max Ophuls ou encore Le Secret derrière la Csablanca.jpgporte de Fritz Lang. Un pass de 10 euros exclusivement dédié aux Nuits américaines sera ainsi édité.

Comme chaque année, depuis 2003, vous pourrez également découvrir de passionnants, parfois édifiants, documentaires présentés dans la section « Les Docs de l’Oncle Sam », cette année au nombre de 7.

livre forestier.jpgLe prix Michel d’Ornano qui récompense un premier film français sera cette année décerné à Jean-Stéphane Sauvaire pour Johnny Mad Dog, et le prix littéraire sera attribué à François Forestier pour Marilyn et JFK.

Enfin, le festival s’achèvera par la cérémonie du palmarès le 14 septembre puis par le film de clôture, cette année Then she Found Me de et avec Helen Hunt, avec également Colin Firth, Bette Midler, Matthew Broderick, etc.

Une édition 2008 qui a de quoi réjouir autant les cinéphiles les plus avertis que les amateurs de cinéma de divertissement…

Alors le festival 2008 fera-t-il mieux que 2007 avec ses 55 000 spectateurs et ses 200 000 visiteurs ? En tout cas, la licorne qui figure sur l’affiche 2008 et qui semble survoler une mer troublante et mystérieuse, toujours aux couleurs de la bannière étoilée, accompagnée de ses étoiles intrépides sous un soleil insolent, nous laisse présager une édition autant propice aux rêves qu’à la singularité que ce festival sait si bien concilier.

farelly cartier 003.JPG Une édition que vous pourrez donc suivre sur « In the mood for Deauville » et sur Agoravox, du 5 au 14 septembre prochain.

Le pass public permanent coûte 145 euros (séances du soir sur cartes d’accès uniquement). Il existe également des badges journaliers. Pour connaître toutes les modalités d’accréditation, public et professionnel, je vous renvoie à cet article ou au site officiel du festival.

Un complément de programmation sera apporté ce 18 août avec notamment la composition du jury Révélation, retrouvez-le sur "In the mood for Deauville" dès lundi.

Deauville.JPG

Quelques liens pour en savoir plus sur le Festival du cinéma américain de Deauville :

-Le site internet officiel du Festival du cinéma américain de Deauville

-Le site de l’office de tourisme de Deauville

-Mon compte-rendu du Festival du cinéma américain de Deauville 2005

-Mon compte-rendu du Festival du cinéma américain de Deauville 2006

-Mon compte-rendu du Festival du cinéma américain de Deauville 2007

-Le blog « In the mood for Deauville » pour suivre en direct le Festival du cinéma américain de Deauville 2008 (conférences de presse, Premières, compétition, etc.), pour voir le programme détaillé et toutes les informations pratiques pour venir et assister au festival, ainsi qu’une cinquantaine de liens internet concernant le festival...

Cette note est extraite du blog "In the mood for cinema" : http://www.inthemoodforcinema.com


Moyenne des avis sur cet article :  2.41/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • maggie maggie 18 août 2008 20:26

    Bon festival à vous. N’oubliez pas de vous tremper les pieds dans la Manche après vos visionnages. smiley

    Y allez-vous uniquement en tant que visiteuse aimant le cinéma ou disposez-vous d’une carte de presse ?


    • Sandra.M Sandra.M 19 août 2008 10:02

      Je ne suis pas journaliste mais je suis en effet accréditée presse pour le festival...


    • Wlad Wlad 20 août 2008 16:30

      "Rien à voir avec Deauville et le cinéma américain"

      Alors pourquoi aller plus loin ? Si ton commentaire n’a pas de rapport, inutile de le taper (surtout si c’est pour faire de la pub, et surtout pour un film aussi moyen).


    • Sandra.M Sandra.M 21 août 2008 11:13

      Un complément de programme vient d’être communiqué par le Festival de Deauville notamment concernant le jury Révélation Cartier qui sera présidé par Zoe Cassavetes et composé de Léa Drucker, Diastème, Jalil Lespert et Ara Starck. Une nouvelle section nommée "Grand Angle" sera consacrée à Charles Burnett. Pour voir le programme détaillé, rendez-vous sur le blog "In the mood for Deauville" (http://inthemoodfordeauville.hautetfort.com ) ou sur le site officiel du Festival du Cinéma Américain (http://www.festival-deauville.com ).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires