• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Marc Jolivet et son « Comic Symphonic » au Théâtre Comédia

Marc Jolivet et son « Comic Symphonic » au Théâtre Comédia

Créé au Casino de Paris en septembre 2005, puis repris en avril 2006, suivi de deux représentations exceptionnelles à l’Olympia en septembre 2006, « Comic Symphonic » arrive au Théâtre Comédia après déjà plus de trois cents représentations et avant une tournée d’un an programmée à partir de septembre 2007.

L’engouement déclenché par ce spectacle à nul autre pareil, suscite un bouche à oreille qu’aucun média ne serait à même d’égaler.

Cette association d’un ensemble orchestral de 40 musiciens avec le fameux « Utopitre » est le fruit d’une rencontre souhaitée par son chef Philippe Fournier qui a réussi à convaincre Marc Jolivet d’unir leurs deux arts respectifs, tout en donnant à celui-ci l’occasion de réaliser son rêve d’enfant de diriger un orchestre symphonique.

Cette alliance a priori baroque donne un résultat époustouflant, car l’empathie apparaît avec évidence autour d’une thématique commune, à savoir le souhait de faire émerger un monde meilleur, dénué de préjugés.

En effet ce qui est vrai dans la sphère des idées, l’est pareillement pour la musique classique ; il est assurément bénéfique de ne pas s’embarrasser des conventions afin de s’ouvrir à toutes les aspirations des cultures de l’humanité.

C’est en stigmatisant les travers de l’homme et son orgueil mal placé que peuvent naître les conditions de l’excellence, c’est en pratiquant l’humilité que peuvent s’élever les cathédrales :

Aussi Marc Jolivet avec son humour sans concession s’en donne à coeur joie de démonter les rouages des lâchetés, des compromissions et autres bassesses du monde contemporain qui limitent l’entendement au détriment d’un accès immédiat à la beauté :

La musique symphonique en est tout à la fois l’émanation privilégiée ainsi que la métaphore idéale, puisque intelligible et intemporelle, notamment lorsqu’elle se fait le vecteur d’une émotion universelle.

Ce qui est remarquable dans ce spectacle vivant et renouvelé chaque soir, c’est que son intention originelle est largement à la hauteur de sa réalisation et de son écho sur le public, à la fois satisfait de confondre en flagrant délit sa propre mauvaise conscience mais surtout reconnaissant d’être éveillé aux plaisirs des sens avec une orchestration aussi ambitieuse que joyeuse.

Photo © Lot

COMIC SYMPHONIC - *** Theothea.com - de & avec Marc Jolivet - par L’Orchestre Symphonique Lyonnais - Direction : Philippe Fournier - Théâtre Comedia -


Moyenne des avis sur cet article :  3.13/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • Gasty Gasty 15 mars 2007 14:05

    Marc Jolivet un type qui n’hésite pas à prendre les transports public.


    • gem gem 15 mars 2007 18:20

      bel article bien écrit, qui défend bien son sujet

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires