• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Les 50 meilleurs titres de rock indé (1995-2005)

Les 50 meilleurs titres de rock indé (1995-2005)

Les classements des meilleurs albums de tous les temps ou des 100 plus grands titres rock abondent, mettant sans cesse en avant les mêmes albums et les mêmes groupes (Beatles, Rolling Stones, Led Zeppelin, Nirvana, etc.). Cette approche du rock écarte et invisibilise tout un pan de la musique rock, notamment ce qu'on appelle commodément le "rock indé" (pour "indépendant"), au succès il est vrai très relatif mais dont les chefs d'oeuvre ne manquent pas (de fait, il échappe par principe au circuit commercial "grand public" et à la musique aseptisée et immédiatement efficace qu'on y met essentiellement en avant, pour les raisons qu'on imaginera aisément). L'homme de radio Bernard Lenoir en fut le remarquable diffuseur sur France Inter durant plusieurs décennies. Ce classement des 50 meilleurs titres du rock indé vise à rendre quelque peu justice à cette partie de la musique rock. La période choisie (1995-2005) permet de limiter temporellement ce classement mais aussi de mettre en avant une période particulièrement riche en excellents titres, albums et groupes.

N.B : Un classement spécifique des meilleurs titres en langue française suivra...

1. My Sister, de Tindersticks (Second Album)

2. Sometime later, d'Alpha (Come from heaven)

3. No easy way down, de Mark Eitzel (60 watt silver lining)

4. West palm beach, de Palace Music (Lost blues and other songs)

5. The daily growl, de Lambchop (Is a woman)

6. Disrimembering, de Labradford (Prazision LP)

7. Diminish me NYC, de Frankie Sparo (My red scare)

8. Jim Cain, de Bill Callahan (Sometimes I wish we were an eagle)

9. Watershed, de Mark Hollis (Mark Hollis)

10. Last goodbye, de Jeff Buckley (Grace)

11. Night falls on Hoboken, de Yo la Tengo (And then nothing turned itself inside-out)

12. Revelation Big Sur, de Red House Painters (Songs for a blue guitar)

13. Solemn 28, de Bonnie "Prince" Billy, Marquis de Tren (Solemns)

14. Parachute, d'Elysian Fields (Bleed your cedar)

15. If you're feeling sinister, de Belle and Sebastian (If you're feeling sinister)

16. Disappear, de Mazzy Star (Among my swan)

17. Sudden Ray of Hope, de Mercury Rev (See you on the other side)

18. Last night I had a dream, de Sophia (Fixed water)

19. I Would've liked me a lot last night, d'Arab Strap (Philophobia)

20. So long to the Captain, de The Sea and Cake (The Sea and Cake)

21. What would the community think, de Cat Power (What would the community think)

22. You ain't got a hold on me, de Mark Kozelek (What's next to the moon)

23. The Suspension bridge at Iguazu falls, de Tortoise (TNT)

24. Both literally and figuratively, de Pan American (White bird release)

25. Univoque/equivoque, de Fly Pan Am (Ceux qui inventent n'ont jamais vécu (?))

26. Incantation, de Songs Ohia (Ghost Tropic)

27. Up north kids, de Papa M (Live from a shark cage)

28. The Golden Age, de Beck (Sea Change)

29. Stay Close, de The Blue Nile (High)

30. Suzanne, de Hope Sandoval and the Warm Inventions (Bavarian Fruit Bread)

31. Elizabeth Childers, de Richard Buckner (The Hill)

32. Seagulland Eagull, de David Grubbs (The Spectrum Between)

33. Drinking at the Dam, de Smog (A River ain't too much Love)

34. Can you hear the rain love, de Richard Hawley (Late Night Final)

35. Hold everything, d'Idaho (Forbidden EP)

36. As long as I've got you, de Shack (...Here's Tom with the Weather)

37. Practice Twice, de Sam Prekop (Sam Prekop)

38. Child Brides, de The Auteurs (After Murder Park)

39. Help Mr. Rabbit, I can't get out, de Mick Turner & Tren Brothers (Blue Trees)

40. Twilight Sleep, de Friends of Dean Martinez (Atardecer)

41. Buy a chance to breath, de Delicatessen (Hustle into bed)

42. Cardinal Song, de The National (Sad Songs for Dirty Lovers)

43. Morning Song, de Perry Blake (California)

44. It Hurts me so, de Jay-Jay Johanson (Whiskey)

45. Painbirds, de Sparklehorse (Good Morning Spider)

46. Fin, de Pavement (Brighten the Corners)

47. Punk as Fuck, de The American Analog Set

48. Women of the world, Jim O'Rourke (Eureka)

49. Hard to Love a Man, de Magnolia Electric Co. (What Comes After the Blues)

50. Goodbye to Old Friends, de Stuart Staples (Leaving Songs)


Moyenne des avis sur cet article :  2.78/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 30 juillet 18:40

    Sympa ...mais va falloir du temps pour tout écouter . Vous avez mis Jeff Buckley...là je fond ...son jeu de guitare en plus de sa voix. I know it’s over...Youtube.


    • In Bruges In Bruges 30 juillet 19:07

      Moi, le titre indépendant qui m’a le plus marqué, j’étais sur la RN 12 vers minuit dans un cabriolet, et c’était :

      « enlève ta main de là — ou j’appelle Marlène Schiapa— », par la regrettée Priscilla.

      Pour être sérieux 10 secondes, vous auriez pu placer au moins un Damien Jurado (voire même deux).


      • alinea alinea 30 juillet 20:52

        Je garde ton article pour y revenir, en temps voulus plus calmes peut-être... quand la tempête...

        je ne sais pas si tu connais ces Ukrainiens, si particuliers créatifs, que j’adore ; voici le premier que j’entends d’eux, créé après le début de la guerre...

        https://www.youtube.com/watch?v=3iRYtfkfp94


        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 30 juillet 21:46

          @alinea

          Dans le genre chiant hors télés et medias c’est vrai que c’est réussi .


        • Fergus Fergus 31 juillet 10:02

          Bonjour, alinea

          Je ne sais pas ce que cela raconte, mais c’est en effet très prenant, avec des accents lancinants typiques de la musique de l’Est que l’on retrouve notamment en Pologne. L’accordéon reprend également des accords apparentés à ceux du compositeur russe Chaikin. Bref, un excellent opus !


        • Disjecta Disjecta 31 juillet 12:29

          @alinea
          Merci Alinea pour ton partage. Bon, je vais pas te mentir, ce n’est pas trop mon horizon musical... Ceci dit, c’est un peu l’idée de cet article (pause estivale dans le « combat »), partager ce que l’on aime dans la musique.
          Porte-toi bien !


        • vesjem vesjem 1er août 20:57

          @alinea
          moi je s’rais plutôt une groupie de la vieille école d’avant vlad
          https://www.youtube.com/watch?v=0q2ijYcbuxc


        • jojoone2 30 juillet 21:03

          Bonjour,

          D’abord bravo pour ce sujet original et pour ne pas faire partie de la foule qui écoute les horreurs grand public dont nous sommes abreuvés contre notre gré en toutes circonstances.

          Votre liste confirme hélas ce que j’ai compris depuis bien longtemps : la France est bien à la traine derrière les anglais, irlandais, allemands, hollandais etc etc en matière de musique « électrique ».

          Même ceux qui sont bien branchés manifestent presque tous une préférence dans le domaine du rock indépendant pour les musiques éthérées, lancinantes, somnifères, bref sans talent.

          Comme bien d’autres, cette liste est pour moi une liste de seconde zone, la faute en est à attribuer à ma nette préférence pour les musiques pop. Pas type Michael Jackson, hein, plutôt type Beatles...

          Si vous l’ignorez, la plupart des plus grands noms de la musique indy sont absents de votre liste. Il y a pourtant eu une formidable vague ( renversante ) au début des années 2000 en Angleterre.

          Je vous sais gré toutefois d’avoir cité The Auteurs, dont le premier album a été l’un des meilleurs des années 90 ainsi que Richard Hawley, au style et à la voix si reconnaissables, dont une quinzaine de chansons fait régulièrement ma joie.

          Même si je suis hors zone, je vous précise que le gros choc de ces dix dernières années a été pour moi l’album entier de Graffiti6 : « Colours », dont je dirai juste : « To the happy few ».

          Cordialement


          • ZenZoe ZenZoe 31 juillet 10:57

            @jojoone2

            Il y a pourtant eu une formidable vague ( renversante ) au début des années 2000 en Angleterre.

            Oui. Et ailleurs. Je me souviens que j’écoutais en boucle la géniale chaine de télé anglaise P-Rock qui a eu un succès fou avant de sombrer par manque de trésorerie. Des groupes et des titres de partout dans le monde.
            Dropkick Murphys, Whitmore, GreenDay, Tsunami Bomb, The Distillers, Allister, et tant d’autres que j’ai oubliés...


          • Disjecta Disjecta 31 juillet 11:03

            @jojoone2
            Bonjour,
            Il est vrai que j’ai une préférence pour les groupes qui travaillent davantage avec les instruments que le synthétique. Ce qui fait que je porte au pinacle l’album « jazzy » de Mark Eitzel 60 watts silver lining et que j’ai beaucoup plus de mal avec le reste de sa discographie (pourquoi le type n’a pas poursuivi dans cette veine ??).
            Bon, j’ai un faible aussi pour les voix : vous évoquiez Richard Hawley, il y a aussi Stuart Staples, Bill Callahan, Will Oldham.
            Pour Graffiti6, Colours, effectivement on est hors-concours là : voix de boys band, musique synthétique, rythme balourd, paroles d’adolescents, on ne parle pas de la même musique il me semble, jojoone.
            Cordialement


          • jojoone2 1er août 18:57

            @ZenZoe

            Bonjour,

            Oui, mais je pensais plutôt aux vrais grands talents comme The Libertines, The White Stripes, Radiohead, Arctic Monkeys, The Kaiserchiefs et surtout les groupes que j’estime les meilleurs de cette période : SUPERGRASS et Kula Shaker.


          • vesjem vesjem 1er août 22:06

            @jojoone2
            « Votre liste confirme hélas ce que j’ai compris depuis bien longtemps : la France est bien à la traine derrière les anglais »

            en fronce, le « réseau » qui possède et dirige presque tout (merdias et maisons de prod musique et cinoche), est seul décideur pour promouvoir les amis ( depuis des lustres) ; faut pas chercher plus loin les raisons de notre insignifiance comparé aux saxons


          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 1er août 22:15

            @vesjem

            Merde...notre rap ne serait pas une richesse non pécuniaire ?


          • vesjem vesjem 3 août 22:28

            @Aita Pea Pea
            en effet, tout simplement de l’art à l’état brut ; mieux que du mozart


          • alinea alinea 30 juillet 21:09

            je ne peux pas résister à te faire entendre, sinon découvrir, leur vision des choses Yanky !!

            https://www.youtube.com/watch?v=PUHEU4M4P3M



            • alexis42 alexis42 30 juillet 21:25

              Comment juger un tel article sans avoir lu ce qu’en pense notre maître tous, Me Fergus ?


              • Xenozoid 30 juillet 22:13

                alors on fait dans le top ? Agoravox s’améliore,c’est la fête au village


                • vesjem vesjem 3 août 22:36

                  @Xenozoid
                  pour un primate, c’est pas mal ; merci


                • UnLorrain 31 juillet 07:03

                  J’en ai écouté un au hasard, pas vilain style. Ca devrait plaire,peut-être bien a toutes et tous, écoutez, laissez vous imprégné https://www.google.com/search?q=ry+cooder+southern+comfort&oq=ry+cooder+so&aqs=chrome.1.69i57j0l3.26675j0j8&client=tablet-android-samsung&sourceid=chrome-mobile&ie=UTF-8


                  • Raymond75 31 juillet 09:09

                    Merci, j’ai mémorisé le lien vers votre article, que je vais explorer, mais cela prendra du temps.

                    Quelques sondages montrent votre bon goût smiley


                    • Xenozoid 31 juillet 14:39

                      1998 ugly kid joe as ugly as it gets 

                      un groupe qui avait tout pour réussir avec le fun...hélas....ils sont de retour

                       

                      cats in the cradle

                      neighbor

                      milkman’s song

                      everything about you


                      • arthes arthes 31 juillet 17:31

                        Lol, je ne sais pas si les deux liens fonctionnent, surtout le premier...Bonne idée ce tipoc, mais j’avoue que les ziques référencées ...M’ennuient à mourir .

                        Bon, il y a un public pour ce genre, et voila.

                        quoique j’ai une affection pour Stuart des Tinderstik , j’avais vu un concert à la Cigale (retransmis) et j’aimais bien son univers depressif, sa voix, son look mais la, ça fait beaucoup...

                        Dans le genre qui sort des sentiers battus, faut vraiment que ça détonne , j’ai découvert il y a peu ce groupe allemand : Neubauten.(c’est kalash en fait qui l’avait passé, j’ai découvert comme ça) , le premier morceau est ...Dingue , brut de décoffrage, le contexte destroy super inspirant

                        https://youtu.be/kn14Rq8sUAg

                        Ensuite, quelques années plus tard, le même qui a vieilli, avec un style gothique /déjanté/classe, en duo, et en allemand, c’est envoùtant, pour qui aime bien entendue..

                        https://youtu.be/BCX2lnxa_g8

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès