• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Napoléon s’était-il converti à l’Islam ?

Napoléon s’était-il converti à l’Islam ?

La légende Napoléonienne ne cesse de nourrir de multiples fantasmes et autres théories du complot. Il s’écrit en moyenne un livre par jour sur Napoléon depuis sa disparition le 5 mai 1821 à Longwood, sur l'île de Sainte-Hélène, à l'âge de 51 ans.

Son existence est une source d’inspiration dont on pourrait croire qu’elle se tarit à mesure qu’elle est exploitée. Pourtant, il demeure des questions en suspens qui n’ont fait l’objet que d’une maigre et partisane littérature : sa relation avec l’Islam.

Mis à part les dizaines de déclarations, parfois explicites, de Napoléon sur l’Islam et le travail de Christian Cherfils qui affirme dans son ouvrage Bonaparte et l’islam (1914) que l'adhésion de Napoléon à l'Islam est un fait historique rapporté par la presse de l'époque, l’absence de sources explicites et indiscutables sur sa prétendue conversion à l’Islam ne permet pas d’affirmer que l’Empereur des Français était devenu musulman.

C’est évidemment Dans ce contexte de flou historique que de nombreuses affirmations sont diffusées, le plus souvent à fins de propagande, dans les réseaux islamiques ou catholiques sur les relations qu’entretenait Napoléon 1er avec la religion comme l’attestent ces articles : « Le Code Civil français de Napoléon fortement inspiré par la Charia », « Napoléon Bonaparte s'était converti à l'Islam  », « La conversion de Napoléon Bonaparte  », etc .

Son exil à Saint-Hélène a notamment été pour l’Empereur déchu l’occasion d’exprimer sa vision sur de nombreux sujets, dont la religion. Que pensait-il de l’Islam ?

Il apparait qu’il portait un regard bienveillant sur cette religion, telle qu’il l’a vu pratiquée. Ainsi écrivit-il « L’Islam est la vraie religion. […] j’espère que le moment ne tardera pas où l’Islam prédominera dans le monde. ».[1] A l’aune des méfaits de l’Islam sur la civilisation occidentale et de sa vitesse de propagation, cette citation ne manque pas de glacer le sang de la part de cet homme qui contribua à la grandeur de la France et de l’Europe, aujourd’hui menacée, entre autres, par les effets néfastes de cette religion.

Dans le même journal qu’il a dicté au Général Gouraud, Napoléon confie « j’aime mieux la religion de Mahomet. Elle est moins ridicule que la nôtre »[2]. Contrairement à ce que cette déclaration pourrait laisser entendre, cette dernière phrase est capitale pour comprendre la relation de Napoléon avec l’Islam.

Dire sa préférence pour une autre religion que la sienne révèle en effet une information déterminante : il confirme (la nôtre) que le catholicisme est sa propre religion tout en s’autorisant une critique indirecte de celle-ci en flattant l’Islam. Cette phrase suffit-elle cependant à affirmer que Napoléon ne s’est jamais converti à l’Islam ?

 

Napoléon, islamophile ou musulman ?

Elle l’eût pu, en dépit de nombreux textes qui attestent de son attrait, en non de sa conversion, pour l’Islam.

Il existe cependant un texte, écrit de sa main, qui pourrait légitimement couper court à toute discussion, s’il n’était toutefois pas analysé dans son contexte historique et eu égard au génie tactique et diplomatique de Napoléon.

Le 17 juillet 1799, lors de la campagne d’Egypte, à quelques jours de la bataille d'Aboukir, Napoléon Bonaparte prononce ce qui ressemble à sa déclaration de foi à l'Islam. : « Il n’y a pas d’autres Dieux que Dieu et Mahomet est son prophète ».

En Islam, l’acte de conversion est en effet très simple. Il suffit de prononcer l’attestation de foi, la shahada, qui se prononce ainsi : « La ilaha illa Allah, Mohammed rasoulou Allah », ce qui signifie « Il n’y a pas de véritable dieu (divinité) à part Dieu (Allah) et Mohammed est Son messager (prophète) ». Si la personne a prononcé la shahada en y croyant sincèrement et en en comprenant bien la signification, elle devient musulmane. 

Peut-on dès lors considérer que Napoléon a prononcé la shahada avec sincérité et acceptation de sa portée ? La réponse se trouve dans le contexte de cette déclaration.

Dans son Histoire générale de Napoléon Bonaparte, de sa vie privée et publique, Antoine-Clair Thibaudeau,  écrit en 1827 que « pour diminuer le nombre de ses ennemis, (Bonaparte) se fit précéder par une amnistie en faveur des habitants du Bahyreh[3] et montra de la confiance aux Arabes ». En effet, à quelques jours de ce qui sera sa dernière bataille durant la campagne d’Egypte, Napoléon souhaite éviter que soient renforcées le soutien aux forces ennemies Ottomanes qu’il devra bientôt affronter.

Fort de sa connaissance sur le fonctionnement du monde arabe, il s’adresse donc aux meneurs d’hommes de cette province, introduisant sa déclaration par cette phrase qui avait pour objet de provoquer l’écoute bienveillante et susciter la confiance de ces rebelles à qui il accorde « un pardon général » espérant que « désormais le peuple de la province de Bahyreh (lui) fera sentir, par sa bonne conduite, qu'il est digne de (son) pardon ».

Il ne fait donc aucun doute que la shahada prononcée par napoléon relève d’un stratagème qui ne poursuivait qu’un objectif, celui de contenir toute rébellion.

En l’absence d’autres éléments tangibles permettant d’attester une hypothétique conversion de Napoléon à l’Islam, l’argument précédent ayant été démonté, il est raisonnable d’affirmer que Napoléon Bonaparte ne s’est jamais converti à l’Islam.

 

[1] Correspondance de Napoléon 1er - Journal inédit de Sainte Hélène, de 1815 à 1818 (Gal Baron Gourgaud), Napoléon Bonaparte, éd. Comon et cie, 1847, t. 5, Affaires religieuses, p. 518.

[2] Journal de Sainte-Hélène 1815-1818, Napoléon Bonaparte, éd. Flammarion, 1947, t. 2, partie 28 août 1817, p. 226.

[3] Située entre Alexandrie, le Caire et la branche gauche du Nil.


Moyenne des avis sur cet article :  1.59/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

42 réactions à cet article    


  • adeline 6 août 11:31

    Merci, cela me turlupinait depuis si longtemps ! je vais mieux dormir.


    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 6 août 12:04
      « C’est en me faisant catholique que j’ai fini la guerre de Vendée, en me faisant musulman que je me suis établi en Égypte, en me faisant ultramontain que j’ai gagné les esprits en Italie. Si je gouvernais le peuple juif, je rétablirais le temple de Salomon. »
      Napoléon Bonaparte, Déclaration au Conseil d’État le 1er août 1800.

      je crois que tout est dit ^^

      • aimable 6 août 19:24

        @bouffon(s) du roi
        il a beaucoup de disciples .


      • Alren Alren 8 août 19:05
        @bouffon(s) du roi

        L’assassin de masse Bonaparte était foncièrement un aventurier qui n’était pas croyant mais avait compris le pouvoir que donnent les religieux à ceux qui gouvernent en « tenant » les peuples par la peur de l’enfer ou du néant post mortem.

        Il me semble qu’un musulman doit réciter la prière cinq fois par jour sur un tapis de prières tourné vers la Mecque, fréquenter la mosquée le vendredi, se faire circoncire, observer le jeûne du ramadan et faire le pèlerinage à la Mecque s’il en a les moyens. Buonaparte ne faisait rien de tout cela, buvait de l’alcool et mangeait du porc...


      • McGurk McGurk 6 août 12:04
        C’est vraiment n’importe quoi. Dans un prochain article on nous affirmera que Napoléon était un prêtre vaudou et qu’il jetait des sorts sur les bateaux ennemis.

        Le code civil serait « fortement inspiré » d’une doctrine religieuse nauséabonde ? Non, je ne crois pas, ça n’a pas le moindre sens. Les lois ont forcément un côté punitif parce qu’elles définissent un cadre légal de vie du citoyen, par contre je n’ai jamais vu qu’on pouvait y lapider son prochain ou que les femmes devaient mettre un sac à patate sur la tête pour pouvoir vivre.

        Napoléon était avant tout un stratège d’une grande intelligence, les concessions qu’il a dû (ou pu) faire n’ont rien à voir avec une quelconque conversion. Et, comme tout homme intelligent et de culture, il a forcément dû se documenter sur les pratiques d’autres peuples pour mieux les gouverner.

        Tous ces ouvrages ne sont que de la pseudo-science qui ne mène nulle part, une manière d’écrire un livre pour se faire de l’argent facile.

        • cric 6 août 12:45
          "de la part de cet homme qui contribua à la grandeur de la France et de l’Europe, aujourd’hui menacée, entre autres, par les effets néfastes de cette religion."


          Curieux, moi je vois plutôt Napoléon le petit comme un cinglé mégalo...
          (En plus parait-il et c’est bien la problème, une petite bite)

          Probablement très intelligent, mais taré.
          Aussi abruti qu’un tyran peut l’être. 
           

          J’ai connu, jadis, dans une pâture, un tout petit taureau méchant ,hargneux, vindicatif et très dangereux.

          Il fallut l’abattre.

          D’après le véto sa petitesse l’empêchait de sauter les vaches, et cela le rendait agressif...
          C’est parait-il classique.

          Il est parfois (et même très très récemment) de nos petits meneurs comme des petits taureaux...





          • Et hop ! Et hop ! 8 août 14:33

            @cric


            Manifestement vous ne connaissez rien à Napoléon, à sa vie et à son oeuvre.

            Il a sorti la France de la guerre civile avec dictature policière, arrestations arbitraires et massacres de masse, de la famine et de la ruine économique.

            Il a tout réorganisé, la monnaie (Franc germinal, Banque de France), le commerce (Bourse, agents de change, Code de commerce, Tribunaux consulaire, chambres de commerce), l’agriculture (écoles d’agronomie, comices agricoles), la Justice et le droit (codes de procédure civil, criminel, Code civil et Code pénal, Cour de cassation, notaires, avoués, huissiers), l’enseignent secondaire (Lycées), supérieur (universités, écoles de droit et de médecin, grandes écoles des Ponts, vétérinaire, etc), la religion (Concordat, Consistoires protestant, Consistoire israélite), la culture et les arts (académies). l’Administration (préfets, Conseil d’État, Municipalités), la diplomatie, et accesoirement l’armée.

            On peut lui reprocher les guerres de l’Empire qui continuent celles de la Révolution contre l’Autriche, l’Angleterre, l’Italie.

          • Onecinikiou 12 août 11:22

            @Et hop !


            En général les ignorants pérorent d’autant plus qu’ils ne savent rien. C’est d’ailleurs à ça qu’on les reconnait.

          • velosolex velosolex 6 août 14:40

            Les articles humoristiques manquent. Bravo donc.

             Ce type qui se prenait pour dieu, ou pour Allah, aurait donc tirer l’oreille du grenadier Mahomed, à la bataille d’Austerlitz, avant de se sentir trahis, à la bataille de Waterloo et de lui foutre un coup de pied au cul. 
            Et c’est ainsi qu’allah est grand, comme disait Vialatte, en conclusion de chacune de ses rubriques

            • Gwynplaine Dr Faustroll 6 août 14:42

              En France, il est interdit d’appeler son cochon Napoléon comme les Anglais avaient coutume de le faire au dix-neuvième siècle et s’musent à réitérer de temps en temps. C’est une loi (inventée par le petit bonhomme un tantinet susceptible) qui n’a jamais été abrogée 

              Mais si c’était justement le nom que vous aviez choisi,vous pouvez vous consoler en l’appelant Emmanuel, Jean-Luc ou François, votre cochon !


              • covadonga*722 covadonga*722 6 août 22:11

                @Dr Faustroll
                bonjour dans l’ouest de la France rurale d’ou je viens il est une tradition datant de 1789/1793

                nombre de vaches se nomme duchesse princesse comtesse ect.....

              • cassini 6 août 23:46

                @Dr Faustroll


                C’est une loi qui n’a jamais été abrogée

                J’en suis surpris. Nous avons au contraire en France le secret d’abroger à grand renfort de publicité les lois tombées depuis longtemps en désuétude. Ainsi avons-nous abrogé la défense faite aux femmes de porter un pantalon. Au lieu d’user mieux de son temps, le législateur a tenu à ce grand geste symbolique d’une importance morale extrême pour les femmes. 

              • Et hop ! Et hop ! 8 août 14:35

                @Dr Faustroll : «  En France, il est interdit d’appeler son cochon Napoléon »


                Source ?


              • jalin 6 août 15:06

                « eu égard au génie tactique et diplomatique de Napoléon »


                Le mec a passé son temps à mener et déclarer des guerres en Europe, entraînant des millions de morts, et on nous parle de son génie diplomatique ?!

                Vous foutez de la gueule de qui ? Même Daesh n’a pas provoqué autant de morts...

                • titi 6 août 21:28

                  @jalin


                  « e mec a passé son temps à mener et déclarer des guerres en Europe, »

                  Il les a menées, mais il ne les a pas déclarées…
                  Il a d’ailleurs mis fin aux guerres démarrées par les révolutionnaires.



                • Passante Passante 6 août 15:35

                  juillet 99 ?

                  comment s’imaginer que le souvenir de l’innommable de jaffa 
                  n’est pas encore frais dans les mémoires ?
                  il est donc forcé d’employer l’arme ultime de la shahada
                  parce qu’il n’a plus aucun moyen de se faire entendre autrement -
                  mais il prend l’islam comme on prend des galons..
                  c’est grotesque.

                  • lala rhetorique lala rhetorique 6 août 17:46

                    De toutes façons, tous les hommes sont attirés par l’islam et le coran, pensez donc, avoir plusieurs épouses et très jeunes ; pas de pédophilie mais autorisation de marier une jeune dès l’âge de 9 ans...les dames sont à la disposition du mari, se coltinent tout à la maison, n’ont aucun droit, même pas à l’héritage, légalement 4 épouses mais possibilité d’avoir en plus des concubines, le pied quoi !


                    • titi 6 août 18:15
                      @L’auteur

                      Les deux pays européens qui sont restés alliés le plus longtemps sont la France et l’Empire Ottoman.
                      L’alliance a duré de 1536 à 1809.

                      Napoléon comme ses prédécesseurs utilisait les Ottomans pour mettre de la pression sur l’Autriche et la Russie.

                      Le seul moyen pour s’attirer les bonnes grâces des pays musulmans c’est de parler de l’Islam en bien.

                      • macchia 6 août 18:43

                         Letizia Bonaparte lui a envoyé un confesseur à Longwood


                        • Mylène 6 août 20:05
                          Entre penser et faire, la nuance est grande..
                          Il a évoqué cette hypothèse pour des raisons stratégiques qui n’ont rien à voir avec l’appartenance religieuse.
                          Quand je lis les crétineries ci dessus, comme si le calendrier révolutionnaire aurait quelque chose de terrifiant qu’on lui préfère le grégorien.... ben di donc l’Église a toute les chances de revenir avec la connerie ambiante. Vous vous trouverez un autre Jeshoua pour la séparation des pouvoirs et à mon avis, ce sera bien plus rude que pour nos aïeux...

                          • titi 6 août 21:34

                            @Mylène


                            Le calendrier révolutionnaire a toujours été pour moi une source d’interrogations….

                            Démarrer une révolution qui se voulait universelle et la cadencer avec une calendrier rythmé par les saisons dans la Beauce, on voit qu’il y a loin des intentions aux résultats…

                            Ils devaient bien se marrer les égyptiens quand Kléber signait ses documents au mois de Nivôse, le mois de la neige…



                          • kader kader 6 août 22:02
                            l’auteur dit etre membre du CNRE cest quoi ? j’ai pas trouvé sur google.


                            • Passante Passante 6 août 22:15

                              Conseil National pour le Rétablissement de l’Empire



                            • cassini 6 août 22:43

                              La conversion de Napoléon à l’islam n’est un secret pour aucun historien un peu sérieux. Les conceptions de l’islam en matière économique sont à l’opposé de celles du libéralisme anglo-saxon (voir la question du prêt à intérêt) si bien que les Anglais craignant qu’un homme aussi admiré ne fût imité en Europe, jugèrent prudent de l’exiler au loin. Napoléon en fut le premier étonné, lui qui pensait en embarquant à Rochefort sur le Bellérophon que les Anglais le laisseraient vivre chez eux. 


                              • Et hop ! Et hop ! 8 août 14:46

                                @cassini : «  Les conceptions de l’islam en matière économique sont à l’opposé de celles du libéralisme anglo-saxon (voir la question du prêt à intérêt). »


                                Vous faites un anachronisme par rapport aux positions affirmées actuellement par l’Islam. A cette époque il y avait dans tous les pays musulmans des communautés juives qui faisaient commerce d’usure et ils étaient tolérés.

                                Napoléon a plusieurs fois dit qu’il se défiait des grands banquiers, mais c’est lui qui a créé la Banque de France et on ne trouve nulle part une déclaration contre le principe du prêt à intérêt.

                                Napoléon était tout ce qu’il y a de plus catholique, il faut lire « Conversations sur le christianisme » publié en 2004 aux Éditions du Rocher, il y expose sa conception de la foi et du christianisme à l’époque où il était à Saint-Hélène, avec une hauteur et une profondeur de vue qui sont bluffants.

                              • OMAR 6 août 22:50
                                Omar9
                                .
                                @G. Roose
                                .
                                Tout le monde a remarqué le penchant de Napoléon pour l’Islam, surtout le jour de son sacre.
                                .
                                A la Grande Mosquée de Paris, Il avait pris la couronne de la main d’un imam, avant de la mettre sur sa tête.
                                .
                                Purée, encore des dégâts collatéraux dus à cette canicule et générant des hallucinations...

                                • nono le simplet nono le simplet 7 août 01:57
                                  Bonaparte, encore jeune général, rêvât un temps d’un empire d’Orient, comme Alexandre ...
                                  il se serait peut être converti s’il avait poursuivi ce rêve comme d’autres l’ont fait avant lui ... Clovis ou Henri IV ... Paris vaut bien une messe ... mais son retour précipité d’Égypte et la victoire de Marengo en décidèrent autrement ...
                                  à noter que Kléber, laissé maître de l’Égypte, homme brutal, fût assassiné au Caire le jour de la bataille de Marengo

                                  • zygzornifle zygzornifle 7 août 07:47

                                    Napoléon , Hitler , César , Attila et autres meme combat , des assassins ....


                                    Convertis je ne sais pas mais con tout certainement et dire qu’il y en a encore qui rêvent a Nabot Léon .....

                                    • bob14 bob14 7 août 08:01

                                      Na-Beau-Léon..Restaurant de moules Belge.. smiley


                                      • Hecetuye howahkan 7 août 09:23
                                        Je crois que vous n’avez pas perçu vers quelle force « religieuse » cette personne a essayé de se tourner..
                                        makow.

                                        • zygzornifle zygzornifle 7 août 10:38

                                          @Hecetuye howahkan


                                          C’est Jupiter qui lui a chamboulé ta tète .....

                                        • Hecetuye howahkan 7 août 11:20

                                          @zygzornifle


                                          salut...possible oui smiley

                                        • kader kader 7 août 16:46
                                          Jules César était témoin de jehovah.


                                          • beo111 beo111 8 août 00:44

                                            Je pense que dans une lecture chrétienne de l’Histoire, Napoléon est à la France ce que Mahomet est à l’Islam.

                                            Je m’explique.

                                            L’Église catholique n’allait pas bien, elle cherchait trop les richesses passagères de ce monde là où le Christ a partagé la seule chose qu’il avait, un message d’Amour.

                                            Il était donc normal que Dieu envoie son serviteur Mahomet pour évangéliser des tribus orientales qui, vues de Rome, étaient sans importance. Mais le jeune Mahomet, éduqué dans la piété par sa mère qui le préparait sans le savoir à son destin exceptionnel, a difficilement vécu sa relation avec Khadija (6 ans, on peut comprendre).

                                            Et surtout, les forces du mal, qui s’en donnaient déjà à cœur joie au « Saint Siège » ont régulièrement assiégé l’Esprit de Mahomet, et c’est pour cela que le Coran est un surprenant mélange d’enseignements divins, notamment concernant la responsabilité individuelle, et de pensées plus obscures.

                                            L’Esprit de Mahomet était un surprenant champ de bataille, dont la férocité des combats ne sera que pâlement reflétée dans les guerres de l’Islam qui suivirent.

                                            Quelques siècles plus tard, alors qu’en Haut il était prévu que la Révolution française se contenterait de renforcer les acquis de la Révolution anglaise, le peuple français n’en faisant qu’à sa tête ira beaucoup plus loin et s’attirera l’animosité des monarchies voisines.

                                            Mais vu que la France n’avait pas encore pleinement réalisé sa grande mission dans l’histoire terrestre, il fut décidé de lui envoyer un sauveur et c’est ainsi que naîtra Bonaparte au sein d’une famille corse sans histoire.

                                            Le problème, c’est que l’Esprit de Napoléon n’était pas forcément préparé à un destin aussi exceptionnel, et il suffira quelques victoires en Italie et en Égypte pour que le jeune militaire se fasse dévorer par l’ambition.

                                            Et là où son rôle était simplement de garantir l’intégrité du territoire Français s’est-il seulement rendu compte qu’il a ensanglanté l’Europe ?

                                            Dans tout les cas, Napoléon, Mahomet, même combat : envoyé de Dieu pour une mission bien précise ici-bas, se fait encercler par de nombreux démons.

                                            Vu sous cet angle, la fascination de Napoléon pour Mahomet est évidente.


                                            • kader kader 8 août 13:47

                                              @beo111

                                              "L’Esprit de Mahomet était un surprenant champ de bataille, dont la férocité des combats ne sera que pâlement reflétée dans les guerres de l’Islam qui suivirent.« 

                                              Tu étais la ?

                                              Mohamed n’a fait aucune guerre de conquete. Il a été attaqué et s’est défendu souvent à dix contre un, à partir du moment ou Il a dit :

                                               »Quiconque est musulman ne peut plus être esclave".

                                              Cette phrase à contrarié beaucoup d’hommes puissants et riches, qui ont vu leurs esclaves rejoindre le prophète.


                                            • Et hop ! Et hop ! 8 août 14:54

                                              @beo111


                                              Mais enfin, Napoléon n’a jamais justifié ses guerres par des motifs religieux, c’était un homme tout-à-fait rationnel, il avait une formation d’ingénieur du niveau de l’École polytechnique (École militaire de Paris plus école d’application artillerie), son talent était celui de l’organisation.

                                              Ce qu’il a apporté dans tous les pays qu’il a conquis, c’est une réorganisation complète des États et de la société, de l’administration, du fisc, du pouvoir politique, sur le modèle qu’il a établi, plus exactement en grande partie rétabli, en France.

                                              Hegel, qui a fait part de l’admiration qu’il lui portait, a écrit qu’il était « la révolution à cheval », voulant dire qu’il apportait à cheval les réformes et les principes de la Révolution française.

                                            • beo111 beo111 12 août 12:56

                                              @kader

                                              Merci pour la précision. Je parlais des guerres après la mort du Prophète.


                                            • beo111 beo111 12 août 12:59

                                              @Et hop !

                                              C’est une lecture républicaine de l’Histoire que vous nous faites là, moi je parlais d’un point de vue chrétien.


                                            • Et hop ! Et hop ! 8 août 15:06

                                              Le Code civil inspiré par la Charia, c’est-à-dire le droit musulman, c’est du délire complet.


                                              Le Code napoléon est l’aboutissement de la synthèse et de l’unification du droit commencée au début du XVIIe siècle pr Jean Domat et terminé à la fin du XVIIIe siècle par des jurisconsultes comme Potier.

                                              Le mariage du Code civil, c’est le régime dotal qui vient des Celtes (des Gaulois), la femme y possède un patrimoine (la dot), elle hérite, elle lègue, elle a pleine capacité civile et elle se marie avec son propre consentament qui et recueilli publiquement.

                                              Le mariage musulman, c’est le mariage sémite, le même que les Hébreux, c’est un marage polygame avec répudiation par le mari, la femme est mineure toute sa vie, elle est achetée au père, elle ne possède aucun bie et aucune fonction politique. 

                                               Aucune reine ou princesse musulmane n’est connue, aucune femme musulmane n’a eu une vie publique ou intellectuelle comme Galla Placida, Christine de Pisan, Eleonore d’Aquitaine, Jeanne d’Arc, Catherine de Médicis, Madeleine de Scudéry, Elisabeth Vigée-Lebrun, Madame Récamier, George Sand, ou Florence Arthaud.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès