• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Lectures Anglaises...

Lectures Anglaises...

Voici une petite sélection de mes romans préférés anglais et américains. Vous pouvez les lire en VO, ou traduits en français. La plupart ne sont pas très connus en France, ce qui n’est pas le cas outre-Manche ou outre-Atlantique.

Zahavi
Dirty Weekend, Helen Zahavi
(1991)

Certains petits malins ont voulu tenter un rapprochement entre le American Psycho de Brett Easton Ellis et ce roman à sa sortie. Mais contrairement à son confrère américain, Helen Zahavi n’écrit pas sur la barbarie gratuite et le gore facile. Son héroïne, Bella, décide un matin qu’elle en a assez de se faire manipuler. De se faire maltraiter. Surtout par les hommes. Et elle s’embarque dans la spirale infernale d’une vengeance ultra violente. Le résultat est à la fois drôle et horrible. A ne pas mettre entre toutes les mains.

Burnham
Reservation Road, John Burnham Schwartz
(1998)

Une famille heureuse. Un joyeux retour à la maison sur une petite route de campagne après un beau concert. Et lors d’un arrêt à une station essence, c’est le drame. Une voiture folle roule beaucoup trop vite et percute Josh, 10 ans. Le garçon meurt sur le coup, le chauffard prend la fuite. Ce le livre riche, juste et poignant, décrypte «  l’après » d’une famille brisée tout en dévoilant le remords dévastateur de celui qui a pris la fuite. Deux destins se mêlent, jusqu’à la fin plus qu’étonnante.

Marciano
Rules of the Wild, Francesca Marciano
(1998)

Envie d’un « Out of Africa » contemporain, un brin plus sexy ? Francesca Marciano, une italo-américaine qui a longtemps vécu en Afrique l’a fait. Son héroïne, Esméralda, vit au Kenya et fréquente les « expats » blancs du coin, des gens branchés, intellos, qui nourrissent un mépris immuable pour les Kenyans. « Esmé » sera tiraillée entre deux hommes : Adam, un Kenyan de deuxième génération, qui cherchera à lui montrer la beauté sauvage de son pays d’adoption, et Hunter, un reporter anglais qui n’aura de cesse que de dénoncer ses horreurs.

Unsworth
Stone Virgin, Barry Unsworth

(1985)
titre français : Vierge de Pierre (disponible d’occasion chez amazon.fr )

Conservateur reconnu, Simon se rend à Venise pour restaurer une statue de la Vierge abîmée par les ravages du temps et de la pollution. Au travail avec son équipe, Simon se sent troublé par la beauté et le mystère de la madone de pierre. Qui a été le modèle de cette vierge à la pose étrange, presque érotique ? Alors qu’il tente de cerner les origines nébuleuses de cette œuvre d’art, Simon rencontre Chiara, la femme d’un célèbre sculpteur vénitien. Sur fond d’une Venise moite, étouffante, le passé et présent vont s’entremêler. Non sans drame....

Rubens
A solitary grief, Bernice Rubens
(1991)

Le Docteur Alistair Crown est un « psy ». Manipulateur, fourbe et pingre de surcroît. Quand sa femme donne naissance à une petite fille mongolienne, quelque chose bascule définitivement en lui. Il refuse de regarder le bébé et ne connaîtra même pas son visage. Mais la petite Doris le hante. Le soir, parfois, il rentre dans sa chambre pendant qu’elle dort, et l’embrasse dans le noir. Petit à petit, le docteur devient fou, et sombre dans de machiavéliques déviances....Un roman à la fois drôle et cruel sur les dérives et les noirceurs de l’âme, écrit comme un polar.

Buss
The Luxury of Exile, Louis Buss
(1997)

Claude Wooldridge est un placide collectionneur de livres anciens on ne peut plus “british”. Un jour, totalement par hasard, il déniche des vieilles lettres. Celles-ci dévoilent un pan méconnu de la vie agitée du grand poète Bryon. Quel est donc le brûlant secret du poète maudit, mort en exil ? Passionné par sa trouvaille, Claude va se jeter corps et âme dans une palpitante chasse au trésor qui le mènera dans un vieux palais napolitain. Incapable de revenir à sa tranquille existence «  d’avant », Claude va se brûler les ailes...mais se forger une autre vie.

Vickers_1
Miss Garnet’s angel, Salley Vickers

(2000)

Vous aimez Barbara Pym ? Alors vous aimerez Salley Vickers. Suivez Julia Garnett, dame d’un certain âge, institutrice retraitée à l’apparence sévère, qui décide d’aller passer six mois à Venise après la mort de son amie colocataire. Sa vie s’en trouvera transformée. Car sur son chemin, Julia croisera des anges gardiens, l’amour, et une connaissance inédite (bien que tardive) d’elle-même et de l’art. Mais attention : rien de fleur bleue ni de larmoyant dans ce roman riche et délicat qui est aussi, et souvent, très drôle. Never explain, ever complain !


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • Clara (---.---.137.233) 27 juillet 2005 15:25

    Merci pour ce choix : en effet, je connais peu de ces auteurs. Je penche pour la Vierge de Pierre et Le Visiteur Nocturne.

    Clara

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires