• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Mon beau-frère » : le nouveau clip touchant mais naïf de Black (...)

« Mon beau-frère » : le nouveau clip touchant mais naïf de Black M

Après une absence longue de deux ans, le rappeur Black M, idole de toute une génération de mélomanes, est de retour sur scène avec son nouvel album Il était une fois sorti en juin. C'est le troisième album solo signé par le ténor du groupe Sexion d'Assaut. C'est le deuxième single de l'album qui retient la plus grande attention du public, tant à cause de sa musicalité que de son thème atypique. Car il n'est pas question de bagarre, de sexe ou d'argent, thèmes habituels du hip-hop actuel, mais de… beau-frère.

Le clip, intitulé "Mon beau-frère" met en effet en scène l'acteur Rayane Bensetti qui joue le rôle du petit ami de la sœur du rappeur, ce qui met ce dernier hors de lui au début avant de faire contre mauvaise fortune bon cœur et d'accepter ce "frère" qu'il n'a pas choisi. Mais n'importe qui ne devient pas le "beau-reuf" d'un rappeur, Black M et ses amis font donc passer une multitude de tests au jeune prétendant : fidélité, saut en parachute, concours de breakdance… des épreuves que l'amoureux transi réussit à merveille, dépassant même les espérances du chanteur qui finit par s'attacher à ce jeune homme qui vient d'entrer dans la vie de sa sœur et qu'il considère désormais comme un membre à part entière de la famille. Tout est bien qui finit bien car, à la fin du clip, on voit une photographie montrant Rayane Bensetti et la figurante qui joue le rôle de la sœur en tenue de mariés.

Voici les paroles de la chanson, pour vous permettre d'avoir une meilleure idée de son contenu. Je poste ceci dans le respect total des droits d'auteur, le clip comme ses paroles étant en libre accès sur internet :

"À la base, personne ne touche à ma sœur, tu sais 
Même avec un bouquet d'fleurs 
T'as bien raison d'avoir des gouttes de sueur 
Car un de nos cousins débarque tout à l'heure (eh) 
Félicitations, tu t'es engagé à vie, t'as dit "oui" sans hésitation 
J'te comprends, ma sœur est belle et intelligente 
Quand j'vois tes mocassins, j'ai du mal à la comprendre 
Viens avec moi, j'vais te présenter ma bande, bois un verre à la nôtre.

Faut te détendre, on a tellement de choses à échanger,
J'espère que tu t'es vraiment rangé.
Elle nous a beaucoup parlé d'toi, elle nous a dit que tu étais le bon 
Si tu merdes, y a pas le choix, on va devoir t'jeter d'un pont 
Doucement avec ma sœur, le mariage, c'est pas de l'eau 
En entrant dans sa vie, tu es rentré dans la nôtre.

(Refrain)

Bienvenue mon frère, mais attention quand même 
Bienvenue mon frère, fais attention à elle 
Bienvenue mon frère, mais attention quand même 
Bienvenue mon frère, tant que tu l'aimes, on t'aime, bienvenue.

À la base, personne ne touche à ma sœur, tu sais où tu peux te foutre ta fleur (oups !)
T'as de la chance que maman t'apprécie fort mais t'es mort le jour où ça va parler divorce 
J'ai enquêté sur toi, monsieur l'gendre idéal, j'ai des petits dossiers
Après, c'est toi qui voit, si tu veux pas que j'parle, va falloir négocier 
Je sais qu'tu m'aimes, la meilleure façon de s'intégrer, c'est d'être soi-même 
T'es arrivé dans la famille comme un rayon d'soleil 
Il ne faut pas nous en vouloir si parfois on s'protège.

Et j'avoue que j'aimerais voir le mélange de vous deux
Mais pas touche, elle n'est pas encore à toi, attends un peu.

(Refrain)"

La chanson est en soi intéressante. Le rythme musical le dispute à l'intensité d'action qui se déroule dans le clip. Car, l'originalité de ce single, c'est la dissociation entre l'air chanté par Black M et le clip qui fait office de court-métrage et montre le rappeur en train de tester le prétendant de sa sœur. L'action est donc indépendante des paroles, tout en s'y intégrant, ce qui fait de "Mon beau frère" une œuvre originale dans l'univers du hip-hop. Le fond n'est guère plus dénué d'intérêt : avec une touche d'humour, Black M aborde ce sujet hautement sensible qu'est la figure sororale auprès de nombreux jeunes hommes de banlieue, surtout quand elle devient une jeune femme et s'apprête à entrer dans la vie adulte. C'est que nous autres, hommes de banlieue, du fait de nos cultures d'origine, avons tendance à être très (parfois trop) protecteurs envers nos petites ou grandes sœurs, afin de leur éviter de tomber sur un manipulateur ou un homme peu stable. La défiance est d'autant plus grande quand le prétendant est un jeune Occidental, tant sont nombreux les exemples de fils à papas issus de beau quartiers qui ont juré leur amour à des jeunes filles chastes de banlieue avant de les engrosser et de se défiler. Ces comportements coloniaux répétés ont hélas radicalisé le comportement de certains jeunes hommes qui se mettent en état d'alerte dès qu'un jeune Occidental courtise leur sœur : loin d'être l'expression d'une haine raciale ou d'un refus de mixité, ces comportements protecteurs sont en fait l'expression d'un amour fraternel et la peur que leur sœur soit considérée comme une simple "beurette" de passage par le prétendant qui la virera une fois la relation charnellement consommée. Il est, à ce propos, intéressant de noter que la figure du "grand frère de banlieue" sert à alimenter les fantasmes xénophobes de la droite comme de la gauche : pour les premiers, c'est le caïd antifrançais qui rêve de devenir un émule de Merah ; pour les seconds, c'est l'incarnation du patriarcat qui empêche sa sœur de s'habiller en jean troué et de se déhancher en boîte de nuit comme une "femme libre" se doit de le faire dans l'imaginaire des progressistes. Avec sa chanson à la fois touchante et humoristique, Black M tord le cou à ces préjugés (de part et d'autre) et célèbre la mixité, puisque le jeune prétendant est nommé "Max" et se trouve être blanc. "J'avoue que j'aimerais bien voir le mélange de vous deux", sans doute le vers le plus emphatique de la chanson qui nous dépeint le rappeur, d'abord réticent, se prendre à rêver d'être tonton.

Bref, comme dit ci-dessus, la chanson n'est en rien mauvaise tant par sa mise en scène que par sa musicalité. Mais les fans de hip-hop à l'ancienne seront sans doute déçus, comme je le suis. Rappelon-nous : Black M, c'est ce jeune rappeur qui, au début des années 2010, s'était fait connaître comme le porte-étendard du groupe Sexion d'Assaut avec leur premier clip "Casquette à l'envers", véritable plaidoyer pour la contre-culture banlieusarde. C'est le même Black M qui, un an plus tard, employait le mot "kouffar" (mécréant) dans l'une de ses chansons, ce qui allait le mettre sous le feu de l'extrême-droite quelques années plus tard. C'est le même Black M qui, en 2016, ridiculisait l'identitaire Marion Maréchal dans une de ses chansons et rendait hommage à son grand-père tirailleur mort pour la France. En clair, un rappeur à la plume trempée dans le vitriol, ennemi du racisme et défenseur des banlieues, un nouveau Paul Robeson en somme, c'est en tout cas ce qu'on était en droit d'espérer au vu de son passé. Or, voilà que l'homme qui fut la cible de menaces de mort par l'extrême-droite pour sa trop grande liberté de ton et qui remit la petite Le Pen à sa place, voilà qu'il nous sort une chanson sur son beauf…

"Tupac, reviens, il-elle-s sont devenu-e-s fou-lle-s !", a-t-on envie de s'écrier lorsque l'on voit le paysage du hip-hop de ces dernières années où les artistes rivalisent de consensualité et de guimauve. Black M qui dédie une ode à son beauf, le jadis indomptable Orelsan qui fait une chanson sur les Lego (oui, vous avez bien lu), Big Flo et Oly qui nous racontent leur enfance neuneu et PNL qui nous sort des textes totalement incompréhensibles dignes d'aliens shootés au crack… Un obscur rappeur (dont j'ai oublié le nom) vient même d'écrire une chanson pour soutenir les Bleues à la Coupe du monde féminine (mal lui en a pris puisqu'elles ont été laminées par l'équipe états-unienne en quart de finale). A ce rythme, il est bien possible qu'on ait sous peu un rap célébrant le véganisme et le suffrage proportionnel éco-participatif, le tout en écriture inclusive et en évitant les gros mots. Mais rendez nous le rap d'avant ! Celui qui lançait du vitriol à l'oreille des bourgeois ; celui qui dénonçait l'impérialisme et le racisme de l'Occident ; celui qui appelait la banlieue à relever la tête et à se battre pour ses droits fût-ce par des moyens peu orthodoxes ; celui qui parlait de pauvreté, d'injustice, d'oppression, de vengeance, de lutte, de puissance ; celui qui disait "merde" à la collectivité et célébrait la liberté ; celui qui nos incitait à ne pas oublier nos racines étrangères ; celui qui voulait renverser la table. "Le Front National, je l'emmerde", rappait ainsi la sémillante Diam's en 2006. Un an plus tard, c'est le rappeur Kennedy qui sortait une chanson au vitriol nommée "Nique sa mère", dont voici un couplet (patriotes et mémères à toutous, s'abstenir) : "Je gagnerai jamais au loto, nique la chance / Bientôt, je me casse sur une île, nique la France / Nique le CSA, la TVA, nique l'extrême-droite / Ah ouais, j'oubliais : nique l'État / Nique le bac, nique la fac / C'est Kennedy, si tu kiffes pas, nique ta race !". Un texte qui donnerait de l'urticaire aux droitards, mais en tout cas, du rap authentique exprimant la révolte nihiliste d'un jeune homme désœuvré et dégoûté par les injustices, un Netchaev des temps modernes. Parmi les rappeurs au vitriol ont peut aussi citer Asto qui, en 2007, chantait : "la prise de la Bastille n'était qu'un jeu, maintenant on prend les armes et on fait feu" ou encore le groupe Mafia K'1 Fry avec son clip interdit de diffusion à la télévision : "la France veut nous faire du mal, normal : c'est la guerre". Ajoutons-y les chansons de La Fouine sur Ben Laden et un clip d'Orelsan en 2009 ayant provoqué l'hystérie de la classe politique pour sa radicalité digne de Georges Bataille. C'est avec une certaine nostalgie que j'évoque ce temps mythique du hip-hop français où les artistes ne craignaient guère d'effaroucher les bons citoyens et de lancer du vitriol à la figure des gens par leurs textes radicaux.

Or, ce temps semble bien loin aujourd'hui. D'ailleurs, les rappeurs susmentionnés ne sont jamais invités sur les plateaux télévisés ou diffusés à la radio. De fait, mis à part quelques fulgurances d'un Nick Conrad (qui, cependant, n'arrive pas à la cheville des anciens rappeurs) ou d'un Médine qui tient à peu près la route, il n'y a plus de rap authentique en France. Mais même ces artistes sont persona non grata dans les radios de hip-hop : Skyrock et Beur FM, faussement rebelles, ne se risqueront jamais à diffuser du Médine. On lui préférera Booba qui, en bon agent de l'impérialisme, vit aux Floride et rêve d'obtenir la nationalité états-unienne. A la fougue antiraciste de Nick Conrad on préférera Nekfeu et MHD avec leurs chansons hédonistes sur l'alcool et le sexe. Alors, ceux qui ne veulent pas être boycottés ont mis leur révolte dans la poche pour écrire des chansons consensuelles sur des sujets aussi lisses que prosaïques. L'ami Black M en est un bon exemple : il pouvait être Tupac mais il n'est que 50 Cent. Formons le vœu que les mânes de Tupac souffleront leur génie créateur à une nouvelle génération de rappeurs pour rompre enfin avec cette guimauve et redonner au rap ses lettres de noblesse. Car, qu'est-ce que le rap sinon la version modernisée de la tragédie antique et de l'opéra wagnérien ? Mélange de puissance et d'esthétisme, de révolte et de joie, de dévotion et de liberté, ce genre musical mérite bien plus que d'être une machine à sous.

Nicolas Kirkitadze


Moyenne des avis sur cet article :  1.18/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

36 réactions à cet article    


  • Julien30 Julien30 6 juillet 14:55

    « La défiance est d’autant plus grande quand le prétendant est un jeune Occidental, tant sont nombreux les exemples de fils à papas issus de beau quartiers qui ont juré leur amour à des jeunes filles chastes de banlieue avant de les engrosser et de se défiler.  »

    Le racisme de l’auteur et sa haine de l’occident, où il continue malgré tout de vivre tel un courageux résistant, s’exprime encore sans complexe, mais c’est au nom de l’antiracisme donc tout va bien.


    • Julien30 Julien30 6 juillet 15:02

       « Je gagnerai jamais au loto, nique la chance / Bientôt, je me casse sur une île, nique la France / Nique le CSA, la TVA, nique l’extrême-droite / Ah ouais, j’oubliais : nique l’État / Nique le bac, nique la fac / C’est Kennedy, si tu kiffes pas, nique ta race ! ». Un texte qui donnerait de l’urticaire aux droitards, mais en tout cas, du rap authentique exprimant la révolte nihiliste d’un jeune homme désœuvré et dégoûté par les injustices, un Netchaev des temps modernes. « 

      Oh oui un véritable talent, c’est profond, provocateur, subtil : »nique si, nique ça", on en reprendrait bien pour plusieurs couplets. La question se pose, êtes-vous un parfait abruti ou un troll ? Les deux ?


      • Albert123 6 juillet 16:12

        « Car, qu’est-ce que le rap sinon la version modernisée de la tragédie antique et de l’opéra wagnérien ?  »


        le coté wagnérien ça doit être le coté antisémite décomplexé certainement car la musique populaire contemporaine est d’une flagrante pauvreté pour quiconque à quelques notions musicales même des plus basiques.

        une musique produite par des chèvres pour plaire aux chèvres, c’est raccord avec les romans contemporains et le public visé par ces ouvrages d’ailleurs.


        • Feste Feste 6 juillet 16:46

          Allons, allons, applaudissez Nicolas, il est à chaque article plus clair qu’il s’agit de textes satyriques et de supercheries.

          C’est d’autant plus limpide lorsqu’il écrit sur la politique en général, difficile d’avoir un style plus pompier, une écriture plus ahanante et des idées plus étriquées. C’est obligatoirement travaillé, personne ne pouvant être aussi caricatural sur tous les points.

          Donc bravo Nicolas, tu as bien piégé du monde sur Avox, dont moi durant un moment. smiley


          • Nicolas Kirkitadze Nicolas Kirkitadze 6 juillet 17:17

            @Feste

            Celà vous est-il si agaçant qu’un jeune ait un raisonnement politique original ? Certes, je ne suis encore qu’étudiant et je n’ai pas une grande expérience de la vie. Mais j’en connais assez pour affirmer que le racisme est un fléau général en Occident et que les jeunes des banlieues sont discriminées. Dans mes articles, je n’outrepasse jamais mes domaines de competence, vous ne me verrez jamais écrire sur les mathématiques ou la physique quantique. Si j’écris tellement sur l’oppression, les discriminations et la xénophobie, c’est que je vois celà tous les jours et que j’en ai moi-même été la cible.


          • Feste Feste 6 juillet 17:21

            @Positronique
            Ben déjà apprends à écrire, et si tu pouvais à chaque post sur tous les articles, éviter de prouver que tu es un abruti complet à tendance narcissique, cela reposerait de la pénibilité de te lire.


          • Feste Feste 6 juillet 17:26

            @Nicolas Kirkitadze
            Alors là je ne comprends plus. Il n’y a rien d’ironique dans mon message, je pensais vraiment que vous pastichiez un extrémiste bien-pensant. Si vous vous rappelez, dans plusieurs de vos articles je vous attaquais de manière cinglante, et c’est en toute bonne foi que par la suite j’en ai déduis qu’il s’agissait de votre part de supercherie quasi-humoristique. par exemple quand vous parlez de votre pensée originale, je ne peux croire que vous le croyiez vous-même. Vous êtes tellement dans le sens du courant que c’en est caricatural.
            Lors donc vous affirmez que ce sont à chaque fois vos opinions réelles que vous exprimez dans vos articles ? Je suis scié...


          • machin 7 juillet 07:26

            @Feste

            Effectivement, je pensais, moi aussi, que c’était un juste un mauvais humoriste...
            En fait non.
            C’est la grande classe, celle de Panda la censure ou de Fergus la morale à 2balles.

            Parfois je me demande si je mérite ce que je lis, mais en ces temps troublés la seule façon de se croire riche, c’est de côtoyer la misère.
            J’ai honte.


          • Destouches_ 7 juillet 10:25

            @machin
            Haha, c’est exactement l’impression que j’ai eu à l’un de ses premiers articles, un mec fin qui pastiche l’absence d’esprit critique propre au monde journalistique.

            @l’auteur
            Rassurez-vous, durant mes trop longues études, j’étais moi aussi le nez dans le guidon, je n’avais aucune culture mise à part scientifique. J’ai même voté oui à l’Europe en 2005, c’est vous dire mon niveau exécrable d’alors !

            Vous mûrirez sûrement un jour, au contact du réel et du témoignage de vos commensaux, pour peu que vous ayez la curiosité de sortir de votre communauté de penser. A l’image de Tolstoï dans Résurrection, Juges et prostitués pensent faire les métiers les plus importants du monde, car ils ne se parlent qu’entre eux.

            « Surdiplômé et sous éduqué », luttez contre cet adage.


          • quid damned quid damned 8 juillet 12:57

            @Destouches_
            « Vous mûrirez sûrement un jour, ... luttez contre cet adage. »
            Sévère mais juste et bienveillant.


          • quid damned quid damned 8 juillet 14:11

            @Feste
            Je me faisais le même genre de réflexion au sujet d’un contributeur iconique ici


          • jymb 6 juillet 17:07

            Pour compléter la liste des « idoles de toute une génération de mélomanes » l’auteur ne doit pas ignorer les envolées lyriques de haute tenue telle que celle ci : 

            https://www.youtube.com/watch?v=HAk-0iO9wZ8

            ( PS : si quelqu’un arrive à la fin sans vomir, qu’il me le signale, pour l’instant personne n’a réussi...l’auteur de l’article peut-être ? ) 


            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 6 juillet 17:16

              @jymb

              Me font rire les gus ...au baston un contre un sont des tafioles .


            • Feste Feste 6 juillet 17:30

              @jymb
              Je n’ai pas tenu le 1/4... 


            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 6 juillet 17:25

              Article raciste . Venant d’une pute géorgienne.


              • Nicolas Kirkitadze Nicolas Kirkitadze 6 juillet 17:49

                @Aita Pea Pea

                Je crois que vous ne vous rendez pas compte à quel point votre commentaire est xénophobe. Que vous ne soyez pas d’accord avec moi, je le conçois fort bien, c’est même pour ça que AV existe, pour échanger des opinions ; que vous me retiriez de fin ou de gauchiste (bien que je ne sois ni l’un ni l’autre) je peux aussi le comprendre sans toutefois l’excuser ; mais que vous vous attaquiez à mon nom, celà dépasse le cadre admissible du débat. Celà me rassure néanmoins car ça prouve que mon combat contre la xénophobie vaut la peine d’être mené.


              • Nicolas Kirkitadze Nicolas Kirkitadze 6 juillet 17:51

                « que vous me traitiez de con ou de gauchiste » *


              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 6 juillet 18:44

                @Nicolas Kirkitadze

                Je n’aime pas du tout ...et c’est une réponse du berger a la bergère lorsque vous où les obédiences derrière vous vous cachez se permettent les mêmes raccourcis. Pour monter sur le cocotier il faut avoir le cul propre.


              • Biscotte Biscotte 6 juillet 19:47

                « Je crois que vous ne vous rendez pas compte à quel point votre commentaire est xénophobe ».

                Venant de la part d’un demeuré qui vante le multikulti comme la solution à toutes les sauces ... c’est effectivement risible. Lisez des gens comme Christophe Guilly, et vous commencerez à comprendre.

                Ton combat contre la xénophobie ... mazette, mais c’est un guerrier du clavier en plus. Le multiculturalisme nous entraîne vers les abysses de la connerie. Certaines religions (Islam et Talmud par exemple) idem.

                S’il n’y avait pas eu certaines civilisations au dessus des autres : asiatique, européenne en tête ; et bien aucun progrès (pas toujours un bienfait) n’aurait eu lieu, et c’est pas avec des arriérés, que le smilblick aurait avancé non plus !

                L’ennui de gus comme vous, c’est que vous êtes tous des couards ... et ue la simple vérité, vous êtes incapables de la voir en face. Une merde reste une merde, mais le déni vous empêchera toujours le le dire simplement !


              • MILAREPA 6 juillet 20:49

                De la musique pour mélomanes Black M ??? C’est de l’humour au 30 ème degré ! Oxmo Puccino à la rigueur à une très belle écriture. Le rap français aujourd’hui c’est de la grosse M***e.


                • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 6 juillet 21:07

                  Je viens de le composer, et je sens que je tiens un chef d-oeuvre :

                  « nique Nicolas le trouduc »


                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 6 juillet 21:15

                    @Sharpshooter - Snoopy86

                    Sur l’air de soeur sourir ça peut le faire...


                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 6 juillet 21:42

                    @barakon

                    T’envoie vers Thiefaine...ça ramone la tronche en mélodies franchouillardes comme disent Le Monde ou Libération.


                  • covadonga*722 covadonga*722 6 juillet 21:26

                    ce gout effréné pour le statut de giton des exotiques

                    marié avec un tel masochisme .

                    J’avoue que votre cas me laisse perplexe :

                    démoulé trop chaud ?

                    a moins , que bercé trop prés du mur ....


                    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 6 juillet 21:47

                      @covadonga*722

                      Posture ...salut.


                    • rugueux 6 juillet 21:26

                      @l’auteur

                      Sans déconner :..« Après une absence longue de deux ans, le rappeur Black M, idole de toute une génération de mélomanes.. »

                      Tu ne te serais pas trompé de vocable...pétomanes, heroïnomanes...par exemple...

                      Ce mec est une déjection purulente...je pense que ce qui l’emmerde c’est qu’au départ c’est lui qui doit baiser sa soeur...Putain de dégénérés !!


                      • machin 7 juillet 07:29

                        "e rappeur Black M, idole de toute une génération de mélomanes

                        "


                        de mélonanes ???


                        • JL JL 7 juillet 08:07

                          @machin
                           
                           ’’ Le rappeur Black M, idole de toute une génération de mélomanes ’’

                           

                          vous m’avez devancé avec ce commentaire ! Je dirais que celui qui a écrit cette phrase est, soit le nouveau Desproges, soit un ignare dans le domaine des choses de la musique.
                           
                          Mais après avoir lu attentivement et commenté cet autre article de notre étudiant en histoire -et pas celle de la musique de toute évidence -, je sais qu’il y a entre Desproges et lui encore plus de distance qu’entre un musicien et un rappeur ; et c’est peu dire !
                           
                           smiley


                        • Jonathan Livingstone 7 juillet 08:38

                          « idole de toute une génération de mélomanes »
                          Pour qu’il y ait des mélomanes encore faudrait-il qu’il y ait une mélodie…


                          • Florian Mazé Florian Mazé 7 juillet 12:37

                            On dira ce qu’on voudra, mais, du point de vue des variétés, je persiste à préférer Lucienne Delyle et Jean Sablon :)

                            http://leschroniquesdeflorian.unblog.fr/2018/10/18/il-ne-faut-pas-briser-un-reve/

                            Il ne faut pas briser un rêve...

                            https://www.youtube.com/watch?v=yS7QvJg-l6M


                            • foufouille foufouille 7 juillet 15:30

                              "tant sont nombreux les exemples de fils à papas issus de beau quartiers qui ont juré leur amour à des jeunes filles chastes de banlieue avant de les engrosser et de se défiler"

                              ben oui, les blancs sont tous riches et vivent dans les beaux quartiers.

                              tu es pas juste raciste mais a une tumeur au cerveau.

                              la capote n’existe pas ton monde d’abruti ?

                              le test de paternité non plus avec la pension alimentaire. ni le RSA avant 25 ans car enceinte.

                              les tournantes dans les caves des HLM, C’EST DES BLANCS ?


                              • Gracchus Donatien 7 juillet 17:21

                                @foufouille
                                On peut constater une quasi unanimité trouvant ce texte au minimum ridicule ou consternant.
                                Mais
                                Il pose avec acuité le problème d’une modération qui valide systématiquement les calamiteuses production de cet « auteur ».
                                Car il y a des gens sur ce forum qui apprécient ce genre de « travail »....que leur modestie pousse à ne pas se montrer et à rester dans l’ombre.
                                .
                                Ça doit être ça l’ombre citoyenne.


                              • foufouille foufouille 7 juillet 18:04

                                @Donatien
                                la modération est unbot.


                              • Xenozoid 7 juillet 18:07

                                @foufouille

                                tout le site est plein de bot,en fait c’est sa fonction du site,c’est un site de prédiction pour le client


                              • Xenozoid 7 juillet 18:08

                                @Xenozoid

                                60 000 rédacteurs


                              • jeanpiètre jeanpiètre 9 juillet 20:23

                                bien vu, l’auteur troll , mais ça se généralise un peu trop en ce moment

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès