• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Opération Napoléon

Opération Napoléon

roman policier d'Arnaldur Indridason

éditions Métailié

424 pages

2015

 

A un rythme endiablé

 

A la fin de la guerre mondiale, un avion s'écrase en Finlande sur le bizzard.

Il risque d'emporter son secret sous la glace... C'est d'ailleurs ce qu'ont espéré et qu'espèrent les services secrets américains.

Des agents américains et des officiers allemands présents dans le même avion pour une mission secrète qui se fracasse dans ce pays du froid ! Que faisaient-ils là ? Quelle était leur mission ?

Il vaut mieux que certains secrets ne soient pas dévoilés, notamment ceux relatifs aux alliances conclues en 1945.

Malheureusement pour l'armée et le gouvernement américain et heureusement pour les lecteurs du roman, la glace fait réapparaître l'avion plus d'un demi siècle après.

Le suspense commence très vite avec l'arrivée de militaires qui obtiennent le silence des autorités et l'entrée en lice d'une jeune femme qui découvre par hasard « le pot aux roses ».

Comme dans les bons films policiers - c'est un roman pourtant - le rythme s'accélère avec une course impitoyable entre cette jeune femme et les militaires qui ne veulent pas laisser de trace.

Les militaires implacables, déployés pour cette mission ne sont pas là pour écrire l'histoire mais comme l'avoue un des commanditaires de l'expédition : « ...notre boulot a toujours été d'effacer l'ardoise et de la réécrire »..... « l'histoire de l'humanité n'était rien d'autre qu'une succession de crimes et de malheurs.Eh bien, c'est aussi une succession de mensonges savamment construits »  !?

Ce roman est une fiction, certes mais l'auteur reprend certains « bruits » qui ont circulé sur le retournement d'alliances prévu dans certains états majors alliés et donne à son histoire une « véracité » troublante.

Que nous relèvera-t-on dans quelques années sur les dessous des « conflits » en Syrie, en Libye et ailleurs ?

Ce livre passionnant nous captive et nous invite aussi à la réflexion sur la vérité et sur les capacités des puissants à mentir au monde entier.

Le lecteur est tenu en haleine dès les premières pages et doit attendre la fin du roman pour reprendre son souffle.

 

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  3.17/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • ZenZoe ZenZoe 3 novembre 2016 10:56

    Super livre !
    On est scotchés du début à la fin.
    Arnaldur Indridason a une formation d’historien, et ses romans sont bâtis sur du solide. Tous passionnants, tant pour les intrigues et les personnages que sur la vie en Islande, on apprend plein de choses (par exemple que leur cuisine est dégueu, seul point noir, beurk).


    • alain_àààé 4 novembre 2016 14:55

      je suis d accord avec toi et je ne prendrais qu un exemple lorsque l on parle de la guerre1940/45 ou nous trouvons des députés socialistes et communistes mais aussi beaucoup d autres qui n on pas quitté leurs postes de parlementaires car il y avait le salaires et le reste alors lorsque l on voit léon« BLUM a été arrété en 1942 par lesallemands » par l on as obligé petain de sortir un décret que malheureusement on a arrété les juifs parlemantaires.s il n y avait pas eu ce décret ils seraient parlemantaires jusqu a la fin de la guerre.bien que concerant BLUM toute sa famille s était déja planqué pendant la guerre de 14/18.et j ajouterais que cela dont les membres de ma famille déportés a auwischt et en allemagne en parlais déja lorque j avais 10 ans il y a 60 ans

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires