• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Les mensonges de la municipalité au sujet du Grand Ecran Italie

Les mensonges de la municipalité au sujet du Grand Ecran Italie

Le 26 juin 2008, le Conseil du 13e arrondissement de Paris, présidé par le maire, M. Jérôme Coumet, a été invité à se prononcer sur un vœu demandant au maire de Paris de prendre l’initiative d’une concertation entre toutes les parties intéressées et les candidats-repreneurs… pour relancer les activités cinématographiques et culturelles du complexe cinématographique « Grand Ecran Italie ». La prestigieuse salle est fermée par EuroPalaces-Gaumont depuis le 2 janvier 2006, en dépit d’un Cahier des charges qui l’obligeait à l’exploiter jusqu’en juin 2008.

Ce vœu se faisait l’écho du souhait des Parisiens et des cinéphiles scandalisés par le projet de transformation en magasins d’une des salles les plus performantes de la capitale. Il a cependant été rejeté par l’ensemble des élus de la majorité municipale à l’appel du maire, au motif que le Grand Ecran est d’ores et déjà fermé, et sa destruction programmée.

En effet, une promesse de vente, conclue dès octobre 2004 dans le plus grand secret entre la société EuroPalaces et la société Teycpac-Hammerson-Italie, condamne le premier pôle d’animation de l’arrondissement à faire place à de simples boutiques, alors que la Convention signée avec la ville de Paris interdit tout changement d’affection des lieux.

Or, ce projet, annoncé depuis septembre 2007 à l’entrée du Centre commercial Italie2, est actuellement bloqué par les recours engagés auprès du Tribunal administratif par l’association "Sauvons le Grand Ecran" (contre les autorisations accordées aux enseignes "Habitat" et "H&M" par la CDEC* en 2006, et contre le permis de construire délivré en 2007).

A la surprise générale, les élus de la majorité ont traité le vœu de "démagogique", et rejeté l’entière responsabilité du fiasco sur l’ancienne municipalité.

Le maire a traité ce dossier par le mépris, le qualifiant de "nauséabond". Qu’entend-il par là, alors que la plupart de ses arguments sont sujets à caution ?

L’association, qui compte plusieurs milliers de sympathisants à travers la France, déplore cette attitude inexplicable des élus de la ville de Paris, manifestement pressés de se débarrasser d’un équipement majeur du Sud-Est francilien, pourtant considéré comme viable par les professionnels du spectacle. Cet acharnement fait fi de la volonté des Parisiens, premières victimes d’un imbroglio politico-financier qui les prive d’un patrimoine auquel ils sont attachés. Les défenseurs du Grand Ecran regrettent qu’aucune volonté politique ne se fasse jour, et s’interrogent sur la désinformation autour de ce dossier. Quel cadavre dissimulé dans quel placard, quel trésor caché, quelle tractation inavouable cette étrange omerta dissimule-t-elle ?

Pour sa part, l’association « Sauvons le Grand Ecran » en appelle à voter pour le projet élaboré pour la renaissance de la salle sur son site (sauvonslegrandecran.org ) et à un rassemblement le mardi 15 juillet 2008 à 18 heures devant le Tribunal administratif, 7, rue de Jouy, Paris 4e (Métro : Saint-Paul ou Pont-Marie), pour marquer sa présence à la veille de la clôture du dossier.

*Commission départementale d’équipement commercial

Plus d’infos :

- Vœu présenté par les élus de l’opposition
(
http://www.sauvonslegrandecran.org/images/Cons_Ardt-26.6.08_Voeu_Grand_Ecran.htm)

- La vérité sur LES ARGUMENTS des élus de la majorité municipale

(http://www.sauvonslegrandecran.org/images/Cons_Ardt-26.6.08_La_verite_sur_les_arguments_des_elus.htm)


Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • delicemetis 7 juillet 2008 11:19

    En meme temps, c’était devenu tellement cher ce ciné que je n’y mettais plus les pieds....


    • tvargentine.com lerma 7 juillet 2008 12:49

      Oui,si le grand Paris avait existé,permettant aux habitants de Paris Ile de France de voter pour l’élection d’un gouverneur (a la place du maire de Paris et du Président du conseil régional) alors soyons certain que nous n’aurions pas connu une ville aussi sale,pollué par des réductions de voies de circulation pour empêcher les banlieusards (qui n’ont pas le choix !) de passer par Paris ou de venir travailler en banlieue ou à Paris

      Nous n’aurions pas autant de problèmes d’infrastructures digne d’une région sous-développée (transports RER,Métro...) que nous connaissons maintenant tout les jours

      VIVE LE GRAND PARIS et surtout VITE !!!!!!!!!!


      • Fergus fergus 7 juillet 2008 16:03

        Ancien habitant du 13e, je ne verserais par une larme sur Grand Ecran tant ce cinéma est effctivement devenu très cher et presqu’exclusivement consacré aux grosses productions commerciales. Sans doute paye-t-il le succès des multiplexes qui se sont ouverts ici et là. Personnellement, je ne vois pas la différence entre "H&M" et "Taxi 3" : dans les deux cas, on est dans le superficiel et l’éphémère !


        • Sauvons le Grand Ecran Sauvons le Grand Ecran 7 juillet 2008 17:02

          C’est justement sa programmation désastreuse qui a contribué à rendre le Grand Ecran moins attractif. Et surtout, l’abandon des obligations du Cahier des charges* propres à le rentabliser, qui lui auraient permis d’offrir des prix raisonnables à un public diversifié, au lieu de ne diffuser presque exclusivement dans les dernières années que les gros films commerciaux ("blockbusters" américains et autres...). 

          Il ne faut pas oublier que le complexe audio-visuel "Grand Ecran" n’est pas seulement conçu pour le cinéma, mais pour une très grande variétés de spectacles et de manifestations, y compris le spectacle vivant.

          Doté d’une très grande scène (300m2), d’une insonorisation parfaite (les rames du métro ont été spécialement isolées lors de la construction) et d’une acoustique particulièrement étudiée, il ferait une salle de concert exceptionnelle. Un emplacement pour fosse d’orchestre y a même été prévu.

          Encore une fois, ce n’est en aucun cas sa programmation médiocre que nous défendons, mais l’équipement par lui-même qui, une fois détruit, sera irremplaçable .


          * En dehors des projections de films d’exclusivité, festivals à thème et nuits du cinéma, le Grand Ecran devait offrir un nombre déterminé de séances pour des congrès, conventions, manifestations, assemblées générales de sociétés, utilisation par des producteurs et organismes de télévision pour des avant-premières d’émissions, de films ou téléfilms, projection pour les scolaires et enfants, projection de films concernant principalement Paris pour des groupes organisés de touristes, projection pour les personnes du 3ème âge, utilisation par la Ville de Paris…. (Art. 5.2 du Cahier des Charges signé en 1991 avec la Ville de Paris).


        • Fergus fergus 7 juillet 2008 18:40

          Une autre question se pose : Peu après la construction, on avait évoqué des problèmes d’ancrage du bâtiment. Info ou Intox ? Je n’en sais évidemment rien. Toutefois, si cette information avait quelque fondement, peut-être faut-il voir dans la volonté actuelle de tansformation des lieux par la municipalité une opportunité de renforcement discret (pour ne pas inquiéter les riverains) de ces ancrages...


        • Marc Bruxman 8 juillet 2008 00:28

          Ce n’est pas parce qu’on y diffusait effectivement de la merde qu’il faut détruire la salle. Ses caractéristiques techniques sont uniques et notamment son accoustique. D’ailleurs j’appréciais en fait plus cette salle pour son accoustique (aucune salle parisienne ne lui arrivait à la cheville pour le cinéma) que pour son écran qui était certes grand mais un peu flou. Il est clair comme le dit le représentant de l’association que j’assisterai volontier à un concert donné dans cette salle.

          Bref le but semble être ici de défendre l’équipement en tant que tel. Et il y passait certes de la merde, mais j’ai aussi pu y voir sur grand écran le 2001 de Kubrick. Du grand bonheur :) Ce jour la j’ai compris pourquoi un jour un prof passionné de cinéma m’avait dit que c’était un crime de voir ce film sur une télé...

          Ce qui est regrettable dans ce dossier à ce que j’ai compris c’est que Gaumont à bénéficié d’une subvention (j’ai entendu parler d’un prix d’acquisition au m2 ridicule) pour installer ici le cinéma et ne respecte même pas le cahier des charges. Même si cela ne change pas grand chose car la salle aurait de toute façon était fermée deux ans après. Le gros problème en fait c’est que Mr Toubon a mal verouillé le contrat lié à la subvention. Je ne suis pas expert des marchés publics mais en telle situation un bail emphythéotique aurait peut être été préférable à une vente des locaux à prix réduit. Parce que la on a fait financer par le contribuable du XIII un profit immobillier pour Gaumont. Ce qui est quand même assez nauséabond. Quand aux socialistes, comme à leur habitude, tout cela est de la faute de la droite.... Mais ils ne font rien pour réparer la connerie. (Mais bon quand c’est la droite c’est la faute de la gauche alors...).

          Chers messieurs de droite qui donnez des subventions publiques à des groupes privés pour qu’ils puissent s’enrichir sachez quand même que le libéralisme ce n’est pas cela ! Espérons juste que ca ait été fait par naiveté et qu’il n’y a pas quelque chose derriére que l’on ne sait pas... (J’aimerai bien ne pas penser à ces choses la mais la politique française est tellement remplis de pots de vins à droite comme à gauche que l’on finit par en être dégouté).




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires