• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Mais il a quoi de spécial, Saint-Sylvestre ?

Mais il a quoi de spécial, Saint-Sylvestre ?

Tiens, ça faisait un moment que je me demandais ce qu'il avait bien pu faire de particulier, le Sylvestre, pour que a) il soit sanctifié b) sa nuit arrive pile à la fin de l'année.

J'ai trouvé quelques éléments de réponse ici. En somme, il a planqué un Chrétien prosélyte au possible, un certain Timothée, puis, après la capture puis la décapitation de l'individu, l'a enterré près du tombeau de Saint-Paul. Voilà qui lui a valu l'estime du pape de l'époque, un certain Miltiade, puisqu'il est devenu pape à sa mort. Or, sa nomination intervient précisément au temps de l'Empereur Constantin, c'est à dire l'époque où le christianisme devient la religion officielle de l'Empire romain.

Paf, j'ai trouvé un texte latin qui relate sa légende : la Légende Dorée (Legenda aurea). J'ai pas traduit. Trop long, et la flemme... Mais j'ai trouvé des traductions :-D Pas de pot, elles ne sont pas en ligne :-((((

Je me suis résolu à jeter un oeil au texte latin, mais, cette fois, hé hé, comme un gros fainéant, j'ai commencé par la fin :-)

Post aliquos vero dies idolorum pontifices ad imperatorem venerunt dicentes : "Sacratissime imperator, ille draco, qui est in fovea, postquam fidem Christi recepisti, plus quam trecentos homines quotidie interficit flatu suo." Consulente super hoc Constantino Silvestrum respondit : "Ego per Christi virtutem eum ab omni cessare laesione faciam." Promittunt pontifices se, si hoc faciat, credituros. Orante autem Silvestro Sanctus Spiritus ei apparuit dicens : "Securus ad draconem descende tu et duo presbyteri, qui sunt tecum, cumque ad eum veneris, eum taliter alloquaris : 'Dominus noster Iesus Christus de virgine natus, crucifixus et sepultus, qui resurrexit et sedet ad dextram patris, hic venturus est iudicare vivos et mortuos. Tu ergo Satana, eum in hac fovea, dum venerit, exspecta.' Os autem eius ligabis filo et anulo crucis habente signum desuper sigillabis. Postea ad me sani et incolumes venietis et panem, quem vobis paravero, comedetis." Descendit itaque Silvester cum duobus presbyteris in foveam per gradus CL duas secum ferens laternas. Tunc draconi praedicta verba dixit et os ipsius stridentis et sibilantis, ut iussus fuerat, alligavit et ascendens invenit duos magos, qui eos secuti fuerant, ut viderent, si usque ad draconem descenderent, ex draconis foetore paene mortuos. Etiam eos secum adduxit incolumes atque sanos, qui statim cum multitudine infinita conversi sunt sicque Romanorum populus a duplici morte liberatus, scilicet a cultura daemonis et veneno draconis. Tandem beatus Silvester morti appropinquans clerum de tribus admonuit, scilicet ut inter se caritatem haberent, ecclesias suas diligentius gubernarent et gregem a luporum morsibus custodirent. Post haec in Domino feliciter obdormivit circa annum Domini CCCXX. ;

Bon, je résume : des enfoirés de prêtres idolâtres viennent voir Constantin, et lui disent : voilà, fallait pas se convertir au christianisme, du coup, y'a un dragon qui te morfle trois cent bonshommes par jour rien qu'avec son souffle. Ben tiens mes gars, leur répond Constantin après avoir consulté Sylvestre (pas Rambo, hein...) : moi, je crois au pouvoir de Jésus et je vais mettre fin aux c....eries de ce crétin de dragon. Les idolâtres, rigolant d'avance lui promettent de se convertir s'il y parvient. Pas fou, le Constantin, évidemment, il a laissé le sale boulot à Sylvestre (et à deux potes à lui, sur recommandation du Saint-Esprit). Du coup, c'est l'Sylvestre qui se colle à la prière. Et comme il est en odeur de sainteté là-haut, y'a l'Esprit Saint qui lui apparaît et lui dit : va-s-y mon gars, on te protège. T'as juste un petit rite et une petite prière à accomplir, et l'affaire est dans le sac ; vous voulez vraiment que je vous traduise la prière : Dominus noster Iesus Christus de virgine natus, crucifixus et sepultus, qui resurrexit et sedet ad dextram patris, hic venturus est iudicare vivos et mortuos ? OK, je m'y colle, mais ça n'a pas d'intérêt pour l'histoire. Notre seigneur Jésus Christ né de la Vierge, crucifié et enterré, qui est ressuscité et siège à la droite du Père s'apprête à venir ici juger les vivants et les morts. Passionnant. Bref, il lui conseille d'attendre Satan (eh oui, apparemment, le dragon est une manifestation de l'ange déchu).

Le coup de pot : le mec descend dans la fosse où se planque le dragon, et il tombe sur deux mages qui se tournaient les pouces ! (Je me suis demandé si ce n'était pas les deux potes qui l'avaient suivi, en fait...) Mais bon, z'ont rien fait. Il a récité la prière au dragon, et paf, quasi-mort sur le coup, le pauvre. Du coup, quand il ressort de la fosse avec ses deux nouveaux potes, il est accueilli par une foule en délire. Et autant de convertis, évidemment. Je ne vous traduis pas le reste, c'est la transmission de son pouvoir à ses successeurs. Bon, je vous préviens que l'histoire que je viens de vous raconter est un tout petit peu librement adaptée du texte latin, notamment en raison de commentaires personnels qui ne figurent pas vraiment dans la Legenda Aurea.

Apparemment, il aurait aussi ressuscité un taureau (mais pour quoi faire au fait ?????!!!) et guéri Constantin de la lèpre (ça, c'est plus stylé comme miracle).

Pour la Saint-Sylvestre, j'ai trouvé que c'était une bonne occasion de raconter une histoire de dragon, et en plus, s'il y a des petits ou des amis au coin du feu, c'est une bonne histoire à leur raconter :-)

Voili-voilou, bonne année à tous mes lecteurs et tous mes voeux de bonheurs, et pour ce que je vous souhaite, ben, même chose que l'ami Bayrou, quoi... !


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • avshareli avshareli 1er janvier 2011 00:39

    Très sympa tes recherches et encore plus ton adaptation, me suis vachement bidonnée, merci !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires