• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Ma part de Gaulois

Ma part de Gaulois

JPEG Récit

De Magyd Cherfi

Editions Acte Sud

259 pages

Août 2016

 Récit autobiographique

 

Magyd nous emmène dans la Cité, celle de sa jeunesse à Toulouse en 1981 au moment où Mitterrand va être élu président de la République ;

C’est l’année du bac que notre héros prépare sans trop y croire alors que pour sa mère c’est le sésame indispensable.

Dans ce livre nous rencontrons ses amis et aussi tous ceux, de sa génération qui vivent dans la cité et qui n’arrêtent pas de le chahuter, de le traiter de « pédé ».

Ce n’est pas facile pour un jeune beur comme on dit qui ne fait pas comme les autres parce que lui, il aime la lecture, la poésie et le théâtre.

Il est au confluent de deux cultures, celle de ses origines et celle de la France, son pays.

Nous sommes au cœur du débat sur l’intégration et du rendez-vous manqué déjà à cette époque entre la République et ses banlieues.

Des jeunes filles essayent de résister, de vivre… mais attention ! il est des comportements qui sont normaux dans certains quartiers et interdits dans d’autres car cela ne se fait pas.

Les hommes naissent libres et égaux, dans les textes, dans les principes affichés et enseignés mais pas toujours dans la réalité.

Bija, une fille de la bande de Majid, cette bande qui organise du soutien scolaire et fait du théâtre apprend à ses dépens que la violence contre les femmes existe et demeure avec cette chape de plomb qui permet de perpétuer des abominations.

« Elle s’est écroulée de tout son corps……Nous n’avions pas besoin d’explication, les coupables se désignaient eux-mêmes dans ce déchaînement inhumain. Son frère Nacer, son père, ou les deux. »

En avançant et en vivant son adolescence, Magyd réfléchit, se construit une identité fruit de ce qu’il est, de ses rencontres et de sa soif de voir le changement.

« C’est beau la langue arabe, comment se fait-il que ce peuple se soit à ce point encombré de tabous ? »

La faute est partagée et la République en prend sa part…..

Des Magyd, des des Momo, des Bija, il y en a beaucoup qui avec rage et détermination veulent établir un lien fort entre leurs racines et la République du vivre ensemble…..

Le chemin est long mais il est parsemé aussi de succès et non pas seulement d’échecs.

Le récit est vif et haut en couleurs avec des dialogues retranscrits à l’identique dans le cadre d’un roman qui vous prend aux tripes.

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 10 septembre 2016 11:23

    Remarquable Magyd qui était déjà très efficace dans les textes de ses chansons, dans le discours et les actions qui allaient autour...

    Même si soutenir Bové me semble discutable...


    • CHALOT CHALOT 10 septembre 2016 12:36

      JOE je n’ai pas confondu arabe et kabyle. Arrêtez j’ai pris un extra

      It du livre ou l’auteur parlais de la langue arabe’. Vous m’avez un peu vexé

      • France Républicaine et Souverainiste Europa Terra Nostra 10 septembre 2016 16:34

        C’était avant le désengagement de l’état dans les quartiers et l’arrivée des islamistes... Au fait, j’ai rédigé un topo pour répondre au baratin de « valeurs actuelles » sur l’école : vos commentaires sont les bienvenus (espace modération)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès