• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Les Poissons ne meurent pas d’apnée » avec Tom Novembre au Petit (...)

« Les Poissons ne meurent pas d’apnée » avec Tom Novembre au Petit Marigny

Les Beach Boys ont rendez-vous chaque soir avec deux bonnets qui n’ont que leur couleur pour défendre chèrement leur ligne d’eau.

Bonnet rouge et bleu bonnet sont donc au bord du grand bassin, toujours prêts à effectuer ces longueurs qui devraient les rendre maître de l’eau chlorée.

Dans la superbe piscine Popesco du Petit Marigny, le grand rouge et le petit bleu ont à découdre du territoire qui leur revient de droit et c’est donc en tenue de combat, slip et bonnet assortis, que la serviette de bain immaculée va les cueillir au premier remue-méninges aquatique.

Cependant, politesse de circonstances, échange d’amabilités et répartition des torts n’y gagneront rien ; c’est en frères ennemis que la lutte à mots nus, toutes nageoires dehors, se livrera sans autre arbitre que le public, un tantinet voyeur.

C’est du lourd ! C’est du gros poisson que l’hameçon va accrocher au bout de sa perche tendue à ces faux amis de la brasse coulée, mais bien que le bleu soit la couleur dominante du milieu abyssal, c’est paradoxalement le rouge qui va tenter la victoire par K.O.

Ayant été flouée par l’effet de surprise, la partie adverse, un temps déstabilisée mais surtout bleue de rage, va alors encaisser la rhétorique sophistique du nageur de fond pour mieux faire surgir, en contre-attaque, sa palme d’or du fameux pied de nez marin.

C’est ainsi que, jouant sur les mots autant que sur les intentions, l’auteur Emmanuel Robert-Espalieu et le metteur en scène Christophe Lidon vont réussir l’exploit de gagner, à eux quatre, le pari du Grand Bleu :

En effet, Tom Novembre et Roland Marchisio, en apnée durant soixante-dix minutes, vont descendre au plus profond de l’ivresse de la langue pour en extraire son pouvoir de domination sur autrui, toutes catégories orales confondues.

De surcroît, en mettant les rieurs de leur côté, ceux-ci assurent l’impunité de l’absurde, celle de l’antiphrase, ainsi que de l’antinomie alors qu’en véritables poissons dans l’eau, leur plongeon surréaliste, dans une piscine vide de non-sens, pourrait servir de modèle à tous les experts en manipulation.
 
Photo © Fabienne Rappeneau
 
LES POISSONS NE MEURENT PAS D’APNEE - ** Theothea.com - de Emmanuel Robert-Espalieu - Mise en scène : Christophe Lidon - avec Tom Novembre & Roland Marchisio - Petit Théâtre Marigny -
 


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • E-fred E-fred 19 novembre 2008 11:24

    Un petit extrait en vidéo ?

    heureux de voir que Tom novembre est toujours actif !


    • Theothea.com Theothea.com 19 novembre 2008 15:00

      Plus d’infos sur la page dédiée à ce spectacle par le site du Théâtre Marigny,
      http://www.theatremarigny.fr/page_poissons.htm
      mais il ne semble pas y avoir d’extrait Video pour l’instant
      cordialement
      JM / Theothea.com


    • E-fred E-fred 19 novembre 2008 22:32

      Merci pour le lien et en plus la video...
      Agoravox, c’est quand même bien fait !!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires