• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Mark Hollis authentique génie du monumentale groupe Talk Talk

Mark Hollis authentique génie du monumentale groupe Talk Talk

Mark Hollis, leader charismatique et authentique génie du monumentale groupe Talk Talk, ayant dans les années 80 gravé une belle brochette d’albums magnifiques et ô combien incompris, aura mis sept ans avant de sortir son premier album solo, qui restera peut-être à jamais le seul et l’unique du musicien.

En 1991, Talk Talk se sépare et chacun de ses membres part dans des directions différentes. Mark Hollis, lui, s’enferme dans une sorte d’isolement, de mutisme forcené, dont il ne sortira que bien des années plus tard.

Dans un style proche de ce qu’était Spirit Of Eden et Laughing Stock, les deux derniers albums de Talk Talk, ce premier effort solo s’avère aussi étrange que l’est son créateur. L’instrumentation y est épurée à l’extrême, la place du silence y est essentielle, le premier titre The Colour Of Spring ne débutant d’ailleurs qu’après quinze secondes de silence. Le son est ici acoustique, il n’y pas d’instruments électriques présent sur toute la durée du disque. Les compositions se rapprochent bien plus de la musique contemporaine que de titres purement pop, avec toujours cette influence évidente du jazz. Le jazz était d’ailleurs aussi l’une des dominances chez Talk Talk, surtout dans l’album The Colour Of Spring. La fragile voix de Mark Hollis se fait tantôt très présente, tantôt discrète mais toujours sensible. Sans cette voix si particulière, étrange et peu commune, cet album ne serait très certainement pas ce qu’il est. Elle est aussi énigmatique que son possesseur, aussi intemporelle que la musique de Talk Talk et totalement indispensable !

Mark Hollis est un album éthéré, dominé par une humilité et une sensibilité rare. La musique est discrète, fugace, indélébile ! Des titres sobres, remplis d’émotion, complexe dans leur simplicité, soignés et tellement expressifs. Cet album majestueux possède un impact à ce point fort qu’il transcende la musique et touche l’âme au plus profond.

L’un des albums les plus importants de l’histoire de la musique !

Depuis, Mark Hollis est entré dans une retraîte musicale qui ne semble pas avoir de fin. Trop de rancoeurs peut-être auront eu raison de ses illusions. En tout cas, on peut lui dire merci pour nous avoir offert une dernière fois son immense talent à travers un disque d’une beauté crépusculaire, et avoir su transcender la musique populaire pour toucher à l’inoubliable !


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • LeGus LeGus 21 mai 2009 19:40

    Si vous ne devez posséder qu’un seul album choisissez « Spirit of eden ». Je dois l’avoir écouté des milliers de fois et comme on l’a dit pour Mozart : le silence après Hollis c’est encore du Hollis.
    A l’heure d’hadopi, il est bon de souligner que la maison d’édition EMI n’est pas pour rien dans la disparition de ce groupe. Ces ordures prétendent défendre les artistes, mais quand ils en ont un, ils l’abandonnent au profit de médiocres bien dans le moule, facile à comprendre par la ménagère de moins de 50 ans.


    • Nobuko Nobuko 21 mai 2009 20:50

      Spirit of Eden est sans conteste un album d’une beauté crystaline et transcendentale.
      Mark Hollis est un génie incompris dont la musique continue encore aujourd’hui d’influencer nombre de jeunes groupes.


    • Blue boy Blue boy 21 mai 2009 23:10

      Dans les années 80, « The Colour of Spring » m’a sauvé la vie....


      • Nobuko Nobuko 22 mai 2009 01:30

        The Colour of Spring est un album incroyablement plus complexe qu’on ne le pense. Talk Talk est un groupe qui a repoussé les limites de la fusion musicale.
        Et puis on peut dire sans se tromper que Paul Webb est l’un des meilleurs bassistes des années 80 avec Derek Forbes et Simon Gallup.


      • karmaone1 13 juin 2009 01:57

        C’est toujours étrange de constater à quel point cet unique album solo de Mark Hollis fait l’unanimité. Il est l’aboutissement logique des albums de Talk Talk, plus particulièrement de Spirit of Eden. Et c’est normal qu’il y ait unanimité car cet album solo est une rare réussite, une perle qui est entrée dans la légende. Malheureusement, l’album est sorti en toute discrétion, dans une sorte de calme pudeur, à l’image de la musique d’Hollis, tout en retenue, en sensibilité et en justesse avec des moments de grâce infinie. J’ai un regret, un seul : c’est qu’Hollis n’ait pas décidé de poursuivre sa carrière, mise à part quelques participations discrètes avec Unkle ou avec Tom Yorke, le chanteur de Radiohead. L’album de rêve serait une combinaison entre Sigur Ros et Hollis. Et le second rêve serait de persuader Hollis de reprendre la musique. Qui le connaît ? Qui pourrait faire oeuvre utile et le convaincre que même après plus de 10 années de silence, il a encore des fans qui attendent son prochain opus ?! Ce compositeur a trop de talent pour demeurer muet. Quelle triste époque que de voir un type comme Hollis plonger dans le silence et l’anonymat et assister en même temps à la glorification des musiques « fast food » néo disco ou issues de la trash TV chantées par des pucelles endimanchées ou des débiles du bling bling.
        Oui, comme dirait Nobuko, Hollis est un authentique génie !
        Karmaone1

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès



Partenaires