• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Lettres à Nour

Lettres à Nour

Lettres à Nour de Rachid Benzine mise en scène de Charles Berling et Rachid Benzine, avec Éric Cantona et Nacina Bekhaoui au Théâtre Antoine

D’après Nour, pourquoi n’ai-je rien vu venir ? de Rachid Benzine Edition du Seuil

JPEG - 23.9 ko
© Sven Andersen

C’est un spectacle épuré qui traite d’une des pires questions de notre époque : comment et pourquoi des croyants en arrivent-ils à penser qu’ils sont tellement sûrs d’avoir le bien avec eux, Dieu avec eux, qu’ils peuvent disposer des autres et les tuer s’ils ne se rallient pas à leur foi ? Comment de telles personnes peuvent-elles se mettre dans cet état d’esprit d’un seul coup, sans n’y avoir été préparée par leur entourage ou leur éducation, sans présenter de signes avant-coureurs ? L’auteur Rachid Benzine est un islamologue et chercheur franco-marocain qui prône un travail critique et ouvert sur le Coran. Il a écrit un récit grave et sérieux qui explore cette question, sans pathos, avec une rigueur et un tranchant de diamant, propre à couper le verre d’un trait net et droit. On n’ose applaudir à la fin, tant les acteurs sont identifiés à leurs personnages et que s’ils méritent des applaudissements, le récit de mort qu’ils viennent de nous faire partager nous conduirait plutôt vers une minute de silence.

Nour signifie Lumière en arabe. Elle est partie en cachette de tout le monde, rejoindre en Irak un homme qu’elle a épousé, ne le connaissant que sur Internet, un lieutenant de Daech. Elle écrit à son père, universitaire veuf et qui pratique un Islam bienveillant, mettant la vie au-dessus de la foi.

Nour écrit à son père et l’informe tout d’abord de sa joie. Elle s’est trouvée, les victoires de Daech montrent qu’Allah est bien avec eux et que le monde entier va se trouver comme elle et vivre dans la vraie foi, dans la loi de Dieu. Le père refuse cette présentation des choses et appelle sa fille à revenir à des idées plus respectueuses de la vie que nous avons reçue de Dieu… Ces lettres, étalées sur deux ans, sont des combats entre eux, combats tristes et déchirés, combats plein de l’amour et de la rancœur qu’ils ont l’un pour l’autre ; également combats entre deux Islam.

Il n’y a pas de dépassement de cette situation si proche, si présente encore, toujours possible. Rachid Benzine veut dire l’histoire, au sens collectif de ce mot, et l’histoire personnelle, familiale, psychologique. Pourtant, le négatif se retourne forcément contre celles et ceux qui en font le principe de leur action. Une idéologie qui grandit sur le positif, gagne ses nouveaux adeptes par l’enthousiasme de son contenu peut croître indéfiniment. Une idéologie qui convainc par la peur qu’elle inspire et le malheur qu’elle crée aux non-croyants, aux esprits critiques, si elle grandit retourne ses armes contre ses membres… il lui faut sans cesse des « ennemis » : on voit ça dans un autre contexte et un autre roman par lettres « Inconnu à cette adresse » de Kressmann Taylor. C’est une situation universelle liée à la constitution de l’homme qui croit toujours qu’il pourra avoir raison en tuant son frère, en tuant l’altérité.

Nour sera rattrapée par cette volonté de conquête par le meurtre. Le père aura quelques ennuis à l’université, liés à la correspondance qu’il entretient avec sa fille. Finalement, il héritera de Djihad, la fille de sa fille et l’élèvera seul dans sa foi musulmane tolérante.

Ces lettres à Nour sont lues, vraiment lues. Le père et la fille sont chacun d’un côté d’une longue table qui traverse la scène. Théâtre minimaliste, épuré, pour un discours de gravité extrême et d’urgence.


Moyenne des avis sur cet article :  4.14/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • Orélien Péréol Orélien Péréol 31 décembre 2018 16:40

    J’avais recensé deux spectacles sur le même thème : 

     https://www.agoravox.fr/culture-loisirs/culture/article/theatre-de-temoignages-169568

    Haine des femmes

    Lapidée

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès