• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Miami : Nouvel album de Damien Saez

Miami : Nouvel album de Damien Saez

Les relais de la presse étant ce qu'ils sont chacun y va de son article sans aucun intérêt, répétant à qui mieux mieux exactement la même chose à la virgule près. Ces très estimés médias devenant l'allégorie (à moins que cela ne soit l'inverse) qu'est la 'créature' issue du film d'horreur : Human Centipède ; il me serait toutefois bien difficile de dire avec exactitude lequel à eu l'insigne honneur de déféquer dans la bouche du second et caetera, mais se poser cette question n'a finalement que bien peu d'intérêt. Passons donc à la suite :

Alors oui : encore une fois ! Une pochette de Saez sera censurée, elle ne recouvrira pas les murs des métros de la région île de France à l'instar de celle de 'J'accuse', dans certains points de ventes l'on ajoutera un sticker là où il le fallait (sur le Holy Bible, en l'occurence) de même le géant I-tunes : lui, avait carrément proposé de mettre l'album en avant à condition que la pochette soit changée ce que l'artiste à bien évidemment refusé. La question que les médias se posent c'est si Saez avait insidieusement prévu ce 'Buzz'( terme de la novlangue ayant une signification tellement large qu'elle ne signifie finalement plus rien...) Les médias insinuant par là que l'artiste serait obsédé par la réussite et donc par l'argent, mais là serait bien méconnaître le loustic. Prolifique et constant : capable de sortir un triple album qui finira deuxième dans les charts en France et en Belgique sans que l'homme ne se donne jamais la peine d'apparaître sur les plateaux TV si ce n'est aux victoires de la musique ; par deux fois : pour y interpréter des musiques totalement inédites et résolument provocatrices devant un public (du moins en 2001) de vieux bourgeois au visage décomposé, ces prestations qui entrerons dans l'histoire et qui rappellerons à certains celles du regretté front-man de Nirvana... Quoi qu'il en soit nous voici six mois plus tard et dans deux jours viendra le nouvel album de 'l'artiste révolté' : Miami, qui semble être un sacré écho à l’élection du nouveau pape le très bien nommé : François premier, mais ce rapprochement est malheureusement fortuit et c'est bien dommage car il ne manquait pas de sel.
 
Les médias ne se sont pas donnés la peine de partager le single éponyme qui est d'ores et déjà en écoute gratuite depuis un mois. Je ne remettrais pas en cause leur sérieux, puisque je l'ai déjà fait auparavant. 
 
Le voici, le fameux :
 
Le précédente pochette ayant été censurée à savoir celle del'album : "J'accuse" montrait une femme : nue, fardée, coiffée d'une perruque et munie de talons aiguilles, assise, jambes croisées dans un cadis, elle avait été spolier au motif de : cette pochette ne respecte pas la femme. Il fallait malheureusement apprendre à lire entres les lignes, voir à lire tout court ; par cette pochette il critiquait lui-même l'idée de la femme objet comme ce plait à nous la présenter la pub, les médias n'ont assurément pas apprécier que l'on se joue d'eux et que l'on empiète sur leurs plates bandes, d'ailleurs il paraîtrait qu'en ce moment la RATP aurait autorisé l'affiche d'une femme nue seulement vêtue d'un sac à main. Non mes amis, l'on oserait pas vous prendre pour des idiots. Jamais !
 
Mais intéressons nous au présent : que signifie finalement cette nouvelle affiche ? Une paire de fesses à qui l'on donnerait volontiers le bon dieu sans confession et une bible sacrée qui recouvre bien plus ce postérieur que le dérisoire bout de tissu sensé l'habiller. Cette dualité à une véritable valeur artistique du fait des questionnement qui naissent à cette vision. L'on pourrait finalement tout dire et son contraire de cette affiche : la bible pourrait être là pour montrer que seul le repentir serait en mesure de sauver nos petites fesses de créatures décadentes et cela même pour les plus charmantes d'entres-nous... A moins qu'il s'agisse d'un lointain écho aux anciens siècles où l'obscurantisme faisait loi ? Sauf qu'aujourd'hui ce n'est plus par dieu que l'on procède pour manipuler les petits gens, mais bien à grand coup de billets violets en vu de s'accaparer le pouvoir et donc accessoirement du sexe, il fallait bien y re-venir. Et donc le nouveau centre du monde ne serait plus Rome, mais Miami, d'ailleurs ce n'est pas la première fois que le chanteur fait référence à cette ville, (voyez Pilule)
 
issu de l'album J'accuse, comme quoi : le hasard fait bien les choses. Pour enrevenir à cet obscurantisme ce dernier semble avoir de nombreux jours radieux devant lui : comme ont su le montrer tout ces pseudos artistes qui, bouffit d'orgeuil face à leur travail sont bien plus intéressé par le fait de faire leur beurre que d'élever l'humanité, de faciliter son émancipation pour qu'enfin l'on puisse considérer notre espèce comme étant éduqué tel que l'avait rêver Bakounine. Mais là serait rêver car la CIA veille au grain et Kim Dotcom n'est sans doute pas prêt d'être en mesure de rémunérer les artistes sans contre-partie et de faire couler les majors d'un autre siècle et cette aberration qu'est I-tunes... Finalement y arriverons-nous un jour au paradis ?
 
En attendant les explications de l'artiste et bien entendu son nouvel album, ainsi que la futur polémique concernant l'affiche de sa tournée qui présente un gros phallus en billets de 500 voici l'une de ces prestations lors des victoires de la musique qui ont eu lieu courant 2009 : 
 
 
et qui je l'espère plaira au plus réfractaire ou mitigés d'entres-vous.
 
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.16/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • Aldous Aldous 16 mars 2013 10:38
    Sache que, dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles. Car les hommes seront égoïstes, amis de l’argent, fanfarons, hautains, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, irréligieux, insensibles, déloyaux, calomniateurs, intempérants, cruels, ennemis des gens de bien, traîtres, emportés, enflés d’orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu, ayant l’apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force.

    Timothée 2-3


    • Mr-J 16 mars 2013 11:39
      Là où je pense que ce saint homme se trompe c’est dans la temporalité, n’est-ce pas ainsi que l’être humain à toujours été ?

      Si ce dernier était capable de s’occuper de son c*l sans vouloir fessé celui d’a côté nous y serions peut-être déjà au paradis, qu’en pensez vous ?

      J’ai personnellement tendance à voir : le paradis, l’enfer et le purgatoire comme des notions se côtoyant au présent, mais cela n’est pas très orthodoxe... Ou plutôt carrément blasphématoire, mais qui puis-je ? Sartre : lui, affirmait bien que l’enfer c’était les autres : un lâche, une femme fatale et une lesbienne dans un salon second empire, tel était la peinture que l’écrivain en avait donner dans son Huis clos.

      Je vous invite toutefois à me contre-dire : j’ai bien peu de connaissances en matière de religions m’étant cantonné à lire Torah, Bible, Coran ainsi que quelques textes bouddhistes qu’une seule et unique fois et qui plus est de façon fragmenté, c’est dire quelle brebis galeuse je fais. 

      Au sujet de l’article : mes plus plates excuses l’image de l’human centipéde ne devait pas faire partie de la version finale, de plus la femme de la pochette de l’album ’J’accuse’ n’avait pas les jambes croisées dans son cadis et j’ai découvert entres-temps : d’autres interventions télévisuelles de l’artiste que celles des ’Victoires’ ; interventions que je n’ai toutefois pas encore pris la peine de regarder... Je me devais par honnêteté de revenir sur ces erreurs. Il y a aussi de nombreuses ratures, mauvaises tournures et autres fautes qui gâchent la lecture et que vous n’avez sans doute pas manquer de remarquer, alala : dur dur de progresser !

    • Aldous Aldous 16 mars 2013 19:28

      Les saint homme ne dit pas qu’avant ce n’est pas arrivé aussi.


      Il dit juste : vous aller en chier des pendules à la fin a cause de tous les tarés, les egoïstes, les immoraux, les nombrilistes, lles banquiers, les menteurs, les usurpateurs, les politiciens vereux, les journalopes...

      Evidemment il l’a pas dit comme ça, mais tu peux me croire, ce qu’il a dit c’est que le changement, c’est maintenant !

      Et c’et pas celui de Hollande...

    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 16 mars 2013 12:16

      J’aime bien ce gars .....du français sur du rock péchu ,pas façile façile ...avec du fond en plus .....
      Et pas que ça .... smiley


      • bercav bercav 16 mars 2013 18:33

        Pochette grotesque qui laisse penser que la religion aujourd’hui empêche d’accéder au cul. Désolé, mais des culs, des filles à poil, y’en a partout et les chrétiens, les cathos, on leur chie dessus à longueur de journées grâce à la pensée libérale/libertaire, alliance objective de faux rebelles et de vrais requins...

        La précédente pochette était mieux vue.


        • Jean-Michel Lemonnier Jean-Michel Lemonnier 16 mars 2013 22:44

          On a les rebelles que l’on mérite... surtout s’ils gagnent bien leur vie...

           Saez fait de la chanson psy-cul pour gosses élevés aux « corn flakes » et au fluor, portable MP4 vissé à l’oreille, en rébellion contre leurs bourgeois de parents.

          Ses « fans » auront beau user de toute la phraséologie gauchiste la plus héritière de toute la chienlit libérale libertaire deleuzo-foucaldienne post-68 arde, ils n’en resteront pas moins des Hesseliens, des « indignés », des rebelles à la petite semaine qui trouveront vite leur place dans un open-space « managé » par un wannabe HEC chapeauté par un petit merdeux sciencepoteux pro-atlantiste...

          La Bible, le fric ! La religion, le pape, l’argent, la nouvelle contribution de 0,12 % pour les restaurateurs, la femme « femen » objet seins à l’air activia enfin dénoncés ! Mon Dieu quelle subversion, on n’avait pas vu cela depuis la dernière chronique de Stéphane Caroline Charb Guillon de Fourest dans le dernier Charlie Canal Plus Libé Hebdo financé par Dassault-Bouygues la truelle de Mélenchon (ou l’inverse)...


        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 16 mars 2013 23:30

          Jean Michel ,fait Béranger si tu en a le talent ...Ou Miles Davis ,encore que celui ci ne soit pas pas à tes hauteurs ...Bien que ...


        • Jean-Michel Lemonnier Jean-Michel Lemonnier 17 mars 2013 00:15

          @ Aita Pea Pea

          Quel rapport ? Je parle de sa subversion qui est organisée et subventionnée par le système, pas de ses compétences en matière de chant ou de maîtrise d’un instrument.
          Ses censures ? La blague récurrente. Un moyen de faire monter les ventes de l’album et de passer encore une fois pour un subversif pour ceux qui n’ont pas un minimum de recul à l’égard du personnage.
          Une vieille ficelle qui marchait déjà il y a 60 ans avec le Rock ’n’ Roll puis plus tard avec le hard rock et le heavy metal, le death metal, le black metal, etc.

          Pourquoi devrais-je montrer que je peux mieux faire que Saez alors je ne suis pas musicien professionnel  ? Aucun sens.


        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 17 mars 2013 00:31

          Quoiqu’il fasse ,il sera montré à ton index .....Amen .
          Dis moi qui a ton absolution ,ça ira plus vite ....


        • viper82 16 mars 2013 22:00

          C’est effectivement notable à quel point la sortie de cette couverture fait écho à l’élection du nouveau pape.

          Mais ce n’est pas la première coïncidence sur ce premier album, en effet, la bite en thune est sortie elle le lendemain même de l’ « accord » entre DSK et Diallo : http://lucmuller.free.fr/blog/index.php?article=1052-saez-miami-tour


          • Philippe Baptiste 16 mars 2013 22:22

            J’ai toujours eu une sainte horreur de Damien Saez, autant musicalement que le personnage qui m’insupporte dans absolument toutes ses interventions . Dans le genre niaiseries de faux rebelle lui il est au point.

            Quand je vois ça : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=lU1Pr-W-lzo ; une vraie torture. 

            • Jean-Michel Lemonnier Jean-Michel Lemonnier 16 mars 2013 23:51

              Merci pour cette « séquence ».

              A voir cet indomptable rebelle au compte en banque bien garni, vomir la société de consommation, la télé câblée, les taxes sur les sodas, on ne peut qu’avoir envie de se révolter avec lui et Mélenchon-Besancenot (j’attends l’intervention de Jaja) et tous leurs amis du show business français...
              Mais en attendant le Grand soir qui mettra fin à toutes les cruelles injustices que subissent Saez, Cali et autres gentilles donzelles virtuoses de la guitare, invités une semaine sur deux chez Ruquier, je ferais bien une remarque.

              Je vais la faire.

              Ce type sur la video (Saez donc) me fait penser à ces élèves qui ont parfaitement intégré ces codes de la rebellitude télévisuelle et télévisée. Ils savent que le système (qui inclut un tas d’entités : EN, Télé,Radios jeunes ou moins jeunes) les soutiennent dans leur rebellion-poussée acnéique... C’est exactement ce genre de types (garçon-fille) que les profs doivent se farcir à longueur d’années : tout est à eux pour reprendre un étrange slogan du Npa, tout nous est dû, je ne vous dois rien, je pars quand je veux avec en bonus des insultes et du mépris à l’égard du maître de cérémonie (le prof)...

              Donc assez.
               La rebellion de Saez est un conformisme absolu, elle faire rire (au mieux), elle n’interroge même plus puisqu’avec l’expérience on sait de quelle matrice idéologique elle est issue...45 ans de retard...

              A titre d’anecdote, « on » m’avait dit à l’EN : de toute façon si « ça » ne passe pas à la télé, ce n’est même pas la peine d’en parler à tes élèves...

              Ite missa est, encore une fois...


            • Jean-Michel Lemonnier Jean-Michel Lemonnier 16 mars 2013 23:54

              Err. : Ils savent que le système (qui inclut un tas d’entités : EN, Télé,Radios jeunes ou moins jeunes) les soutient...


            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 17 mars 2013 00:15

              J’suis en accord avec toi sur le fond Jean ,mais il me semble que tu brules un peu facilement les oripeaux qui pourraient en attirer d’autres plus doués ...


            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 16 mars 2013 22:38

              Ca m’étonneras toujours que l’on puisse gloser sur une image de pochette de disque (qui me parais à propos )sans écouter le disque ...
              L’hypocrisie ,theme de Damien est bien reflétée dans cette image ...
              Savez vous que dans tous les bordels USA autorisés, dans la table de nuit git l’« Holy Bible » ..
              A mon avis, c’est que pour l’ après péché ,la branlette spirituelle finisse l’absence de travail sur soi...


              • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 17 mars 2013 02:33

                Le pochette n’a aucune signification intellectuelle, c’est une image surréaliste qui utilise le principe du mariage des contraires pour créer un effet de tension esthétique. 


                La chanson Miami est assez bien faite, je trouve. 

                • joshuadu34 joshuadu34 17 mars 2013 09:51

                  Je ne comprend, à dire vrai, pas du tout cette polémique faite sur la pochette d’un album... Damien Saez n’est-il pas un chanteur ? A ce titre, j’aurai compris qu’on critique (ou encense) le contenu de l’album, dont on peut dire beaucoup, puisque, franchement, si cet album réjouira les fans, ils n’apporte, contrairement aux précédents, pas grand chose à l’univers de Saez...

                  Tout juste pourra-t’on parler des « influences » guitariste de Hendrix sur « Cadillac noire », mais sinon, c’est du Saez, dans la « joie » la plus simple ! Les envolées sont attendues, prévisibles même (« pour y voir »), même si efficaces. Les textes sont un peu moins fouillés qu’habituellement, mais pouvait-on attendre autre chose si peu de temps après « Messina » ?

                  L’album n’a pas la force d’un « Debbie », ni d’un « J’accuse », mais, à condition de ne pas être horripilé par la voix de Saez, ou par son manque de joie de vivre, ça reste un album sympathique... Surtout dans la curie ambiante de ces conneries customisées « top 50 »... Saez reste dans son univers, et, c’est un peu ce que je lui repproche sur cet album là, n’explore pas la musique comme pourraient le faire des très grands artistes, mais c’est aussi le cas de pas mal de monde (voir Bowie, qui surfe sur ses acquis avec un bon album, mais qui n’apporte pas grand chose à son univers, déjà bien vaste il est vrai...)

                  Alors Damien Saez fait le buzz, de par la pochette, et fait ainsi parler de son album... Il profite de la censure pour faire de la pub... Soit, mais en quoi cela fait-il de lui quelqu’un de différent de la très grande majorité des autres artistes (y compris parmi ceux qui se présentent comme « engagés ») ? La Mano, ou bien d’autres, ne se disaient-ils pas engagés, eux aussi, et n’ont-ils pas profité du système ? Un buzz ne reflète en rien un album ! Et, mis à part quelques noms bien rares (les bérus, par exemple, qui redistribuaient leurs bénéfices aux labels indés pour aider les jeunes groupes, par exemple), combien de chanteurs « engagés » peuvent se vanter de naviguer hors système ?

                  Perso, et c’est ce que je reproche un peu à cet article, je préfère l’écoute d’un artiste, et des articles liés à cette écoute, qu’un débat sur une pochette ! Après tout, elle est jolie, la pochette de Psy... Cela en fait-il un chanteur ?...

                  La censure est-elle ridicule ? Oui, bien entendu ! Damien Saez profite-t’il de cette censure inique ? Oui, et franchement, il aurait tord de s’en priver ! Est-il commercial ? Sur cet album là, je dirai oui, même si « Messina » était une gageure et un sacré pari ! Mais, alors que TOUS en font de même, ou est-ce un problème ?


                  • Jean-Michel Lemonnier Jean-Michel Lemonnier 17 mars 2013 11:30

                    "Aucun recul, aucun propos. Saez est resté ce lycéen qui joue au rebelle pour plaire aux filles en regardant le prof dans les yeux, et en essayant de faire croire que son attitude peut faire réfléchir ou servir quelqu’un d’autre que lui-même.« 

                     »Damien Saez, déjà connu depuis 10 ans pour être désabusé et chanter le malaise d’une classe d’âge (l’adolescence). Il était alors jeune et con parait-il. Pour notre plus grand bonheur, il avait disparu de la surface musicale, mais comme les pires maladies, on n’est jamais à l’abri d’une rechute. Indochine, Louise Attaque ou Damien Saez, [ Noir désir] peuvent à tout moment renaitre de leurs cendres, on parlerait dans les milieux autorisés, d’un nouvel album de Mickey 3D, le génie musical médiatique peut se réveiller à tout moment...« 

                     »Saez, le rebelle qui dit tout haut ce qu’il ferait mieux de taire« , 2009
                    http://facilelamusique.hautetfort.com/archive/2009/03/25/saez-le-rebelle-qui-dit-tout-haut-cequ-il-ferait-mieux-de-ta.html

                    J’ajoute : pourquoi le »rock français" mainstream est-il aussi mauvais ?

                    Voilà de quoi s’abreuver à d’autres sources bien plus saines (attention c’est garantie sans baratin ni éructations adolescentes-hormonales) :

                    Patrick Rondat :
                    http://www.youtube.com/watch?v=RggrHIlIlpc

                    http://www.youtube.com/watch?v=9ugDB4H8vy0

                    Bireli Lagrène :

                    http://www.youtube.com/watch?v=DeEsodsuzOU

                    Allan holdsworth :
                    http://www.youtube.com/watch?v=zMi2mCe7CKg

                    Al di Meola, Paco de Lucia, John MacLaughlin :
                    http://www.youtube.com/watch?v=FWfKwzsSoFM

                    Pat Metheny :
                    http://www.youtube.com/watch?v=WIeT0O7JX4I

                    Liste à compléter...

                    Réponse à Aita Pea Pea dans le même temps...


                    • Jean-Michel Lemonnier Jean-Michel Lemonnier 17 mars 2013 11:51

                      suite :

                      Jean-Philippe Rameau, Gavotte et 6 doubles
                      http://www.youtube.com/watch?v=pRHUVvO1QdM

                      W. A. Mozart, Ave verum corpus :
                      http://www.youtube.com/watch?v=qvFUw9HvRf8

                      ...


                    • tf1Goupie 17 mars 2013 13:14

                      Oui c’est un rebelle qui se la joue un peu trop donneur de leçons ; en cela il est très français.

                      Des révolutionnaires de salon n’en croise-t-on pas à la pelle ici même ?...

                      Néanmoins musicalement il touche pas mal, il sort des formats prêt-à-consommer, bref il essaie des choses et de ce point de vue là c’est quand même rafraichissant.
                      ça nous change de jhonny, nouvelle star ou autres conneries genre tous ceux qu’on voit chez les enfoirés.
                      A ma connaissance il produit lui-même ses albums.

                      Et même des « Paco de Lucia, John MacLaughlin » je vois ce que ça a de mieux à part faire intello-bobo-sorti de Science Po


                      • tf1Goupie 17 mars 2013 13:15

                        je vois PAS ce que ça a de mieux


                      • Jean-Michel Lemonnier Jean-Michel Lemonnier 17 mars 2013 13:57

                        Avant dernier commentaire, lire : c’est garanti (...)

                        « Et même des « Paco de Lucia, John MacLaughlin » je vois ce que ça a de mieux à part faire intello-bobo-sorti de Science Po »

                        Sauf que ces trois sont des virtuoses, des Musiciens avec une technique, une musicalité et... une culture musicale monstrueuse...de fait, aux antipodes des usurpateurs de la « nouvelle chanson française »...
                        Pourquoi la musique comme la littérature qui « marchent » commercialement devraient-elles être et sont livrées à des « manchots » ou des « analphabètes » ?...

                        La musique c’est sérieux...


                        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 17 mars 2013 14:27

                          Ia Orana Jean .
                          Le bléme est le relativisme qui nous est inculqué dès le biberon ;symptomatique a été la déclaration de soeur sourire Ségolène ne voyant aucune différence qualitative entre une rapeuse et Bach ...
                          En meme temps Bach s’est inspiré des musiques populaires et des danses qui en indiquaient le style pour composer ...
                          Le Floyd est considéré hautement aujourd’hui par de nombreux classiqueux ...
                          Pour ce que tu aimes ,pas de problème,les ai aussi dans l’ordi ,sauf Rondat,trop branleur de manche pour moi ...


                        • Julien.R28 19 mars 2013 12:58

                          Toujours intéressant de lire ce genre de personnage qui pense savoir tout sur la musique, sur les intentions d’un artiste et sur son travail.


                          Le plus comique dans tout çà, et certainement les liens postés pour justifier les propos. Vous savez comme le mec de 30 pige qui trainent avec des ados de 14 ans, les saoulant avec ses artistes bien supérieur à Justin Bieber.
                          Le problème tient au fait que la plupart des liens ramènent à des artistes que j’écoutais à 17 ans, en pleine recherche musicale, sans parole, juste de la musique pure, oui et après ?

                          A 32 ans, la musique ne me suffit pas pour apprécier, pour trouver l’émotion, j’ai baigné toute mon enfance avec les grands noms de la scène, Brel, Ferrat, Lama, Barbara, Ferré, Reggiani, mes parents étaient des inconditionnels de ces artistes.

                          Et juste quand j’écoute çà : 

                          (10 ans de conservatoire)








                          Des chefs d’oeuvre de la musique française, les liens postés me paraissent bien dérisoire, tout est une question de vécu, d’émotions ressenties, et non d’un pseudo rebelle qui cherche à faire le buzz pour vendre...

                          Les moralisateurs en quête de reconnaissance sont une espèce qui se développe très rapidement sur le net....






                        • Jean-Michel Lemonnier Jean-Michel Lemonnier 19 mars 2013 20:24

                          "Le problème tient au fait que la plupart des liens ramènent à des artistes que j’écoutais à 17 ans, en pleine recherche musicale, sans parole, juste de la musique pure, oui et après ?« 


                          Bien sûr.

                          La plupart des groupes et des chanteurs n’ont rien à dire. Ils ne chantent que des conneries et étalent leurs états d’âme de gosses de riches (ou de sous prolétaires américanisés, aspirants bourgeois, concernant le rap) dont beaucoup (dont moi) se contrefichent. Quand on ne se sent pas bien, on va chez le psy... ou on compose de la musique (sans ajout de paroles)...
                          Si je veux de la politique, du »pamphlétaire« , j’ouvre un bouquin. Pas cela qui manquent les bouquins...
                          Les »messages« envoyés par ces artistes cooptés par le show-biz français m’emmerdent profondément.

                          Seule la musique compte sauf rares exceptions où il y a du texte (Brel, Ferré et quelques groupes à l’occasion, effectivement) et pas des propos de geignards arrogants puants et suffisants...
                          Des discours pénibles et égoïstes, il y en a plein la télé, dans la plupart des rencontres au boulot, à l’école, etc.

                          Les groupes de hard rock (je ne parle pas d’AC/DC que je n’aime pas) ou le heavy metal au sens large ont, au moins, cela de particulier qu’ils abordent des thèmes en rapport avec les mythes, la religion, la mort etc.
                          ...bref, des choses »au-delà« (sans esprit) de ce prosaïsme très bourgeois des petits nanars de la chanson française (et internationale) qui vomissent la société de consommation alors qu’ils ont la bouche pleine...

                          Puis, il est écrit : »les liens postés me paraissent bien dérisoire« 

                          Rameau et Mozart (j’aurais pu citer Bach ou Liszt) sont dérisoires... smiley
                          Et Bireli Lagrène, Paco de Lucia, ou Patrick Rondat (qui en dehors de sa carrière solo et d’autres contributions a joué avec Michel Petrucciani) de la musique pour ados qui se cherchent...
                          Assez plaisanté...

                          Vous dites 10 ans de conservatoire pour ce Damien Saez ? Et pas eu le temps d’apprendre à chanter ?

                          Quant à ce :
                           »tout est une question de vécu, d’émotions ressenties, et non d’un pseudo rebelle qui cherche à faire le buzz pour vendre...« 

                          Je rejoins le commentaire de Backerstreet que je me permets de citer :

                           »Gros truc de marketting avec toujours les mêmes recettes, la transgression avec le sexe et la religion.
                          « Eh, coco, qu’est qu’on lui met, à la meuf ; une bible, ou un coran ? »
                          « T’es con ! Tu veux faire sauter la boutique ! Une bible bien sûr ! Ca craint pas la bible ! »
                          « Ben oui....Justement, tout le monde s’en fout ! Faudrait quelque chose de plus mordant ! »
                          « Je connais quelqu’un à l’intérieur ! Je vais lui demander de l’interdire ! "
                          Ca sera la meilleure publicité »

                          Désolé(s) d’avoir égratigné votre idole...





                        • Julien.R28 20 mars 2013 14:01

                          Ce qui est amusant dans votre réponse, c’est l’incapacité à pouvoir se faire un avis tout seul comme un grand...


                          Déjà faut noter l’absurdité des propos, la moindre des choses aurait de cliquer et d’écouter, aucuns liens ne parlent de politique.............argument ridicule.
                          Le message remet en cause la musique en général et pas seulement un artiste, difficile de voir une cohérence désolé, « Aimer à perdre la raison » et « L’italien » de Reggiani n’auraient donc aucun sens, puisque seule la musique compte ? Hum, oui pour un enfant de 4 ans sans éducation et sans vécu, effectivement, la musique retient plus facilement l’attention, après on grandit, et on découvre les paroles, et on prit aux tripes, bien plus qu’une envolée de guitare électrique. Queen II a bercé mon adolescence, Led Zep, même Iron Maiden, puis j’ai vieilli, je suis passé à BB King, Lucky Paterson, puis j’ai grandi, la musique me suffisait pas.

                          « Vous dites 10 ans de conservatoire pour ce Damien Saez ? Et pas eu le temps d’apprendre à chanter ? »

                          Hum, apprendre à jouer d’instruments de musique doit déboucher à savoir chanter, ouais là, on est vraiment parti très très loin dans l’incohérence....

                          Les chansons lui donnent raison, aucun artiste français en 2013 n’est capable de composer « aux encres des amours », « Les magnifiques » ou encore « Les meutrières », c’est pas une question de rebelle de la société embourgeoisé, il s’agit simplement de fait, les créations sont là, et balaient d’un revers de main tous vos paragraphes qui ne montrent uniquement que vous ne connaissez absolument rien à la musique. 


                        • Jean-Michel Lemonnier Jean-Michel Lemonnier 20 mars 2013 16:45

                          Parce que je cite quelques lignes que j’estime bien vues dans un commentaire qui en fait 30, c’est un manque d’avis personnel. Cherchez autre chose...

                          "aucuns liens ne parlent de politique« 
                          Je parle de ce côté pamphlétaire, révolté, politique en général pas de vos liens en particulier.


                           »apprendre à jouer d’instruments de musique doit déboucher à savoir chanter« 
                          La voix est aussi un instrument.
                          10 ans d’apprentissage d’un instrument tel le piano doivent, quand même, bien aboutir à une certaine maîtrise de la voix/du chant.
                          Mais peu importe. Ici, ce n’est pas une histoire de savoir qui chante ou compose mieux que l’autre...

                           »Les chansons lui donnent raison, aucun artiste français en 2013 n’est capable de composer« 

                           

                          Voilà bien du subjectif. Même remarque que précédemment.

                          Vous persistez d’ailleurs à considérer le fait d’apprécier la musique seule et l’absence de paroles comme des goûts d’adolescents. C’est vous qui vous couvrez de ridicule, en renvoyant toute la »musique savante« à cela.

                          Je vais l’écrire différemment.
                          Ces paroles (sauf exceptions et je peux être d’accord avec vous) ne sont, la plupart du temps donc, que piaillements, verbiage, monologues stériles.
                          Il y a une espèce d’indécence à prendre sa guitare ou son piano et chanter (de cette manière, je ne parle pas de »technique« ) tout son mal-être avec des »la société va mal« , »tous des cons et des salauds« qui ne sont que des »moi je« mal camouflés. Le »je du génie"...une véritable épidémie de notre époque...

                          ....avec toute la sensiblerie qui va avec par opposition aux véritables sentiments, nobles, et parfois violents qui eux sont, donc, méprisés, étouffés, recouverts par toute une niaiserie sentimentaliste... par la larme à l’œil télévisée, filmée, enregistrée,..
                          La télé de Delarue et héritiers, le voyeurisme/sadisme (même chose) de certaines émissions et Saez même combat. Saturation de mièvreries, de paroles, de bruits, de pseudo-révoltes face à de véritables frustrations qui ne trouvent plus à s’exprimer.
                          Diversions.

                          En définitive, tout cela pour dire que nous ne devons pas apprécier la musique pour les mêmes raisons. Aucune raison de continuer cette discussion qui sera sans fin.
                          Et puis comme dirait l’autre, chacun ses goûts, la mxxxx a bien le sien...


                        • Julien.R28 20 mars 2013 17:57

                          Je salue la volonté de rester dans son idée de départ, mais un postulat ne peut pas perdurer quand la cohérence n’est pas au rendez vous.


                          La base dans un dialogue constructif est de se fier aux faits et pas sur des caricatures.
                          L’indécence à prendre son piano et sa guitare....donc Springsteen, Clapton, Dylan, Ferré, Barbara, ne sont en fait que des imposteurs qui n’auraient jamais du faire de musique, hum, incohérence quand tu nous tiens.

                          Pour Saez, si on prend le triple album Messina, et je réitère, aucun artiste français n’est capable de sortir la même intensité en 2013. 

                          Pour le reste, je pense qu’il s’agit plus d’une critique généralisée de la société actuelle, mais dont Saez n’a justement rien à voir, et qu’il dénonce à chaque chanson notamment dans « Les fils d’Artaud », qu’on aime pas le personnage, est une chose, débiter du préconçu pour s’en justifier en est une autre.
                          La critique est légitime, mais l’axe d’attaque est mauvais tout simplement.



                        • herope herope 17 mars 2013 14:13

                          Saez dérange depuis le début. Son 1er succès Jeune et con le propulse comme le nouveau Balavoine sauf que il (Saez) refuse le système et le show-bizz en général . Les rares interviews n’en sont pas il dit ou lit son texte et se « barre » !
                          Il est dans la lignée de H.F Thieffaine. Ils gagnent leur vie en dehors des majors et avec un discours non lénifiant ainsi que les images véhiculées. Alors là les problèmes commencent car dans cette société (paroles de Saez : « il faut marcher dans les clous » album J’accuse !

                          www.fa-heropelyon.fr.gd


                          • Ricquet Ricquet 17 mars 2013 14:51

                            Merci de me faire découvrir l’artiste.

                            La personnalité est intéressante puisqu’il mène sa barque en dehors de tout conformisme.
                            Jolie voix quand elle est posée et qu’il chante en acoustique.

                            Sur la vidéo, dés lors qu’il pose sa guitare, ça devient surtout du décibel.
                            Je raccroche...
                            (J’aime bien son coté vindicatif et arrogant ou insolant vis à vis de ce public costumé / système)

                            • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 17 mars 2013 17:05

                              Je ne vois vraiment pas ce que la pochette a de particulier ni qui elle peut gêner ?? Les pochettes sont généralement construites par des graphistes travaillant pour la boîte de production, le chanteur n’intervient généralement pas dans ce travail.


                              Ce chanteur n’est ni complètement nul, ni génial. 

                              C’est quoi le débat ? Il y a un débat ? 

                              • Magnon 17 mars 2013 21:56

                                @J

                                Nul ou génial, ce chanteur aurait pu se passer d’insulter un tiers de l’humanité !
                                Apparemment pour ses producteurs, sa qualité musicale ne suffit pas....

                                • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 17 mars 2013 22:19

                                  Pourquoi se sentir insulté ? Pourriez-vous expliquer ce que vous voulez dire ? 


                                  Je trouve que la Bible est bien mise en valeur par cette pochette. N’est-ce pas une façon de dire : « N’oubliez pas de prier avant de faire l’amour afin que le plaisir que vous donnerez à votre partenaire soit sanctifié » ou bien « Remerciez l’Eternel, le créateur de ces jolies fesses, qui vous sont offertes par la grâce pour célébrer Sa gloire » ?

                                • bakerstreet bakerstreet 18 mars 2013 15:15

                                  Gros truc de marketting avec toujours les mêmes recettes, la transgression avec le sexe et la religion.
                                  « Eh, coco, qu’est qu’on lui met, à la meuf ; une bible, ou un coran ? »
                                  « T’es con ! Tu veux faire sauter la boutique ! Une bible bien sûr ! Ca craint pas la bible ! »
                                  « Ben oui....Justement, tout le monde s’en fout ! Faudrait quelque chose de plus mordant ! »
                                  « Je connais quelqu’un à l’intérieur ! Je vais lui demander de l’interdire !
                                  Ca sera la meilleure publicité »


                                  • rocla (haddock) rocla (haddock) 19 mars 2013 20:31

                                    la zig ça s’ écoute , ça se commente pas .


                                    tou mé fé tourné la têteu 

                                    • rocla (haddock) rocla (haddock) 20 mars 2013 08:27

                                      oui d’ accord Sabine mais j’ en attends rien .... smiley


                                    • bonjour 19 mars 2013 23:54

                                      Wouah la censuuuuuuuuuuuuuuuuure ouahlàlà !
                                      ... Pis, bon, la pochette de l’album « Fuck me Jesus » de Marduk, on en fait quoi ?

                                      Trop de la rébellion, Saez !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Auteur de l'article

Mr-J


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires