• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Les Bikini Machine habillent l’électro d’un coup de (...)

Les Bikini Machine habillent l’électro d’un coup de rétro

Après un été passé à se prélasser sur les plages en bikini pour les femmes et, pour les hommes, un été à regarder passer, désireux, leurs homologues féminines dans ces courts bouts de tissus, les vacanciers se sont rhabillés ! Mais le bikini, en cette période automnale, demeure toujours d’actualité. En effet, non seulement on fête les soixante ans de la création de ce maillot, mais aussi le groupe rennais Bikini Machine sort son troisième album.

Bikini Machine apparaît, avec ce nouvel album, comme une incroyable machine à tubes tant les mélodies sont réussies et la musique aboutie.

Elevés à la culture, aussi bien musicale que cinématographique, sixties, les cinq garçons ont décidé de faire du vieux avec du neuf, et cela leur réussit plutôt bien ! Le groupe ne doit pas seulement ses influences musicales aux sixties, mais également son nom, celui-ci étant tiré d’un film de série B des années 1960 intitulé Doctor Goldfoot and the Bikini machine. Fascinés par cette époque, les Bikini Machine ont décidé d’instiller une petite touche rétro à la musique électronique, non pas dans une énième manifestation nostalgique de trentenaires désabusés, mais dans le but de créer une musique nouvelle.

Les Bikini Machine ont débuté leur aventure à l’aube des années 2000. Les cinq garçons proviennent de deux formations différentes (Skippies et Terminal Buzz Bomb) et ont commencé par effectuer beaucoup de scène avant de sortir en 2003 un premier album intitulé  : An introduction to Bikini Machine. Celui-ci était déjà particulièrement réussi et montrait le sens inné de la mélodie des Rennais, mais il manifestait quelque peu un manque d’expérience : le son Bikini Machine était né  ! Le groupe a ensuite beaucoup tourné avec cet album en poche. Le second album est un album de reprises de Jacques Dutronc. Sur cette composition de huit morceaux, sortie en 2005, les Bikini Machine ont continué à expérimenter leur son.

Après avoir emmagasiné une certaine assurance autour de leur musique, les Bikini Machine ne pouvaient que sortir un bon album ! Intitulé Daily music cookin’ with Bikini Machine, ce troisième opus permet d’imposer le groupe sur la scène électro française. Distillant avec confiance leurs influences diverses de la musique des années 1960 (soul jazz, rock garage, folk rock...), les Bikini Machine ont produit un disque qui se dévore avec autant d’envie que l’on admire la silhouette d’une femme en bikini !

De plus, non content de produire de bons albums, le groupe rennais est véritablement explosif sur scène. Ils ont encore eu l’occasion de le prouver à l’occasion de leur concert du 25 octobre dernier à l’UBU. Le spectateur repartait lessivé mais heureux, et recevait pour son plus grand bonheur le dernier CD des Bikini en échange de son billet.

Malheureusement le concert est passé. Pour vous rattraper, il ne vous reste plus qu’à courir chez le disquaire le plus proche acheter le disque... en bikini !


Moyenne des avis sur cet article :  3.93/5   (15 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON





Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires