• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Lyrian, du rock progressif lyrique et médiéval venu d’Angleterre

Lyrian, du rock progressif lyrique et médiéval venu d’Angleterre

C’est en 2006 que s’est constitué Lyrian, un trio composé du guitariste John Blake, du claviériste multi-intrumentiste Paul Nash et de la bassiste Allison Felstead. Après un premier album sorti en 2008, le percussionniste Edgar Wald est venu renforcer la formation et en 2011 sort un second album, un double CD. Le troisième album est enfin prêt et disponible depuis avril 2016 en version à télécharger ou alors avec un livret bien conçu dans la version CD éditée sur « Medieval Records », le label créé spécialement pour éditer les enregistrements du groupe. C’est donc une autoproduction qui en réalisation rivalise avec ce qu’on peut trouver dans les maisons de disques conventionnelles.

La musique de Lyrian s’inscrit dans le registre du progressif sans hésitation. On retrouve les caractères de ce genre qui se manifeste à travers la longueur des dix morceaux, entre 5 et 10 minutes pour un total avoisinant les 80 minutes, puis l’usage intensif des claviers et quelques autres instruments comme la flûte, enfin, le principe de l’album concept. En effet, « the jester’s quest in the city of glass » raconte l’étrange voyage d’un bouffon dans un monde étrange à la recherche d’une mystérieuse récompense. Le long de la route, il rencontre des fleurs, des anges alcooliques, des sirènes, des diseurs de bonne aventure, des vieux magiciens, des hommes au métal reluisant et une flopée de fous joyeux. Ce récit n’est autre que l’allégorie d’une vie d’homme avec sa quête et son destin. Le style pastoral accompagne l’intention et l’on se délecte des subtilités offertes par ce quatuor qui sculpte la musique comme il le faut avec des instruments bien placés pour créer une atmosphère très séduisante pour les oreilles mélomanes.

Une fois le CD dans le lecteur, l’oreille est saisie par l’ambiance feutrée et symphonique, avec des nappes de clavier sur lesquelles un délicat piano exécute des arabesques. Le style musical n’est pas sans évoquer les premières œuvres de Mike Oldfield ou mieux encore, le Genesis belle époque avec des parties vocales cherchant à imiter Peter Gabriel. Mais si l’on veut situer encore plus précisément cette musique, on ira du côté des premiers disques enregistrés par Antony Phillips, premier guitariste de Genesis parti très tôt pour une belle carrière en solo. L’ambiance est très symphonique, planante, délicate et même la guitare se fait atmosphérique, mélodieuse, rien de commun avec les démonstrations de virtuosité offertes par les guitaristes de métal progressif. Tout en subtilité. Sorte de musique impressionniste avec des touches instrumentales destinées à peindre une fresque baroque mais très contemporaine. Arabesques de piano, orgues, flûte et mellotron. Le style est ouvertement symphonique mais sans emphase ni grandiloquence. Voilà pourquoi ces suites musicales s’écoutent comme si c’était du Bach de notre époque, en plus modeste certes, mais l’esprit est le même, il faut ravir l’oreille et éveiller la conscience esthétique.

Il est difficile de restituer une musique avec des mots. On peut jouer sur les parentés stylistiques et les similitudes. Les mélomanes sont démunis pour parler de la musique. Lyrian fait dans un genre qui se situe comme une synthèse de rock médiéval, pastoral, symphonique mais aussi avec des plans néo-prog à la IQ. Au final, la question porte sur la note finale, est-ce réussi ou non ? Mon avis est que cette synthèse de différentes orientations progressives est non seulement réussie mais aussi agréable à entendre et pleine de subtilités que l’on découvre à chaque écoute. Fluidité, inventions sonores et mélodie. Un disque plus abouti que leur précédent double CD fort intéressant avec neuf compositions dont quatre dépassent les 20 minutes. Un CD que je peux aussi vous recommander tant il est subtil et esthétique dans son intention avec la signature qui est à la fois symphonique et médiévale. Lyrian fait résolument partie des contributeurs à ce genre si mal apprécié qu’est le rock progressif avec une orientation british et folkish qui se situe dans la grande tradition des Oldfield, Phillips, Bedford….. 4 stars sur 5.

Lien vers le site de Lyrian

http://www.medievalrecords.co.uk/lyrian.html


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • franck milo franck milo 13 avril 2016 13:13

    la photo on dirait une parodie du « Palmashow », et sinon, ils vendent aussi des sablés bretons ? qui sont meilleurs que leur musique ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires