• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Ma liste du Rock des années 2000

Ma liste du Rock des années 2000

Les années 2000 n’ont pas révélé de grands artistes de rock. Oui, je sais, je snobe les culturocrates de Télérama et des Inrocks, eux qui savent détecter les génies trempés façon Muse, Franz Ferdinand, Artic Monkeys et autres Coldplay. Ils sont abonnés au transmusicales de Rennes et au printemps de Bourges. Ces journaux s’y connaissent, disposant des meilleurs critiques. Une mécanique parfaitement réglée. Le jour où on verra un journaliste des Inrocks à un festival de rock progressif, alors on pourra annoncer cet événement comme un véritable séisme. France Inter aussi, sait détecter les talents. J’ai pourtant quelques doutes et j’exprime ma compassion pour Bernard Lenoir qui, tel un prêtre officiant à la messe en lisant les Evangiles alors qu’il ne croit pas un seul mot de ces histoires et a perdu la foi en Dieu, s’efforce de convaincre l’auditeur qu’il vient de découvrir la perle rare du moment, le groupe qui étonne, alors qu’en vérité, ce n’est que le centième représentant d’une pop rock redessinant le genre en jouant les mêmes accords mais en mettant un peu de vocalise et de bruitage pour faire du neuf. Bernard Lenoir s’était pourtant signalé en retransmettant un concert des Joy Division en 1979. Mais depuis qu’il s’est mis a fréquenter les Inrocks, ça ne l’a pas arrangé. Je me passerai donc de France Inter et des journaux prescriptifs pour bobos en mal de sensations musicales pour dresser une courte liste de mes coups de cœur pour quelques artistes des années 2000.

A dire vrai, je n’ai pas vu apparaître d’artistes majeurs mais comme je ne suis pas de très près l’actu, alors on ne prendra pas mon avis comme un verdict avisé. Disons que je présente quelques groupes importants dont le point commun est d’avoir sorti au moins trois excellents disques et de s’être formés au milieu de la précédente décennie, celle des années 1990.

Placebo. Un groupe qu’on ne présente plus. Je le mets dans la liste parce qu’il est le plus intéressant par sa poétique lyrique, désespérée, péchue et quelque part, Placebo c’est un peu les Cure des années 90 et 00. Bon, c’est vrai, je me suis contredit en mentionnant ces artistes fort prisés de Bernard Lenoir et des Inrocks mais comme dit l’adage, l’exception confirme la règle de mes préférences esthétiques de mélomane.

Porcupine Tree. Voilà un groupe intéressant, original, innovant, malgré quelques récupérations de plans déjà entendus, de Floyd à Gong. Mené par Steve Wilson, magicien des claviers et du reste excellent guitariste et non moins talentueux compositeur, le groupe Porcupine Tree a offert une bonne dizaine d’album, avec une période space rock et une autre assez sombre virant vers une sorte de métal progressif fusion existentiel.

IQ. On ne présente pas le groupe IQ. Un peu l’exception puisqu’il a débuté pratiquement en même temps que Marillion. D’où son classement dans le genre néo prog. Après deux albums à la Genesis, IQ s’est fourvoyé dans des expérimentations plus proche du pop prog. Pour ensuite renaître après un long passage à vide avec l’album Ever où on retrouve le IQ des débuts avec un style plus épuré mais très efficace, ambiance prog symphonique, superbes compositions. Et depuis, quatre autres chefs-d’œuvre dont trois parus dans les années 2000.

Arena. Rien de spécial à dire sur Arena sinon que ce sont les proches cousins de IQ et que leur rock progressif est sans faute. Du prog de chez prog avec une instrumentation sans faille qui pourra déplaire pour son aspect formel et son manque d’improvisation. Mais le bassiste. Etonnant de dextérité. Qui rappelle parfois le bon vieux temps de Squire.

Symphony X. Avec ces Américains virtuoses, nous entrons dans un autre genre, celui du métal progressif. Pour faire simple, c’est du prog joué plus rapidement avec une section rythmique qui cogne sec. Le métal prog est au prog ce que Wagner est à Brahms. Oui, je sais, cette formule ne passera pas à la postérité mais il faut bien tenter quelques effets de style. Car du style il y en a chez Symphony X dont les albums se veulent concept, évoquant parfois d’Antiquité. Michael Romero, le guitariste, a grandement contribué à la notoriété du groupe. C’est hallucinant de virtuosité et ça part dans tous les sens. A recommander mais pour un dîner romantique, je préconise du Brahms ou alors quelques morceaux choisis de krautrock.

Opeth. Encore du métal mais cette fois expérimental, free, inventif et complètement dépaysant. Opeth est sans doute le groupe des années 2000. Sans avoir connu le succès commercial. Juste quelques succès d’estime comme on dit mais ceux qui connaissent le succès international sont le plus souvent surestimés et surfaits par une activité de promo soutenue. Fondé par le génial Mikael Akerfeldt dans les années 1990, Opeth a publié quatre albums remarquables mais c’est à partir de Blackwater park que ce groupe prend une dimension carrément divine. Des œuvres noires et lyriques, sombres et labyrinthiques, le summum de l’inventivité pour ne pas s’ennuyer et se délecter de paysages sonores violemment exécutés avec un lyrisme détonnant. 5 chefs-d’œuvres parus dans les années 2000.

Therion. Voilà les égaux de Opeth, suédois eux aussi et tout aussi inventif dans un style qui bien qu’appartenant au métal, a su de dégager des sonorités épiques, pompières et ennuyeuses qu’on trouve chez Rhapsody. Therion propose du métal carrément symphonique, avec dans les dernières productions des musiciens classiques et même un orchestre. Rien à dire de spécial. C’est génial, divinement composé et exécuté, avec un leader, Cristofer Johnsson, qui assure la continuité de ce groupe qui comme bien d’autres, a connu quelques modification de line-up. Si Wagner était vivant, il aurait copié Therion sans aucun doute, tout comme Orff qui verrait dans cette musique métallique une continuation post-moderne de son Carmina Burana.

Que rajouter de plus. J’ai omis pas mal d’artistes. Les années 2000 n’ont pas démérité si on les compare à la décennie précédente. Le prog a fait bonne figure. Pendragon, mais aussi les Mexicains de Cast, les Français Taal, Halloween, les Italiens de la Torre del Alchimista. La liste est étendue, avec Shadow Gallery, tout aussi intéressant que Symphony X dans le métal prog.

A souligner, la faible productivité de ces artistes, hormis les très prolixes Cast. Rien de commun avec les seventies. Crimson, Led Zep, Floyd, Uriah Heep, Deep Purple, Genesis, Yes, VDGG, Tangerine Dream, Schulze, c’était une moyenne d’un album par an. C’était le signe d’une explosion inventive. Les groupes des années 2000 signent un album tous les deux ou trois ans. Il y a matière à réfléchir. Il fallait le noter et le dire !


Moyenne des avis sur cet article :  3.13/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 25 janvier 2010 10:06

    salut Bernard , pour moi , il est important de signaler le groupe australien Airbourne  ,
    ça déchire grave ! 

    runin’ wild


    • nuance 25 janvier 2010 10:47

      Pour les moins jeunes Feedback sur France Inter, fin des années 70, quel bonheur !

      Mais je préfère le Punk Rock. mais aussi les belles voix ( C’est juste un peu de promo ).


      • 65beve 65beve 25 janvier 2010 10:53

        Bonjour,

        Je partage l’avis éclairé de Bernard et je plusse cet article dans lequel je me reconnais.
        Je rajouterai dans ma liste des 2000’ (merci à mes enfants et au MP3).

        -Dandy Warhols
        -Black mountains,
        -Midlake,
        -Warlocks,
        -Endless Boogie,
        Et une incursion dans un domaine mal connu, celui de l’électro pop avec
        l’excellent groupe français : Chateau Marmont.

        Mais comme on dit ; les gôuts et les couleurs....... la liste n’est pas exhaustive.
        Soyez curieux, ne soyez pas sectaires, ouvrez grand vos oreilles et je suis persuadé que vous trouverez votre bonheur auditif !

        Et comme disait Bob Hite (Canned heat) : DON’T FORGET TO BOOGIE !

        Bonne journée à tous les mélomanes !


        • Vladivostok 1919 Vladivostok 1919 25 janvier 2010 12:25

          Je rajoute le premier album de Metric, le premier qui me vienne à l’esprit s’il faut vraiment faire une liste


        • Marc Viot Marc Viot 25 janvier 2010 12:05

          La mécanique révoltée du rock est grippée


          • Vladivostok 1919 Vladivostok 1919 25 janvier 2010 12:13

            En toute humilité, je vais faire mon Dugué, sous un de vos article, ça prend tout son sens ! smiley Arff arfff arfff...
            www.myspace.com/armissan

            Grand prince, je livre même ma camelote gratos.. Que demande le peuple ?
            http://www.box.net/shared/xz8fx3i80s


            • wilco 25 janvier 2010 12:21

              « Les années 2000 n’ont pas révélé de grands artistes de rock. Oui, je sais, je snobe les culturocrates de Télérama et des Inrocks ... »
              Sans être abonnés aux Inrocks ou me sentir culturocrate, il me semble que coté musique, en étant un tant soit peu curieux, il existe un sacré paquet de découvertes qui valent le détour.
              Une liste non exhaustive de certains de ces artistes majeurs.

              Wilco
              Great Lake Swimmers
              The Shins
              Arcade Fire
              The New Pornographers
              The Clientele
              Mojave 3
              Matt Ward
              Ron Sexsmith
              Brett Dennen
              Andrew Bird
              Leisure Society      
              Edward Sharpe and The Magnetic Zeros  
              Joseph Arthur & The Lonely Astronauts
              Devotchka
              ....


              • Bertrand Damien Bertrand Damien 25 janvier 2010 12:31

                Entièrement d’accord ! Et c’est un musicien qui vous le dit, et qui a commencé au début des années 80, époque d’explosion créative inégalée depuis.

                J’ajouterais bien quelques autres noms à votre liste, mais je me contenterai de rappeler que, bien qu’ils soient issus des années 90, les génies de Radiohead continuent en ces années 2000 à produire de la musique qui restera quand les autres auront disparu.


                • Ivanovitch Ivanovitch 25 janvier 2010 12:45

                  @nuance : merci pour le lien vers les excellents Guerilla Poubelle. Des petits jeunes qui déchirent !


                  • Sylvain Mécréan Sylvain Mécréan 25 janvier 2010 13:19

                     Bonjour,

                     je trouve les exercices de « meilleurs top 10 des groupes de rock de la décennie » en général assez décevant , force est de constater que le votre ne déroge pas à la règle.

                     Pour se targuer et s’enorgueillir de pouvoir mener à bien une pareille tache , il faudra déjà pouvoir lire TOUT le spectre du rock et de ses courants alternatifs, une tache qui prend le temps de toute une vie certes.

                     Alors quand on peut se targuer d’être un mélomane ( qui est un concept réservé et emprunt d’une certaine idée de l’humilité devant la sainte musique) et ensuite d’allonger clichés sur contre clichés en dézinguant des magazines tout aussi clichés et rouleaux compresseurs d’une certaine idée de la culture...

                     Je crois qu’il faut tout simplement faire des « suggestions » et non pas verser dans le bon goût empirique , qui est un fléau certain de la culture et la marque de l’aplanissement de celle-ci eut égard à une -certaine- marche du monde global.

                     Mais tout ceci ne reste que mon petit avis.


                    • Stéfan Stéfan 25 janvier 2010 13:36

                      « Ma liste du rock progressif des années 2000 + Placebo » eut été un titre plus approprié pour cet article, dont il ressort qu’en dehors du prog (et de Placebo, donc), point de salut (selon l’auteur).


                      • heliogabale boug14 25 janvier 2010 13:52

                        Une liste où il y a placebo me laisse pantois, aucune créativité ce groupe, aucune urgence, aucune intensité, c’est plat...même oasis c’est mieux dans les années 2000.
                        Je citerai plutôt les arcade fire, les walkmen, le regretté Eliott Smith et Radiohead...mais sinon les années 2000 furent globalement les années du néant musical, que de la répétition, beaucoup moins riche que la période 1987-1998...
                        Il y a eu l’époque garage rock (dont les White Stripes furent les meilleurs représentants)
                        l’époque où tous les groupes anglais (et pas seulement) voulaient sonner comme Gang of Four, l’époque néo-britpop post-blur/oasis/radiohead (comme Coldplay), bref même les tant décriées années 1980 furent meilleurs (y a-t-il eu un meilleur groupe que les Smiths ou REM durant ces dix dernières années ?)


                        • mrdawson 25 janvier 2010 15:23

                          Un autre posteur parle des Dandy Warhols (et de Black Mountain). Il faudrait également rajouter les Queens of the Stone Age auteurs de 3 excellents albums (voir 4 selon les gouts).


                          • Falkland 25 janvier 2010 16:09

                            « Les années 2000 n’ont pas révélé de grands artistes de rock. Oui, je sais, je snobe les culturocrates de Télérama et des Inrocks, eux qui savent détecter les génies trempés façon Muse, Franz Ferdinand, Artic Monkeys et autres Coldplay. »

                            Si vous tapez dans le commercial forcément.....


                            • Fabienm 25 janvier 2010 16:10

                              En parlant de Symphony X, J’ajouterais un grand groupe français né en 2001 : ADAGIO

                              http://www.adagio-online.com

                              Du metal prog qui déchire !!!


                              • vergobret 25 janvier 2010 16:39

                                mdr, idem.
                                Putain, je vais brûler mon Danhauser.

                                Avec ma p’tite guitare, j’avais l’air d’un con, ma mère..


                              • Charles Martel Charles Martel 26 janvier 2010 09:12

                                Putain ..je connais pas un seul des artistes sus-nommés sur cette page.

                                C’est un peu le principe du mec qui balance sa liste. Il va pas aller pécher dans les trucs connus. Dès que la ménagère peut connaître de nom, c’est du commercial donc de la merde.

                                On arrive à un point où les gens font un concours du groupe le plus inconnu du monde en disant que ce sont des génies, éventuellement avec un morceau qui déchire grave, tous ces groupes homonymes de gratouilleurs anglo saxons, pourvu qu’il n’aient pas été en première partie d’un standard commercial ou que leur nom ne soit pas cité dans les inrocks sont donc assurés d’être les meilleurs, même si , à peu de chose près, on ne saura même plus qu’ils ont existé dans 10 ans.
                                C’est comme ça. Avec ce genre de filtre, la play liste es années 80 de Dugué ne comprenait sans doute pas Pink Floyd, ni REM , ni... enfin bon, bref, vous m’avez compris.


                              • nephilim 25 janvier 2010 16:58

                                en effet l’année 2010 est assez pauvre nous avons qd meme eu des perles deja sitées ;
                                 je rajouterai :
                                - system of a down
                                - queen of the stone age (deja nomée plus haut)
                                - nine inch nails (qui n’a pas déçu durant ces années 2000)


                                • nephilim 25 janvier 2010 17:16

                                  citées et non sitées désolé !!


                                • Pyrathome pyralene 25 janvier 2010 22:00

                                  Mmmmh , j’aime bien symphonie X , ça déménage sec , tout en prog....j’va écouter les autres .....
                                  Placebof bof bof....on est loin des 70’ , c’est du mauvais réchauffé....
                                  Par contre , je suis un peu vexé de ne pas voir le grand maitre Vangelis figurer dans votre playlist 70 ( toujours en activité d’ailleurs...) .....c’est un oubli impardonnable smiley..... smiley


                                  • Pyrathome pyralene 25 janvier 2010 22:05

                                    Par contre Shulze , c’était un album par jour.... , de quoi s’endormir tous les soirs avec 20 pétards dans le cornet smiley un peu trop soporifique sur les bords faut dire que les machines des 70’ étaient plutôt des cerveaux lents...


                                  • Marc Bruxman 26 janvier 2010 20:45

                                    Ben la décénnie 2000 pour le rock on peut l’oublier je crois. La production a été de fort mauvaise qualité.

                                    A part le « You all look the same to me » du groupe Archive rien ne m’a franchement fait tripper. Et encore, pas au niveau du vénérable Pink Floyd ou d’un bon Led Zeppelin...

                                    Aujourd’hui c’est dans le HipHop et les différentes variantes de l’Electro que l’on trouve des perles, même si le gros des innovations a été fait dans les années 80 et 90, la popularisation de ces musiques à la fin des années 90 a permis aux années 2000 d’être productives.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès



Partenaires