• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > On supprime le dernier bibliobus du Jura

On supprime le dernier bibliobus du Jura

Dans le Jura, l'arrivée du bibliobus au village, devant l'école, c'est un jour important. On fait le plein de beaux livres pour 3 mois. C'est aussi l'occasion de retrouver des anciens qui ne quittent jamais le bourg ou des jeunes qu'on ne cotoie pas d'habitude. De la culture et du lien social pour pas cher.

Mais notre Conseil Départemental a signé son arrêt de mort..

 

JPEG - 89.2 ko
zoé dessine le bibliobus

 

 Les camions auraient des droits. Et les ruraux ?

M. Colin Vidal, Directeur de la Médiathèque Départementale de Prêt du Jura annonce la fin du service de bibliobus sur le site internet de son service.

http://mediatheque.jura.fr/la-mediatheque-departementale/services-au-public/1344-bibliobus


 Eléments de réponse

 Après près de 20 ans de bons et loyaux services et près de 150.000 kms parcourus, le dernier bibliobus départemental est admis à faire valoir ses droits à la retraite.

Si les objets ont des droits, faut-il que ce soit au détriment de celui de la population et des écoliers d’accéder aux livres ? Quant à la retraite à 150 000, ils sont vernis chez Berliet.

Une page se tourne définitivement, celle des temps héroïques de la lecture publique.

Si dans ce lointain passé, une bibliothèque ambulante permettait à chaque classe rurale d’emprunter gratuitement 60 livres de qualité, il est des pages qu’on doit refuser de tourner. 

La lecture publique dans le Jura aura fait un peu trop longtemps (1981-1998) la part belle à ces sympathiques véhicules, dont les directives ministérielles avaient annoncé la mort programmée dès 1978...

Résignons-nous à la mort préméditée du sympathique retraité. Soyons réalistes.

 Mais depuis la fin des années 90, avec le soutien de l’État, le Département a mis les bouchées doubles pour rattraper son retard et structurer un vrai réseau de lecture publique autour de bibliothèques ou médiathèques intercommunales, véritables services culturels de proximité.

Le véritable réseau structurel de proximité intercommunale est là au seuil de nos écoles ... un nouveau bibliobus ?

Un certain nombre de territoires n’ont pas encore toutefois les équipements qu’ils méritent et c’est là notamment que le Département a maintenu le plus longtemps possible des tournées de prêt direct à un rythme trimestriel.

Quel héroïsme. 

La mécanique a fini par lâcher, marquant la fin d’un cycle pour l’équipe de la Médiathèque départementale et...

La culture à la merci d’un joint de culasse... Sans doute la faute d'un mécano peu érudit.

...les quelques centaines de lecteurs fidèles,...

Pour les élèves d'une seule classe on peut estimer le nombre de livres circulant grâce au bibliobus à environ 400 par an (en comptant les abonnements individuels des enfants) soit une pile de 3m de haut pour chaque classe. Il existe encore 23 dépôts dans les écoles et plusieurs classes par école. Donc, pour l’épreuve d’arithmétique : 2/20 !

 ... qui tous vont recevoir un courrier leur indiquant la bibliothèque/médiathèque la plus proche de leur domicile, où ils trouveront, nous n’en doutons pas,...

 N’en doutons pas. 

...matière à lire, écouter, regarder, avec les conseils de nos collègues et des bénévoles du réseau et sur des horaires d’accueil beaucoup plus larges que ce que notre vieux véhicule pouvait leur offrir.

Grâce à "notre vieux véhicule", dans une classe les 60 livres de la Médiathèque Départementale de Prêt sont disponibles toute la journée de classe, 5 jours par semaine. Imbattable le vieux Berliet.

C. Vidal, Directeur.
 

P.S. un collectif a été créé pour s'opposer à cette décision :

http://sosbibliobus.blogspot.fr/

une pétition est en ligne

https://www.change.org/p/conseil-d%C3%A9partemental-du-jura-non-%C3%A0-la-suppression-du-service-public-du-bibliobus-dans-le-jura?utm_source=embedded_petition_view


Moyenne des avis sur cet article :  4.17/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 20 juin 2016 10:39

    Votre pseudo F451 (température d’ignition de papier selon Ray Bradbury) peut évoquer deux phénomènes souvent liés :

    - les autodafés organisés par les ayatollahs laïcs qui préfèrent que vous regardiez TF1
    - plus symboliquement la lecture rendue impossible par l’atrophie de tout intérêt pour la chose littéraire.
    me trompé-je ?

    • hunter hunter 20 juin 2016 10:51

      Le site et la pétition, comme d’habitude ne serviront à rien !
      Les instances de pouvoir local, comme le dit Jeussey, ont effectivement intérêt à ce que vous ne lisiez pas, mais regardiez la télé !

      Ceci démontre enfin que tout pouvoir n’a qu’une chose derrière la tête, NUIRE et s’auto-maintenir  !

      Ici, c’est modestement en empêchant lles gens de lire et de réfléchir, qu’il savent bien que constituer une masse de gens auxquels tout goût pour la chose littéraire et spirituel ( sens propre et figuré) est retiré, leur permettra demain d’asseoir et pérenniser leur pouvoir ! 

      Adishatz

      H/


      • alinea alinea 20 juin 2016 11:15

        N’y a-t-il que dans le Jura que les bibliobus meurent ?
        Je me souviens, en Lozère, à la fin des années soixante-dix, nous étions dans le village le plus loin possible de Mende, et c’était nous le bibliobus !! Je ne sais plus comment les bouquins nous parvenaient, mais nous pouvions les garder six mois et si nous voulions en lire un qu’ils n’avaient pas ou qui venait de sortir, la bibliothèque se le procurait !
        Mais dans les années soixante-dix, nous étions très riches, en France, pas comme aujourd’hui ! smiley
        Dans mon village du Gard aujourd’hui, si le bibliobus ne passe plus, c’est qu’il n’y a plus personne pour s’occuper de la bibliothèque au village !! Il faut dire qu’ils ne nous laissaient pas grand chose, comme choix ! ( il n’y a pas d’école dans nos dortoirs...ni beaucoup de vie commune, on est en avance sur vous !)
        Maintenant on est très perso, on va à la bibliothèque, à la médiathèque, avec sa petite auto.
        Ainsi le département demande que vous vous débrouilliez tout seuls, au frais des communes !
        Je suis jurassienne d’origine, je vais signer votre pétition et la passer à toute la famille !!!


        • sarcastelle sarcastelle 20 juin 2016 11:39
          Zut, la manoeuvre a raté, le peuple a compris que c’est pour lui faire regarder la télévision. 

          Il y a des millions de livres virtuels gratuits sur l’internet. 
          Ouvrez un cybercafé pour les lire ensemble ; ça fera du lien social. 

          • hunter hunter 20 juin 2016 17:14

            @sarcastelle

            Votre idée est bonne,mais dans l’absolu seulement, car tout ça coûte cher, et notre ami aura-t-il la maille pour financer ?
            Faut un local, faut payer des machines, faut respecter les innombrables normes à la con imaginées par l’UE pour empêcher les petites structures d’exister, payer des taxes par ci taxes par là....et puis avec les débits internet dignes du Rwanda (sans aucune offense pour les camarades rwandais), qu’il y a dans nos campagnes, je vous souhaite bon courage !

            Et ne pas espérer obtenir un financement des parasites politiques locaux, ils préfèrent financer des rond-points, vu que ça touche en rétro-commissions, pour la piscine où la baraque du petit dernier !

            Un financement au profit du bien-être des gens, des gueux, des sans-dents,des « useless eaters », non mais vous n’y pensez pas !

            Vous êtes en république plouto-oligarchique ici, faut pas rêver !

            Adishatz

            H/


          • Pere Plexe Pere Plexe 20 juin 2016 19:44

            @sarcastelle
            Les mêmes ont sabordé l’usage des tablettes.

            D’abord données aux collégiens ...puis reprise ! 
            Il faut dire que le Président du CD soutient Bruno Le Maire.
            Le type qui veut privatiser la fonction territoriale 
            Alors des services non rentables il y en un un paquet qui va disparaître...

          • Spartacus Spartacus 20 juin 2016 19:22

            Franchement qui va au bibliobus ?


            Nada. Personne. 
            Branlette pseudo sociale payée par la collectivité qui paye des impôts....
            La grande illusion ou chacun croit qu’il peut vivre aux dépens des autres....

            Apprenez donc aux gens à télécharger ou commander sur Internet...
            Imaginez la destruction créatrice au lieu de pleurnicher.

            La poste avec la livraison de livre commandés sur Internet va rester au lieu de fermer au village.
            Le besoin de carte bancaire permettra de créer un distributeur au village.
            Moins d’impôts pour payer un service déficitaire et qui plombe les finances publiques.
            L’internet arrivera dans le village en bonne qualité car il y aura plus d’utilisateurs.
            Moins de pollution du bibliobus dans la nature.

            • Pere Plexe Pere Plexe 20 juin 2016 19:46

              @Spartacus
              ...tu ne dois pas connaitre le Jura pour dire autant de conneries !


            • alinea alinea 20 juin 2016 19:51

              @Spartacus
              On peut préférer le papier, qu’en pensez-vous ? C’est plus polluant ? Mince, j’aurais jamais cru que vous étiez plus écolo que moi !!
              Le papier n’est pas polluant, planter des arbres, les couper trente ans après et en planter d’autres, c’est plutôt sympa, dans le monde qu’on vit !! dans la Nature naturelle, effectivement, ça fait tache. Mais l’informatique, encore plus !


            • Spartacus Spartacus 21 juin 2016 08:23

              @alinea
              Le papier ? Ecolo ? 

              J’espère pour vos poumons que vous ne vivez pas à coté d’une usine de transformation de papier. 

              Chlore pour blanchir, produits chimiques pour transformer en pâte, besoins électriques pharaonique, 2eme industrie consommatrice d’eau, perte de matière première extrêmement élevée 4 tonnes de bois brut donne seulement 1 tonne de papier.

              L’informatique a plus des problèmes de recyclages et d’utilisation de métaux précieux, mais est quand même largement moins polluante.

            • alinea alinea 21 juin 2016 23:23

              @Spartacus
              Vous avez raison, ça sent le chou quand on arrive sur Arles !
              Je propose de retourner à la gravure sur pierre.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

f451


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès