• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Le secret des Incas... la coca

Le secret des Incas... la coca

Formidable et passionnant sujet, où pratiquement tout est raconté au conditionnel et presque chaque constatation est précédée de l’énoncé « très probablement », alimentant ainsi le mystère dans les imaginations fertiles. En effet, depuis sa découverte, 350 ans après sa chute, et sa restauration avancée, nulle gravure ni aucun document écrit ne permettent de préciser, ni le mode de construction, ni la fonction du site de Machu Pichu. L’étude depuis cette date révèle des faits troublants tels, la durée de vie de cette civilisation d’à peine un siècle, ayant tracé seize mille kilomètres de routes et chemins en escaliers et couvrant un empire de 3800 km², et encore plus effarant, ils ont tout construit sans l’aide ni du fer ni de la roue...Tout ce que l’on sait d’eux n’a été transmis que par les conquistadors.

L’envahisseur espagnol a livré bataille trente cinq ans pour venir à bout de la citée perdue de Vilcabamba, et tout détruit sur son passage au point qu’elle demeure aujourd’hui introuvable. L’on sait depuis la faculté de ce genre d’explorateur pour un pouvoir central, à mentir sur la réalité de son épopée. Les découvreurs de continents ramenèrent des indigènes locaux afin de les soumettre à leur Autorité, pour qu’ils déterminent s’il s’agissait bien d’animaux ou d’hommes. Nulle doute que la coca a été la seule vraie découverte qu’ils n’aient pas détruit dans leur conquête et même, qu’elle a constitué la principale vraie raison des destructions dont ils se sont montrés coupables, jusqu’à ne pas en laisser la moindre trace. C’est parce qu’ils n’ont pas trouvé Machu Pichu qu’on a la chance de la redécouvrir intacte.

Un film délirant avec Jean Rochefort en Mazarin ; intitulé « Blanche », décrit très bien la scène de la rencontre entre les autorités royales françaises et cette poudre à sniffer qui est rouge pour l’occasion. Cette substance, concentrée et distillée qui donne la cocaïne, et dont seule l’élite française actuelle profite de façon absolument pure et raffinée, je le sais de la bouche d’un éminent journaliste international, est même la vraie raison des massacres qui suivirent. Si la première expédition a permis aux envoyés du Roi, dans leurs échanges de traditions, de découvrir le formidable anesthésiant contre la fatigue qu’est sensée être la molécule active issue de la feuille de coca, les effets qui se coulent, je veux dire, secondaires et nuisibles qui en découlent, furent aussi extrêmement violents.

D’abord, le fait pour une puissante civilisation comme le notre de découvrir qu’à l’autre bout du monde, en terre inconnue, existe un autre empire de surhommes, qui, grâce à une potion magique efficace, bâtissent des forteresses au sommet de montagnes infranchissables, suffit à rappeler aux autorités du pays les épisodes les plus brillants de leur histoire, la victoire sur les derniers des Cathares. Aucun doute possible, cette substance qui donne des ailes, dans le pif du plus petit des despotes à tendance tyrannique et mégalomane, peut faire les pires des ravages jusqu’à l’autre bout du monde. Ensuite, si en plus de cela, toute la cour du Roi tombe immédiatement accro à la coca...c’en est trop ! Il nous les faut, ces sauvages au mœurs cruelles, qui sacrifient des enfants, et de la coke je vous en supplie, de la coke !

Il n’y a qu’à vérifier les dégats que commettent encore aujourd’hui les unions militaires, qui sous couvert de l’Otan, et avec de solides passe droits illégaux, puisque en conflit d’intérêt avec l’État français, destinés à ramener l’opium ni vu ni connu d’Afghanistan. Cela pour comprendre les enjeux et prises d’intérêts qui s’organisent autour de la marchandise pure, véhiculée en convois diplomatiques directement des producteurs, aux consommateurs dominants et impunis, la loi n’étant pas faite pour eux. Je ne suis pas un spécialiste de la question, mais pour avoir une fois goûté à un produit directement arrivé par ce convoi, je puis assurer à quel point la substance est de taille. Il n’y a qu’à se dire qu’elle a directement influencé différents grands musiciens reconnus et appréciés, et bien écouter leur musique pour comprendre la mesure du produit. Aldous Huxley avait lui même décrit ses expériences en territoire indien dans son livre « les portes de la perception ».

 

L’inconvénient avec les autorités en fonction et pouvoir, est qu’elles persistent à transformer l’or en plomb, ne comprennent « perception » qu’en matière d’impôts et taxes à rallonges, c’est à dire, au profit de leur brillante et futile luxure, à la hauteur de leur insatiable gourmandise, et au rythme de leurs addictions alimentées par les contributions publiques.

 

 

7 jours à partir du 11 septembre

Les Portes de la perception

La coke arrive par la mer


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • morice morice 29 septembre 2010 10:40

    Il n’y a qu’à vérifier les dégats que commettent encore aujourd’hui les unions militaires, qui sous couvert de l’Otan, et avec de solides passe droits illégaux, puisque en conflit d’intérêt avec l’État français, destinés à ramener l’opium ni vu ni connu d’Afghanistan


    ça c’est CLAIR et j’en parlerai en détail très bientôt.

    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 29 septembre 2010 11:59

      Ravi de vous avoir devancé. J’apprécie souvent vos thèmes et articles mais c’est dommage que vous soyez le « dard » de ce site éclectique. Vos numéros ( articles ) sont passionnants, mais les entractes ( fils ) ne sont pas des exemples de dialogues enrichissants. Il vous suffirait d’arrondir les angles et ne pas répondre aux hors sujets cherchant à vous déstabiliser, ou peut-être changer de circuit diplomatique pour celui du Bénin.

      conflit d’intérêt : http://www.agoravox.tv/actualites/politique/article/conflits-d-interets-ou-est-la-27433


    • cimonie raoul 29 septembre 2010 13:04

      Bonjour Lisa

      L’élaboration de la cocaine était impossible à l’époque de Mazarin. La coca simplement réduite en poudre se mâchait comme elle l’est encore traditionellement dans certaines tribus.
      je vous invite à regarder cette vidéo sur l’elaboration de la cocaine.
      http://www.youtube.com/watch?v=U_bZZt1zs60


      • Lisa SION 2 Lisa SION 2 29 septembre 2010 13:27

        Bonjour Raoul,

        sans doute la distillation des principes actifs n’était elle pas aussi pointue qu’aujourd’hui, mais la médecine datait quand même déjà de sept mille ans. C’est comme la pervenche de Madagascar reconnue pour ses facultés pour lutter contre l’expansion du cancer, et que l’on ne peut pas retrouver sur les marchés...

        J’en profite pour dire qu’ajouter du ciment, de la chaux, de l’enduit, du kérosène, de l’acide, et autres poisons dont elle se coupe avant d’arriver dans les banlieues, ne devrait nullement justifier une telle plus-value par rapport à celle qui circule gratuitement chez les zélites...


      • cimonie raoul 29 septembre 2010 13:45

        Les techniques ont évolué en même temps que les « progrès » de la recherche.
        Si des peuplades connaissent depuis des lustres les propriétés des plantes, l’usage en a été parfois mal maitrisé et l’héritage de ce savoir a été petit à petit dissolu.
        Concernant la différence de prix des produits suivant qu’ils sont adressés à une élite ou à une banlieue, elle s’explique par un nombre d’intermédiaires bien différents. Mais rassurez vous, nos élite reniflent au final la même merde que nos banlieues.


      • Lisa SION 2 Lisa SION 2 29 septembre 2010 14:12

        " l’héritage de ce savoir a été petit à petit dissolu. « c’est l’art de vendre sa sagesse en petit cours écrits du lundi au samedi qui en altère le contenu.

         » Concernant la différence de prix des produits suivant qu’ils sont adressés à une élite ou à une banlieue, elle s’explique par un nombre d’intermédiaires bien différents. « en effet, un canal diplomatique est fermé, hors tout contrôle, et gratuit pour tout ser-vice rendu...

         » Mais rassurez vous, nos élite reniflent au final la même merde que nos banlieues. " vous voulez dire qu’ils lisent aussi nos journaux ?


      • cimonie raoul 29 septembre 2010 13:09

        L’or plus que tout autre chose était la motivation des conquistadors qui ont su se comporter comme de véritables barbares dont les atrocités de l’époque n’avaient rien à envier aux raffinements de certains génocides récents.


        • Lisa SION 2 Lisa SION 2 29 septembre 2010 13:49

          Votre lien explique que pour faire deux kilos cinq de pâte de cocaïne, il faut deux kilos de feuilles...Considérez que le principe actif se compte autour d’une dizaine de grammes, tout le reste est un conglomérat de cristaux qui ont effectivement le pouvoir de vous envoyer en l’air, enfin je veux dire de vous sonner l’alarme interne en cas d’ingestion. Curieux comme ils récoltent la coca comme le thé.

          Ce serait l’or également qui aurait déclenché l’invasion de l’Afghanistan par les russes, les premières images satellites qu’ils avaient collectés montraient des ombres de monticules bien rangées sur un plateau désert...


        • cimonie raoul 29 septembre 2010 14:19

          Curieux comme ils récoltent la coca comme le thé.

          Cela n’a rien de curieux. Vous pouvez la consommer en infusion ou la mâcher, comme les feuilles de bétel. 


        • Lisa SION 2 Lisa SION 2 29 septembre 2010 14:05

          Merci Parkway,

          quand on entend que l’élite du paf paye dix mille euros par mois pour sa coca, ce qui n’est d’ailleurs probablement que pure justification pour qu’elle se fasse plaindre du bon peuple, on en vient à ne pas regretter d’être simple d’esprit et plein de bon $en$ gratuit...

          Contre la n’aigritude, je vous conseille l’acide lysergi...lyservig...enfin le smilblick.


        • Marquis d'Anteaux Marquis d’Anteaux 29 septembre 2010 14:56

          Bonjour Lisa,

          Merci pour cet article qui donne un nouvel éclairage à la barbarie des Conquistador sur le sol Andin.
          Je suis par contre obligé de préciser que la Coca ne peut être la raison principale de cette invasion. En effet, pour avoir vécu quelques années là-bas, je peux vous dire que les indiens des Andes n’ont jamais consommé (du moins, pas avant l’arrivée des espagnols car de nos jours...) la Coca sous autre forme que boule de feuille à mâcher (avec un peu de chaux) ou bien comme infusion.
          L’infusion de Coca est par ailleurs très agréable et très efficace pour lutter contre le mal des montagnes qui vous coupe en deux lorsque vous montez vers ces hautes altitudes.

          La curiosité des Espagnols pour cette plante aux pouvoirs bien réels a en effet dû aiguillonner leur curiosité et les pousser à trouver un moyen pour augmenter la concentration du principe actif mais il n’ont pas volé ce genre de recette aux Incas.
          En effet, on retrouve des feuilles de coca dans beaucoup de tombes Incas mais nulle part de poudre ou de pâte à base de coca.

          Tout ceci pour rappeler que chaque civilisation a inventé sa façon de planer : l’alcool en Europe, la coca dans les Andes, le cannabis en Afrique du Nord, l’opium en Asie et ainsi de suite.
          Et que chacune de ces ’drogues douces’, restées dans leur contexte, ont été consommée avec modération et faisaient partie d’un mode de vie raisonnable.
          Mais sorties de leur contexte culturel originel, ces substances sont devenues des ’drogues dures’ : cocaïne, héroïne, alcool et cannabis consommé à outrance. Il suffit de voir les ravages (cocaïne et héroïne dans nos sociétés occidentales, alcool chez les Indiens d’Amérique) causés pour le comprendre.


          • Lisa SION 2 Lisa SION 2 29 septembre 2010 19:21

            Marquis d’Antéaux bonjour,

            vous dites « Je suis par contre obligé de préciser que la Coca ne peut être la raison principale de cette invasion. » elle doit en être le catalyseur, un peu comme quand on attribue au haschich les massacres commis par les arabes. En commettant exprès l’amalgame entre assassin et haschichin, l’on crée la peur des effets de la plante, et ainsi s’installe le terrain favorable à l’acceptation consensuelle vers la législation l’interdisant. Dans le cas de la coca, pour justifier que c’est bien un poison, il faut la couper avec des cristaux poisons pour l’organisme.

            " La curiosité des Espagnols pour cette plante aux pouvoirs bien réels a en effet dû aiguillonner leur curiosité et les pousser à trouver un moyen pour augmenter la concentration du principe actif mais il n’ont pas volé ce genre de recette aux Incas. « Non, certes, mais ils ont du y gouter en arrivant exactement comme le calumet des indiens. Une émission amusante montre bien le processus d’admission qu’a pratiqué Gérard Jugnot avec Frédéric Lopez dans rendez vous en terre inconnue...

            En effet, on retrouve des feuilles de coca dans beaucoup de tombes Incas mais nulle part de poudre ou de pâte à base de coca.  » tout l’intérêt de la pâte consiste à la transporter à l’état concentré. Pou cela il suffit de la faire bouillir et de distiller la vapeur s’en dégageant. Une fois sèche, vous avez votre préparation.

            « Tout ceci pour rappeler que chaque civilisation a inventé sa façon de planer  » tout à fait, c’est un droit de l’homme dont ne se privent pas les épicuriens au pouvoir.

            Bien à vous. L.S.
             


          • Marquis d'Anteaux Marquis d’Anteaux 30 septembre 2010 10:18

            Bonjour Lisa,

            Nous sommes donc d’accord.

            Les Incas ne faisaient qu’une consommation raisonnée de la Coca, basée sur l’utilisation de la feuille à son état initial (mastication ou bien décoction).
            Ils n’ont jamais cherché à concentrer le principe actif.

            Que les Espagnols y aient goûté et même pris goût, cela me semble tomber sous le sens.
            Tout comme ils ont ramené le tabac des Caraïbes qui était consommé sous forme de cigares primitifs.

            Tout comme ils ont ramené la pomme de terre du Pérou, le maïs, la tomate, etc...

            Mais leur goût pour l’agriculture était bien moins prononcé que celui pour l’or.
            Il n’y a qu’à voir quelle était la rançon demandée pour libérer Atahualpa, le dernier Inca.
            Pas une seule feuille de coca, non. Mais bel et bien des tonnes d’or et d’argent.

            Une fois la rançon payée, au lieu de libérer Atahualpa, les espagnols lui ont fait une fleur.
            Ils ne l’ont pas brûlé comme impie mais juste garrotté (mort moins atroce) car il a accepté sa conversion à la religion catholique sur le bûcher.


          • Lisa SION 2 Lisa SION 2 30 septembre 2010 14:24

            Marquis d’Anteaux bonjour,

            Donc en somme, ils ont fait tout ça au nom de Dieu, juste pour garnir leurs églises des plus belles parures de feuilles d’or et de statues, juste pour offrir au temples de leur divinité ce qu’il y a de plus brillant et inaltérable, et quitte à trucider jusqu’au dernier les peuples insoumis à leur volonté et non convertis à leurs dogmes... !

            On peut dire ce qu’on veut des musulmans comme veut le faire croire l’actualité internationale, mais les catholiques ont encore plus de sang sur leurs mains. Et pourtant, je ne crois pas que ce soient les pires à l’heure qu’il est, car des trois religions monothéistes, il en est une qui cherche à ce que les eux autres se dévorent entre elles...

            Et elle est bien aux commandes du pouvoir avec comme carburant...la cocaïne et tout le cortège de guerres autour.

            Il m’est agréable de vous compter parmi mes lecteurs. Au plaisir, L.S.


          • Massaliote 30 septembre 2010 14:37

            Lisa, la plupart des décès des Amérindiens suite à la conquête est imputable aux maladies importées contre lesquelles ils n’étaient pas immunisés. En faire une question de religion est aberrant.


          • Marquis d'Anteaux Marquis d’Anteaux 30 septembre 2010 15:10

            Le plaisir de vous lire et de partager une discussion avec vous est entièrement partagé.

            Quant aux raisons de la barbarie des Conquistadors, elle était en effet double :
            => ramener le maximum d’or et d’argent de ces colonies
            => imposer la religion catholique aux peuples de ce nouveau continent

            L’or a été pour eux une drogue bien plus dure que toutes les cocaïnes et héroïnes réunies.
            La légende d’Eldorado les a bel et bien poussés à explorer tout le pays à la recherche de cette citée aux rues pavées d’or.

            D’autre part, ce que l’Église Catholique a fait en Amérique Latine à cette époque, est, il est vrai, difficilement pardonnable. Les pires atrocités ont été faites en son nom.
            Les Conquistadors étaient bel et bien fanatisés, à cette époque là.
            La raison pour laquelle Atahualpa, dernier Inca, a été emprisonné par les Espagnols est à ce titre très révélatrice.
            Lors de leur arrivée au Pérou, les Espagnols ont invité Atahualpa à une rencontre. Il s’agissait en fait d’un guet-appens.
            Une fois rentré dans la ville de Cajamarca avec une partie de son cortège (qui était constitué de plus de 30 000 personnes), un prêtre espagnol s’en est approché et lui a tendu la Bible, en lui disant qu’il s’agissait de la parole de Dieu.
            Atahualpa a alors porté le livre à son oreille puis l’a jeté par terre en disant qu’il n’entendait rien.

            Ce geste sacrilège a alors servi de prétexte a massacrer son cortège et à emprisonner Atahualpa. Dans les jours qui ont suivi, les Espagnols ont ratissé la vallée pour massacrer le reste de la suite et ont fait plus de 20 000 morts.

            S’en est suivi l’épisode de la rançon déjà raconté.
            Cette disparition a précipité l’Empire Inca, si puissant, vers sa perte.
            En effet, son système était si pyramidal, qu’une fois la tête coupée, le reste de la pyramide ne pouvait plus être gouverné.

            Vous savez Lisa, l’Eglise Catholique a en effet beaucoup de sang sur ses mains.
            Je suis le premier à le reconnaître.

            En prenant un peu de recul historique, il faut quand même reconnaître que cette même Église Catholique a eu une portée civilisatrice très importante en Europe.
            En effet, lors de la chute de l’Empire Romain sous la butée des invasions barbares, l’Église Catholique (qui était devenue depuis peu la religion de Rome) a été la dernière institution à diffuser le message vivant de cette civilisation perdue.
            Les prêtres étaient les seuls lettrés, les seuls à transmettre un message de pitié, de pardon lors de cette période de ténèbres. On aura beau critiquer tout ce que l’on voudra sur la Bible, à ce moment là, les 10 commandements et la parole du Christ étaient bel et bien les seuls phares transmettant une lumière de paix pour les plus faibles.

            Que par la suite, cette même Église soit devenue synonyme de crimes, oui, en effet, cela a été le cas. Seuls les obscurantistes pourront le nier.

            Mais par pitié, ne jetez pas dans l’eau du bain cette religion qui a tant apporté avec son message universel juste parce que certains illuminés se sont crus investis de la parole divine. Cela a été vrai pour toutes les Religions à un moment ou un autre et toutes ont commis (aujourd’hui comme hier) des horreurs.

            Même en tant que Catholique, je me refuserai toujours de mettre une hiérarchie entre les Religions. J’ai vécu en pays Catholique, j’ai vécu en pays Musulman, je suis même né en pays Animiste.
            J’ai des amis Juifs, Musulmans, Catholique, Hindous, Bouddhistes, Protestants et Orthodoxes.
            Chaque culte a ses valeurs, chacun prie à sa façon.

            Le plus important est de ne pas chercher à imposer sa foi à l’autre, ne pas chercher à bâillonner l’autre et être convaincu qu’au fond, nous prions tous le même Dieu.


          • Marquis d'Anteaux Marquis d’Anteaux 30 septembre 2010 16:35

            Plus de réponse...
             smiley

            Mon long message vous aurait-il indisposé ?


          • Lisa SION 2 Lisa SION 2 1er octobre 2010 12:47

            Bonjour,

            « Atahualpa a alors porté le livre à son oreille puis l’a jeté par terre en disant qu’il n’entendait rien. » comme les Dogons, ces civilisations n’étaient pas basées sur l’écrit mais se transmettaient par l’oral, tous les textes le prouvent ( ??? ).ce ne serait pas arrivé avec l’ipad !

            « En effet, son système était si pyramidal, qu’une fois la tête coupée, le reste de la pyramide ne pouvait plus être gouverné. » c’est dommage bien sûr, mais si cela nous arrivait, nous nous en remettrions très bien je pense...

            " En prenant un peu de recul historique, il faut quand même reconnaître que cette même Église Catholique a eu une portée civilisatrice très importante en Europe. « sans aucun doute, transmettre les dix commandements à tous les illettrés, c’est fixer des lois simples en commun, une sorte de communisme...

             » Que par la suite, cette même Église soit devenue synonyme de crimes, oui, en effet, cela a été le cas. Seuls les obscurantistes pourront le nier. " il n’est pas de lois sociales ou économiques qui perdurent indépendamment au delà de quelques générations, surtout celles qui se basent sur un enseignement par écrits toujours interprétables. 

            " j’ai vécu en pays Musulman, je suis même né en pays Animiste.
            J’ai des amis Juifs, Musulmans, Catholique, Hindous, Bouddhistes, Protestants et Orthodoxes.
            Chaque culte a ses valeurs, chacun prie à sa façon.
            " cela part d’une bonne intention mais n’est plus valable. Sur les trois religions monothéistes, l’une des trois cherche bien à déstabiliser les deux autres quitte à ce qu’elles se tombent dessus à bras raccourcis...

            L’important est de faire preuve de tolérance et admettre la grandeur des petits peuples. 

            http://www.google.fr/imgres?imgurl=http://www.elishean.org/wp-content/uploads/2010/08/Dogons-06.jpg&imgrefurl=http://www.elishean.org/%3Fp%3D3723&usg=__EEP6dZqeulj64WnBNP8kYUTXjJA=&h=322&w=430&sz=158&hl=fr&start=12&zoom=1&itbs=1&tbnid=HG-2VzXYeHXmlM :&tbnh=94&tbnw=126&prev=/images%3Fq%3Dtemple%2Bdogon%26hl%3Dfr%26rlz%3D1R1GGLL_fr___FR377%26gbv%3D2%26tbs%3Disch:1

            Bien à vous.


          • L'enfoiré L’enfoiré 29 septembre 2010 16:07

            Salut Lisa,
             Peuple toujours inconnu.
             Pas sûr que la coca soir une potion magique pour construire des forteresses.
             La feuille de coca permet en la mâcher de contrer les effets de l’altitude.
             Les Cathares, dans un autre monde, n’avaient pas besoin de cela.
             L’opium a été l’autre drogue.
             Bizarre que tout ce qui ne demande aucun soin, comme des mauvaises herbes spoient hallucinogènes.
             On fait un e-voyage rapide par ici. De l’Amérique latine, à l’Europe et à l’Afghanistan.
             Est-ce une addiction des voyages ou de coco ?
             smiley 


            • Lisa SION 2 Lisa SION 2 29 septembre 2010 18:40

              Salut l’enfoiré,
              «  Bizarre que tout ce qui ne demande aucun soin, comme des mauvaises herbes soient hallucinogènes. » c’est juste une peur létale qui met la législation au bénéfice de l’interdiction ! Cet espèce de thé sud américain fait fureur uniquement pour lui planter un couteau dans le dos, et la sangsuifier.


            • Clojea CLOJEA 29 septembre 2010 19:49

              Bonjour Lisa : Très bien l’article, c’est vrai que l’être humain au travers de la consommation des plantes, cherche à se fortifier, ou à se calmer. Après, c’est toujours une question de dosage. C’est comme la café, un peu ça va mais trop c’est pas bon.
              Dommage que la Coca soit utilisé pour en faire une drogue ultra dangereuse. Et puis, c’est aussi un casse tête pour les paysans producteurs. En effet, planter de la Coca rapporte plus que planter du café. Donc problème.
              Sinon, un film sur les conquistadors qui, à mon avis les illustraient bien, et je pense que tu le connais : « Aiguirre ou la colère de Dieu » avec l’étonnant Klaus Kinski.
              A +


              • Lisa SION 2 Lisa SION 2 29 septembre 2010 21:35

                Bonjour Clojéa,

                tout est question de dose, dès qu’on a compris ça c’est banco, surtout pour l’industrie pharmaceutique dont 85 % des médocs sont vides de substances actives...

                « Dommage que la Coca soit utilisé pour en faire une drogue ultra dangereuse.  » prends n’importe quelle plante et mélange là avec du poison à haute dose, tu en feras un poison même à courte dose...

                L’important en jetant l’opprobre sur la coca, c’est de stigmatiser une population aux yeux du monde entier. Colombie = saloperie...Vénézuela = Chavez Arrghhh !
                A+.


              • Lisa SION 2 Lisa SION 2 30 septembre 2010 15:19

                Massaliote,

                " la plupart des décès des Amérindiens suite à la conquête est imputable aux maladies importées contre lesquelles ils n’étaient pas immunisés. Bien sûr, perturber un cycle social établi avec des comportements humains sans protections élémentaires est nuisible à terme.

                « En faire une question de religion est aberrant. » regardez de plus près le comportement de l’inquisition religieuse envers le peuple des Cathares et daignez reconnaitre que la motivation était religieuse.


                • Massaliote 30 septembre 2010 15:50

                  Le prétexte était souvent religieux mais la motivation ?


                • la_gata la_gata 19 octobre 2010 12:45

                  Salut Lisa ...
                  la plupart du temps je suis d’accord avec l fond et la forme de vos articles .. mais cette fois ...
                  je crois que vous avez un peu écrit a la légère et tout mélangé. ; l’addiction à la cocaïne des nos élites occidentales et des faux faits historiques..
                  étant franco-péruvienne et ayant une connaissance par mon vécu de ces deux cultures ainsi que par mes études ..je veux faire le point sur certains affirmations un peu hâtives faites dans votre article

                  « machupichu s’est fait sans le fer ni la roue mais grâce à la pêche qui donne la coca que à l’ époque était déjà une poudre transformé de couleur rouge »

                  faux, certes la coca donne de la pêche parce que entre autres vertus, elle aide a véhiculer plus d’oxygène dans le sang , ( très utile pour des personnes qui vivent en hauteur) mais à l’époque et jusq’a nos jours le mode de consommation traditionnel est soit mâchée en feuilles avec des cendres ou du chaux , soit en tisane. 
                  par contre presque personne hors de l’Amérique du Sud ne sait qu’ il y existe une technique pour disoudre les pierres. avec un mélange de plantes , donc on peut monter des roches pas trop grandes et par la suite les amalgamer pour faire une grande ( comme celles au Machu Pichu).


                  après par rapport à Aldous Huxley .. il ne parle pas de la coca dans son ouvre ’ les portes de la perception’ sinon d’autres plantes aux vertus entheogénes. ( ce n’est pas le cas de la coca)
                  sinon au Pérou nous avons dans ce rayon là : le Tabac , le San Pedro , et la boisson de l’Ayahuasca , (tisane a base de ayahuasca et chacruna ).

                  3° dans les commentaires , il y a des autres supposés historiques faux..
                  on dit que il n y avait pas d’écriture dans le tahuantinsuyo .. faux.. il y avait , mais elle était réservé a une élite, et justement c’est cette élite qui fut décimé en premier à l’arrivée des espagnols. qui prirent soin aussi de bruler tous les livres et bibliotheques dans leur soin de ’extirper des idolâtries’ et toute trace de l’ancienne religion.

                  4° l’effondrement par le systéme pyramidal de l’empire inca.. ce n’est qu’ une demi-verité il y eu les nouveaux virus apportés en plus de ça au moment de l’arrivage des espagnols la guérre civile battait son plein.

                  sinon je suis tout a fait d’accord avec vous sur la suite de l’article .. d’etre une plante medicinale , les occidentaux ont transformé les feuilles pour extraire l’ alcaloïde . qui comme tout medicament il peut etre benefique ou malefique selon la dose et les motivations qui poussent a le consommer.

                  ça si on parle de l substance ’pure’ . (’la pura purita’ comme on dit au Pérou)

                  maintenant ayant eu une fois l’occasion de faire la comparaison moi même je peux vous dire que le produit peruvien n’ a rien a voir avec ce qui est vendu ici aux consommateurs de masse.
                  n’ayant jamais eu l’occasion de gouter celui destiné aux élites en France je ne peux pas dire si c’est la même ’pura purita’ du Pérou ou simplement un peu coupé( disons avec un max de 10%) , ce qui au Pérou se connait comme ’falso’ .

                  et pour en finir je suis tout a fait d’accord avec votre conclusion

                  ’L’inconvénient avec les autorités en fonction et pouvoir, est qu’elles persistent à transformer l’or en plomb, ne comprennent « perception » qu’en matière d’impôts et taxes à rallonges, c’est à dire, au profit de leur brillante et futile luxure, à la hauteur de leur insatiable gourmandise, et au rythme de leurs addictions alimentées par les contributions publiques.’


                  • Lisa SION 2 Lisa SION 2 19 octobre 2010 13:42

                    Salut la_gata,

                    vous savez, pour ne pas raser mes lecteurs, je raccourcis et épargne bien des détails. De toutes façons, ils sont apportés dans les discussions qui suivent par les questions et précisions de chacun, exactement comme vous le faites ici.

                    Certes, en décapitant le pouvoir inca et apportant les maladies, les espagnols s’assuraient de ruiner ce peuple le coupant de son autorité. Résultat, on se demande encore quels sont les secrets que vous dévoilez et je vous en remercie.

                    Oui Huxley a goûté au Peyotl qui est le fruit amer d’un cactus mexicain, mais j’ai omis de développer puisque tout le monde le sait ici. Pour ceux qui l’ignorent, il est simple de poursuivre ses instincts de curiosité et d’ouvrir les pages de gogol afin d’en savoir plus.

                    Je vous remercie pour vos appréciations d’autant que vous êtes franco péruvienne, ce qui étaye un peu plus la nature du débat et son universalité.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires