• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Marie-Anne Chazel, la jeune star de l’humour français

Marie-Anne Chazel, la jeune star de l’humour français

« J’ai une bonne aptitude au bonheur. Et ça, je crois que je l’ai eu en naissant. Je l’avais déjà petite. Ça m’aide beaucoup à surmonter les difficultés. Il y a une façon de voir les choses. Comme un angle de caméra que l’on oriente pour voir les choses positives plutôt que négatives. » (Marie-Anne Chazel, le 25 octobre 2012).

L’actrice Marie-Anne Chazel fête son 70e anniversaire ce dimanche 19 septembre 2021. Elle n’a pas l’air comme ça, car la forme s’entretient : natation, jogging, danse, pilate… tout lui permet d’être "légère" et "dénouée". Déjà en 2012, elle disait : « J’ai toujours 20 ans dans ma tête. Je n’ai pas du tout conscience de l’âge que j’ai. C’est une catastrophe par moments. » (5 décembre 2012).

Elle est très connue mais elle n’est pas une star individuelle, elle fait partie d’une star collective, la fameuse troupe du Splendid. Une bande de copains qui se sont connus au lycée à Neuilly-sur-Seine et qui ont monté au début des années 1970 une troupe théâtrale, et même un théâtre dans un café-théâtre, rue des Lombards puis rue du Faubourg Saint-Martin, avec les encouragements d’un pote, Coluche.

Dans cette "bande", avec Marie-Anne Chazel, il y a Josiane Balasko, Thierry Lhermitte, Michel Blanc, Christian Clavier, Gérard Jugnot et Bruno Moynot. Seuls Michel Blanc, Christian Clavier et Thierry Lhermitte n’ont pas encore franchi le seuil du "septuagénérat", mais tous restent vifs et actifs dans leur sens de l’humour. Marie-Anne Chazel a d’ailleurs été récompensée par la "profession" que de manière collective, avec un César anniversaire attribuée bien tardivement le 12 mars 2021 à l’ensemble de la troupe pour avoir faire rire les Français pendant quarante ans. À cette troupe, se sont joints souvent d’autres comédiens comme Dominique Lavanant, Anémone, Martin Lamotte, etc. La troupe a suivi alors les cours de théâtre de Tsilla Chelton, qui a connu son heure de gloire en jouant l’affreuse Tatie Danielle dans le célèbre film d’Étienne Chatiliez (sorti le 4 avril 1990).

Ainsi, Marie-Anne Chazel a fait partie de beaucoup de films très populaires devenus "cultes" depuis des décennies. La plupart de ces succès étaient d’ailleurs à l’origine des pièces de théâtre jouées avec les mêmes comédiens. Le succès de la troupe a été immédiat tant l’humour a trouvé une nouvelle forme narrative. J’ai toujours adorée Marie-Anne Chazel car elle incarne justement une non-star, une actrice qui ne se prend au sérieux et qui veut juste faire rire.

_yartiChazelMarieAnne02

En général, dans ces films, elle jouait un personnage pas très valorisant, la jeune fille plutôt très belle mais un peu sotte, l’image un peu sexiste de la "blonde" qui ne se distingue pas forcément par son intelligence. Il faut dire avec son visage, elle avait le physique de l’emploi, avec une bouche toujours souriante mais qui pourrait déboucher sur de la niaiserie, un nez pointu et deux petits yeux de souris.

Pourtant, elle-même ne se trouvait pas très belle, sans doute à cause de sa famille. Dans un entretien dans "Femme actuelle", elle confiait le 25 octobre 2012 : « J’étais très complexée (…). Je me suis sentie très moche pendant longtemps (…). Il faut dire que j’avais une grande sœur qui était très jolie. Donc j’avais l’impression d’être vraiment moins bien qu’elle, même si on ne le lui disait pas plus à elle qu’elle était ravissante. (…) Puis, à un moment, j’ai fini par m’accepter, en me disant que dans le fond, il est des choses chez moi qui sont pas mal. ».

_yartiChazelMarieAnne04

Parmi ses films à succès, on peut bien sûr citer les plus populaires, les trois films de Patrice Leconte "Les Bronzés" (sorti le 22 novembre 1978) et "Les Bronzés font du ski" (sorti le 21 novembre 1979) ainsi que le troisième opus "Amis pour vie" (sorti le 1er février 2006) où Marie-Anne Chazel est Gigi. Aussi "Le Père Noël est une ordure" de Jean-Marie Poiré (sorti le 25 août 1982), avec Anémone et Jacques François, où elle s’est surpassée en Zézette épouse X. Ces quatre films ont fait le succès durable de la troupe du Splendid.

Pendant longtemps, d’ailleurs, Marie-Anne Chazel était agacée lorsqu’on lui rappelait sans arrêt cette Zézette, comme si elle n’avait pas tourné la page, comme si elle était réduite à ce seul rôle. Et puis, un peu plus tard, elle l’a pris pour un hommage, presque émue de voir que des adolescentes la citent encore comme si elle faisait partie du cinéma français dans ses murs : « Peu d’acteurs peuvent se targuer, comme notre bande, d’avoir marqué autant les esprits. » (25 octobre 2012).



Présente lors de la projection du "Père Noël est une ordure" le 10 décembre 2012 au ciné-club de Vittel (pour le trentenaire du film), Marie-Anne Chazel a expliqué : « C’est ce film qui nous a permis d’entrer dans le cœur du public, et c’est toujours un grand plaisir d’en parler avec des personnes sympas. (…) Nous avons certainement été dans l’air du temps quand nous avons écrit cette pièce. C’est un humour jamais méchant ni agressif qui a trouvé son public et qui a créé des liens entre les gens. Comme une espèce de famille. (…) Les gens se sont liés aux personnages qui ont tous un côté attachant et sont tous très sincères. (…) Zézette m’a fait exister dans une autre catégorie que celui de Gigi (…). Ce personnage fait de candeur, de naïveté avec une grossièreté incroyable m’a beaucoup fait évoluer dans mon métier. Il m’a fait exister aux yeux du public d’une manière incroyable. (…) C’était merveilleux. Même si juste après, cela a été un peu compliqué, car on m’a proposé des sous-Josette » (propos recueillis par Sébastien Colin dans "Vosges Matin" le 5 décembre 2012).

Jean-Marie Poiré a aussi réalisé "Les Visiteurs" (sorti le 27 janvier 1993) et "Les Visiteurs 2 : les couloirs du temps" (sorti le 11 février 1998), avec Christian Clavier et Jean Reno, où elle est Ginette, la clocharde amoureuse de Jacquouille, et elle est revenue aussi dans "Les Visiteurs : La Révolution", toujours de Jean-Marie Poiré (sorti le 5 avril 2016) où elle est l’ascendante du même personnage.

Parmi les autres comédies savoureuses qui sont aussi des chroniques sociales, on peut encore citer "Viens chez moi, j’habite chez une copine" de Patrice Leconte (sorti le 28 janvier 1981), un rôle secondaire aux côtés de Michel Blanc, Bernard Giraudeau, Anémone et Thérèse Liotard, "Les Babas-Cool" de François Leterrier (sorti le 16 décembre 1981), avec Anémone, Christian Clavier et l’époustouflant Philippe Léotard, "La Vie dissolue de Gérard Floque" de Georges Lautner (sorti le 14 janvier 1987), avec Roland Giraud, Clémentine Célarié et Jacqueline Maillan, et "La Vengeance d’une blonde" de Jeannot Szwarc (sorti le 1er décembre 1994), avec Christian Clavier, Clémentine Célarié, Thierry Lhermitte et Annie Cordy (qui joue la mère de Marie-Anne Chazel). Dans ce dernier film, Marie-Anne Chazel est la femme du présentateur vedette du journal télévisé, flouée par les mœurs du milieu de la télévision.

_yartiChazelMarieAnne03

Depuis le début des années 2000, Marie-Anne Chazel a un peu délaissé le cinéma pour la télévision (entre autres avec la série "Edelweiss" réalisée par Stéphane Kappes et diffusée sur TF1 du 3 janvier 2011 au 2 janvier 2012) et surtout pour le théâtre. La dernière pièce dans laquelle elle joue depuis le 17 septembre 2021 est "La Famille et le Potager" de Bob Martet, mise en scène par Anne Bourgeois au Théâtre des Variétés à Paris, avec Régis Laspalès, pour une « farce tendre, dingue et décalée, au cynisme décapant ». Avec deux représentations notamment ce dimanche 19 septembre 2021.

Dans cette pièce, la mère qu’elle est cache bien "son jeu", puisqu’elle a confié son angoisse à Isabelle Morizet sur Europe 1 le dimanche 5 septembre 2021. Sa fille de 38 ans, qui est aussi celle de Christian Clavier avec qui elle a partagé une trentaine d’années d’existence, est partie au Tibet faire de l’humanitaire, dans des conditions actuelles très difficiles (sanitaires et politiques) : « C’était très difficile à accepter en tant que parents. Mais maintenant, j’ai confiance, je sais qu’elle se débrouille, qu’elle est très adaptée, qu’elle connaît les gens. Elle a tout son réseau d’amis et de soutien là-bas. ». Bon anniversaire !


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (18 septembre 2021)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Marie-Anne Chazel.
Marthe Mercadier.
Jean-Paul Belmondo.
Cédric Klapisch.
Philippe Labro.
Adrian Monk.
Patrick Bouchitey.
Philippe Léotard.
Romain Goupil.
Isabelle Carré.
Claude Piéplu.
Michael Lonsdale.
Jean-Pierre Bacri.
Gérard Jugnot.
Alain Delon.
Alfred Hitchcock.
Brigitte Bardot.
Charlie Chaplin.

_yartiChazelMarieAnne01

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.64/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • Jeekes Jeekes 24 septembre 17:24

    Hé, Hé, Hé, la Stasi a sucré mon commentaire.

     

    Pourquoi, c’est pas vrai que rat-ko-to est addict aux macchabées ?

    Pourtant quand on le voit se jeter sur chaque nouvelle mort comme une mouche sur un étron tout frais... 

     


    • Lynwec 24 septembre 18:02

      Quand on considère l’évolution socio-politique des artistes de la bande du Splendid , devenus pour certains les ambassadeurs du passe ségrégationniste et de l’injection qui nous permettra de revivre comme avant, si on se suicide pas avec un allergène opportun, on se dit que le succès est une malédiction pour les artistes .

      Et on se dit aussi qu’il faudrait juste les regarder dans leurs rôles et surtout pas en dehors vu le message que certains transmettent parfois . Ils nous ont bien fait rire et c’est ce qu’il faut retenir : la qualité de leur jeu et des œuvres cinématographiques interprétées . Le reste, il vaut mieux l’oublier au plus vite .


      • Jeekes Jeekes 24 septembre 18:53

        @Lynwec
         
        Le truc, c’est qu’au début ils crevaient la dalle, ils courraient le cacheton.
         
        Puis est venu le succès.
        Et avec le succès, le pognon.
         
        Et là, d’un coup, c’est marrant (si je puis dire) comment on peut tourner casaque. De la bande, les pires c’est l’hermite et clavier.
        Des grosses putes qui n’en n’ont jamais eu assez de se goinfrer.
         
        Ah, y son beaux les révolutionnaires en papier Q ! 
         
        Tiens ça me fait penser aux ’’enfoirés.’’ Des raclures de gamelles, des goinfres qui font de la récup... 
        Il y en a un paquet qui n’ont jamais autant mérité leur appellation !
         

         


      • Montdragon Montdragon 25 septembre 14:45

        @Jeekes
        Ils crevaient pas trop la dalle, les papa maman étaient toujours pas loin, des enfants de Neuilly S/Seine.


      • Jeekes Jeekes 25 septembre 16:01

        @Montdragon
         
        Cépafô !
         


      • Clocel Clocel 24 septembre 18:44

        Les rogatons à Jacquouille...



          • troletbuse troletbuse 25 septembre 11:48

            @troletbuse
            Allez, un excellent sketch de Laura Laune : la girafe
            https://www.youtube.com/watch?v=YNMrxKH7WmQ




          • ETTORE ETTORE 24 septembre 21:34

            Rakotonanobis...Est en vacance chez les bronzés ?

            Rien de neuf à se mettre sous la dent creuse, venant du nid de poule Elyséen ?

            Pas même un article pourri de chez pourri, dicté par son Méga-Aphone ?

            Il file un mauvais coton, le scribe Elyséen.

            Peut être la waxx ? Je le trouve mou, actuellement !

            Il a même un décès de retard, Quilès ! Vous imaginez le loupé ?


            • Jeekes Jeekes 25 septembre 10:43

              @ETTORE
               
              Ayé, c’est fait.
               
              Il a du bosser tard hier soir pour être publié aussi sec ce matin.
               
              Bon, on va pas le plaindre !
               


            • zygzornifle zygzornifle 25 septembre 08:50

              Je croyais que c’était Castex le comique .....


              • Djam Djam 25 septembre 10:25

                Mes amis, on a les starlettes qu’on mérite... et les rapporteurs du blabla médiatique creux aussi !

                La troupe du Splendide n’a pas accouché de grands acteurs mais de rigolos à deux balles qui ont d’ailleurs ouvert la porte aux comiques individualistes qui ont déferlé sur toutes les scènes parisiennes (puis provinciales) dès les années 80.

                Se réclamant presque tous de Coluche, lequel avait quand même pris un peu plus de risque, la fine équipe du Splendide a surtout brillé par son omniprésence dans des navets comiques qui correspondaient bien à l’époque des années fric... dont ils ont tous bien profité. 

                Clavier est un mec imbuvable et prétentieux, Lhermite est un acteur sans épaisseur, Jugnot a pris comme son pote sus mentionné du gras mais pas du talent, Anémone est partie tôt de la troupe pour cause légitime d’arnaque sur ses droits d’auteur puis partie définitivement après plusieurs années de spiritueux, Lavanant a su se tirer dans sa Bretagne au bon moment après avoir squatté (plutôt bien) la télé avec Soeur machin, Balasko est d’une antipathie achevée porte parole rondelette des sans papiers et Chazel a fait carrière parce qu’elle faisait partie de la troupe de marioles. 

                Mais on a une Viard de grand talent, une Devos qui assure, une Moreau étonnante, une Bonneton qui prend de l’épaisseur... et Dieu merci ces dernières ne sont pas sorties de la fine équipe ! 

                En conclusion, on dira que le cinéma français est devenu tellement creux à force d’imiter les daubes ricaines qui abrutissent avec le reste les nouvelles générations... il faut dire qu’un type qui se prend « Starr » comme pseudonyme (l’inénnarable Joey, Didier Morville pour les intimes) indique clairement le fantasme de la grosse Kuklture française qui n’a plus rien à offrir hormis ses navets à répétition.


                • Montdragon Montdragon 25 septembre 14:44

                  Maurice Chevalier,

                  l’avenir de la chanson française.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité