• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Les Rois de la glisse » vont surfer avec le succès

« Les Rois de la glisse » vont surfer avec le succès

Après avoir fait des claquettes avec le manchot Mumble d’« Happy feet » nous voici surfant avec Cody Maverick, manchot amateur de surf qui veut devenir le champion de sa catégorie.

De l’extérieur, c’est un film d’animation qui semble anodin, un manchot surfeur qui veut devenir champion. Mais au fond se cachent des valeurs humaines importantes comme l’amitié, l’amour ou encore la persévérance.

L’histoire commence à Quonce-les-Pelles, un petit morceau de banquise ennuyeux où vit tristement Cody accompagné de sa famille. L’important en ces lieux est de couver les œufs. Le rêve de Cody ?! Quitter cette banquise et devenir le champion de surf pour suivre les traces de son idole, la star du surf : Big Z. Il lui voue un culte depuis le jour où il est venu sur sa banquise, et même après que ce dernier a été emporté par une vague. Mais l’espoir de Cody se réalise lorsqu’on lui offre la possibilité de participer au 10e championnat annuel de surf en hommage à Big Z. Cependant, personne ne croit en lui, il est comme le vilain petit canard qu’on ne prend pas au sérieux. Bien décidé à leur prouver le contraire, il fera tout pour gagner cette coupe. C’est alors que débute à dos de baleine une véritable aventure humaine vers l’île de Pin Goo, l’Hawaï des manchots. Dès lors, il fera des rencontres qui lui seront décisives.

Un film d’animation parsemé de valeurs importantes

Cette animation sur le surf des manchots, donne une vision plaisante et didactique de la compétition. Les jeunes spectateurs pourront retrouver des valeurs importantes comme l’amitié, l’amour ou encore la persévérance grâce aux relations entre les personnages. Ce côté émouvant du film est donné de façon légère tout au long de l’action. Ces petits êtres nous font rire tout en nous apprenant l’humilité.

Le film est jonché de personnages attachants, dont un poulet surfeur du nom de Joe. Celui-ci devient l’ami de Cody, tous deux liés par l’absence d’un père. Gentil et attendrissant, ce poulet ferait tout pour son ami. Joe Chicken, déluré et insouciant, sera récompensé de cette générosité à toute épreuve... Malgré cette belle amitié, la compétition passe avant tout pour Cody. Mais Geek, ancien surfeur hirsute, lui apportera une vision plus humaine du sport et de la compétition.

C’est alors que nous sommes surpris d’entendre un Nelson Montfort déchaîné commenter le championnat, avec sa fougue que nous lui connaissons si bien. C’est ainsi que nous est faite la présentation des adversaires, filmée de manière très réaliste, nous transportant dans l’univers d’une compétition internationale.

Tank, dit "le broyeur", apparaît comme l’adversaire le plus redouté, ayant déjà gagné les précédentes coupes. Il est l’archétype de la brute tatouée égocentrique voulant gagner à tout prix, à l’instar de Cody. Mais ce dernier recevra les enseignements de Geek qui lui permettront d’aller au bout de sa vague. Il comprendra alors qu’être champion ne signifie pas forcément arriver en première position.

Un film d’animation comme les autres... ?

Et pourtant non. En effet, cette comédie paradisiaque nous fait voyager par ses couleurs chaudes et vivantes. Certes, les techniques graphiques des studios Sony restent différentes de chez Pixar, mais le rendu est tout de même magique ! Les vagues sont magnifiques, on a l’impression d’y être.

L’autre bon point du film réside dans l’originalité de sa réalisation. En effet, le choix du film tourné à la manière d’un reportage, s’avère être une alternative qui se prête particulièrement bien au genre, apportant une autre dimension au dessin animé. Les personnages sont interviewés comme s’ils existaient vraiment, renforçant leur côté humain. Ainsi, le spectateur peut se sentir proche de ces petits manchots. Cette idée originale bien orchestrée par Ash Brannon et Chris Buck, les deux réalisateurs, donne alors au film une ampleur singulière.

Ce « reportage animé » plaira aux petits comme aux grands. Le rythme entraînant des musiques rock ou encore reggae nous fait glisser avec les manchots dans leurs rouleaux d’eau. Les enfants seront captivés tandis que les parents seront largement divertis. Alors n’attendez plus et laissez-vous emporter par la vague de ces manchots déjantés.


Moyenne des avis sur cet article :  3.4/5   (5 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires