• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Mort prématurée d’un chanteur populaire… » Arthur H. envoûte (...)

« Mort prématurée d’un chanteur populaire… » Arthur H. envoûte La Colline

La connaissance de la genèse du spectacle associant Arthur H. & Wajdi Mouawad est essentielle à la compréhension du dessein qu’ils ont nourri ensemble de se constituer des souvenirs partagés à deux dans la durée.

Si leurs premières rencontres furent fortuites, les suivantes relevaient d’une stratégie les menant au bout du monde que ni l’un ni l’autre ne connaissaient jusque-là. 

JPEG - 83.8 ko
Mort prématurée d’un chanteur populaire...
© Simon Gosselin

  

En effet, constatant que leurs racines issues de l’enfance et la jeunesse étaient pleinement hétérogènes, il leur fallait élaborer un apanage mémoriel leur appartenant en propre.

C’est ainsi que notamment un voyage au Pérou et un autre au Groënland ont forgé ce socle de réflexion commune faisant diverger le projet initial d’un concert unique pour les 25 ans de carrière du chanteur vers un récit dramaturgique fictif où les questions existentielles concernant celles de la survie artistique, après avoir atteint une première apogée, focaliseraient donc le récit non pas sur le plan autobiographique mais de préférence sur celui d’une quête chorale interrogeant le sens de la créativité.

Pour parvenir à cette part de vérité, la fin d’un monde, d’une phase de vie, pourrait servir de catalyseur à la résilience telle une résurrection permettant de remettre les compteurs à zéro afin d’initier une nouvelle innocence, seconde virginité ou tout simplement maturité. 

JPEG - 70.7 ko
Mort prématurée d’un chanteur populaire...
© Theothea.com

  

C’est globalement sur ce schéma que s’est élaboré ce spectacle musical prenant l’imposture de la « fake news » comme élément pivot d’un renversement d’opinion a priori favorable au plébiscite admiratif mais se retournant radicalement en son contraire lors de la découverte publique d’une arnaque délibérée, à savoir la mort simulée du chanteur has been ayant retrouvé un regain de popularité dans une annonce mortifère transgressive.

C’est donc en s’articulant autour de ces deux espaces temps, avant et après la forfaiture, que devrait se purger la conscience de l’artiste en mal de cohérence avec lui-même.

Arthur H. trouve ainsi, en cet exutoire, le chemin spécifique d’une découverte de l’acte théâtral dans un au-delà du miroir scénique que la musique ne conjuguait jusqu’ici, pour lui, que sur le diapason du ressenti, intrinsèquement fort précieux par ailleurs. 

JPEG - 88.8 ko
Mort prématurée d’un chanteur populaire...
© Theothea.com

  

En jouant les étapes cyclothymiques passant de la reconnaissance à l’admiration sans bornes, puis de la dépression nihiliste à la déchéance du compromis falsificateur, s’ouvrait donc celle enviable du rachat permettant sans doute d’atteindre à la félicité, celle d’être enfin en paix avec soi-même.

Le comédien Arthur Higelin prend, de toute évidence, un réel plaisir à composer ces états d’âmes successifs allant jusqu’à le mettre au ban de la société et plus spécifiquement de tous les faux amis que le métier secrète dans l’entourage du chanteur.

La jubilation d’être subitement perçu comme un faussaire n’a d’égale que celle de remonter ensuite la pente en exhibant les gages de bonne volonté et aussi celle de retrouver le support du piano-voix dans son essence vitale. 

JPEG - 92.8 ko
Mort prématurée d’un chanteur populaire...
© Theothea.com

  

Sur ce chemin de la rédemption, l’artiste va bénéficier du soutien inconditionnel d’une fan soulevant un à un tous les obstacles pour recouvrir la confiance du public.

C’est Marie-Josée Bastien qui incarne ce personnage haut en couleur, fort sympathique et arborant un accent canadien à couper au couteau.

Véritable révélation de cette création théâtrale, tous les autres partenaires se sentent ainsi portés par une mission que, de près ou de loin, ils partagent avec La fameuse « Nancy ».

Quant à lui surnommé Alice dès sa naissance, notre maître-chanteur, devenu temporairement aveugle à cause de sa malversation morbide à la fois stupide et mal exécutée, aura-t-il l’opportunité heureuse de saisir la seconde chance que son entourage lui fera payer au prix fort d’une honnêteté recouvrée ? 

JPEG - 89.3 ko
Mort prématurée d’un chanteur populaire...
© Theothea.com

  

En tout cas, une chose est sûre, dès que l’artiste Arthur H. se positionne, sans autre artifice que sa voix gutturale et langoureuse, face au clavier de son piano, l’envie irrépressible qu’il nous emporte en son aubade, se présente, elle, comme indéniable.

    
photo 1 © Simon Gosselin
photos 2 à 6 © Theothea.com
  
MORT PREMATUREE D'UN CHANTEUR POPULAIRE DANS LA FORCE DE L'ÂGE - **.. Theothea.com - de & mise en scène Wadji Mouawad - avec Marie-Josée Bastien ou Linda Laplante, Gilles David de la Comédie-Française, Arthur Higelin, Pascal Humbert, Isabelle Lafon, Jocelyn Lagarrigue, Patrick Le Mauff & Sara Llorca - Théâtre de La Colline
 

JPEG - 122.7 ko
Mort prématurée d’un chanteur populaire...
© Theothea.com

  


Moyenne des avis sur cet article :  3.08/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • zygzornifle zygzornifle 21 décembre 2019 09:54

    Cool Jazz ....


    • Waspasien Waspasien 21 décembre 2019 11:25

      J’ai horreur de ce style de retape !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès


Derniers commentaires