• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Moi je crois pas ! » Duo Hiegel-Arditi au sommet du vide existentiel

« Moi je crois pas ! » Duo Hiegel-Arditi au sommet du vide existentiel

Croyez-vous ou non que Jean-Claude Grumberg ait écrit une pièce de Théâtre ? Selon que vous vous entendrez répondre : « Moi je crois pas ! » ou « Moi je crois », vous ferez, dans les deux cas, la preuve par l’absurde que Catherine Hiegel et Pierre Arditi forment, sur la scène du Rond-Point, le couple lambda universel.

Faisant face à la télévision qui raconte le monde à domicile, lui et elle, en canapé domestique, n’auront d’autres interlocuteurs privilégiés que leur propre image en reflet, faisant écho à l’écran cathodique ou plat, selon la croyance technologique du moment.

Passent alors en revue, les interrogations anecdotiques à parts plus ou moins égales avec les problématiques métaphysiques pour entretenir l’alternative à la pensée du partenaire et, de façon à maintenir en vie le désir d’en découdre avec l’autre face du miroir.

Ainsi, assurant conjointement, deux rôles de composition pour un unique jeu de rôles, l’homme et la femme se donnent la réplique tentant de débusquer le commun dénominateur qui ne saurait les séparer :

« Qu’est-ce qu’il y a à manger ce soir ? », étant admis, par principe, que leur plat vidéo préféré serait « Le documentaire animalier ».

Cependant, si, en réponse à « Moi, je crois pas qu’il y ait une vie après la mort » fuse, par réflexe systématique : « Moi je crois le contraire », mais que, par la suite, en approfondissant cette dialectique, il se révèle que la thèse inverse serait : « Je ne crois pas qu’il y a une vie avant la mort », il devient manifeste que ces deux-là ont du pain sur la planche, ne serait-ce que « Le pain de ménage » !…

Du même tonneau, Jean-Claude Grumberg n’épargne aucune répartie contradictoire à leur entité duelle, trop contente de survivre à l’autarcie de salon, garantissant leur train-train quotidien.

Quelle vie exaltante que de refaire le monde, à peu de frais, en se plaisant à poser la question qui suit la précédente, tout en prenant appui sur la foi du charbonnier et sa dénégation catégorique !

Que passent alors, en amalgame revendiqué, l’abominable Yéti, l’immaculée conception, les fayots péteurs, la taille du zizi, le 11 novembre en confusion avec le 11 septembre et autres sujets qui fâchent… Il n’ y aura désormais plus de limites à la polémique conjugale !

Hiegel-Arditi, un véritable duo classieux au sommet de la communication en vase clos !

photos © Giovanni Cittadini 

MOI JE CROIS PAS ! - ***. Theothea.com - de Jean-Claude Grumberg - mise en scène : Charles Tordjman - avec Catherine Hiegel & Pierre Arditi - Théâtre du Rond-Point

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.15/5   (13 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires