• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Line Renaud, des yeux et de l’optimisme à revendre

Line Renaud, des yeux et de l’optimisme à revendre

« J’ai toujours tendance à voir le verre à moitié plein. Mais rassurez-vous, je n’ai pas de plus grand plaisir que de le vider avec ceux que j’aime, pour mieux le remplir à nouveau ! » (Line Renaud, le 8 mars 2019 à Rueil-Malmaison).

Line Renaud

Ce mardi 2 juillet 2019, Line Renaud fête son 91e anniversaire. Depuis l’an dernier, le 2 juillet est devenu le "Line Renaud Day" décrété par la maire de Las Vegas, ville qui a déjà sa Rue Line Renaud (comme Antibes) et son étoile sur le Las Vegas Walk of Stars, qui honore ceux qui ont rendu Las Vegas célèbre. Las Vegas et Paris, les deux grands centres artistiques de Line Renaud.

Line Renaud a reçu lors de la dernière Journée internationale des droits des femmes, le 8 mars 2019, le "Prix de la Femme la plus optimiste de France" des mains de Brigitte Macron, qui est son amie depuis plusieurs années, et en présence de l’ancienne ministre Michèle Alliot-Marie, compagne du maire de Rueil-Malmaison. Dans un sondage, avec 29%, elle avait en effet devancé Mimie Mathy et Florence Foresti dans la course aux pensées positives (voilà un sondage qui nous change de la course aux électeurs).

Cette femme a brillé dès l’âge de 14 ans, repérée lors d’une audition. Sans aucun diplôme, en pleine guerre, l’adolescente a amorcé une très longue carrière qui n’est pas, semble-t-il, terminée, malgré l’âge. Elle fut une jeune femme élégante aux yeux de séductrice, chanteuse et danseuse. Puis, elle fut actrice, comédienne, à la télévision, un peu au cinéma et aussi au théâtre.

Line Renaud a commencé à chanter dans un cabaret parisien en 1945. Elle a eu rapidement du succès, avec le grand-prix du disque de l’Académie Charles-Cros en 1949 pour sa chanson "Ma cabane au Canada" (1947). Autre succès, "Étoile des neiges" (1950).

Il faudrait toujours rester à l’âge de 20 ans, surtout quand on est une star. Line Renaud, c’est un pseudonyme, demandé par son futur mari rencontré en 1945, Loulou Gasté, compositeur de chansons, de vingt ans son aîné, qui fut auprès d’elle de 1950 jusqu’à sa mort, en 1995.

Line Renaud a eu plusieurs vies. Chanteuse à succès dans les années 1950, elle a chanté plusieurs centaines de chansons, meneuse de revue, elle a travaillé au Moulin Rouge en 1954, elle a eu une carrière internationale à partir de la fin des années 1950 et du début des années 1960 : Londres, New York, Los Angeles, Las Vegas… Elle chanta avec Dean Martin, aussi avec Michel Legrand, elle fut la marraine de Johnny Hallyday à ses débuts (ce dernier lui a remis quarante-cinq ans plus tard, un Disque de diamant pour l’ensemble de sa carrière), elle a tourné dans une dizaine de films entre 1946 et 1959, avec des premiers rôles comme dans "La Madelon" de Jean Boyer (1955) et "Mademoiselle et son gang" de Jean Boyer (1957).








À la fin des années 1960, elle n’était plus la jeune star éternelle. Elle était devenue une femme presque sans âge (le maquillage de ses grands yeux peut-être lui donnait quelques années en plus). Une sorte de métamorphose physique qui l’a conduite dans les années 1970 à continuer à chanter mais aussi à animer des émissions de télévision.

Une nouvelle vie a démarré au début des années 1980. Line Renaud délaissa la chanson pour des rôles à la télévision et au théâtre : une cinquantaine de téléfilms depuis 1982, souvent des rôles de grand-mère dynamique, et une vingtaine de pièces de théâtre depuis 1981 (elle jouait encore en février 2017). Son activité d’actrice l’a fait aussi reprendre quelques rôles au cinéma, dans une quinzaine de films depuis 1988, notamment "Ripoux contre ripoux" de Claude Zidi (1988), "Belle Maman" de Gabriel Aghion (1999), "La Maison du bonheur" de Dany Boon (2006), "Bienvenue chez Ch’tis" de Dany Boon (2008) et aussi "La Croisière" de Pascale Pouzadoux (2011) où elle joue le rôle de Simone, une dame qui cache dans son sac à main son chien (dont la présence est interdite). Elle est revenue à la chanson en 2010 pour "Rue Washington".





Nommée trois fois pour les Césars, récompensée par plusieurs prix, elle a reçu la reconnaissance, au-delà du public, également de la profession, tant comme chanteuse que comme comédienne. Son expérience, son "autorité" et son talent furent honorés par le choix de Line Renaud comme présidente de la 24e nuit des Molières (2010) et deux fois comme présidente du jury de Miss France (2009 et 2018).

_yartiRenaudLine02

Le célèbre imitateur Thierry Le Luron ne ratait aucune occasion pour se moquer d’elle. Se moquer gentiment car, pas du tout rancunière, Line Renaud l’adorait d’une amitié très solide (c’était sans doute pour cette raison qu’il pouvait se permettre d’être "peau de vache"). Voix de casserole, habit à plumes, maladresses récurrentes, références fréquentes à Loulou, Line Renaud était brossée de manière très féroce par ce petit génie de la parodie qui est mort à un peu plus d’un tiers de l’âge qu’elle a atteint aujourd’hui.





Thierry Le Luron fut aussi un des meilleurs imitateurs de Jacques Chirac. Line Renaud a toujours été une fidèle en politique de celui qui n’était pas encore maire de Paris et encore moins Président de la République. Pas seulement en politique d’ailleurs, car toujours fidèle, Line Renaud visite régulièrement Jacques Chirac, toujours émue de pouvoir discuter un peu avec lui malgré la maladie qui le frappe. En 2017, elle a soutenu Emmanuel Macron et fut parmi les artistes invités à La Rotonde, une brasserie parisienne bien connue, boulevard de Montparnasse, le soir du premier tour, pour fêter la performance électorale du futur Président de la République en tête des candidats.

_yartiRenaudLine03

Je ne sais pas si Thierry Le Luron aurait eu plaisir à imiter la voix d’Emmanuel Macron, mais je suis persuadé qu’il n’aurait loupé aucune occasion de dire à Line Renaud : bon anniversaire ! Et il la laisserait alors sans doute chanter elle-même…



1. "Ma cabane au Canada" (1947)






2. "Étoile des neiges" (1950)






3. "Une poussière dans le cœur" (1968), reprise de "Can’t Take My Eyes Off You" (1967)






4. "Dixie Lady" (1976)






Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (30 juin 2019)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Line Renaud.
Michael Jackson.
Zizi Jeanmaire.
Michel Legrand.
Ennio Morricone.
Francis Lai.
Leonard Bernstein.
Jean-Michel Jarre.
Barbara Hannigan.
Micheline Presle.
Boris Vian : le Déserteur.
Maurice Druon : le Chant des Partisans.
Jacques Brel.
Charles Aznavour.
Maurice Chevalier.
Annie Cordy.
Johnny Hallyday.
Serge Gainsbourg.
Claude François.
Henri Salvador.
Barbara chantée par Depardieu.
Georges Brassens.
Léo Ferré.
Christina Grimmie.
Abd Al Malik.
Yves Montand.
Daniel Balavoine.
Édith Piaf.
Jean Cocteau.
Charles Trenet.

_yartiRenaudLine04


Moyenne des avis sur cet article :  1.19/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • Pere Plexe Pere Plexe 1er juillet 16:38

    Sale temps pour la dame.

    Quand notre nécrologue s’intéresse à vous c’est mauvais signe !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès