• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Marie Tudor » Victor Hugo & Cristiana Reali à La Pépinière

« Marie Tudor » Victor Hugo & Cristiana Reali à La Pépinière

Si Cristiana Reali était un poème, celui-ci serait épique comme Hugo, passionné comme l’ouvrier Gilbert (Philippe Calvario), séducteur comme l’amant Fabiano Fabiani (Jean-Philippe Ricci) et surtout exalté comme Marie Tudor.

MARIE TUDOR

Certes, Cristiana est un poème à elle seule, mais c’est surtout une formidable comédienne qui ne déçoit jamais tant elle s’implique dans l’incarnation des rôles jusqu’à les transcender par la fougue intime dont elle fait preuve en faisant surgir celle-ci, intense au moment ad hoc.

Ce savoir-faire, ce métier acquis tout autant que ces dons artistiques se manifestent comme une aura rayonnante autour de son charisme scénique à nul autre pareil.

Tous ces rôles, où violence et passion se consument par les deux bouts au sein d’un tiraillement des sentiments confrontés aux ressentiments, sont destinés à cette merveilleuse actrice qui s’en empare telle "La chatte sur un toit brûlant" à l’instar des consoeurs de la même trempe.

Bref, Marie Tudor, c’est bel et bien Cristiana assumant la légende en sa représentation scénographique sur les planches de La Pépinière Théâtre.

Nul ne peut en douter et d’ailleurs aucun n'en doute ! Ils sont tous là à virevolter autour d’elle, ses dix partenaires qui s’essayent, à qui mieux mieux, de la convoiter, la conquérir, lui obéir et la servir en espérant ses bonnes grâces pour tout viatique.

Le pouvoir Politique, mêlé intrinsèquement à celui de l’Amour, ne cesse de chercher des portes de sortie dans le dédale des ambitions, des fascinations et des trahisons en réunissant sur un même plateau la sincérité et la fourberie, le zèle et la maladresse, l’amant idéal et l’opportuniste intéressé.

Dans ce marasme des affects de cour, qui de Gilbert ou de Fabiani aura la tête tranchée, qui de Queen Marie ou de Lady Jane sera la véritable princesse du bien-aimé mais aussi laquelle, de la Couronne ou de la Pasionaria, devra triompher ?

C’est, bien sûr, Victor Hugo qui aura le dernier mot shakespearien, en faisant surgir du mélange des genres habilement dosés, cette évidence consensuelle résolvant toutes les contradictions apparentes au profit d’une morale pragmatique bien adaptée, en l’occurrence, au Royaume d’Angleterre : « God save the Queen » !

photos © Florian Fromentin

MARIE TUDOR - ***. Theothea.com - de Victor Hugo - mise en scène Philippe Calvario - avec Cristiana Reali, Jean-Philippe Ricci, Jean-Claude Jay, Philippe Calvario ou Benjamin Guillet, Régis Laroche ou Pierre-Alain Leleu, Jade Fortineau, Anatole de Bodinat, Stanislas Perrin, Pierre Estorges, Robin Goupil, Valentin Fruitier et Thomas Gendronneau - La Pépinière Théâtre 

 MARIE TUDOR {JPEG}


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (5 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires